gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102250 Messages dans 7463 Sujets par 811 Membres - Dernier membre: cernunos_wolf mars 18, 2019, 19:15:43 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Stars Wars  |  IdF - STORM001  |  Aventures (Modérateur: STORM001)  |  INTERLUDE 1 (HORDAK & GAND) / MISSION SUR BUKOOMA Volume 1
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: INTERLUDE 1 (HORDAK & GAND) / MISSION SUR BUKOOMA Volume 1  (Lu 529 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne STORM001

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 941
  • Sexe: Homme
  • For The Empire !
    • Voir le profil
INTERLUDE 1 (HORDAK & GAND) / MISSION SUR BUKOOMA Volume 1
« le: septembre 09, 2015, 02:14:16 am »
Gand et Hordak ont décidé de se faire une prime sur Bukooma, à proximité d'Ord Mantell.

Une prime facile et sympa...

Jidar Korassid / Voleur / Trafiquant humain / mâle
Recherché 8.000 crédits pour vol de biens impériaux. A remettre vivant à la garnison impériale la plus proche (pas sur sa planète natale).

Bukooma : une énorme ville pauvre entourant une Mesa sur laquelle il y a la ville haute, hautaine et riche avec un astroport privé pour les « nobles » parmi lesquels on compte le gouverneur impérial.
La ville basse est une mer de taudis et de quartiers pauvres qui entourent des « îlots » de bien être et d’aisance sous forme de palais

Trouver Jidar Korassid, un humain (originaire de cette boule de m*rde en suspension dans l’espace) devrait être une partie de plaisir… sauf que quand on voit ce gigantesque taudis à perte de vue on se dit que le trouver, ben (grincements de dents & froncements de narines) ça va pas être facile.

Les habitants de Bukoomaa :

90 % humains / 10 % restants aliens « courants » : twil’eks / rodiens / gran / trando / sullustéens / duros / ithoriens / etc

Caractéristiques des humains locaux : peau noire / yeux noirs / cheveux crépus

Détails esthétiques
pour les femmes : teintures corporelles / coupe de cheveux bizarres / coiffes majestueuses
pour les hommes : des tuniques vertes / oranges / bleues ou blanches les couvrants intégralement.

Les femmes sont en majorité plus grandes et plus minces / plus athlétiques que les hommes.
Femmes en moyenne 1m82 pour 75 kgs / Hommes en moyenne 1m72 pour 92 kgs
Société matriarcale et esclavagiste. Ils / elles  parlent une variante fleurie, traînante et agaçante du basic.

Sur Bukooma :
On aime pas les « outkers » (les étrangers)
On aime pas les aliens (toute personne non humaine non originaire de cette planète)
On aime pas les BH qui chassent les habitants innocents de cette planète etc.
On aime pas...
« Modifié: juillet 12, 2016, 21:09:49 pm par STORM001 »
For The Empire !

Hors ligne STORM001

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 941
  • Sexe: Homme
  • For The Empire !
    • Voir le profil
INTERLUDE 1 (HORDAK & GAND) / MISSION SUR BUKOOMA Volume 2
« Réponse #1 le: septembre 09, 2015, 20:56:43 pm »
La chasse commence.

Gand :
« La photo de la proie en poche, un Blaster sur stun, un Buzz knuck (stun), un poncho urbain avec capuche sur la tête, et une belle histoire de recherche d'acquisition de biens militaires illicites pour un de nos clients pourrait être un bon début.
La question se posera ensuite, si nous parvenons à capturer Jidar Korassid, de la pertinence de le garder dans l'équipe sous une fausse identité plutôt que le livrer aux Impériaux. Il parait dégourdi ce petit ! Voilà, voilà... »

Hordak :
« Contrairement à toi mon cher collègue BH, je suis beaucoup partisan de remettre Jidar Korassid aux autorités, comme prévu au contrat de BH. S'il veut qu'on l'extraie de cette planète de merde, il faudra qu'il soit très gentil, et nous offre qq chose de très intéressant + du fric »

Vos fouineries, vos recherches et vos prises de contacts semblent porter leurs fruits. Au début tout du moins.
Mais il semblerait que quelque chose ne tourne pas rond. Vous avez réussi à repérer sa planque.
Elle se situe dans un quartier éloigné, très éloigné. très très très éloigné de la zone « tranquille », très loin de la mesa.
Les ruelles sont étroites et les taudis sont  à perte de vue : devant derrière à gauche et à droite… sol crasseux… ordures, déjections, excréments, déchets…
Vous marchez discrètement depuis près d’une heure et être discret quand votre seule présence saute aux yeux comme une bite au cul c’est un exploit mais vous y arrivez.
Vous avez réussi à « disparaître » dans une arrière cour d’une ruelle sombre et presque enfouie.
Vous attendez pas très loin de votre cible.
Pourtant, vos sens aiguisés et votre habitude du danger vous tordent les tripes ou vous font frémir les mandibules / antennes ou autres appendices chitineux… il y a un truc qui craint.
« Moi avoir très mauvais pressentiment » dit le klatooinien dans un basic approximatif et guttural. Un frottement de mandibules confirme.
Ca cache quelque chose ? oui mais quoi ?
Encore une trentaine de mètres de sa planque. Silence de mort. Silence de mort ?
Un bruit que vous reconnaissez entre mille : l’activation d’un blaster…
Vous croyez entendre une respiration ? Un pas ? de la poussière qui vole ?
ça pue le traquenard, ça sent l’embuscade et la mort. L’enfer se déclenche.
Esquives, courses, esquives, sauter, grimper… fuir. Vous êtes clairement dans la bouse de bantha jusqu’aux narines…
Vous ripostez, reculez en tiroir, balancez ce que vous avez en grenades, foutez le feu à une cahute sans même le vouloir… vous êtes pris pour cible, pris à partie. Des pierres. Des déjections. ça siffle à vos oreilles… ecchymoses , égratignures, bleus… bobos, gros bobos. Bosses…
Vous réussissez à semer vos poursuivants au bout de 3 heures de poursuites. Vous avez quitté la moitié nord.

Vous puez la trouille et le stress. L’odeur des cartouches de blaster, du feu, des grenades, des déjections, des pelures et autres déchets alimentaires dont on vous a bombardé.
Vous êtes couchés sur un toit presque solide d’une maison avec 1 étage.
On vous envoie un message au haut parleur :

« Odieux chasseurs vous avez 1 heure pour vous réfugier dans la Mesa. Et vous quittez la planète par le 1er transport. »
« Modifié: septembre 10, 2015, 04:16:40 am par STORM001 »
For The Empire !

Hors ligne STORM001

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 941
  • Sexe: Homme
  • For The Empire !
    • Voir le profil
INTERLUDE 1 (HORDAK & GAND) / MISSION SUR BUKOOMA Volume 3
« Réponse #2 le: septembre 10, 2015, 03:27:50 am »
La tension et l’adrénaline retombent lentement.
Bref ça a carrément merdé. Mais qu’est-ce qui a merdé ?
Ok, vous êtes des « aliens » mais pas les seuls.
Il y a un truc.
Un truc que vous auriez du savoir ou qu’on aurait du vous dire ? Et si on vous avait balancé ?

Vous repassez « le film de votre arrivée » vite fait.
A « l’Auberge des Joyeux Voyageurs de l’Espace »  Vous avez noué contacts avec :
Donell (un gran) et Jier (un weeqway)
Qan, le duros bleuâtre qui vous a envoyé vers ses deux espèces de poodoo ?
peut-être le rodien que vous avez cru entre-apercevoir ? Y a toujours un rodien quelque part et on peut pas leur faire confiance, non ?
De toute façon vous n’aviez pas beaucoup le choix car les « vrais » contacts ne mordaient pas beaucoup à la ligne… sur ce genre de planète « reculée » on aime pas trop les curieux…


Gand grince des mandibules : « Tsikirtsssklit, Gand n'aime pas se faire klrtkst dessus. L'occasion de percevoir la Vérité par delà les Voiles trompeurs de la Brume et de mettre à profit ses talents de traqueur lui est donnée. Gand connaîtra le pourquoi de ce traquenard. »

Hordak renfile hargneusement : « ok, vu que l'insectoide (Gand) a bien réfléchi à son plan, Hordak accepte de le "backer" - faut pas laisser des "enculades" sans réponse adéquate.

Vous avez trouvé un cargo pour repartir mais car il y a un petit mais. Vous demandez à votre valeureux pilote de se poser dans un endroit tranquille pas trop éloigné de la Mesa, hors du spatioport, d'être prêt à décoller et d'assurer un feu de couverture si vous rappliquez en catastrophe (c’est le genre de chose qui arrive et vous encore en bouche un goût de poussière et de poodoo).

Votre « valeureux » pilote vous explique que LUI il vient ici régulièrement. Il fait la navette entre Bukoomaa / Ord Mantell et Mapuko *.
Il veut bien vous attendre 1 heure contre 500 crédits impériaux. Aucun soutien ne sera fourni contre les autochtones car il ne veut pas d’ennui et il vous explique qu’il a vraiment la trouille. Il vous explique que pour qu’il vous soutienne il faudrait que l’un de vous deux reste dans le cockpit avec un flingue sur sa tête.

Vous glanez rapidos des renseignements contre quelques crédits sur vos "amis" de  "l’Auberge des Joyeux Voyageurs"

-le Rodien entre-apercu. Peut être un concurrent ? Avec les rodiens…
-Donell (un gran),
-Jier (un weeqway),
-Qan, le duros bleuâtre

Est-ce qu’ils sont "clean" ? Qui est clean ? Qui ne l’est pas ? Qu’entends tu par clean ? Quelle loyauté te devraient des « gens » qui vivent ici ? Tu sens que t’es un intrus même si tu payes.

Vous lâchez quelques crédits à un gamin pour  attirer chacun dans une coin isolé de la Mesa, de façon séparée, avec à chaque candidat la promesse d'une récompense  "pour avoir dénoncé ces fouineurs étrangers qui se sont crus si malins."

Le moutard doit en plus vous prévenir si l'interlocuteur a paru surpris ou content de l'annonce et si ils viennent seuls ou accompagnés.

Le môme revient : Le duros s’en fout, il boit et fait savoir qu’il est assis là ou il est assis d’habitude.

Le môme revient encore : Le rodien semble aimer les crédits :

Le môme ajoute avec un air dégoûté : « va savoir ce que pense vraiment c’te bête là. Il m’a demandé quand même ce que c’était c’t’ embrouille et il m’a collé son blaster collé sous le nez. Saloperie d’aliens ! »
Mais l’appât du gain est le plus fort et le rodien va débarquer dans quelques instants.

Le rodien vient seul. Le duros boit seul.

Embuscade, interrogatoire et persuasion, musclés si nécessaire, lors de l'arrivée de "l'invité". Le rodien n’est qu’à moitié surpris.

Le rodien s’appelle Iloo « gros nez » et il a en effet un très gros groin.
Pas besoin de le frapper pour qu’il avoue vous avoir balancé lui aussi. Il sait que vous avez été balancé par tous ceux et celles qui bossent pour les familles…
Il ne se cachera pas de vous avoir balancé pour quelques crédits car il vit ici.

Il ne veut pas d’embrouilles avec les familles et encore moins avec celle de la « grosse ». Et quand il dit ça vus sentez la trouille qui suinte de son corps.
Car il semblerait que vous ayez eu le malheur de vous immiscer dans les affaires de la pire des familles qui règne ici.
Ne pas balancer c’est se faire amputer de beaucoup de choses précieuses même pour un humble rodien échoué ici.

Le duo Donell et Jier ne viennent pas. Ils semblent avoir « disparu » dès votre « retour »  ils se sont volatilisé ;

Qan le duros ne se déplace pas et fait savoir qu’on peut le trouver assis à la même place.

Si tout se passe bien, Votre vaisseau n'étant plus au spatioport, Jidar Korassid pourrait penser que vous êtes partis et vous seriez plus tranquilles pour poursuivre votre enquête.

Selon les infos obtenues, et les prémonitions apportées par la Brume, vous pouvez peut-être tenter de trouver plus discrètement la planque de Jidar Korassid ? Peut être également son vaisseau ?

Ton rituel va prendre au moins 3 heures de préparation et de fumigations et de lancinants « froissements et frottements chitineux » .
Agaçant, anxiogène et fascinant. Voilà ce que voit et ressent Hordak quand tu « brûmises ».

au bout de ce tout ce temps :
« Là ou vous étiez il n’était plus. Il n’a pas été là longtemps. Il a été bougé. Il semble bien « entouré ».

C’est ce qu’ont vu les brumes tandis qu’elles se dissipent…
Rien sur son vaisseau.

Les renseignements et les recoupements laissent voir ceci :
Il semblerait que la puissante famille Lokaaren détienne Jidar.
Mauvais point pour vous.
Il doit être « affilié » à cette famille.
Mauvais point pour vous.
Vous avez appris que c’est une société matriarcale très complexe et très hiérarchisée même pour les « familles » non mafieuse.
Mauvais point pour vous…

Bref il doit mariner dans une oubliette de la « grosse »…

Pour ce qui est du vaisseau spatial :

Il est soit planqué près d’une piste de fortune dans la brousse soit dans une « dépendance » de la famille Lokaaren. Tenter un "sauvetage" ne serait pas une idée très judicieuse.

Jidar peut croupir dans une oubliette pour de multiples motifs :
1/ avoir attiré des BH jusqu’à lui
2/ c’est un mâle non castré et rien que cela est suffisant
3/ il peut avoir arnaqué la famille
4/ il peut avoir agi sans ordre
5/ il peut être revenu sans en avoir le droit
6/ il peut avoir échoué à une mission

Ces « familles » ont un fonctionnement obscur que le rodien a du mal à comprendre car les codes sont « hermétiques ». Il y a les traditions et les codes, les lois, des langages propres, des liens. Et la personnalité tordue et terrifiante de la « grosse ». Rien que cet aspect a fait déglutir le rodien.

Du moment que vous avez eu un « ultimatum » vaut mieux s’y tenir. Ils ont de l’argent, beaucoup d’argent. Le problème repose sur le pouvoir, la force et l’absolue certitude que quiconque essaie de passer outre se condamne à beaucoup d’ennuis.
Il y a d’abord la dissuasion car vous êtes des « outkers » mais cela ne marche qu’une fois.
La tranquillité de la planète étant garantie par les familles… le commerce des esclaves étant garanti par les familles et ce système matriarcale. Cette société malfaisante garanti toute la production planétaire…

Je pense qu’il ne vous reste qu’à partir sans jamais revenir ou revenir foutre le caillon !

* Mapuko : là où sont allés vos camarades pour une mission "pépère". Vous deviez rentrer par vos propres moyens de toute façon.

« Modifié: septembre 10, 2015, 04:17:33 am par STORM001 »
For The Empire !

Opale Campagnes  |  Stars Wars  |  IdF - STORM001  |  Aventures (Modérateur: STORM001)  |  INTERLUDE 1 (HORDAK & GAND) / MISSION SUR BUKOOMA Volume 1
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !