gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102340 Messages dans 7472 Sujets par 905 Membres - Dernier membre: pepeARea janvier 27, 2020, 14:35:08 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Trône de Fer  |  IdF - Moine Noir  |  La campagne  |  Comptes rendus de parties (Modérateurs: Lekidnesta, Moine Noir, Evergard)  |  S1-Ep. 38 - REACH - Crimes et châtiments (03/12/17 et 06/12/17)
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: S1-Ep. 38 - REACH - Crimes et châtiments (03/12/17 et 06/12/17)  (Lu 256 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Moine Noir

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 636
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
S1-Ep. 38 - REACH - Crimes et châtiments (03/12/17 et 06/12/17)
« le: décembre 09, 2017, 12:02:08 pm »
Jour 5
-Edwyd, en partie soigné mais toujours boiteux, revient au château et demande à entretenir avec Rheomar. Kieran Orell est déjà là. Edwyd expose les faits et présente ses excuses pour le duel en ville contre l'orque. La colère de Rheomar s'en trouve atténuée. Tristifer est plus incisif : "quelles étaient les chances de l'orque de sortir vivant d'un tel "duel" ?"
-Tristifer et Edwyd se rendent à Waterford bien décidés à avancer sur les enquêtes en cours. Ils rencontrent Maerie à la Sirène, veulent voir la dénommée Flora. Une grosse matrone tente de gagner du temps mais rien n'arrête la détermination des deux hommes. Flora arrive avec un bébé de quelques mois dans les bras. Interrogée, elle confirme que Lorald a bien tenté d'abuser d'elle il y a un an et demi. On comprend que le bébé pourrait être le résultat du viol qu'elle a subi. Flora finit par avouer en larmes que c'est Lorentz, son ami du moment, qui a tabassé à mort Lorald, mais il s'est embarqué depuis. Quelque chose sonne faux.
-Tristifer et Edwyd retrouvent Tibold sur le port. Ce dernier dément que Lorentz ait quitté Waterford. Il est docker. Il ne l'a pas vu depuis quelques jours.
-Tristifer et Edwyd se rendent chez Flora accompagné de deux soldats. Edwyd et l'un des soldats frappent à la porte, tandis que Tristifer et l'autre soldat passent par derrière. Ils ont juste le temps de voir s'enfuir trois hommes dont l'un claudique. Tristifer hurle à l'attention d'Edwyd et la poursuite s'engage. Tristifer parvient à rattraper l'homme boiteux qui se retourne, révélant une faciès très amoché. L'homme parlemente, puis tente de planter Tristifer avec un couteau, et tombe finalement assommée par trois gifles violentes. Les deux autres dockers finiront par être pris. Lorentz, ses deux acolytes, et Flora sont emprisonnés et interrogés avec rudesse. Lorentz confirme que lui et ses amis ont tabassé a mort Lorald. Flora a dérobé discrètement la dague du capitaine Strauss lorsque ce dernier buvait à la Sirène. La dague plantée dans le dos de Lorald était une mise en scène visant à lui faire porter le chapeau. L'autre frère juré a bien été drogué au lait de pavot. C'est la sœur de Flora, qui travaille comme servante au château, qui l'a procuré. 
-Tristifer et Edwyd reviennent au château. La sœur de Flora, Camia, est précisément la servante que Jared a molestée. Elle confesse qu'elle a demandé à Jared de lui procurer du lait de pavot. Elle jure qu'elle ne savait pas ce que sa sœur comptait en faire. Jared s'est rendu en secret dans les appartements de Mestre Rudolphus. Il ne pensait pas à mal. Plus tard, quand il a appris l'histoire du meurtre du frère juré en ville, il a fait le rapprochement, compris pourquoi Alaborn, l'autre frère juré, n'avait rien vu et rien entendu. Il est retourné voir Camia, lui a ordonné de garder le silence et l'a violentée.
-Tristifer et Edwyd font le récit de toute l'affaire devant un Rheomar abasourdi et très ennuyé. On discute crimes et châtiments. Tristifer souhaite différencier les peines infligées aux hommes de celles infligées aux femmes. Edwyd n'en comprend pas la raison et s'insurge.
-En privé, Rheomar demande conseil à son frère. Ce dernier recommande une peine publique exemplaire pour les trois hommes (la roue par exemple) et une peine sévère mais pas capitale pour Flora qui est pourtant à l'origine de tout (mais femme, peut-etre violee, et mere). Rheomar proteste : on ne torture pas les gens sur les terres Castellane. Il demande explicitement à Tristifer de rendre justice à sa place en tenant compte de l'avis d'Edwyd, il le charge de le faire. Tristifer accepte à contrecœur. Il répugne à se substituer à son frère dans l'une des trois prérogatives fondamentales de tout seigneur : rendre la justice, contraindre, punir [droit de ban].
-Consulté, Edwyd continue de vouloir une peine commune pour les hommes et la femme. Il pousse Tristifer à profiter de ce que son frère se défausse sur lui pour imposer son autorité dans la maison. Tristifer ne le prend pas bien et prend congé, visiblement courroucé.

Jour 6
-Tristifer hésite toute la nuit entre pendaison pour les quatre et peines différenciées. Au matin, il rend finalement le verdict suivant : pour les trois hommes, accusés d'entente délictueuse pour meurtre et de meurtre d'un frère juré de la Garde de Nuit protégé par son habit, la pendaison et la mort par étouffement ou le Mur (ils choisissent la mort). Pour Flora, accusée d'entente délictueuse pour meurtre et de complicité dans le meurtre d'un frère juré de la Garde de Nuit protégé par son habit, le bannissement (elle et son bébé). Pour Camia, une peine mineure compte tenu du fait qu'elle ignorait les intentions de sa sœur. On passe sous silence le rôle de Jared... La peine est exécutée le jour 7 après que tous les accusés ont passé une journée au pilori, sur la place du marché, et que le capitaine de la garnison, Kieran Orell, a lu publiquement l'acte d'accusation et la sentence rendue par le seigneur, devant une foule étonnée. Le capitaine Strauss ayant accepté de payer pour un crime qu'il n'a pas commis et choisi de signer pour le Mur, l'injustice le concernant doit être réparée : une lettre sera donc adressée au seigneur Jeor Mormont, commandeur de la Garde de Nuit, expliquant toute l'histoire et innocentant formellement Strauss de tout crime. Cette lettre scellée sera portée par le frère Alaborn, qu'on pourra rattraper (il est parti en direction de Bandallon). Deux missives seront également envoyées par corbeau à Castleblack et Shadow Tower.
-Edwyd retrouve Cera. Scènes d'amour. Dans la journée, Edwyd révèle à Lord Rheomar, Dame Guenievre et Tristifer qu'il souhaite unir son destin à celui de Cera. L'annonce de la nouvelle jette un froid. Dame Guenievre ne manque pas de lui rappeler son rang. Son frère Lord Tanton a peut-être d'autres desseins pour son mariage, Cera bien que vertueuse à tout point de vue n'est qu'une roturière, etc. Edwyd est une fois de plus peiné par ce discours et manifestement désappointé : quoiqu'il fasse, quoiqu'il décide, il se heurte encore et toujours à son nom et à son statut de Fossoway...


Scène flashback du mois 9/297 - intrigue complexe Castellane/Florent/Baratheon

Contexte : Alester Florent invite les Castellane pour une réunion à Brightwater Keep. Cela fait suite à une entrevue entre Tristifer et Melara, son épouse, à Highgarden, lors du procès d'Erena Orme [GN2 le procès d'Erena Orme]. Tristifer avait appris de la bouche de Melara la mort de Ser Imry, le neveu d'Alester, lors de la traque de Thalia Penn et de William Lancaster. La funeste nouvelle fut corroborée par Ragnar qui dirigeait les soldats Castellane lors de cette traque lorsqu'il revint à Three Towers au milieu du mois 8/297. A Highgarden, Tristifer et Melara s'étaient entendus pour faire table rase du sombre passif entre les maisons Castellane et Florent et envisager un avenir plus radieux.

La scène se déroule au palais de Brightwater Keep. Le seigneur Alester reçoit Tristifer représentant son frère le seigneur Rheomar dans un salon privé. Il est assis dans un large fauteuil, le plateau d'un jeu d'échecs installé à coté de lui. Tristifer lui présente, en son nom propre et au nom de tous les Castellane, ses plus sincères condoléances pour la perte de son neveu, Imry. Un peu gêné, il poursuit son propos comme une continuation naturelle et logique de la discussion qu'il a eue avec Melara, l'épouse d'Alester, quelques semaines plus tôt à Highgarden. Alester entend [du moins semble entendre] l'intention des Castellane de tourner la page et n'est pas insensible aux perspectives alléchantes d'une alliance commerciale entre les deux maisons, en donne même les termes [plus avantageux pour les Florent que pour les Castellane, termes que Tristifer n'entérine pas] mais souligne qu'une telle alliance ne saurait être établie sans un climat de confiance restauré et des relations apaisées. De cela, on est encore loin. Il soupçonne Rheomar d'avoir ourdi l'attaque contre le convoi Florent qui ramenait Thalia Penn vers Brightwater Keep et in fine d’être responsable de la mort de son neveu. Tristifer nie toute implication de la famille Castellane dans l'attaque, mettant en avant quelques arguments logiques difficilement réfutables, et dénonce la félonie de Lancaster. Il rappelle l'aspect affectif de l'affaire, qu'il n'a pas caché à Melara, et souligne que son frère a malgré tout accepté de livrer la fille. Toutefois il reconnaît que Rheomar est bien responsable d'avoir laissé la menace Thalia Penn enfler pendant de longues années. Première mise en scène orchestrée par Alester : un serviteur entre avec une tête flétrie et desséchée sur un plateau d'argent. Interrogé, Tristifer identifie avec peine la tête de Thalia Penn. Alester veut entendre le Fer-né Ragnar dont il se méfie. Accordé. Seconde mise en scène : Selyse Baratheon entre et sous le coup de la tristesse et de la colère formule des propos agressifs et insultants à l'encontre des Castellane. Tristifer encaisse avec peine et lui présente ses plus sincères condoléances pour la perte de son frère. Selyse n'en a cure et exige que nul accord ne soit conclu entre les maisons sans qu'au préalable la maison Castellane ne "paie". La tension monte encore d'un cran... Elle énonce une nouvelle clause : pour démontrer sa bonne foi, Rheomar devra accepter que sa fille Lysanor soit envoyée comme pupille à Dragonstone ! Le visage de Tristifer se ferme. La clause formulée par Selyse est lourde de conséquences et nécessitera le temps de la réflexion. Alester en convient et propose une nouvelle rencontre au début de l'année 298. Tristifer acquiesce, se lève, glacial, et prend congé.

Tristifer revient à Waterford et rapporte à son frère les raisons réelles des pourparlers et les conditions de paix des Florent. La scène a lieu dans la crypte. Tristifer énonce froidement la situation, rappelle les faits, décrit les mises en scène d'Alester, et liste les deux dernières clauses qui permettraient d'enterrer le passif définitivement. Rheomar explose : "on touche pas à ma fille", "ma fille restera ici", etc. Tristifer tente de le calmer et lui oppose la culpabilité avérée des Castellane dans cette histoire, les faits parlant hélas d'eux-mêmes. Il nuance le danger encouru par Lysanor et parle même d'opportunité pour la petite. Il n'ignore pas qu'Alester joue un jeu et teste sciemment les Castellane. Tristifer, quant à lui, teste sciemment son frère.

Rheomar, excédé [autant par l'analyse purement rationnelle et implacable de son frère que par l'outrecuidance du Florent], met fin à l'entretien, et décide de riposter sur le champ et à sa manière, affective, impulsive et belliqueuse : 50 hommes armés à cheval direction Brightwater Keep, ignorant superbement le conseil de son frère de prendre le temps de la réflexion, puis qu’aucune réponse n'est attendue avant le mois 1/298...

Dans la foulée, pour le punir de propos un peu vifs vers la fin, Rheomar fait mettre Tristifer aux arrêts pendant trois jours. Il revient le voir, le libère et tente une réconciliation. Tristifer reste ferme dans ses positions : il refuse catégoriquement d'agresser les Florent ou d'utiliser son intelligence pour leur nuire délibérément.


Retour au mois 12/297

Jour 6 (soir)
-Tristifer réouvre prudemment le dossier Florent/Castellane/Baratheon. Malgré les semaines passées, l'hostilité de Rheomar à l'encontre du seigneur Alester ou de Selyse Baratheon est toujours très vive. Il ne voit pas ou ne veut pas voir ou reconnaître les fautes des Castellane dans l'affaire Thalia Penn qui a conduit à la mort d'Imry Florent. Rheomar propose un autre futur pour Lysanor : un mariage ? Pour Tristifer, le mariage est largement prématuré, mais fiancer la petite est possible. Des prétendants comme Ronan Orme ou Cleon Thacaeli constitueraient une insulte pour les Florent. Pour Tristifer, s'enfoncer dans la voie du conflit larvé éternellement irrésolu avec eux n'est ni honorable ni judicieux.
« Modifié: juillet 29, 2018, 12:37:17 pm par Moine Noir »
“L’homme qui prononce la sentence devrait tenir l’épée.” – Ned Stark

Opale Campagnes  |  Trône de Fer  |  IdF - Moine Noir  |  La campagne  |  Comptes rendus de parties (Modérateurs: Lekidnesta, Moine Noir, Evergard)  |  S1-Ep. 38 - REACH - Crimes et châtiments (03/12/17 et 06/12/17)
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !