gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102278 Messages dans 7468 Sujets par 812 Membres - Dernier membre: Tomar mai 26, 2019, 18:12:52 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Dungeons & Dragons  |  IdF - Sama64  |  Planification & Résumés des parties (Modérateur: Sama64)  |  Sessions 15 et 29 Juin 2016
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Sessions 15 et 29 Juin 2016  (Lu 3119 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Sama64

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 923
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Sessions 15 et 29 Juin 2016
« le: juin 06, 2016, 14:11:42 pm »
CR 16ème session de la campagne, commencée il y a un an (le temps file)
4 Joueurs présents, donc Hashur le mamelouk demi-elfe était joué collectivement.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Poursuite de l'exploration de la pyramide des hommes-serpents.
Les héros ont affronté 2 âmes en peine yuan-ti (et ont flippé quand le toucher glacial des morts-vivants a provoqué la catatonie du corsaire !) récupérant ensuite divers objets magiques et armes (Cf partie "Loot" http://campagnes.opale-roliste.com/index.php/topic,7122.0.html) ; puis ont été attaqués par des Ombres dans une salle-laboratoire avec des cylindres de verre contenant des hybrides de singes, de serpents, et autres abominations. Les ombres ont été assez rapidement battue, Al Nafis le mage ayant réussi à en anéantir une d'un seul coup de dague [échec critique en défense pour l'ombre] : impressionnant, d'autant que c'était sans doute sa première attaque de la campagne  :o . Il a aussi trouvé des étuis à parchemin en os, renfermant peut-être des secrets sur les expériences menées par les hommes-serpents...
Le mage et le sha'ir ont également eu des visions d'un possible futur en regardant dans un miroir argenté. Dans ce futur, un monstre tentaculaire effrayante semblait les attendre dans une des salles de la pyramide  :twisted: Une grande porte semble barrée par des éboulis dans une autre salle de la pyramide.

Ensuite les aventuriers ont réussi à passer une salle avec une dalle piégée, seul le druide elfe El Faddit s'est fait prendre et a été projeté contre le plafond, heureusement étant encordé il a échappé à la chute dans le puits et s'en est tiré sans trop  de dommages.

Puis le numérologue Al-Nafis a réussi à dissiper un puissant sortilège de défense permettant au groupe de continuer à explorer la pyramide. Ils sont arrivés au niveau inférieur et ont commencé à explorer ce niveau, pour l'instant vide.

=> dans la dernière salle explorée hier vous avez trouvé :
* une amulette gravée (magique)
* des bijoux en argent de bonne facture mais de style "bizarre" ; à condition de trouver le bon acheteur, ça pourrait valoir entre 400 et 500 dinars
« Modifié: juin 30, 2016, 15:29:31 pm par Sama64 »
Hope is being able to see that there is light despite all the darkness (Desmond Tutu)

Hors ligne Sama64

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 923
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Sessions 15 et 29 Juin 2016
« Réponse #1 le: juin 30, 2016, 15:28:49 pm »
17ème session de la campagne, 29/6/2016

4 joueurs présents, donc 4 PJs, le numérologue Ibn Al-Nafis étant joué « collectivement »
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Poursuite de l'exploration de la pyramide des hommes-serpents : alors que les 5 héros viennent de fouiller une salle au mobilier décrépit et de trouver quelques trésors (une amulette gravée et des bijoux de style « ophidien »), les jeteurs de sorts se rendent compte que leur sorts actifs (détection de la magie, feu follet) ne le sont plus. En urgence ils relancent ces sorts, heureusement avec succès, puis se partagent leur butin (notamment les armes, les anneaux et amulettes étant conservés par Al Nafis). Un grondement sourd résonne alors dans la pyramide, puis le sol tremble, projetant deux d’entre eux au sol ; des débris et de la poussière tombent du plafond et le sol s’incline : la pyramide semble s’enfoncer dans le lac !

Les héros se disputent sur la marche à suivre : Shamas veut repartir en arrière (donc remonter par l’escalier), « le soyeux » veut continuer sur ce même niveau car cela serait plus rapide pour sortir de la pyramide, et les 3 autres sont partagés. Le groupe décide de continuer à explorer le niveau à la recherche d’une sortie. Mais sans succès : ils trouvent une pièce où 3 piliers de métal projettent des arcs électriques, puis une salle de « vénération » avec 2 rangées de banc moisis qui font face à un autel de pierre et à une statue représentant une créature serpentine avec 2 paires de tentacules et une tête davantage batracienne qu’ophidienne (peut-être la créature entrevue dans le miroir argenté ?) : la statue en pierre est moins ouvragée / paraît plus primitive que les statues d’hommes-serpents que les aventuriers ont croisées.
Enfin ils arrivent à un escalier qui descend mais l’eau gagne du terrain et les marchent disparaissent peu à peu.
Malgré la volonté du corsaire Dayzzatar de continuer par-là, le groupe décide finalement de remonter…et refait donc le chemin en sens inverse. Ils libèrent le naga qu’ils avaient entravé, puis parviennent à ressortir de la pyramide en nageant, pour constater qu’une quinzaine de singes sont autour du lac, pour certains paniqués.   
Dayzzatar file vers la jungle, attirant la moitié des primates à ses trousses. Les autres aventuriers reculent en nageant au milieu du lac tandis que les singes leur jettent pierres et morceaux de bois, Shamas, installé au sommet de la pyramide (seul 1 mètre émerge du lac désormais), a envoyé sa Gen Safyia rechercher un sort de vol (nuage de fumée volant). Hashur le mamelouk arrose les singes de flèches, et le druide El Faddit s’est fait pousser des ailes et décoche lui-aussi des flèches sur les primates depuis les airs. Malheureusement le numérologue est atteint par des pierres. 
Finalement, Shamas parvient à invoquer le nuage de fumée et emmène ses compagnons (ils récupèrent Dayzzatar, parti seul dans la jungle), El Faddit, volant de ses propres ailes, loin du danger vers leur navire [j’ai abrégé le temps d’invocation du sort, pour accélérer la partie, même si les PJs auraient sûrement subi quelques blessures du plus].

Retrouvant leur équipage ils voguent vers l’île de Dirs et reprennent des forces [passage au niveau 6 pour les PJs].
Ibn Al-Nafis lance un sortilège d’Identification sur les différents objets magiques trouvés dans la pyramide des hommes-serpents : un anneau de saut (qu’Hashur récupère), une pierre ionique bleue foncée (donnant un +2 en Perception et en Psychologie, uniquement pour détecter des dangers et des intentions mauvaises ou bonnes), un cimeterre (tulwar) +2 en argent (avec un autre effet « inconnu »), une perle noire diffusant une aura de conjuration et une amulette diffusant une aura d’abjuration, sans doute un objet de protection contre la magie (en fait cet objet apparaît maudit, Al-Nafis se sentant fébrile et ayant une poussée de pustule).
[Pour info ou rappel : le sort d’Identification, s’il est de faible niveau, ne donne jamais automatiquement toutes les informations sur un objet magique (il y a des chances d’échecs, les bonus ne sont jamais donnés tels quels, les capacités sont analysées 1 par une), d’où l’aspect parfois peu précis de mes réponses hier soir…]

Ensuite, le navire ayant jeté l’ancre pour la nuit près d’un petit ilot rocheux, deux tourbillons encadrant une silhouette féminine se rapprochent du bateau : il s’agit de la shai’ra Khadiga accompagnée de deux élémentaires d'air.
(click to show/hide)
S’ensuit une discussion animée jusqu’au milieu de la nuit, au cours de laquelle la shai’ra évoque son rôle et celui du mausolée : maintenir la créature appelée Uzollru « endormie » afin que son maître le dieu maléfique Dagon n’envoie d’autre alliés pour l’aider. Les 5 héros apprennent aussi l’existence d’un peuple aquatique, les kuo-toas, adorateurs de Dagon et dont les rejetons hybrides se fondent dans les populations côtières de Zakhara et recherchent Khadiga (notamment à Bandar Al Sa’adat).
Khadiga reconnait avoir besoin de personnes de confiance, notamment pour se rendre à Bandar Al Sa’adat obtenir des composants pour le rituel de stase de l’uzollru. Les aventuriers se proposent de l’aider. Shamas, sha’ir lui aussi, propose également son aide concernant le rituel  de stase.
Enfin, les aventuriers en profitent pour demander des renseignement sur les îles au sud, notamment Dirs, Jazirat Al Sayyad et Jazirat al Gawwar ; Khadiga confirme notamment l’existence du tourbillon appelé « la bouche du marid », et sa nature magique (liée aux génies) et les met en garde s’ils veulent accoster sur l’île.

Le lendemain, le groupe accoste non loin de Dirs, l’île aux faucons. Ils se sentent épiés alors qu’ils parcourent l’île venteuse, sans parvenir à identifier qui que ce soit. Les célèbres faucons vivent dans les falaises, El Faddit s’y rend et converse avec les rapaces [sort de Langage animal]. Le druide elfe apprend que le peuple Maskhi veille sur la tranquillité des faucons sur Dirs. El Faddit convaincs un faucon de l’accompagner afin de « voir du pays ». Shamas se rappelle de légendes sur un peuple capable de se métamorphoser en animal, en plante et même en pierre, les Maskhi.
Le ravitaillement en eau et en fruits effectué, le navire repart vers Jazirat Al Sayyad, l’île des chevaux marins.
« Modifié: juin 30, 2016, 16:32:47 pm par Sama64 »
Hope is being able to see that there is light despite all the darkness (Desmond Tutu)

Opale Campagnes  |  Dungeons & Dragons  |  IdF - Sama64  |  Planification & Résumés des parties (Modérateur: Sama64)  |  Sessions 15 et 29 Juin 2016
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !