gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102303 Messages dans 7481 Sujets par 859 Membres - Dernier membre: uplicle septembre 16, 2019, 05:57:05 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Faery Tales  |  Livre 3ème : Retour au pays. (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 10 : Un phare dans la nuit
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chap. 10 : Un phare dans la nuit  (Lu 1028 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Valaar

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 220
    • Voir le profil
Chap. 10 : Un phare dans la nuit
« le: février 25, 2014, 18:23:18 pm »
Le dos épais du demi-orque se contractait, dessinant une impressionnante musculature, tandis qu’il soulevait le lampadaire resté au sol durant des années. Corwyn avait demandé aux végétaux de libérer ce dernier de leurs étreintes. Il avait également proposé à Valaar d’augmenter par magie sa capacité de charge…

« Non. Je veux faire ça par moi-même. »

Plus tôt, le jeune guerrier avait tombé la chemise de mailles pour piocher le sol devant le manoir en ruines sous les conseils d’André, le responsable des mineurs fraichement revenus du Premier Monde. Le lampadaire tanguait dangereusement sur son épaule mais il réussit, malgré son entêtement à le mettre en place sans l’aide de personne, à en descendre la base dans le trou. Le plus dur était fait, restait à consolider l’ouvrage.

Valaar bu de l’eau fraiche à grande gorgée pendant que Lyssandaria entonnait une grâce à Abadar et que les villageois félicitait Kelvan, le jeune dirigeant de Dragonfall.

Le demi-orque sentit sur lui le regard d’un jeune garçon et eu un rictus, mi-sourire mi-grimace. Et de laisser ses pensées vagabonder dans sa mémoire...


...Le dos épais du Paladin d’Abadar se contractait, dessinant une impressionnante musculature, tandis qu’il soulevait le lampadaire forgé à Whispil. Près de lui, le baron Constentin Hern supervisait les travaux sous le regard d’Antinéa qui couvait tout cela du regard.

Un cordon de sécurité avait été placé pour tenir les enfants à distance. En tête des trublions excités, la jeune Lyssa jubilait : c’était par elle que Dragonfall aurait son premier lampadaire et Cassandra n’avait rien à voir dans cette affaire.

« Tu vas voir, Dragonfall va devenir une grande cité! Plus grande qu’’Oppara! On va ajouter des routes, des maisons, des… Valaar, tu m’écoutes? »

Non, Valaar n’écoutait pas vraiment. Il était simplement subjugué par l’aisance de son père à déplacer cette imposante lance de métal recourbée qui inonderait peu ou prou Dragonfall d’une intense lumière divine, celle-là même qui ferait fuir le mal très loin dans son slip, pour peu que celui-ci ait déjà réussi à échapper à la vigilance propriétaire de Black.

Après avoir remercié Phorgas qui se dépoussiérait les mains, le baron fit enfin signe à sa fille qui se précipita pour le rejoindre en manquant de s’emmêler dans la longue corde tendue délimitant la zone des travaux. Antinéa servit poliment une limonade au paladin et lui tendit son casque qu’elle venait de ramasser.

Valaar reconnu l’odeur de raisin fermenté que charriait son ami Biture avant qu’il ne vienne à sa hauteur lui mettre un coup de coude.

« Alors… hic! Tu vas pas avec ta copine? T’sais c’qu’on dit : telle mère, telle fille. Hic!… Gloups. »

Alors, instinct ou pas, Biture sentit la présence d’Andronik. Bien que passablement éméché, il lut dans son regard appuyé comme une promesse de cellule de dégrisement.


(click to show/hide)

« Ah… sergeant, je… je… enfin, je… hic… allez quoi… ». Mais rien n’y fit, Biture avait beau bégayer de façon cocasse, le sergent ne le quittait pas des yeux. Se serait-il consumé sur place que Rocco ne clignerait toujours pas une paupière ce qui fit gauchement battre en retraite l’inoffensif poivrot.

Valaar ne saisissait rien de ce qui se passait à coté de lui. Son visage s’illumina quand Phorgas jeta un regard dans sa direction, verre à la main et que Dame Antinéa lui fit signe de venir. Davantage que le plaisir de l’excellente limonade dont elle avait le secret, Valaar avait le coeur serré à l’idée d’entendre un jour « Tel père, tel fils. »



(click to show/hide)
Les décisions basées sur l'émotion ne sont pas des décisions. Franck Underwood, House of Cards.

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Faery Tales  |  Livre 3ème : Retour au pays. (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 10 : Un phare dans la nuit
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !