gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102285 Messages dans 7473 Sujets par 814 Membres - Dernier membre: Cakela août 17, 2019, 16:31:36 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Dungeons & Dragons  |  IdF - Sama64  |  Planification & Résumés des parties (Modérateur: Sama64)  |  CR partie du 17 Mars 2016
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: CR partie du 17 Mars 2016  (Lu 720 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Sama64

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 926
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
CR partie du 17 Mars 2016
« le: février 29, 2016, 09:38:42 am »
"l'île interdite (Al Gawwar) est notre destination finale, mais qu'on comptait faire une visite complète de la région en commençant par les plus proches."
=> en effet, si Jazirat al Gawwar est votre destination "finale", vous croiserez sur votre route l'île de Tawil (juste après al Zabdyiat), soit-disant inhabitée, mais on dit qu'elle pullule de reptiles et de singes géants.


Ensuite vous avez Jazirat Al Sayyad ("île du chasseur") qui abrite des chevaux sauvages réputés mais dont on dit qu'ils sont les protégés des génies.

L'île de Dirs ("La machoire") est plus éloignée et pas vraiment sur la route vers Al Gawwar
« Modifié: mars 18, 2016, 17:30:52 pm par Sama64 »
Hope is being able to see that there is light despite all the darkness (Desmond Tutu)

Hors ligne Sama64

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 926
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
CR partie du 17 Mars 2016
« Réponse #1 le: mars 18, 2016, 17:30:31 pm »
CR session 13 (17/03/16)

Séance avec 4 PJs : Shamas'Azhar le sha’ir /prêtre pragmatique, El Faddit l’elfe druide, Dayzzatar « le soyeux » corsaire et Hashur le mamelouk demi-elfe aquatique.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les héros ont donc récupéré l’« l taqat al rriah» (Faveur du vent) , en plus de sacs d’épices, de grain et d’herbes aromatiques en soute et sur le pont, ils découvrent un gobelin affublé d’une énorme pustule sur le nez , ligoté et bâillonné. Celui-ci se fait simplement appeler 'al bathra' (la Pustule). Après discussion, les héros décident de le libérer, en le faisant surveiller par leur équipage. Puis direction l’île d’Al Tawil. Une longue île couverte d’une épaisse jungle. Ayant jeté l’ancre non loin du rivage (une petite plage) les héros s’embarquent dans une chaloupe avec 2 « nouveau » marins (Abdelchakur et Rahif), leur équipage initial (celui du Chameau des mers) étant chargé de veiller sur le navire.

Dès leurs pieds posés sur le rivage, les aventuriers sont surpris par le bruit : chants d’oiseau, bruits d’insectes très forts stridents et continus, cris de singes,…
El Faddit incante un sortilège qui permet de se frayer un chemin facilement à travers cet « enfer vert », les lianes, ronces et autre végétation s’écartant du druide.
Un serpent s’est approché de l’elfe (« bob le serpent »), amicalement, puis s’est enfoncé dans la forêt. « Bob » prévient que des singes, donc un « blanc avec 6 pattes » sont dans une clairière plus loin ; les aventuriers décident prudemment de faire un détour. El Faddit identifie ensuite une trace d’un très gros serpent sur le sol, là aussi le groupe décide de s’en éloigner.
Puis après 2 heures dans la chaleur et l’humidité, ils arrivent en vue d’une butte (5-6 m de haut), avec des vestiges d’un ancien mur d’enceinte fait de gros blocs de pierre grise. Le mur est parfois effondré, et recouvert de mousse, de lianes, voire d’arbres (genre temples d’Angkor).
Les « remparts » (assez bas) font tout le tour du sommet de la butte, et à  l’intérieur des ruines de bâtiments bas (1 étage maximum) en pierre beige/ jaune, friable. La « ville «  a apparemment très mal résisté à l’humidité et à la végétation. En recherchant parmi les décombres, El Faddit trouve une pierre gravée d’un dessin de serpent. Quand tout le groupe se met à chercher d’autres traces similaires il découvre plusieurs pierres, pouvant former une sorte de « frise », mais sans que les serpents soient « déifiés » ni que cela signifie un langage (peut-être si les PJs y passaient BEAUCOUP de temps, ils trouveraient des traces plus compréhensibles). Une petite place reste identifiable dans la ville mais sans autre particularité, sauf peut-être des restes d’un puits ou d’une fontaine.
Quelques dessins ressemblaient à ça :

Nos héros décident ensuite de quitter la « ville » par la porte principale sud-ouest qui mène vers la montagne.

Après une pause salutaire près d’un ruisseau (histoire de se rafraichir et de remplir les gourdes) puis environ 1 heure de marche supplémentaire, le groupe arrive dans une clairière, occupée par un étang (ou petit lac) alimenté par un cours d’eau, avec un îlot au milieu.
L’îlot, seulement recouvert d’une herbe rase, comporte un gros monticule de terre. Hashur s’avance dans l’eau afin d’inspecter le monticule, il est agressé par quelques poissons (piranhas ?) mais arrive facilement sur l’îlot. Il escalade le monticule de près de 3m de haut, et découvre un trou, profond de plus de 5m, le fond du trou faisant apparaître une forme carrée d’1m50  de côté. Des traces de pieds nus sont visibles, sans doute des pieds de (grands) singes.
Pendant ce temps, ses 3 compagnons sont avertis par « bob » le serpent que 4 singes arrivent rapidement.

Les aventuriers décident d’aller se cacher sur l’îlot, derrière le monticule de terre sauf pour Dayzzatar qui se cache dans le trou (tout en surveillant l’arrivée des singes). Hashur fait une diversion (en lançant des mottes de terre dans l’eau) afin d’attirer les poissons voraces loin de ses 3 amis.
En effet, 4 grands singes bruns déboulent dans la clairière en poussant des grognements, puis se dirigent vers l’îlot. Dayzzatar se lève et pousse un rugissement, mais son intimidation échoue, puis Shamas fait de même après s’être lancé un sortilège d’aura enflammée.
2 des singes essaient de gravir le monticule pour attaquer le corsaire, les 2 autres contournant le monticule.
Le combat est violent, les primates s’avérant rapides, résistants et très puissants. Mais les héros, en position surélevée, résistant bien, Hashur taillade avec  ses 2 cimeterres, El Faddit avec  ses griffes (après une tentative de sortilège de « pollen enchanté ») Shamas enflamme son bâton et le corsaire tient le choc face à 2 singes. Finalement après quelques rounds, Hashur se débarrasse de 2 primates, un des singes gravement blessé et brulé tente de s’enfuir mais est tué par le mamelouk, le dernier singe parvenant à fuir.

Les 4 héros, blessés et plutôt éprouvés, décident de ne pas poursuivre le survivant, et trouvent une place pour se reposer avant la nuit.
Avant le lever du jour, ils reprennent leur marche à travers la jungle (mais ne suivent pas le chemin) et tombent sur une clairière/ place : une statue de serpent dressé et affublé de 2 bras (une main tenant une épée recourbée, l’autre main soutenant une flamme) et d’une couronne ou diadème sur la tête ophidienne. La statue est en pierre et repose sur un piédestal cubique.

(pour la statue, la 2ème main tient une flamme)

A suivre…
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les PJs ont gagné 40 XP et sont donc passés niveau 5 !
« Modifié: mai 02, 2016, 14:47:38 pm par Sama64 »
Hope is being able to see that there is light despite all the darkness (Desmond Tutu)

Hors ligne Olbar

  • Newbie
  • *
  • Messages: 25
    • Voir le profil
Re : CR partie du 17 Mars 2016
« Réponse #2 le: mars 22, 2016, 01:14:33 am »
Merci Sama pour ce CR.
Quelque chose me dit que le retour au bateau risque d'être plus compliqué que l'aller :)

Opale Campagnes  |  Dungeons & Dragons  |  IdF - Sama64  |  Planification & Résumés des parties (Modérateur: Sama64)  |  CR partie du 17 Mars 2016
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !