gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102531 Messages dans 7505 Sujets par 885 Membres - Dernier membre: Jamesnitte septembre 22, 2019, 20:06:54 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Cthulhu  |  IdF - Vincent B  |  CR (Modérateur: Vincent_B)  |  CR 2017/09/23 : Antarctique, nous voici!
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: CR 2017/09/23 : Antarctique, nous voici!  (Lu 301 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne jeff75006

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 227
  • Sexe: Homme
  • Mike Mullins, aviateur
    • Voir le profil
CR 2017/09/23 : Antarctique, nous voici!
« le: septembre 30, 2017, 01:07:01 am »
Résumé des événements allant du 28/11/1933 au 5/12/1933 (19H32 heure antipodale)

28/11
Starckweather décide d’envoyer 2 traineaux au secours de l’expédition Lexington (une grosse explosion s'est d’ailleurs fait entendre malgré la distance), et avertit le Tallahassee. Impossible d’y aller par avion à cause de la brume qui masque le sol.
2 traineaux partent avec les principaux courageux de l’expédition. 2h très pénibles dans un « blanc » monotone voire désorientant. L’arrivée au camp est anticipée par une forte odeur de carburant brulé. Le camp a été fortement touché : des tentes et baraquements brûlés, ainsi qu’une partie notoire du carburant et des vivres. La radio est également hors d’usage, antenne fracassée au sol. L’avion semble intact cependant. Le personnel s’affaire et finalement fait peu cas de l’arrivée de l’équipe de l’ESM. Seul Beentje vient à notre rencontre, cordial. Starckweather est reçu par Lexington. Leur entrevue est très orageuse et « sonore », montrant que les tensions n’ont pas cessé entre les deux.
Certains membres de l’expédition Lexington sont courtois, d’autres particulièrement agressifs, en particulier ceux qui gardent l’avion.
William Kyle, un des pilotes, explique que ce sont 2 membres pourtant appréciés de l’équipage, Bradbury et Dinsdale (autre pilote), qui ont attaqué le camp subitement. Le médecin Curtis semble accuser une sorte de « Folie des neiges », Dinsdale, seul survivant (maîtrisé par Hopewell et Jenner) car le corps de Bradbury sera retrouvé plus tard à quelques centaines de mètres du camp, ayant déclaré à Mc Gavin qu’il se battait contre des milliers d’araignées qui envahissaient le camp. Sorte d’hallucination étrange.
Kyle explique que ce n’est pas le 1er sabotage de l’expédition (nourriture inexplicablement pourrie en une nuit sur le bateau, un marin qui s’est jeté de façon totalement insensée à la mer alors qu’il parlait avec Hopewell, un chien qui est devenu incontrôlable, une panne de gouvernail…). Manifestement, l’expédition Lexington a été visée autant que l’ESM. Et eux également pensaient que l’autre expédition était responsable. Cela explique aussi l’attitude très négative de certains membres de l’expédition qui sont donc méfiants.
Mc Gavin refait le pansement d’un des blessés (Priestley – le chef caméraman).
Des membres de l’expédition et sans doute de l’équipage du Tallahassee pensent que Lexington n’a pas la carrure.
Lexington, qui voulait être la 1ere femme à survoler le pôle, a réussi à la faire.
Des langues se délient et indiquent que cela serait plutôt elle qui aurait sauvé la peau de Starckweather lors de leur safari africain. Qu’il avait (très) mauvaise réputation et qu’il lui avait fait porter le chapeau.
Mullins force la porte de la pièce où discutent Starckweather et Lexington. Il essaie d’attirer l’attention de Lexington en lui parlant de son père, et du fait qu’il sait des choses sur sa disparition (petit mensonge…). Mais elle est dans un tel état de nerfs qu’elle ne fait que hurler « dehors ! ».
Le retour vers le camp de l’ESM est compliqué et Mullins se foule la cheville dans un trou. De retour, Starckweather s’enferme, très sombre. Mc Gavin affranchit Moore sur les événements. Moore se rappelle que la « folie des neiges » avait déjà été invoquée lors des événements de l’expédition Lake. Tout le monde part se reposer, épuisés.

29/11
Purée de pois. Impossible de voler. Mac Anish part faire de l’exercice, Mullins vérifie les avions, Sunwell va discuter avec les scientifiques.
Lexington débarque en début d’après-midi pour discuter avec Starckweather. Nouveaux éclats de voix. Mullins est surpris de l’apparence physique de Lexington : elle apparait légèrement différente de la veille, un peu plus pale, mais légèrement plus jolie, quoique les traits tirés. C’est la même, mais elle a changé. Mc Gavin, qui a déjà senti l’odeur caractéristique de l’opium, comprend de suite que Lexington est opiomane. De fait, on la voit régulièrement sortir de la tente et fumer…
Tuvinen et Priestley expliquent à Mullins que Lexington a beaucoup de sautes d’humeur, et conduit son expédition sous le sceau de l’émotion. Priestley reste très positif, il souhaite continuer et est content de la fusion des équipes.
Le soir arrivant (même en plein jour), il est organisé des tours de guet (par Packard mis au courant) au cas où un incident arriverait.

30/11
Halperin, le camarade de tente de Mullins, lui explique qu’il a eu une nuit très agitée. Mullins ne se souvient de rien, mais constate très circonspect que toute la partie basse de son lit, y compris le drap, est trempée (comme passée sous l’eau de mer, mais cela pourrait être aussi de la sueur). Mc Anish, de son côté, se souvient qu’il rêve de pouvoir se baigner dans la mer. Bizarre en plein Antarctique !
Mc Gavin veut créer un groupe d’appui psychologique.
Mullins va prier avec O’doole.
A 15h, Starckweather et Lexington sortent de leur tente, l’air sombre. Moore, lui, sourit. Starckweather annonce que les expéditions vont faire camp commun. Lexington met son avion à disposition et accepte d’aller jusqu’au camp de Lake, et l’expédition S-M fournit radio, générateur… Il reste d’humeur exécrable. Priestley et Tuvinen sont contents.

3/12
Il a fallu 2j pour tout rapatrier.
Dinsdale est évacué vers le Tallahassee.
Les équipes des deux expéditions font connaissance. Certains sont satisfaits, d’autres montrent leur hostilité. Donovan reste morose et crispé. Johnson et Wright les manœuvres sont particulièrement désagréables, et restent très protecteurs auprès de Lexington. Curtis voit les choses d’un bon œil. Sachs l’ingénieur semble accepter l’idée de cette fusion.
Curtis et Greene, les deux docteurs, ne se supportent pas. Mais Mac Gavin semble bien s'entendre avec le nouveau venu, un compatriote.
L’équipe de l’ESM est impressionnée par la qualité du matériel de l’expédition Lexington et de l’équipe.

4/12
Mac Anish et Mullins se réveillent une nouvelle fois avec les draps trempés, comme s’ils avaient été passés sous l’eau. Leur nuit a été très agitée, mais ils ne se souviennent de rien. Le docteur leur dit de beaucoup boire. Ils décident de dormir tous les deux dans la même tente (au grand soulagement de leur voisin de tente).
Myers, l’archéologue, a lu certains ouvrages que nous n’avons pas su déchiffrer. En particulier une traduction partielle du Kitab Al Azif/Necronomicon, dont Sunwell se souvient qu’il s’agit d’un livre de référence sur « le mythe de Cthulhu ». Il en est frappé. Avec Porter, ils n’excluent pas que de nombreuses choses échappent encore à la science. Morehouse est également très troublé par certains documents.
Mullins remarque de Lexington ne fume pas aujourd’hui. Curtis explique à Mc Gavin que Lexington ne fume que de temps en temps, et qu’elle a « des conflits internes ».

5/12
Le temps s’est levé. Un vol pourra avoir lieu aujourd’hui.
Starckweather annonce qu’il préfère partir à l’ascension du glacier Beardmore avec Fiskarson et Gunnar Sorensen, que de prendre part au vol vers les Monts Miskatonic et le camp de Lake.
Nous formons les équipages :
-   Mullins en pilote du Boeing Shackleton avec Mc Anish, Sunwell (et des chiens), et Mc Gavin ;
-   Dewitt sur l'Enderby avec Packard, avec O’Doole et Cole ;
-   Halperin sur le Weddell avec Moore et Sykes.
-   Kyle sur le Belle, avec Lexington, Priestley et Tuvinnen

Les avions s’éloignent dans le calme et l’immensité bleue du ciel vers les Monts Miskatonic.
Le relief est très riche, et cela monte vite.
Au bout de trois quarts d’heure sur les 5h de vol prévues (1300 km à parcourir), une grande barre noire apparait à l’horizon : les Monts Miskatonic. Rapidement, l’horizon est bouché par une chaine immense, sombre, sans doute au-delà de 10.000m. Son aspect est abrupt, et hostile. Les conditions de vol se dégradent à leur approche avec des turbulences de plus en plus fortes. La radio commence également à crachoter, avec beaucoup de parasites.
Mullins repère une piste sous la poudre blanche, il s’agit bien du camp de Lake. Il décide d’atterrir le premier. Alors que l’atterrissage se passe bien, l’avion, inexplicablement, craque violemment, une aile s’arrache, et l’appareil part en toupie. Il s'arrête brutalement dans un fracas épouvantable. Les passagers sont secoués, mais par chance, indemnes. Les chiens, eux, aboient frénétiquement.
« Modifié: janvier 11, 2018, 01:23:18 am par Vincent_B »
Je volerai au-dessus des Montagnes Hallucinées, j'en reviendrai et le monde se souviendra de moi!

Opale Campagnes  |  Cthulhu  |  IdF - Vincent B  |  CR (Modérateur: Vincent_B)  |  CR 2017/09/23 : Antarctique, nous voici!
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !