gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102330 Messages dans 7472 Sujets par 912 Membres - Dernier membre: pepeARea décembre 16, 2019, 07:37:38 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - jeff75006  |  CR (Modérateur: jeff75006)  |  xx/10/2015 NWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: xx/10/2015 NWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII  (Lu 674 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Merlipili

  • Newbie
  • *
  • Messages: 14
    • Voir le profil
xx/10/2015 NWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
« le: octobre 30, 2015, 00:31:53 am »
''L'heure tourne Léon et le jour de la Bête approche, approche, approche...''

13 juin 1929

Béni soit ce jour qui voit la sortie de Willem de l'hôpital. Nous ne savons toujours pas précisément ce qui lui est arrivé mais, après l'épisode de Boston j'étais persuadé qu'il pourrait se remettre de ces quelques brûlures. Il n'a pas la carrure de Ron, mais Dieu ! Qu'est-ce qu'il encaisse...

Il semble d'ailleurs plus affecté sur le plan mental... Me souvenant de cette épisode de possession, nous entamons, juste pour être sur, le rituel de désenvoutement. Il ne se passe rien... a priori.

Avant de reprendre nos investigations, nous nous repenchons sur l'ensemble de nos aventure. Le nom de Garn revient à maintes reprises, et c'est Willem qui nous éclaire alors. Il semble que Garn soit la ville où se sont retrouvés les descendants de Nophru Ka après leur exil forcé. Hauptman aurait ensuite pris le contrôle de cette famille, puis placé ses nouveaux pions aux quatre coins du globe.

Manquant de recul sur la situation, Matthew appelle Paul Lemond, il lui sert sa théorie du Grand Lapin. L'heure est effectivement grave, Paul continue ses rêves étranges, mais il n'a malheureusement pas plus d'informations sur la date du fatidique jour de la Bête.

Willem a rédigé une lettre pour Carrington, espérons qu'il aura plus à nous dire...
Il a effectivement des données intéressantes, des « contacts haut placés du gouvernement » s'intéressent de près à la NWI, et il y aurait même un agent infiltré.

Toujours en quête de ce maudit jour de la Bête, nous décidons de retourner au temple de Ron Pakhu. Willem s'occupe et baratine Gloria pendant que Léon donne le change en s'installant et priant. Ce culte n'a apriori pas de fêtes particulières, tout juste une sorte de messe le dimanche. Nous allons à nouveau sortir d'ici bredouille... Heureusement, Gloria annonce alors qu'elle a reçu de nouveaux mantras et de nouveaux chants, et que ces chants sont spécialement prévus pour être entonner le 15 août, c'est également à cette période que doit être bruler l'ensemble de l'encens au Jean Bleu ! Nous tenons notre jour de la bête. Il nous reste donc deux mois pour finir cette sombre histoire... et enfin rentrer à la Nouvelle Orléans ! Mais que faire, détruire les différents temples de part le monde ?

Willem part s'enfermer à la bibliothèque pendant que Léon et Matthew se décident à visiter les locaux de la NWI.

Et c'est parti pour deux heures de route vers Oakland.

Un énorme bâtiment de plein pied à l'architecture novatrice siège majestueusement sur les collines d'Oakland. Nous y sommes enfin, nous nous dirigeons vers un espèce de pré-haut d'attente où patientent une vingtaine de personnes.

Notre guide arrive, il se nomme Brad Thomston, étudiant à Berkley. La NWI nous en met plein les mirettes, autogire à gauche, hydroponie à droite, leur niveau technologique est démesuré, il ne semble avoir d'égal que la folie destructrice de son leader...

Nous passons devant une double porte à travers laquelle deux scientifique passent, un gros panneau « Restricted Area », on avait rarement vue plus belle invitation !

Profitant d'un coude du couloir principal, Matthew et Léon faussent compagnie au groupe et pénètrent dans l'antre de la NWI.

La tension monte d'un cran, vite... un long couloir, désert, une double porte, ils entrent.

Toujours personne, de nouveaux deux portes une à gauche, une à droite. À gauche... une sorte de laboratoire de robotique, où trône fièrement une carcasse métallique de 2 mètres de haut, il semble heureusement hors d'usage... Nous fouillons rapidement... rien d'utile ici.

L'autre pièce, à droite, révèle un laboratoire tourné vers l'électricité ou l'électronique. La fouille est cette fois-ci fructueuse, nous découvrons un journal qui traite des expériences faites ici, et ce qui a attaqué Willem venait belle et bien de ce laboratoire...

Ce deuxième labo est également muni d'une porte ! Un rapide coup de pied-de-biche, elle s'ouvre. Un couloir, deux nouveaux passages. En premier lieu, une chambre, inoccupée, nous trouvons deux lettres sur le bureau ainsi qu'un rapport d'analyse du Jean Bleu. Les lettres sont de Lang Fu, qui encourage le Dr Dieter à lâcher sa bête sur nous et l'autre du même Dr Dieter encourageant Chandler à soutenir les mouvements séditieux dans les différentes parties du monde.

La deuxième pièce est beaucoup plus grande, plus glauque, nous sommes dans ce qui pourrait être un bloc opératoire, des armoires d'ustensiles divers, une sorte de cage recouvert d'un drap ( que nous ne préférons pas soulever), un autre drap semble cacher une ouverture contre un des murs. Matthew découvre quelques photos, il les passe en revue, et défaille, elles représentent des amalgames d'animaux et de mécanismes électroniques, ce cher Dr Dieter se prête à d'étranges expériences.
Matthew semble impatient de quitter l'endroit, mais Léon est comme attiré par le tissu masquant le mur, après avoir tâter à l'aide du pied-de-biche, il l'enlève, ce qui laisse apparaître une surface lisse, ressemblant à du métal liquide, il veut traverser ce voile avec sa main... mais la volonté lui fait défaut, et les grattements qui se font entendre dans les cages de ce labo l'incite à se joindre à Matthew pour filer d'ici une bonne fois pour toute.

La sortie des appartements de Dieter se fait sans encombre, malheureusement, au détour du couloir, si proche de la fin de la zone réservée Dieter et un quidam sont là. Feignant s'être égaré Matthew et Léon continuent leur avancée. Ils sont alors pris à parti par le Dr allemand, un bobard plus tard ils peuvent continuer leur route, non sans être bien intrigué par l'acolyte du Dr, un certain Philips Jurgens qui camperait bien le rôle de transfuge du gouvernement...


Pendant ce temps, Willem ne tombe pas sur la plus aimable des bibliothécaire, il arrive néanmoins à récupérer les numéros de téléphone des différents archéolinguiste de l'université et prends rendez-vous avec la plupart pour tenter de déchiffrer les étranges mantras de Ron Pakhu.

Les investigateurs se retrouvent à l'hôtel pour faire état de leurs recherches. Une communication téléphonique leur est destinée. Jurgens propose une rencontre, dans un restaurant, ce soir. Matthew et Léon partent se confronter à Jurgens une nouvelle fois.

Jurgens est un ingénieur sur diplômé, embauché au ministère des finances et en charge de la surveillance des affaires de la NWI. Il nous apprend que si 95% des employés de la firme sont tout ce qu'il y a de plus normaux, la société se prête à des financements illicites, en particulier vers un groupe « Les fils de la Terreur ». Il nous transmets une mallette remplie de documents compromettants à remettre à son contact de Washington. Il nous dit devoir retourner à la NWI, pour récupérer les derniers éléments clés, qui pourraient permettre de faire voler en éclat la NWI, nous tentons de l'en dissuader, mais rien n'y fait...
Nous décidons de changer d'hôtel, c'est plus sûr. Nous nous perdons en conjecture... Quels sont les intérêts de la NWI, de Chandler, de la confrérie. Veulent ils déchaîner les Doles sur le monde puis à l'aide de leur technologie devenir une sorte de messie moderne ?

Nous nous attaquons aux documents de la malette, de nombreux courriers de Dieter, des échanges d'argent avec différents groupuscule, de quoi mettre ne cause la société au niveau financier, c'est bien opaque !

Nous allons nous coucher, Ron préfère faire le guet... c'est peut être aussi bien, nous ne sommes jamais senti aussi peu en sécurité.


14 juin 1929


Le lendemain , nous recevons un appel de Jurgens, il nous propose de nous retrouver ce soir, et de mettre fin au manège de Dieter... ça sent l'arnaque, nous lui proposons plutôt que d'aller directement au siège de la NWI, de nous retrouver dans un motel sur la route d'Oakland.

Que faire maintenant, foncer directement, attendre 19h, y aller plus tard dans la nuit, utiliser la dynamité, s'en tenir à la stratgie du motel ???


Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - jeff75006  |  CR (Modérateur: jeff75006)  |  xx/10/2015 NWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !