gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102317 Messages dans 7472 Sujets par 914 Membres - Dernier membre: pepeARea novembre 21, 2019, 10:30:41 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Faery Tales  |  Livre 5ème : Terre d'asile (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 17 : Conversation Valaar - Corwyn
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chap. 17 : Conversation Valaar - Corwyn  (Lu 842 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Valaar

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 220
    • Voir le profil
Chap. 17 : Conversation Valaar - Corwyn
« le: mai 28, 2014, 20:52:16 pm »
Valaar avait été content de voir revenir Corwyn. Les mois avaient passés et le départ de son ami à la poursuite de Fiona lui semblait remonter à hier. Mais non, plusieurs mois étaient passés.

Valaar vint trouver Corwyn et l'invita à marcher dans la forêt toute proche.

Il commença par dire des bêtises, en désignant un arbre.

"Celui-là. Il sert à rien. Je lui ai souvent demandé de me donner de tes nouvelles mais jamais rien."

Les deux hommes rirent de bon coeur. Valaar redevenu sérieux continua.

"Corwyn. Je n'ai pas voulu relever quand tu l'as dit, mais donner notre position à Fiona n'était pas prudent. Mais ce qui est fait est fait. Dis-moi, lui as-tu dit que Cassandra était là?"




Toute joie déserta le regard de Corwyn à ces mots, il pris quelques instants pour répondre :

"Tu ne sembles pas me comprendre Valaar, j'aurais pu la ramener, lui faire quitter le nord, et même peut être reprendre grâce à elle Dragonfall. Mais elle aurait emmené ses hommes avec elle, ils auraient tout ravagés et Gabriel aurait du réagir sous peine de perdre une bonne part de son armée. Je n'aurais fait que précipiter leur duel. Saches, puisque c'est ce qui t'inquiètes que c'est ce qui arrivera si elle quitte le nord.
Malgré tout je lui ai seulement dis que nous nous étions installés dans le sud du Galt. Elle l'aurait appris de toute façon et elle avait le droit de savoir que Dragonfall était tombé.
Tu ne peux pas comprendre ce qui me mine, j'ai le sentiment qu'il lui est arrivé la même chose qu'à Méléarn.
Tu devrai plutôt te soucier de ton roi, il pourrai basculer lui aussi.
A tout le moins il sait quelque chose, il en a peut être même parlé à Aëlynn, encore un de ces secrets qui ne nous concerne pas.
Pour ce qui est de Cassandra; je n'avais aucune raison d'en parler, elle n'aurait de toute façon pas pu simplement envisager que ce dont je viens de te parler puisse se produire.
Je suis même surpris que la sœur du roi soit encore là, j’espère que tu sais pourquoi. Nous avons respecté l'intimité de Lyssa et vois où ça nous a conduit.
Mais j'y pense, tu sais peut être quelque chose, Rhéomar t'a t il parlé de la signification du bleu dans la horde, ou de rituels particuliers qui s'y pratiqueraient?"




Valaar leva la main comme pour ralentir le flot des mots de son ami et essayait de retenir ce que Corwyn lui avait dit.

"Je ne peux pas comprendre ce qui te mine? Ca fait des mois que tu te comportes comme si il te manquait quelque chose mais quoi dans ce cas? Si tu ne m'expliques pas, comment je comprendrais?
Et puis... ah... * sourire amer * ...la femme qui était ma mère est morte, l'homme qui était mon père est mort, la fille qui était ma soeur est morte. Ca fait peut-être de moi quelqu'un capable de comprendre ce que manquer signifie."

Valaar avait parlé calmement ce qui l'étonna lui-même à vrai dire.




A l'évocation des peines de son ami Corwyn se sentit pris d'une bouffée de honte, et baissa la tête.
C'est d'une toute petite voix qu'il prononça:

"Ca aurait du être moi!"

Ils restèrent tout deux un moment silencieux, soit Valaar n'avait pas entendu soit il n'avait pas saisit le sens de ces mots, aussi laissa t il au druide le soin de continuer.

"Tout aurais été différent si j'avais eut la force de la sauver il y a cinq ans. Cet échec je le porte avec moi depuis et encore une fois je ne peux que constater mon impuissance.
Mais je dois dépasser tout ça, me libérer de ces entraves, et c'est difficile.
Une chose est sure en tout cas je ne resterai pas passif. Quand je te dis que Gabriel risque de basculer, je ne dramatise pas, Fiona tout comme Méléarn, et cette femme qui dirigeait la horde se prenaient pour des dieux. Fi et le seigneur cerf se peignaient en bleu.
Il est possible que ce qui les a transformés se trouve avec la horde, auquel cas Gabriel y a été exposé."

Une nouvelle fois Corwyn marqua une pause, celle ci présageait d'une demande difficile au vu de sa gêne évidente
"Je n'obtiendrai pas de réponse satisfaisante du roi, de sa sœur ou même d'Aëlynn, mais peut être que toi...."
 



Valaar garda les lèvres pincées en écoutant Corwyn se dévaluer.

"Attends, Corwyn. Qu'est ce que tu racontes... ton échec? Tu avais quoi, dix, onze ans? Ce n'est pas toi le responsable mais la horde et Skith elle-même. Tu n'as pas à te fustiger pour ça. Ta soeur avait pris ta place parce qu'elle était plus forte. Regardes aujourd'hui : elle est vivante. Ce n'est pas rien, réjouis-toi de ça, plutôt.
Pour les peintures bleus, Rhae Mar ne m'en a rien dit. Mais tu est sûr de ce que tu avances? Tu as senti de la magie sur ces peintures? Je sais que la horde avait un shaman qui entretient le culte des dieux orques mais bon, des peintures, c'est que des peintures, non?"

Seulement Corwyn prenait visiblement le sujet au sérieux.

"Aëlynn, Gabriel, Cassandra, je veux bien les interroger, c'est pas un problème. Mais tu devrais plus tôt leur demander toi-même, tu as vu ces peintures sur Fiona, pas moi. Ecoutes, je te parle en tant qu'ami, pas en tant que comte. Cinq ans à te rendre responsable d'un truc sur lequel tu ne pouvais rien, c'est bien assez. A coté de ça, y'a un paquet de points sur lesquels tu peux faire quelque chose, puisque tu ne veux pas rester passif.

Aides-moi à tenir Dragonrise. A le défendre aussi. On ne saura pas d'où ça viendra et quand ça viendra, mais on sera menacé, j'en suis sur. Cassomir pour commencer peut-être... Aujourd'hui, tu es un homme fait, un champion d'Erastil. D'ailleurs, si je te revois à poil, je te colle aux cachots. * rires * Tu es plus que capable d'être utile ici. J'ai trois cents personnes à protéger dont tes parents, une certaine ensorceleuse qui demandait qu'à mourir y'a pas si longtemps et une fille mère, seule avec deux bébés et un mari sénile."

Valaar se tenait face à Corwyn et lui demandait clairement de s'engager pour Dragonrise.




Corwyn rendit son regard à Valaar, il soupesa un instant sa réponse, puis sourit doucement avec une espièglerie qu'il n'avait pas arboré depuis longtemps.
"Je ne te ferai aucune promesse!
Tu sais que si j'en ai la possibilité je t'aiderai toi et la communauté, mais je dois aussi en apprendre davantage sur cette déesse."

Corwyn se tourna vers la petite ville sortie de terre en seulement quelques mois et poursuivit;
"Tu t'en est bien sorti, ton conseil et toi avez fait du bon boulot. Tu n'a pas de soucis à te faire concernant le développement. Sans la mine, je me doute que vous allez être contraint d'exploiter la forêt si ce n'est pas déjà fait, ça fait parti du cycle de la vie comme les animaux que l'on chasse pour manger. Cependant je ne peux pas y participer, je te demanderai juste de veiller à ce qu'une pousse soit plantée pour assurer la descendance de chaque arbre que vous tuerez."

Le jeune druide avait repris une expression plus grave quand il reporta son regard sur le comte;
"En outre Valaar, je suis d'accord, il est capital de savoir comment Cassomir à réagit à notre départ. Et il se trouve que j'avais été exilé de Dragonfall, pour avoir protégé Lyssa, juste avant que la situation ne dégénère. Si quelqu'un peut espérer ne pas être traqué par Ménas c'est moi.
Il me reste une dernière chose à faire ici et je comptais repartir pour le Taldor, je dois récupérer quelque chose au village et je voudrais savoir ce qu'il est arrivé à Lyssa et à son fils ainsi qu'à Jovien. Si j'apprends quelque chose je t'enverrai un oiseau."




Valaar répondit en dissimulant mal son aigreur :

"Ha! Non, c'est pas ton truc, les promesses... Tu viens de revenir et tu veux déjà repartir? Mais vas-y !
Le développement, mon cul ! Je te parle de défendre ta famille et d'être là quand ta soeur à besoin de toi. Au moins, elle... "

 Il s'arrêta avant de dire des mots qu'il regretterait ensuite et inspira avant de reprendre calmement :

"Je sais ce que c'est, je l'ai fait avant toi : c'est toi que tu fuis et personne d'autre."

Valaar, dépité, allait rebrousser chemin quand...




(Corwyn)

Surpris par la tirade du barbare, le jeune homme faillit manquer l'opportunité de répondre;
"Qu'attends tu de moi exactement, car au vu de la conversation que nous venons d'avoir tu as une idée bien précise, je t'écoutes!"




Le demi-orque différa son retour à Dragonrise pour répondre à l'exhortation de son ami.

"Laisses tomber... C'est que... je m'attendais pas à que tu disparaisse pendant six mois, ni que tu te barres à nouveau aussitôt arriver. Alors, oui, ça donne vraiment l'impression que t'en a rien à carrer de ce qui reste des habitants de Dragonfall.
Fais ce que tu as a faire, prouves-moi que je me trompe alors je m'excuserais si ça te fait plaisir."




Ne sachant quoi ajouter, Corwyn regarda son ami partir en silence.
Il avait senti la frustration et pire la déception chez le demi-orc, ces derniers mots lui avaient fait mal.
Rester? pensait il, à profiter tranquillement de ses neveux?
Non les nuages s'accumulaient au loin, il ne savait pas encore exactement quoi faire, mais il devait prendre les devants il en était sur.
Les décisions basées sur l'émotion ne sont pas des décisions. Franck Underwood, House of Cards.

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Faery Tales  |  Livre 5ème : Terre d'asile (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 17 : Conversation Valaar - Corwyn
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !