gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102278 Messages dans 7468 Sujets par 812 Membres - Dernier membre: Tomar mai 27, 2019, 06:13:59 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Dungeons & Dragons  |  IdF - Sama64  |  Planification & Résumés des parties (Modérateur: Sama64)  |  CR partie du 7/10/2015
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: CR partie du 7/10/2015  (Lu 692 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Sama64

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 923
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
CR partie du 7/10/2015
« le: octobre 08, 2015, 10:15:49 am »
CR session 6 :

Après avoir goûté un repos bien mérité et profité de l’hospitalité des habitants de Sams Bandar pendant quelques jours, les PJs prennent possession du zaroug construit par Safana ; il est donc temps de partir, mais vers où ?
Les discussions s’éternisent entre les aventuriers : rentrer à Gana ? Naviguer vers les « Griffes du djinn » (si oui quelle île en particulier), ou les îles fumantes ? ou Bandar al Sa’adate pour faire du commerce ? ou bien rester dans l’archipel du Crabe pour essayer d’apaiser Kar’r’rga ou combattre les Gurums.

Pendant la fête donnée la veille de leur départ, Shamas'Azhar un prêtre pragmatique du Temple des 10000 dieux (arrivé au village il y a un mois pour « porter la bonne parole en ce lieu si reculé de Zakhara), aperçoit une vieille connaissance (croisée sur un navire il y a quelques années) : Dayzzatar dit « le soyeux » ou Quand la Destinée permet à de vieux amis de se retrouver  :D. Les 2 amis échangent des souvenirs, et le prêtre se joint à la discussion concernant la prochaine destination des aventuriers : il semble intéressé pour aller voir « les griffes du Djinn » et en particulier les îles du Bras (Al Zira) car des légendes racontent qu’elles ont été données aux génies par le 1er Calife (la légende d’Ifthikar le général mamelouk).

Finalement les aventuriers optent pour  l’Archipel des griffes du Djinn et en particulier les îles d’Al Zira.
Ils s’embarquent donc à bord de leur zaroug flambant neuf, accompagnés d’Iba (un jeune haifami qui  a « déserté » et souhaite voir du pays avec El Faddit) et Tarik Ibn Wasaad qui  a quitté le capitaine Hamza pour accompagner Dayzzatar et ses promesses de richesses [gros succès en Diplomatie pour le recruter].

Le numérologue Al Naffis profite du voyage pour tenter de lancer un puissant sortilège permettant de contrôler les vents pour que ceux-ci aident le navire à avancer plus vite. Après une journée de préparation à tracer des formules mathématiques sur le pont du bateau, l’incantation échoue, laissant le sorcier épuisé. Celui-ci retente quelques jours après, et cette fois, un puissant Shammal (vent du nord) vient gonfler la voile [on a utilisé « Contrôle des vents », ce qui aboutissait à une difficulté de 45 ! avec incantation longue, la difficulté est descendue à 30, et le sort a réussi, ce qui a donné un bonus au jet de Navigation de Dayzzatar ; je pense que j’aurai dû refuser le sort car pour moi l’effet est « Brutasse » ou au moins « Professionnel » alors que le PJ est « amateur », mais c’était fun et ça faisait plaisir aux joueurs]. Le trajet dure finalement 3 jours de moins que prévu. 

Le navire arrive en vue des îles d’Al Zira, superbes montagnes recouvertes de jungle, entourées d’eaux cristallines grouillantes de vie.
Après avoir fait sonder la profondeur, Dayzzatar ordonne à Tarik de jeter l’ancre, à moins d’une centaine de mètres du rivage accueillant.



Mais El Faddit et Hashur Al Merak aperçoivent une « tache » sombre dans l’eau, qui  se rapproche du bateau. Et soudain une forme jaillit de l’eau en les éclaboussant : un énorme humanoïde bleu foncé, aux yeux scintillants, vêtu d’un pantalon bouffant vert et arborant colliers faits de coquillages et de perles et bijoux divers. Cet être tient l’ancre dans sa main gauche et les fusille du regard !
Shamas'Azhar identifie aussitôt un marid [et même un noble grâce à son jet réussi de « Connaissance des génies »], il s’incline aussitôt.
Le Marid les somme de se présenter, eux qui ont osé profaner le domaine d’ al-Mazdaghani et abimer le corail avec leur ancre abjecte.
Les héros la jouent plutôt humbles… Shamas'Azhar offre au génie un bouclier en carapace de tortue (cadeau des haifamis) mais le noble Marid al-Mazdaghani refuse, le jugeant parfaitement indigne de lui. Dayzzatar propose alors que le groupe se mette au service du marid ; celui-ci accepte aussitôt et leur dit qu’ils devront le servir 100 jours, après quoi il leur redonnera la liberté et ils pourront poursuivre leur route. Zaheed (le barbier, qui est devenu PNJ) se rebelle et proteste « 100 jours, mais c’est impossible, il a une quête à accomplir et doit rencontrer le Sultan de Gana », à  ces mots, Une énorme vague surgit, submerge le pauvre barbier qui  est projeté à l’autre bout du navire et tombe inconscient.
El Faddit proteste aussi : il n’accpetera pas d’être réduit en esclavage ; il est calmé par ses compagnons.

Al-Mazdaghani les asperge alors d’eau [leur confère « Respiration aquatique »] puis les emmène dans son palais, au fond de l’eau, creusé dans la roche et les coraux.



Les aventuriers découvrent les lieux (certaines pièces sont dans des poches d’air mais la plupart sont immergées) et la rude vie de larbin pendant le 1er mois. Mais ils sont à l’affût de richesses, ou d’un moyen d’affaiblir le noble marid. Ils ont aussi remarqué une bibliothèque intéressante, mais verrouillée. Ils se doutent aussi que les poissons et autres crabes les surveillent (El Faddit a eu confirmation par son compagnon poisson-perroquet).
Le maître des lieux les prévient que le Bey Gumushtekin, un noble efreet, doit lui rendre visite et qu’il devront s’assurer de son confort et lui témoigner du respect même si ce n’est que façade (après tout ce n’est qu’un efreet, pas un honorable et puissant marid comme lui)…

A suivre...


*****************************************************************************************
N'hésitez pas à compléter car j'ai sûrement oublié des trucs notamment l'attitude de vos persos quand le marid a surgi)

edit : vos persos ont gagné 15 XPs
« Modifié: octobre 12, 2015, 20:20:12 pm par Sama64 »
Hope is being able to see that there is light despite all the darkness (Desmond Tutu)

Hors ligne Olbar

  • Newbie
  • *
  • Messages: 25
    • Voir le profil
Re : CR partie du 7/10/2015
« Réponse #1 le: octobre 11, 2015, 12:42:51 pm »
Merci Sama pour cette partie et pour ce CR.

On pourrait profiter aussi de ces 1ers temps de larbin pour connaître le mieux possible le palais, ses différentes sorties, ses pièces non autorisées (en  plus de la chambre du marid) et les éventuelles pièces secrètes, tout cela discrètement quand on fait le ménage.

Et y a-t-il d'autres serviteurs à part les poissons ? Qui faisait le ménage avant nous ?

Hors ligne Sama64

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 923
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Re : CR partie du 7/10/2015
« Réponse #2 le: octobre 12, 2015, 16:59:28 pm »
On pourrait profiter aussi de ces 1ers temps de larbin pour connaître le mieux possible le palais, ses différentes sorties, ses pièces non autorisées (en  plus de la chambre du marid) et les éventuelles pièces secrètes, tout cela discrètement quand on fait le ménage.
En tant que serviteurs d'Al-Mazdaghani, vous portez les plateaux de nourriture au travers de halls construits dans du corail, vous allez chercher les sandales de votre maître, vous cousez et nettoyez ses vêtements et vous saluez et vous occupez de temps en temps de ses invités.

La luminosité est assez faible et l’eau déforme la vision et rend difficile l’évaluation des dimensions et des distances…
*   Comme indiqué, sa chambre est fermée quand il n’est pas à l’intérieur. Elle se situe dans une des zones « bulle d’air », une très grande et lourde porte la scelle. Une bibliothèque fermée renferme des livres, des cartes (marines ?) et quelques tablettes de pierre.
Le palais dans sa globalité ne semble pas « fermé », vos persos peuvent entrer/ sortir (et donc se retrouver dans la Mer) sans trop de problèmes (si ce n’est la surveillance par les poissons/ mollusques). D’ailleurs votre « maître » vous a déjà envoyé à l’extérieur chercher des choses (pas tous en même temps).
*   La plupart des issues sont adaptées à l’énorme taille du marid, mais d’autres ne semblent accessibles qu’à de tous petits poissons. Certaines ont un fort courant contraire qui empêche de progresser (même les bons nageurs).
*   De même des puits de lumière permettraient sans doute d’atteindre la surface mais seuls les petits poissons pourraient s’y faufiler.
*   La grande salle à manger est immergée. Elle est éclairée par des puits de lumière ainsi que par des algues fluorescentes.
*   La bibliothèque (dans la partie « bulle d’air) est une petite salle (enfin, petite pour le marid) avec quelques sièges (en pierre, recouvert de varech), des sortes de lampions sont suspendues au plafond. Des perles diffusent une faible lumière. Une « meuble » en corail renferme des ouvrages (en papier) et des tablettes de pierre, il n’est pas verrouillé. Il fait nettement moins humide dans cette pièce que dans le reste des pièces « bulles d’air » (hormis la chambre du maître).   

Il y a plusieurs petites pièces pour loger les serviteurs (vos PJs !)  et les invités « standards » : meubles basiques en corail ou en pierre, matelas fait d’algues ou  de varech.
Certaines sont immergées, d’autre dans les zones « bulles d’air ». Quelques chambres sont plus luxueuses et fermées (sauf quand un invité de marque est prévu  et que l'Atabeg vous demande de la nettoyer).
Il y a également une « cuisine », un « garde-manger »...et également quelques "cellules" pour des invités récalcitrants ?

Le palais de l'Atabeg d'Al Zira :



Et y a-t-il d'autres serviteurs à part les poissons ? Qui faisait le ménage avant nous ?
=> L’Atabeg utilise quelques animaux marins pour faire quelques tâches (des poulpes pour déplacer des objets, des poissons pour nettoyer les algues et coraux de parasites et insectes,…), vous avez pu aussi voir une dizaine de marids (mâles et femelles) non nobles (ou en tout cas de rang inférieur à Al-Mazdaghani) qui vont et viennent dans le palais (ils ne restent jamais plus de quelques jours de suite et viennent seuls ou par 2-3), ainsi que :

*un « homme-corail » énorme (6 m de haut) se balade parfois dans le palais ou à l’extérieur. Il ne parle pas. Il sert principalement à déplacer de lourds rochers ou des meubles.


*Il y a aussi des « hommes amphibies » à la peau argentée et dont la moitié inférieure du corps est couverte d’écailles aux reflets bleutés. Leurs cheveux sont bleu-nuit ou bleu-vert, de la taille et corpulence approximatives d’humains. Ils parlent le midani et l’ « aquan ». Ils vont et viennent par groupe de 5 à 10 à l’extérieur du palais ou dans le grand hall, armés de tridents ou de coutelas. Sans doute des gardes.


*Une très belle créature humanoïde et amphibie à la peau bleutée quasiment translucide est aussi venue rendre visite à l’Atabeg ; elle ressemble fortement aux êtres ci-dessus, en bien plus gracieuse et aux oreilles comme celles des elfes. Sa chambre, mieux décorée que les votres, est située à côté de celle du maître mais en zone immergée. Elle ne parle qu’ « aquan » et se nomme Afzara (l'Atabeg aura cité son nom).


*Un mince et petit (1m20) humanoïde ailé couvert d'écailles d'un vert d'eau, et de membranes qui relient entre eux le bout de leurs oreilles, de leurs orteils et de leurs ailes. Ils ont des yeux globuleux et des lèvres de poisson. Plutôt jovial, il s’est entretenu avec vous en midani ou en « aquan », en se moquant de votre situation de larbin (ce qu’il est aussi semble-t-il). Il se nomme Alcidar

 
Hormis les crabes, des arthropodes dorés se promènent aussi dans les zones « bulles d’air », vous avez pu vous rendre compte (à vos dépends) de leur défense « électrisante ».
Des bancs de requins et de barracudas patrouillent dans et en dehors du palais.
 



=> Même si j'ai dit autre chose durant la partie, il s'avère que le noble marid vous jette le sort "respiration aquatique" toutes les semaines et non de façon permanente.
« Modifié: octobre 12, 2015, 19:53:41 pm par Sama64 »
Hope is being able to see that there is light despite all the darkness (Desmond Tutu)

Opale Campagnes  |  Dungeons & Dragons  |  IdF - Sama64  |  Planification & Résumés des parties (Modérateur: Sama64)  |  CR partie du 7/10/2015
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !