gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102385 Messages dans 7485 Sujets par 904 Membres - Dernier membre: Helenavtj juillet 10, 2020, 21:06:43 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Trône de Fer  |  IdF - Moine Noir  |  La campagne  |  Récits des personnages (POV) (Modérateur: Moine Noir)  |  S1-Ep. 10 - Eaan
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: S1-Ep. 10 - Eaan  (Lu 319 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Moine Noir

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 651
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
S1-Ep. 10 - Eaan
« le: août 10, 2017, 10:32:26 am »
Texte de Quentin

Jour 28, Mois 1, An 297

Est-ce la lumière que j'aperçois au loin, dans ce chaos, dans ces ténèbres ?..

J'ai fait la surprenante rencontre de Ser Alex Kidwell. Sous ses airs de je-sais-tout et son flot incroyable de paroles, il m'est très sympathique. Nous ne sommes pas si différents, lui et moi, et il me l'a fait comprendre. Nous avons à peu près le même âge et la même destinée : succéder à nos pères. Il m'a demandé comment j'avais connu la famille Le Charpentier et compatissait à ma détresse. Lui-même avait été touché par les événements... Il a connu le seigneur Lucantin lorsqu'ils étaient écuyers pour Ser Marc Mullendor. Lui aussi a donc perdu quelqu'un de proche... Mais il est plus fort que moi, il ne laissait pas paraître ses émotions comme je le fais... Je devrais le prendre pour exemple. Il m'a posé quelques questions sur notre domaine mais comme à chaque fois, je ne sais pas trop quoi répondre... Je lui ai tout de même parlé de notre port. Il m'a dit qu'il produisait du lin dans son domaine et que nous pourrions peut-être trouvé un intérêt mutuel à faire affaire ensemble. Au cours de la conversation, il m'a invité à le tutoyer. Je dois avouer que je n'ai pas l'habitude mais... Ça fait du bien. C'est comme si j'avais un ami proche, qui comprend ce que je peux traverser car il est dans la même position. Il a même réussi à me faire plusieurs fois sourire, voire même rire ! Il parlait de gifler Parment Crane ! Aaah... Si seulement... Il ne semblait pas trop apprécier Martin Rowan non plus mais je ne suis pas d'accord avec lui. Messire Martin a été gentil avec moi. Nous avons discuté des domaines environnants et Alex a mis le point sur un de mes problèmes : c'est vrai que j'ai du mal à situer la position de chacun des domaines entre eux. Pour Alex, ce qui fait tourner le monde, c'est l'argent et uniquement l'argent. Mais je ne suis pas d'accord avec cela... Il n'y a pas que l'argent. Il y a aussi les sentiments. L'argent comble bien des problèmes mais pas celui du cœur... Je ne le sais que trop bien. Il semble que j'ai réussi à le convaincre. Je lui ai parlé de l'invitation de Messire Martin dans son domaine et il m'a déconseillé d'y aller. Tout d'abord parce que vu la façon dont je nous présente, moi et ma famille, ce ne serait pas judicieux. Il est vrai que j'ai du mal à donner une bonne image... Et puis le fait que je n'ai envoyé aucun soldat poursuivre les brigands joue en ma défaveur. Il m'a assuré que le seigneur Rowan ne s'en offusquera pas, étant donné ma position sociale.

À la place, nous irons ensemble au Nid. Il m'a même dit que lorsque nous passerons par le domaine Graceford, il achètera de belles montures en guise de cadeaux...

Je me fais peut-être des idées mais... Alex serait-il mon premier vrai ami ? C'est trop tôt pour le confirmer mais je l'aime bien.

Nous partons demain matin. Je devais m'occuper de Ser Orlando... J'ai demandé sa lame auprès des soldats et je me suis entretenu avec lui. Il n'est plus aux arrêts et... Plus encore, je lui ai dit que je voulais le libérer de son serment d'épée-lige. Je ne sais pas si c'est finalement à Père de prendre cette décision mais je pense que ce serment nous nuit à tous les deux... J'ai besoin que Ser Orlando puisse me remettre dans le droit chemin quand cela est nécessaire... Et je pense que ce serment l'en empêche...

J'ai le cœur plus léger... Peut-être commence-je à accepter la perte que j'ai subi et mes propres faiblesses... Seul le temps nous le dira...

Jour 1, Mois 2, An 297

Je n'ai jamais autant ri ! Cette journée m'a beaucoup amusé !

Nous sommes arrivés en début d'après-midi au domaine Graceford. Nous avons retrouvé Lady Alyce en compagnie de Ser Tygor Chester, ils riaient aux éclats. Cela annonçait déjà l'atmosphère qui allait se dégager de notre court séjour sur ces terres. Comme la dernière fois que je l'ai vue, Lady Alyce était rayonnante. Quant à Ser Tygor, il n'usurpait pas sa réputation de poète. Il manie aussi bien les rimes qu'Alex sa langue acérée. Je l'ai informée des dernières nouvelles et Alex m'a sorti d'un bourbier. Il a expliqué en peu de mots la raison pour laquelle je n'avais pas donné la chasse aux brigands. C'était évidemment faux mais cela m'a évité d'être ridicule... Comme lors de mon dernier séjour, nous avons fait une promenade équestre. Tygor la courtisait tout au long de celle-ci. Alex est entré dans leur danse et lui et Tygor ont commencé à se chamailler. Lady Alyce m'a demandé si je lisais ou si je composais des poèmes mais là n'est pas mon talent. J'apprécie les beaux poèmes mais je n'ai pas trouvé celle à qui mon cœur peut conter d'aussi beaux mots que ceux de Tygor. Ou plutôt je l'ai perdue... Lorsque Tygor a récité l'un des siens, Alex n'a pas pu s'empêcher d'essayer de le rabaisser. Les deux ayant un fort caractère, Alex a défié Tygor à un défi d'obstacle à cheval. Tygor n'y voyait pas d'intérêts. Il a donc refusé ce défi. C'est alors qu'Alex a pensé à un autre défi... Un défi qui était à ma portée : les échecs en équipe. Voilà un moyen de montrer ce que je sais faire ! Tygor s'est immédiatement porté volontaire pour faire équipe avec Lady Alyce. Comme c'était surprenant ! J'allais donc jouer avec Alex.

Au dîner, Alex et Tygor ont continué de se battre pour les faveurs de Lady Alyce. J'ai tenté de les arrêter mais Alex m'a bien eu. Il m'a demandé si je n'allais pas moi aussi me battre pour elle. Je n'ai pas pu le nier, Lady Alyce est clairement une femme pour qui se battre est plaisant. À ce propos, Tygor lui a promis de se battre pour elle lors du tournoi au mariage Cendregué. Il lui a même déclaré qu'elle était sa muse ! Alex a continué de le railler sur son domaine.

Nous avons pris place devant l'échiquier. Je dois bien avouer que je ne suis pas habitué à jouer en équipe et que la douce journée que nous avons passé avait quelque peu émoussé mon esprit... Nous avons eu un début catastrophique. Nous étions rapidement acculés, la moindre erreur nous aurait coûté la partie... Mais... J'avoue qu'aux échecs, je n'aime pas perdre. Peu importe l'adversaire, je fais le maximum. Alex n'a pas réussir à contenir sa joie lorsque nous sommes arrivés à rattraper nos erreurs. Il n'appréciait pas les tirades poétiques de Tygor. Au terme de plusieurs coups adroits, nous avons fini par arracher la victoire de justesse. Tygor m'a félicité et a même inventé quelques rimes en mon honneur... J'étais heureux. Heureux que cette partie soit si difficile, heureux de les avoir eu comme adversaire. Chacun d'eux est une personne agréable à côtoyer. Ils sont, chacun à leur façon, uniques en leur genre.

J'avoue que j'aimerais pouvoir rester ainsi encore plusieurs jours ou même plusieurs semaines. Je... Je vais tout faire pour revivre à nouveau ce genre de journée. Il est temps que je me prenne en main...

Jour 2, Mois 2, An 297

En route vers le Nid !

Après avoir longuement remercié Tygor et Lady Alyce, nous nous sommes mis en direction de mon foyer... J'ai hâte de rentrer !

Jour 4, Mois 2, An 297

Mon lit m'avait manqué... Il est vrai qu'on ne dort jamais aussi bien que chez soi...

Sur la route, nous sommes passés par le domaine Uffering. Le Seigneur Godric avait fort à faire, nous ne l'avons pas dérangé plus que nécessaire. Je compatis à sa situation et n'aimerais pas être à sa place...

Lors de notre passage au domaine Dunn, Mère n'y était pas. Je suis content d'apprendre qu'elle est donc aux côtés de Père !

On nous a laissé nous reposer pour cette fin de journée. Avant de me coucher, j'ai entrouvert le coffret où j'ai laissé les colliers familiaux... Je pense qu'il est bientôt temps de les remettre à mon cou.

Jour 5, Mois 2, An 297

Alors ça y est ?.. Je suis engagé ?..

Au déjeuner, nous étions nombreux, bien plus nombreux que d'habitude. En plus de d'habitude siégeaient Alex, évidemment, le Seigneur Abelar Cordwayner, son fils Beren, sa petite-fille Leana et un certain Carillon Orme. En voilà, un nombre d'invités conséquents ! Père m'a présenté un de ses plus vieux amis, Abelar Cordwayner. Plus jeunes, ils chassaient beaucoup ensemble et étaient très liés. Enfin ils le sont toujours. Père semble vraiment heureux de le retrouver, il n'est pas aussi sombre que lors des derniers jours. Cela fait plaisir de le voir s’esclaffer, rire. Vivre, en somme ! Il nous a aussi présenté Messire Carillon Orme. C'est un hommes très intéressant, d'autant plus qu'il s'occupe d'un milieu qui m'attire beaucoup : le commerce. Messire Carillon est venu en espérant pouvoir faire affaire avec nous. J'ai tenu informé Père de ce que nous avions découvert au domaine Le Charpentier et je lui ai présenté Alex. Père s'est tenu informé de l'état de Ser Orlando, j'en ai profité pour lui faire part de ma décision de le relever de son serment et de mes raisons qui m'ont poussé à cette conclusion. Père n'a pas dit grand chose. Mère, quant à elle, était bien plus méfiante... Père a mis fin à cette discussion, préférant continuer le repas dans la bonne humeur. Père nous a dit que demain matin, ils allaient chasser et que les hommes présents à la table y étaient invités. Pourquoi pas. Je n'ai jamais chassé après tout !
Messire Carillon nous a ensuite présenté des épices aux parfums que je n'avais encore jamais senti. Il a saupoudré mon assiette de ce qu'on appelle de la poudre de noix de muscade. C'était délicieux ! Même Père a été conquis ! Je suis certain qu'avec ses produits et les conseils qui vont avec, nos futurs invités seront ravis ! Il nous a ensuite parlé de teinture. Les échantillons qu'il a apporté sont si variés et chatoyant. Père ne voyait bien d'un bon œil ceci, soutenu par son ami Abelar. Je pense qu'au contraire, cela serait très intéressant pour nous. Pour moi. Me présenter à d'autres familles dans une belle tenue colorée ne pourrait que m'être bénéfique. Les produits que propose Messire Carillon pourront devenir un atout de marque de notre famille si nous faisons les choses biens. Il est temps que les Thacaeli se fassent remarquer, en bien cette fois !

Père et le seigneur Abelar m'ont ensuite présenté Dame Leana. Elle est plutôt mignonne, je dois bien l'avouer. À voir les regards que Père et son ami s'échangeaient, il était assez évident de deviner ce qu'ils comptent faire...  Père a proposé à Dame Leana que je lui fasse découvrir les alentours, j'ai accepté, bien évidemment. Ser Orlando allait nous accompagner mais Père lui a demandé de nous laisser. Ah... Père... Quelle subtilité...

Dame Leana était assez directe... La première chose qu'elle m'a demandé, c'est si j'aimais le sexe... Comment le saurais-je ?.. Elle m'a dit que de toute façon, elle n'aimait pas ça, qu'elle préférait des choses plus douces. N'est-il pas possible de faire l'amour à une femme de façon douce ? Est-ce forcément brutal ? Elle a mené la conversation et cela ne semblait guère l'enchanter. C'est vrai, je n'ai jamais fait la cour et je dois avouer que je n'ai jamais su m'y prendre avec les femmes. Et Dame Leana ne m'aidait pas vraiment non plus. J'ai essayé de parler un peu du domaine. Elle m'a posé tout un tas de question comme si nous étions déjà promis l'un à l'autre... Ce qui m'a le plus marqué, c'est qu'elle se posait déjà la question d'où nous allions vivre... La question se pose-t-elle vraiment ? Cela ne semblait pas la réjouir de devoir venir ici... Ça commençait bien. Pas encore mariée et ça l'emmerdait déjà de devoir poser les pieds au Nid... Elle disait qu'au pire, nous donnerons l'image que tout va bien. Qu'elle me récompenserait si je faisais ce qu'il faut. Il faut croire que j'ai une vision bien poétique du mariage... Elle n'a même pas caché son désintérêt total pour moi. Alors c'est finalement ça, la relation époux-épouse ? Devoir supporter une personne qu'on n'aime pas ? Je refuse d'y croire... J'ai fini par m'énerver et ne plus rien dire. À quoi bon ? Chaque mot qui sortait de ma bouche m'était renvoyé en plein visage... Les verres de vin qu'elle avait pris ont fini par lui monter à la tête et je l'ai raccompagnée dans ses appartements...

J'ai croisé Messire Carillon qui m'a félicité pour mes fiançailles... J'aurais aimé l'apprendre d'une autre façon, par une autre personne...

Cette soirée a été plus fatigante que ce que j'aurais imaginé... Promis à une demoiselle que je ne connais même pas et qui n'a aucun égard pour moi, hein ?.. Va trouver le sommeil maintenant...

Jour 6, Mois 2, An 297

Heureusement que Mère est là... Sans son soutien, j'aurais abandonné depuis longtemps... Là, je sais où je vais et j'ai toutes les cartes en main. Vous verrez, Père !

Nous nous sommes levés tôt pour aller chasser. Je ne suis toujours pas bon cavalier. Sur la route vers la zone de chasse, Messire Carillon s'est entretenu avec moi. Nous avons parlé du Marché et de Georges Soros. Un piquier a soudainement alerté le cortège que la bête avait été repérée ! Un énorme sanglier, il paraît ! Messire Carillon a filé à toute allure, sûrement poussé par le défi que Père lui avait fait. Ser Orlando et moi n'arrivions pas à les suivre. Nous avons silencieusement suivi à distance... J'ai tout de même fini par voir Père embroché le gigantesque porc aux défenses aussi longues que mes bras. Il l'a pourfendu, ne lui laissant qu'un dernier souffle.

Au retour au Nid, Messire Carillon et moi-même avons une fois de plus discuter. Il m'a dit pourquoi il nous avait choisi pour commercer ainsi que ce que cela présentait en terme d'obligations et d'enjeux. Il m'a même proposé de m'épauler pour devenir ce que je souhaite être : un bon négociant, un bon commerçant qui fait la gloire et la fortune de sa maison. Je sens que Messire Carillon va beaucoup m'apporter. Avec son aide, celle d'Alex et celle de Mère, je suis certain d'y arriver !

Nous avons été dérangé au déjeuner par Georges Soros et un marchand que je ne connais pas. Ils ont été invité à table en attendant que celui-ci se finisse. Une affaire urgente, d'après lui. Ser Orlando a demandé des nouvelles de ses enfants et Père a du ordonner à Soros de répondre. Je lui ai demandé s'il pouvait les voir et Soros a répondu qu'ils n'était plus là, qu'ils étaient chez sa tante. Le ton est monté mais Père a calmé le jeu.
Après le repas, Soros nous présente Bruno Satin. En voulant aller à Waterford pour y vendre ses poteries, il a été arrêté par les soldats Norcross. Ils l'ont sommé de payé une taxe plus qu'abusive. Ne comprenant pas et après quelques propos tendus, les soldats lui ont confisqué toute sa marchandise... Cela viendrait d'un problème entre les Castellane et les Florent... Quels enfoirés ! Père m'a demandé ce qu'il fallait faire. Je pense qu'un représentant de la famille se devait de s'y rendre. Père acceptant mon idée, il m'a missionné d'y aller avec Satin et Messire Carillon. Je compte bien lui prouver ma valeur ! J'ai déjà ma petite idée sur la façon de procéder, je vais en parler avec Messire Carillon pour savoir ce qu'il en pense.

Mère m'a fait demandé, quelques heures avant que nous partions pour le domaine Norcross. Heureusement que j'ai une bonne mémoire ! Elle m'a cité tellement de noms... Sans parler du fait qu'elle m'a indiqué, pour chaque demoiselle, les activités qu'elles préféraient ou certains traits de leur caractère. En parlant de Jalane Nègrebar, je lui ai avoué qu'il me fallait peut-être trouver une femme avec un bon caractère. Elle ne m'a pas contredit. Quand c'était au tour de Leana Cordwayner, je lui ai raconté comment s'était passé la promenade que j'ai faite avec elle. C'est alors que Mère a dit ce que j'ai toujours voulu entendre... Je me rends compte que je suis toujours un enfant... Tout ce que je veux, c'est que Père et Mère soient fiers de moi... Mère m'a dit que j'étais loin d'être insignifiant... Mère croit en moi. Je dois en faire autant ! J'ai fini par lui dire quelle voie j'ai choisie. Père, hier, a dit qu'il n'y avait jamais eu de commerçants parmi les Thacaeli. Je veux être le premier ! Je lui prouverai, non pas par les mots mais par les actes, que la voie que j'ai choisi est bonne pour la famille ! Après m'avoir parlé de chaque prétendante et prétendant du Bief, elle m'a avoué qu'elle a fait entendre raison à Père. Elle aussi, tout comme lui, aimerait que je fasse un mariage de cœur... Je pense que grâce à elle, je n'aurais pas à épouser Leana... Je... Je lui suis redevable à jamais... Elle m'a donné du temps. Du précieux temps. Je ne veux pas la décevoir... Non, je ne vais pas la décevoir !

Avant de nous quitter, elle m'a conseillé d'aller voir Lothar Varner. J'irai, Mère. J'irai !

Avant de partir régler ce problème de taxe, je vais avoir quelques petites choses à faire... Je dois préparer mon arrivée au domaine Norcross, une bonne bouteille de vin de la Treille doré devrait être un beau cadeau qui ouvrira, je l'espère, les négociations en notre faveur. Je dois aller voir Alex aussi, je ne sais pas s'il va m'accompagner. J'ai beaucoup de choses à lui demander... Ne serait-ce que... Que... Pour apprendre à combler ma future femme dans notre couche... Il doit savoir vers quel endroit me diriger pour ça... Par les Sept, rien que d'y penser, je sais que je suis rouge comme une pivoine...

Je me repasse dans la tête quelques noms que Mère a cité... Il y en a déjà certains qui ont éveillés ma curiosité... Florine Peake... Silva Pommingham... La petite sœur d'Alex, Talia Kidwell... Et même si je sais que je n'ai aucune chance, Lady Alyce Graceford... Et finalement, pourquoi pas... Jalanne Blackbar ? Au moins, je sais qu'elle m'apprécie un peu, elle... Nous verrons bien !
« Modifié: juillet 29, 2018, 12:42:13 pm par Moine Noir »
“L’homme qui prononce la sentence devrait tenir l’épée.” – Ned Stark

Opale Campagnes  |  Trône de Fer  |  IdF - Moine Noir  |  La campagne  |  Récits des personnages (POV) (Modérateur: Moine Noir)  |  S1-Ep. 10 - Eaan
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.17 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !