gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102522 Messages dans 7499 Sujets par 874 Membres - Dernier membre: Torimix septembre 18, 2019, 23:55:13 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Dungeons & Dragons  |  IdF - Sama64  |  Planification & Résumés des parties (Modérateur: Sama64)  |  Extraits du journal de voyage de Zaheed al-Farqad
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Extraits du journal de voyage de Zaheed al-Farqad  (Lu 618 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Baldanders

  • Newbie
  • *
  • Messages: 43
    • Voir le profil
Extraits du journal de voyage de Zaheed al-Farqad
« le: juillet 29, 2015, 19:38:37 pm »
Nouvelle caravane, nouveaux visages. La capitale est déjà loin derrière moi, maintenant. Mais sera-t-elle jamais suffisamment loin pour que je me sente en sécurité ?

J'ai sympathisé avec un autre voyageur, un médecin, Recep Hamza Bakhtiaris. Il a le genre d'humour qui me plaît. Surtout, il ne pose pas trop de questions, je ne lui en pose pas de mon côté, et c'est très bien comme ça.

****

Départ précipité de Tajar. J'avais entendu parler de la mauvaise réputation des marchands du coin, très peu accueillants envers les négociants de passage, mais je n'imaginais pas qu'ils étaient aussi brutaux ! Alors que j'allais conclure une belle affaire, une douzaine de gros bras m'ont sauté dessus et ont commencé à me rouer de coups, en pleine place du marché. Ils étaient trop nombreux pour que je puisse seulement songer à me défendre... Heureusement, deux étrangers qui passaient par là m'ont prêté secours : je leur dois la liberté, voire la vie !

Mes deux bienfaiteurs sont un étranger à la peau blanche et un Mamelouk : El-Faddit et Hashur Al-Meraq. J'ai dû quitter précipitamment la ville avec eux, abandonnant mes précédents compagnons. Dommage pour Recep : j'espère que la Destinée me fera recroiser son chemin à l'avenir.

****

Arrivée à la Cité de la Perle par la porte Nord. Belle architecture, et joli palais, pour une ville de province... Beaucoup d'animation, des gens saouls dans les rues, l'argent et l'alcool qui coulent à flots : de bonnes affaires en perspective. Mais Gana est encore un peu proche de la capitale : il serait préférable que je trouve un moyen de partir encore plus loin - peut-être par-delà les mers ? Mes compagnons ne semblent pas avoir de plans trop précis pour l'avenir. Pour l'instant, je m'attache à leurs pas, nous verrons bien où ils nous conduiront.

Hashur nous a menés à travers les rues bondées de la Medina à la recherche d'un maroquinier de sa connaissance (étonnant : j'aurais plutôt parié sur un forgeron ou un armurier...) Mais impossible de remettre la main dessus : à la place, nous sommes tombés, chez un barbier de seconde zone, sur une autre connaissance de mes compagnons : un jeune numérologue, Ibn Al-Nafis.

La bonne nouvelle, c'est qu'il nous a accueillis chez lui. Belle aubaine : pas besoin de se préoccuper du logis et du couvert pendant quelques jours ! Surtout qu'il dispose d'une belle propriété : nous sommes plus à l'aise chez lui que dans l'échoppe puante d'un artisan.

Par contre, je me fais un peu de souci pour sa santé mentale : dans une boutique sordide d'un quartier mal famé, je l'ai vu dépenser une fortune pour acquérir un bout de papier à l'origine douteuse...

****

Al-Nafis s'est endetté de 300 dinars pour acquérir la carte ! S'il n'était l'ami de l'un de mes deux bienfaiteurs, et s'il ne se montrait si généreux envers nous trois, je pense que j'abuserais de sa crédulité pour lui faire garnir ma propre bourse...

Mes compagnons ont commencé à caresser le projet de partir au-delà des mers pour explorer l'île indiquée sur ce parchemin. L'idée de venir avec eux me tente... Qui irait me trouver sur la Mer Encombrée ? Ironie de la Destinée : c'est peut-être sur un bateau branlant navigant dans des eaux inconnues et infestées de pirates et de monstres marins que je serai, peut-être, le plus en sécurité !

Sinon, bonne nouvelle : dans les rues de Gana, je suis retombé sur Recep. Il était en quête d'un logis, et Al-Nafis, qui a décidément le cœur sur la main, a accepté de l'accueillir chez lui.

Décidément, je me félicite d'avoir croisé le chemin d'un numérologue qui compte si peu son argent.

****

Soirée sur le rafiot du capitaine Hamza Al Zoubeyr, un ami d'Al-Nafis. Beaux feux d'artifice - même si j'en ai vu de plus remarquables à Huzuz, mais je n'ai pas voulu le faire remarquer à mes impressionnables compagnons pour ne pas gâcher leur plaisir.

Amusant échange entre le capitaine, un homme assez droit (et plutôt ennuyeux) et un de ses anciens marins, un certain "Soyeux", un individu beaucoup moins banal. L'homme semble chercher l'aventure. Voyager avec lui pourrait rompre la monotonie de la vie à bord d'un bateau...

Durant la soirée, j'ai essayé sans succès de me faire embaucher par le capitaine. Par contre, Al-Nafis et lui ont discuté de partir vers Al-Sartan. Il manque juste à Al Zoubeyr une cargaison à emporter vers ces îles lointaines. Je vais peut-être pouvoir aider à y remédier !

****

Journée sur le port, à recueillir des infos. Ça m'a rappelé mes débuts, quand j'étais obligé d'aller chasser les rumeurs dans la rue - ensuite, les rumeurs s'étaient mises à venir jusqu'à moi sans que j'aie à me déplacer...

Entendu parler d'un marchand qui traverse une mauvaise passe : Amir ibn Rayan. Une porte à laquelle aller frapper demain ?

Tumulte dans les rues : le Sultan de Gana va lancer la Grande Compétition de la Perle. Bizarrement, ça ne semble intéresser aucun de mes compagnons, pourtant du genre à se lancer dans des entreprises complètement folles... Une idée bizarre a germé dans mon esprit : pourquoi ne pas m'y inscrire ? Dans nos voyages, je dénicherai bien un colifichet à rapporter au maître de Gana. Et si mes compagnons découvrent un véritable trésor, c'est à moi qu'ils seront forcés de le confier pour que je l'offre au Sultan et que je devienne le "Guerrier de la Grande Épreuve" !

Au pire, si on ne trouve vraiment rien, je m'arrangerai pour ne plus jamais mettre les pieds à Gana...

****

Sommes allés chez ibn Rayan. Belle demeure, mais qui a connu des jours meilleurs. Conversation prometteuse, bien qu'un peu déprimante : le marchand est un peu désespéré. Recep et moi avons chargé la barque pour le convaincre. On lui a parlé de trésor et on lui a fait miroiter une part, mais en fait le simple fait que quelqu'un soit prêt à faire appel à lui semble lui suffire pour retrouver un peu de motivation.

L'homme m'est assez sympathique. J'espère que l'aventure dans laquelle nous nous engageons ne va pas finir de le mettre sur la paille. Cela dit, si notre expédition devait échouer, eh bien je préfère que ce soit sa fortune qui soit en jeu que la mienne !

En fin de matinée, je suis allé au palais m'inscrire pour la Compétition. Au moins 30 autres concurrents, sans doute plus. Je doute de mes chances... mais j'ai appris que, si on ne force pas la Destinée, rien de bon ne nous arrive jamais.

Et puis, que puis-je perdre que je n'aie déjà perdu - à part ma vie ?

Hors ligne Sama64

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 926
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Extraits du journal de voyage de Zaheed al-Farqad
« Réponse #1 le: août 04, 2015, 10:59:24 am »
Merci beaucoup pour ce récit :)

Très intéressant d'avoir le point de vue de ce "filou" de Zaheed
Hope is being able to see that there is light despite all the darkness (Desmond Tutu)

Hors ligne Incarnation

  • Newbie
  • *
  • Messages: 47
    • Voir le profil
Re : Extraits du journal de voyage de Zaheed al-Farqad
« Réponse #2 le: août 04, 2015, 12:45:12 pm »
merci :)

Opale Campagnes  |  Dungeons & Dragons  |  IdF - Sama64  |  Planification & Résumés des parties (Modérateur: Sama64)  |  Extraits du journal de voyage de Zaheed al-Farqad
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !