gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102853 Messages dans 7599 Sujets par 962 Membres - Dernier membre: Rodneyorece octobre 23, 2019, 10:27:04 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Faery Tales  |  Livre 5ème : Terre d'asile (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 17 : Conversation Valaar - Cassandra
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chap. 17 : Conversation Valaar - Cassandra  (Lu 980 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Valaar

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 220
    • Voir le profil
Chap. 17 : Conversation Valaar - Cassandra
« le: mai 18, 2014, 00:22:37 am »
Citer
Ces éléments sont consécutifs au chapitre 17, joué le vendredi 9 mai.
Le chapitre 16, étant la rencontre des gnomes, et l'escalade d'événements hors de contrôle...

Se reporter au notes de Dorothée du chapitre 17.


Ecrit par Valaar et Dorothée

Plus tôt, Valaar devenu comte en jurant fidélité à Gabriel, roi du Galt, avait demandé à Cassandra de rédiger une lettre à Menas de Porth. S'en était suivi des échanges et des divergences d'opinions. Ayant reconsidéré la question, Valaar revient sur le sujet...

"Cassandra, concernant la lettre au prince De Porth, j'ai bien réfléchi à tes conseils. Je ne veux pas ajouter de l'huile sur le feu donc, oui, faisons en sorte que notre message ne soit pas pris comme une insulte. On va plutôt faire deux lettres. Une de condoléance et une où on décline, tout en remerciant l'honneur fait, la baronnie de Rivercreep. Je maintiens mon souhait qu'il sache dans cette même lettre qu'Abadar m'a défait du sceau de l'infamie qu'il m'a infligé dans les geôles de Cassomir."

*Pause*

"Ce détail n'est pas une mesquine vengeance de coq. La vengeance... Ce désir est surement bien plus fort chez lui que chez moi, aujourd'hui. Non, disons que le contexte de mon jugement fait en catimini ne me semble pas être la marque de fabrique d'usage d'une pareille maison. Mon instinct me dit que c'est un épisode qu'il aura à coeur de ne pas voir déballer car si cela était connu, il devrait expliquer pourquoi il ne m'a pas fait exécuter alors que c'était la sentence requise. Souhaitons que ça marche, je ne voudrais pas me faire coincer dans un débat de légiste où je me ferai à coup sur ridiculiser. Madeleine ayant le poste d'ambassadeur, je souhaite que tu fasses cela avec elle et que tu la fasses profiter de ton expérience à la cour des rois."

et d'ajouter, souriant : "S'il te plait."

"Tu vois, répondit Cassandra, c'est bien plus agréable quand tu fais une demande poliment. Je veux bien aider Madeleine à rédiger ces lettres, mais je ne suis pas venue ici pour être scribe. Je serai toujours là pour aider ou conseiller mais je ne ferai pas une tache qui n'est pas mienne. Et puis, je suis bien moins versée dans l'art de la politique que tu sembles le croire. C'est Lyssa qui... C'est elle qui se passionnait pour toutes ces choses."

Valaar tiqua avant de dire :
"Hum, il me semblait plutôt qu'en tant que soeur de roi et ayant assisté de près au mariage à Cassomir, tu n'étais pas ignorante du monde des nobles. Et tu es quand même une Tinax, non? Vu que Cassomir exhibe partout des blasons de clefs et qu'Abadar est le culte majeur, mais bon...
- Je suis une Tinax oui, mais mon père s'est toujours tenu éloigné des intrigues de cour. Quant à moi, je ne suis pas ignorante mais je ne suis pas une spécialiste. Et oui, Abadar est le culte principal de Cassomir et des de Porth, c'est donc à la prêtresse que tu demandes d'écrire ? Excuse moi de ne pas avoir compris cela.
- Soyons clair sur pourquoi tu es là. J'ai plutôt l'impression que Ray... que Gabriel veut te garder à l'écart des dangers de... de la couronne. A Dragonfall, Lyssa était tenue à l'écart, et du conseil et du rôle de grand-prêtre du village. Construire et tenir un village sans Abadar, ce n'est pas une erreur que je ferais, c'est pourquoi je n'hésite pas une seconde à ce que la charge te revienne. Et moi... Je ne suis pas venu ici pour être un seigneur mais quelqu'un doit le faire. Tu veux voir comment j'écris? Allons... Ce n'est pas moi qui était le meilleur élève de la classe mais une certaine "moi je"... Si tu ne veux pas faire ces lettres avec Madeleine, dis-le simplement. Et puis c'est moi qu'elles engageront car c'est moi qui les signerai.
- Je te l'ai dit Valaar, j'aiderai à faire ces lettres, mais je voulais juste te prévenir de mes limites. Je suis ici parce que mon frère le veut, mais je ne resterais pas sans rien faire. Je suis prêtresse et j'entends bien exercer mon culte, de plus je compte bien me rendre utile et aider ce village. Je suis née à Dragonfall, ma mère y vit, je ferai tout ce que je peux pour que Dragonrise prenne son envol."

Valaar appréciait en hochant la tête machinalement. Cassandra demanda calmement :

"Comment est-elle morte, Valaar ? Tu m'as dit que c'était un accident mais comment un accident peut-il tuer une prêtresse d'Abadar ? Et si c'était réellement un accident, pourquoi avoir autant peur des De Porth ? Ménas était prêt à tout pour Lyssa, il a dû entrer dans une colère effroyable mais il obéit à son père. Celui-ci savait que Gabriel est lié à Dragonfall, qu'il s'en préoccupe, s'attaquer à Dragonfall c'était entrer en conflit avec le Galt. Jamais le vice-roi n'aurait risqué cela, surtout pas pour sa belle-fille. Alors que s'est-il réellement passé ? Pourquoi avoir fuit de la sorte ? Pourquoi agir comme si vous aviez quelque chose à vous reprocher ?"

Valaar hésita un long moment et puis un peu tendu, répondit :

"Tu connais quelqu'un qui n'a rien à se reprocher? Mfff. Un accident peut aussi bien tuer une prêtresse d'Abadar qu'une maladie peut tuer un paladin d'Abadar. Entre ce que l'on croit savoir et le dessein des dieux, il y'a bien des choses qui nous échappent. Lyssa n'était pas heureuse, Cassandra. J'ai vu Abadar accueillir mon père, si elle n'a pas été ramenée par la grande prêtresse d'Erastil, il l'accueillera pareillement.
Tu penses que Menas ou les De Porth n'auraient pas attaqué Dragonfall? Je pense plutôt qu'un homme amoureux peut devenir fou et enragé. Penses à ton frère, penses au vieux Durgan quand il a perdu Lyssa et qu'il a appris qui était devenu Melearn. Il y'a un moment où le vernis de la civilisation peut tomber : nos propres limites. Et puis, on n'avait pas qu'une seule raison de quitter Dragonfall, le roi des Trolls aurait massacré tous ces gens. Fuir pour vivre ne sera jamais une mauvaise idée. Et ça, ma soeur de lait s'y refusait quand... quand... Tu veux vraiment la vérité?
- Oui je la veux. Elle était ma meilleure amie, je l'ai aidé quand elle a donné naissance à Méléarn, c'est moi qui ai posé son fils pour la première fois dans ses bras. Et sa mort a de lourdes conséquences, si je veux aider du mieux que je peux, je dois savoir.

*pause*

" Oui, vous étiez proches. A ce titre et puisque tu le veux, je vais te dire la vérité. Mais soyons honnêtes: pour les conséquences que nous aurons avec Ménas, les circonstances importent peu. Les faits sont là : cela c'est produit à Dragonfall, avant que nous ayant subit quelconque attaque de monstre et Dragonfall est responsable."

Valaar se lance enfin mais les mots

"Nous étions chez Lyssandaria, dans la grande maison qu'elle s'était faite construire. La veille à été... très compliquée. Le vieux Durgan m'avait mis en prison pour la mort de Méléarn, alors que celui-ci voulait tuer toute âme qui vive. Pour me sortir de là, Lyssandaria m'a anobli dans les cachots de Dragonfall. Je me suis accroché avec Aëlynn, elle... c'est comme si elle était submergée par un pouvoir sombre qui enflait, menaçant et sinistre. Elle n'était plus elle-même. J'ai hurlé à Lyssa de sortir, je me suis mis devant elle. Mais elle n'a pas bougé."

Reprenant difficilement avec un sourire mêlé d'amour et d'amertume : "Ma tête de mule n'a pas bougé."

Cassandra reste un long moment silencieuse, les larmes aux yeux.

"Lyssa ne devait pas être sans surveillance, Cassomir doit savoir maintenant ce qu'il s'est passé. Nous avons de puissants ennemis."

*pause*

"Bien, je vais aller voir Madeleine. Nous allons essayer de rédiger ces lettres puis nous te les proposerons... La lettre de condoléance risque d'être très difficile à écrire si nous ne voulons pas qu'elle soit prise pour une insulte."

Avant de sortir, elle passe près de Valaar, lui pose une main sur l'épaule et lui dit doucement :
"Tu as agi comme tu devais, rien n'aurait pu faire bouger Lyssa si elle ne le voulait pas.Tu n'es pas responsable de ça."

Valaar grimaça. L'image du corps sans vie de Lyssandaria était encore vivace. Ils étaient cote à cote sans se faire face, chacun regardait devant soi.

"Abadar est mon juge. Merci, Cassandra. Tu es... surprenante. Les gens se prétendent volontiers affamés de vérité, mais rares sont ceux à pouvoir la digérer."

Une fois seul, Valaar s'octroya un peu de temps pour réfléchir, se sentant calme, comme apaisé.
« Modifié: mai 18, 2014, 00:24:12 am par Valaar »
Les décisions basées sur l'émotion ne sont pas des décisions. Franck Underwood, House of Cards.

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Faery Tales  |  Livre 5ème : Terre d'asile (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 17 : Conversation Valaar - Cassandra
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !