gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102303 Messages dans 7481 Sujets par 859 Membres - Dernier membre: uplicle septembre 16, 2019, 06:05:12 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Faery Tales  |  Livre 4ème : Construire sur les cendres. (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 14 : "Prières"
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chap. 14 : "Prières"  (Lu 950 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Valaar

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 220
    • Voir le profil
Chap. 14 : "Prières"
« le: avril 24, 2014, 19:31:48 pm »
Corwyn officiait les prières à Erastil devant un public attentif. Chacun avait fait sien des buts communs : une nature verdoyante, des familles soudées, une communauté en bonne santé et une agriculture fertile. Semaine après semaine, les villageois de Dragonfall connaissaient de mieux en mieux les Paraboles d’Erastil et les diverses homélies sur les plantations et les traditions de la chasse. Le temple était simple, sans rien d’ostentatoire. L’objet le plus important étant l’arc traditionnel ainsi que la flèche que chacun touchait en quittant l’enceinte. Le soleil étant maintenant levé, il était temps d’aller travailler et faire quelque chose d’utile.

Valaar quitta le fond de la salle et s’approcha du prêtre d’Erastil, qui était également son ami. Corwyn lui dit :

« Tu sais, tu pourrais t’asseoir plus près au lieu de rester dans le fond.
- Ha. Les habitudes ont la peau dure. Les villageois sont là pour t’écouter, pas pour regarder ma face. »

Corwyn sourit et pris Valaar par les épaules.

« Allons, ta marque a disparue. Et les villageois savent ce qu’il te doivent.
Ah bon? répondit Valaar en levant un sourcil interrogateur.
Oui, mon ami.
Et toi, hé, tu me dois un coup de dague dans les plumes!
Allons, c’était une erreur dont je suis responsable. Mais ne change pas de sujet : je te le redis, n’hésites pas à t’assoir devant.
Hum. Et ta messe, tu sais comment elle pourrait être meilleure?
… Pardon?
En arrêtant d’être triste. »

Corwyn fut surpris un instant mais eu une expression voilée suivie d’un regard plein d’affection pour son ami qui ajouta :

« Quand j’étais gamin, un jour j’ai demandé à Phorgas pourquoi j’étais un demi-orque et pas un humain… en disant que c’était pas très juste non plus. Tu sais ce qu’il m’a répondu? On n’est pas responsable de la tête que l’on a mais on est responsable de la tête que l’on fait. Enfin… Je vais pas faire le malin avec ça, ça et pas mal d’autres de ses enseignements, je les ai un peu oubliés en grandissant.»

Corwyn regarda le demi-orque s’éloigner après avoir touché la flèche d'Erastil.

Peu de temps après, Valaar assista à la messe d’Abadar dite par Lyssadanria de Porth. Le dieu des villes, des richesses, des marchands et de la loi n’avait à Dragonfall qu’un modeste sanctuaire néanmoins la jeune prêtresse disposait consciencieusement avant chaque messe plusieurs objets de culte de valeur.
L’auditoire était majoritairement composé de transfuges de Cassomir. Non pas qu’Abadar ne soit pas dans le coeur des habitants de Dragonfall mais la rancoeur envers l’enfant du village les abandonnant au plus fort de la précarité pour partir faire un mariage princier demeurait tenace.
Lyssandaria connaissait bien son sujet. Aujourd’hui, elle parlait d’Axis, la cité millénaire du plan de la Loi ainsi que du Premier Coffre.

Valaar, adossé à une maison voisine, reconnut une odeur familière. C’était Andronik Rocco qui passait non loin, cahin-cahin. Le shérif historique de Dragonfall lui jeta un regard avec des relents de « t’es là, toi? » auquel il répondit en désignant ses propres yeux de l’index et du majeur, signifiant qu’il restait vigilant. Rocco renifla et cracha au sol avant de reprendre sa progression clopinante.

La messe touchant à sa fin, le demi-orque quitta sa position pour s’approcher et s’arrêter près d’un villageois qui regardait avec envie une effigie d’hippogriffe recouverte de feuilles d’or. Il renifla bruyamment ce qui fit prendre conscience au villageois de sa présence et le fit partir fort embarrassé. Valaar ne le quittait pas des yeux, s’essayant au regard le plus mauvais qui soit dans le but de lui faire oublier définitivement toute velléités de larcin religieux.

« Je suis contente que tu assistes aux messes d’Abadar. »

La voix de Lyssandaria le fit sursauter car il ne l’avait pas sentie s’approcher. Il se tourna vers elle un peu confus et lui répondit en se grattant le torse.

« Euh… oui. Attends, je vais t’aider. »

Et de ramasser avec elle les différents icônes.

« Dis-moi, Valaar… Demain, j’aimerais dire quelques mots pour Phorgas pendant la messe. Je n’ai jamais douté de son lien avec Abadar mais ce que tu nous as dit de ton expérience devant le trône de Pharasma ne laisse aucun doute. Enfin, si tu n’y vois pas d’inconvénient…
Tu n’as pas besoin de ma permission », l’interrompit Valaar en s’approchant près d’elle, très près.

Lyssandaria sentit le regard du demi-orque qui le dépassait d’une tête loucher sur son décolleté. Elle leva un regard appuyé vers lui et pivota pour reposer les icônes sur l’autel avant de les mettre sous coffre. Puis elle entendit Valaar lui dire :

« Ta messe… tu sais comment elle pourrait être meilleure?
- ... Pardon?»
« Modifié: avril 24, 2014, 19:38:27 pm par Valaar »
Les décisions basées sur l'émotion ne sont pas des décisions. Franck Underwood, House of Cards.

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Faery Tales  |  Livre 4ème : Construire sur les cendres. (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 14 : "Prières"
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !