gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102325 Messages dans 7472 Sujets par 913 Membres - Dernier membre: pepeARea décembre 08, 2019, 17:02:41 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Shadowrun  |  IdF - LinKendel (Modérateur: LinKendel)  |  RUN 1 - PRC: Recherches en toute discrétion
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: RUN 1 - PRC: Recherches en toute discrétion  (Lu 620 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne LinKendel

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 35
    • Voir le profil
RUN 1 - PRC: Recherches en toute discrétion
« le: mars 06, 2016, 01:04:44 am »
Par Ian (Anto1ne):

Lundi soir 10 septembre

Un contact de james, un nain surnommé trois-pommes accompagnées d'une orc métallique surnommée low life, nous a invité autour d'un thé à accomplir une mission pour lui afin de tester nos compétences avant de nous confier les gros morceaux.

Cette mission consiste à s'infiltrer dans les bureaux d'une société de recherche (PRC) et de coller un transmetteur sur l'un de leurs ordinateurs afin de récupérer les données internes qu'elle ne transmet que pendant les 5 minutes par jour où elle est connectée à la matrice. Comme il est improbable que l'infiltration ne soit pas remarquée, il faut aussi détruire/voler quelque chose pour leurrer PRC sur notre cible.

Après avoir fait la tournée des contacts, on s'est décidé pour le vol de deux objets (un robot portable de repérage et un artefact magique). On a aussi découvert qu'un projet Impulse a fait des dégâts dans les labos de PRC, mécontentant les patrons. Jake nous a aussi mappé astralement les lieux, jusqu'à un certain point: les recherches magiques semblent protégées par une barrière... magique.

Notre plan est de se faire passer pour des livreurs pour atteindre les sous sols (où se fait le gros des recherches) puis comme des contrôleurs du projet impulse une fois en bas. A partir de là, on accomplit nos trois missions en cherchant à se faire repérer le plus tard possible et on sort (vraisemblablement en force).

Hors ligne LinKendel

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 35
    • Voir le profil
Re : RUN 1 - PRC: Recherches en toute discrétion
« Réponse #1 le: mars 06, 2016, 01:05:40 am »
Par Fireball (Jake Armitage):

Le groupe décide de pénétrer chez PRC en se faisant passer pour des livreurs. Pour affiner la stratégie du groupe, Mac (j'oublie parfois le nom de notre decker, mais bon, il y a "mac" dedans alors ça va un peu ;-) ) va créer une véritable fausse entreprise de livraison et une identité bidon. Ainsi est né DPS [Délivrance Portal Service pour les intimes] , la seule entreprise boîte aux lettres qui ne tue personne, comme on va le voir plus tard. Et Nichi prête gracieusement son fourgon qui, après quelques coups de peinture, ressemble au parfait utilitaire de livraison qu'il est censé être désormais. Mais pas éternellement : un contrat est passé avec le garage pour pouvoir repeindre à nouveau et vitesse grand V le fourgon. Des fois qu'on soit obligé de se faire oublier en moins de deux parce qu'on est sorti de chez PRC en faisant quelque trous dans les murs, voire dans les gens.

Arrivé chez PRC, les choses se compliquent, l'histoire des caisses "top secret" passent pas très bien et on est accompagné dans les sous sols par le réceptionniste du coin, un grand blond pas bavard dénommé Scott.
Arrivés au labo d'électronique leur livraison pose problème: elle était pas attendue, faut vérifier, etc... Il faut dire qu'on avait pu rajouter l'information que dans le réseau extérieur à cause de l'accès à la matrice limité, donc les docs en ont logiquement jamais entendu parler.
Bon nous sommes pas là que pour livrer, on a aussi des trucs "top secret" à vol...*ahem* à embarquer.
Là, on rencontre le Docteur Hill, plus bavard lui. Et c'est bien dommage car c'est surtout pour montrer son étonnement de voir des gueux comme nous venir lui enlever "son" prototype. Parce que c'est du vol ! Il a pas fini ! Et puis c'est le sien ! [Et il a pas fini !] Non mais ! S'ensuit une longue et vive discussion/engueulade avec son sous fifre, puisque c'est lui le responsable administratif.

Pendant ce temps on en profite pour partir en repérage à notre façon:
- Mac [Dougall] se connecte discrètement au réseau interne pourtant compatible pc pour glaner des infos. S'ensuit le traditionnel jeu de cache-cache avec les CI locales. La routine pour un decker, quoi. Il fait aussi la rencontre d'un sympathique avatar de sexe féminin (enfin, d'apparence plutôt [on sait tous que c'est un troll, en vrai] ). Il en profite pour rajouter la livraison dans le réseau des labos, mais comme le chef de ce labo a pas l'air de lâcher l'affaire, il choisit de s'attaquer à l'autre cible : la statue Inca.
- Jake lui, prétextant une envie pressante, va s'enfermer aux toilettes pour passer en astral et faire un tour, dès fois que des choses auraient changé de place depuis la dernière fois.
- Ian, qui a que ses propres yeux pour voir le monde (le pauvre ! comment il fait ?) a le regard assé aiguisé pour repérer la belle électricienne elfe du coin, qui lui rend bien son sourire et lui donne son nom : Lauren Whitewood. [Chacun ses priorités, hein]
[- Nichi, elle, utilise ses yeux et a du mal à ne pas éclater de rire. Ses efforts sont entièrement concentrés dans cet unique but.]
On en profite pour poser l'engin qu'on devait poser sur un ordi du coin. 12000 balles pour coller un magnet, on va pas se gêner.
Modifier le message

Hors ligne LinKendel

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 35
    • Voir le profil
Re : RUN 1 - PRC: Recherches en toute discrétion
« Réponse #2 le: mars 06, 2016, 01:05:54 am »
Par Firewall (Peter Starship):

Le groupe décide de pénétrer chez PRC en se faisant passer pour des livreurs. Pour affiner la stratégie du groupe, Mac (j'oublie parfois le nom de notre decker, mais bon, il y a "mac" dedans alors ça va un peu ;-) ) va créer une véritable fausse entreprise de livraison et une identité bidon. Ainsi est né DPS [Délivrance Portal Service pour les intimes] , la seule entreprise boîte aux lettres qui ne tue personne, comme on va le voir plus tard. Et Nichi prête gracieusement son fourgon qui, après quelques coups de peinture, ressemble au parfait utilitaire de livraison qu'il est censé être désormais. Mais pas éternellement : un contrat est passé avec le garage pour pouvoir repeindre à nouveau et vitesse grand V le fourgon. Des fois qu'on soit obligé de se faire oublier en moins de deux parce qu'on est sorti de chez PRC en faisant quelque trous dans les murs, voire dans les gens.

Arrivé chez PRC, les choses se compliquent, l'histoire des caisses "top secret" passent pas très bien et on est accompagné dans les sous sols par le réceptionniste du coin, un grand blond pas bavard dénommé Scott.
Arrivés au labo d'électronique leur livraison pose problème: elle était pas attendue, faut vérifier, etc... Il faut dire qu'on avait pu rajouter l'information que dans le réseau extérieur à cause de l'accès à la matrice limité, donc les docs en ont logiquement jamais entendu parler.
Bon nous sommes pas là que pour livrer, on a aussi des trucs "top secret" à vol...*ahem* à embarquer.
Là, on rencontre le Docteur Hill, plus bavard lui. Et c'est bien dommage car c'est surtout pour montrer son étonnement de voir des gueux comme nous venir lui enlever "son" prototype. Parce que c'est du vol ! Il a pas fini ! Et puis c'est le sien ! [Et il a pas fini !] Non mais ! S'ensuit une longue et vive discussion/engueulade avec son sous fifre, puisque c'est lui le responsable administratif.

Pendant ce temps on en profite pour partir en repérage à notre façon:
- Mac [Dougall] se connecte discrètement au réseau interne pourtant compatible pc pour glaner des infos. S'ensuit le traditionnel jeu de cache-cache avec les CI locales. La routine pour un decker, quoi. Il fait aussi la rencontre d'un sympathique avatar de sexe féminin (enfin, d'apparence plutôt [on sait tous que c'est un troll, en vrai] ). Il en profite pour rajouter la livraison dans le réseau des labos, mais comme le chef de ce labo a pas l'air de lâcher l'affaire, il choisit de s'attaquer à l'autre cible : la statue Inca.
- Jake lui, prétextant une envie pressante, va s'enfermer aux toilettes pour passer en astral et faire un tour, dès fois que des choses auraient changé de place depuis la dernière fois.
- Ian, qui a que ses propres yeux pour voir le monde (le pauvre ! comment il fait ?) a le regard assé aiguisé pour repérer la belle électricienne elfe du coin, qui lui rend bien son sourire et lui donne son nom : Lauren Whitewood. [Chacun ses priorités, hein]
[- Nichi, elle, utilise ses yeux et a du mal à ne pas éclater de rire. Ses efforts entièrement concentrés dans cet unique but.]
On en profite pour poser l'engin qu'on devait poser sur un ordi du coin. 12000 balles pour coller un magnet, on va pas se gêner.

Après que les docs se soient rendu compte que la livraison était bien sur le réseau, le groupe est escorté pour récupérer la statue inca du labo de magie.
Ce qu'ils voient dans le labo est assez étonnant : cinq mages formant un pentacle rempli de statues de diverses tailles et alimentant une sorte de "mur" magique, le même que Jake avait vu lors de son premier passage astral.
Un esprit apparait devant Jake, une nymphe en l'occurrence : Loth'Lael, un esprit "libre", et semble porter une grande attention à celui ci, suivi plus tard de ses "collègues" de PRC qui "apprenent" à Jake qu'il est "un grand et puissant eveillé" (non, sans déc !)
Jake répond par une sorte de : "non, moi, mage ? vraiment ?" pas très convaincant.

Côté PRC, on commence à se douter de quelque chose quand le decker a la bonne idée de tomber dans les pommes pour détourner l'attention. Réussi : après un peu d'agitations, et des excuses à propos de notre collègue narcoleptique [non non, on le laisse pas conduire ni porter les caisses fragiles] , on repart avec la statue inca sous les bras. Mais pas seul : Loth'Lael ne veut pas lâcher Jake. Après avoir tenté de convaincre celui-ci de rester un moment dans les locaux de PRC, le temps de "décoller" la nymphe, les mages corpo la laissent partir avec notre  groupe, mais seulement si elle est accompagnée d'un de leurs collègues (un troll qui répond au doux nom de Jimmy Hill), sous prétexte de contrôler l'esprit.

Le groupe remonte, accompagné dans l'ascenseur de la laborantine elfe qui a tapé dans l'œil de Ian, et embarque le matos dans le fourgon. "Mains en l'air !"
Ce sont les gars de la "sureté", armes en main, qui sont là pour arrêter la belle électricienne qui s'avère être aussi la personne que Mac a vue dans la grille locale entre deux CI. On n'intervient pas [non, mais ils ont réussi à maintenir leur couverture tant bien que mal jusque là, ce serait con de tout faire capoter devant la sortie !], elle réussit à s'échapper grâce à un complice [avec un missile] et une moto télécommandée.
A noter qu'elle a du bon matos sur elle (réflexes câblés, etc...). Une runner qui a très bien réussi dans le milieux ou... des gens qui voulaient un truc et qui y ont mis un max de moyens, à voir.

Nous revoilà "on the road again", mais avec un esprit et un troll qui commence sérieusement à gêner. De plus que le bougre envoie des textos irrespectueux sur nous à ses employeurs.
Jake commence à penser à l'esprit de feu qu'il a invoqué avant le run et qui a toujours pas servi. Puis lui vient une idée tellement simple qu'il se demande comment il y a pas pensé d'abord : il convainc Loth'Lael de quitter le groupe quitte à se voir plus tard.
Elle accepte et le Troll, obligé de la suivre, quitte à regret le groupe. "A regret" non pas qu'il ait versé de larmes mais parce qu'il a posé une puce RFID avant de partir. Ce grand sentimental ne peut plus se passer de nous!
Le groupe décolle la puce et la colle sur une voiture qui passait.

Opale Campagnes  |  Shadowrun  |  IdF - LinKendel (Modérateur: LinKendel)  |  RUN 1 - PRC: Recherches en toute discrétion
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !