gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102518 Messages dans 7495 Sujets par 873 Membres - Dernier membre: RobertBak septembre 18, 2019, 15:37:37 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Clément  |  Résumé de l'épisode précédent (Modérateur: Clement)  |  Episode 7: Résumé du passage à Katapesh.
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Episode 7: Résumé du passage à Katapesh.  (Lu 1819 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Clement

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 626
    • Voir le profil
Episode 7: Résumé du passage à Katapesh.
« le: avril 16, 2014, 00:30:37 am »
Etant donné que la partie est en pause, certains détails risquent naturellement d'être oubliés... Du coup je vais essayer tant bien que mal de résumer les diverses péripéties de ce 3ème livre.

Loran et Mithriya s'étaient donc retrouvés en prison, mais cela n'a pas duré longtemps, vu que dès le lendemain un nouveau groupe de deux aventuriers s'enfonçaient à leur tour dans la demeure de la bête, également à la recherche de ce fameux parchemin tant convoité par Zayifid... Après avoir récupéré leurs affaires et s'être remis en route, le groupe trouva un passage secret sous le fameux trône d'asticot depuis lequel le roi charognard régnait sur ses sujets de son vivant.

Le groupe s'engouffra donc dans ce passage étroit, afin de se retrouver face à un luxueux jardin se payant même le luxe d'une légère brise souterraine... Une mystérieuse salle attira leur attention, dans laquelle se trouvait une cage étrange ainsi que des runes au sol, écrite en terreux. Sulim ordonna alors en terreux l'ouverture du chemin, et des esprits apparurent transformant la cage en une sorte d'ascenseur s'enfonçant encore plus dans les profondeurs de la demeure de la bête.

En bas, ils trouvèrent une grotte gigantesque remplie d'or. Qui, sans surprise, se révéla être une illusion dissimulant du limon vert... Après avoir traversé précautionneusement cette salle en sautant sur des colonnes sortant du sol, ils se trouvèrent nez à nez avec une tombe, la tombe d'une gnolle nommé Shirak, dans une salle religieuse dédiée à Rovagug. Après s'être défait de son gardien Kraken, ils ouvrirent le tombeau pour trouver divers objets précieux, ainsi que ce fameux parchemin de Kakishon...

Loran ressentit alors les sensations de Tempête, qui semblait penser que ce parchemin devait à tout prix être protégé. Il prit donc le parchemin sur sa personne, et il fut dissimulé par tout les moyens disponibles avant le retour à Kelmarane...

Le retour se passa sans grandes difficultés, avec quelques rencontres avec la vie sauvage locale en journée, mais même les coyotes les plus affamés étaient conscient que ce n'était pas ces aventuriers qui rempliraient leur estomac... Une fois à Kelmarane, une procession funéraire fut organisée pour les corps de Shadoran et Torrok, tandis que Sulim et Shamaran décidaient de rester ici: ce village n'était après tout pas plus mauvais qu'un autre, il était même plutôt joli avec beaucoup de bâtiments neufs depuis la reconstruction, et leur tâche restait ultimement la protection du parchemin.

Le repos fut cependant de courte durée, une semaine plus tard, un assassin s'infiltra au milieu de la nuit dans la demeure de Loran. Un fumble au dé manque de chance lui fit cependant réveiller Ombre, la panthère de Loran, qui lui sauta aussitôt à la gorge qu'elle lui arracha sans faire de manières. Énervé par ce développement peu agréable, Loran se décida à aller chercher conseil auprès de son amie Mithriya. Il alla donc jusqu'à sa maison, Tempête dans une main, un cadavre d'humain dans l'autre, et Ombre lui emboîtant le pas.

Sans grande surprise, en plein milieu de la nuit, Mithriya était occupée à créer des objets pour alimenter le stock de sa boutique... Ils fouillèrent le cadavre, et trouvèrent dessus un ordre de récupération du parchemin de Kakishon, par tout les moyens nécessaires. Kelmarane n'était plus sûr.

Le lendemain, tout le village était au courant de la tentative d'assassinat qui avait eu lieu durant la nuit, et le groupe se rendit chez Almah chercher conseil, accompagnés des deux frères, inquiets pour la sécurité du parchemin. Après s'être assurés que personne ne suivait leur conversation, ils montrèrent à Almah le fameux parchemin. Elle n'eut pas beaucoup de conseils à donner, ceci n'étant pas son domaine, mais la bonne nouvelle était qu'elle connaissait bien évidemment un expert sur le sujet. La mauvaise nouvelle étant qu'il était de l'autre côté du désert, dans la fameuse ville de Katapesh, connue pour son marché luxuriant le jour, et ses rues sombres et mal-famées la nuit... Une caravane fut montée manu militari, avec des hommes et des femmes choisies sur le pouce par Loran lui-même parmi les soldats qu'il avait dirigé durant son année en chez de garde. Garavel lui-même, le fameux bras droit de Almah, allait mener la caravane.

Le voyage allait durer 7 jours, et avait un trajet très prévisible du fait qu'il nécessite de passer par des oasis pour remplir ses provisions d'eau. Le groupe se protégeait à l'aide de sorts de protection contre les éléments, tandis que le reste de la caravane semblait se protéger du chaud par des moyens plus conventionnels.

Le voyage ne fut pas des plus tranquilles: après 2 jours, ils tombèrent sur une caravane qui avait été attaquée. Il ne leur fallut pas longtemps pour découvrir son unique "survivant", et encore moins pour découvrir que le dit survivant n'était qu'un brigand de la pire espèce lui aussi envoyé pour voler le parchemin, et qui avait réalisé cette mise en scène lui-même...

Le lendemain soir, ils se posèrent à une oasis des plus étranges: des bouts de ficelles à moitiés brulés ainsi que des cadavres de gnolls défigurés par l'acide étaient étalés un peu partout... La réponse à ce mystère arriva un peu plus tard, lorsqu'un ver géant sortit du sol. Les gnolls semblaient avoir prévu une embuscade, ayant capturé ce ver, qui se serait libéré prématurément... Durant toute cette agitation, une lumière fut remarqué dans la distance, comme un rayon de soleil se reflétant sur un miroir... Ou le fer d'une lance. Le groupe alla explorer, mais ne trouva que des empreintes de gnolls.

Suivant ces empreintes, ils trouvèrent un campement gnoll en pleine agitation, un rite bizarre semblait se dérouler: les gnolls étaient en cercle autour d'un autre gnoll se tenant sur ses gardes... Mais aucun adversaire. Jusqu'au moment où Zayifid, de nouveau sous son déguisement, sortit de son invisibilité pour lui plonger son épée entre les côtes, s'imposant ainsi comme le maître de la meute.

"Mes frères ! Il est temps pour nous de reprendre ce qui a été volé ! Les impies payeront ! Nous les égorgerons demain, avant qu'ils n'arrivent à leur destination ! GLOIRE AUX FILS DU ROI CHAROGNARD !"

Riche de cette nouvelle information, le groupe retourna au camp, et commença ses préparations pour l'assaut du lendemain...

L'assaut se passa alors que Katapesh était en vue, il se fit en trois vagues, mais entre l'absence d'effet de surprise et la force des personnages, il ne dura pas longtemps. Zayifid tint un peu plus longtemps, mais finit finalement par mordre la poussière parmi ses "frères"... Puis ce fut l'arrivée à Katapesh.

La ville était entourée d'un mur d'enceinte blanc surplombé de l'occasionnelle tour, mais il suffisait se passer la porte pour avoir droit à un tout autre paysage:



De gigantesques bâtiments aux murs blancs, des minarets, des palais, tout ceci respirait le luxe et la richesse, et était encore renforcé avec le contraste qu'offrait ses rues: des étals à perte de vue, vendant tout les objets que l'on pouvait imaginer... Et quelques autres encore. Des magasins de magie vendant des objets de luxe d'une puissance incroyable, ou d'un exotisme incomparable, Katapesh était tout ce dont on avait entendu parler, et un peu plus encore.

Ne perdant pas leur objectif de vue, le groupe se dirigea vers le manoir de Rayhan, le sage dont Almah avait parlé. Le chemin les fit passer à côté de l'océan dont la vue émerveilla Loran...

Une fois arrivée, et après avoir dit au revoir à Garavel et aux gardes qui retournaient à Kelmarane dès le lendemain, ils furent accueillis par un vieil homme qui leur révéla le premier secret du parchemin de Kakishon: en le regardant à la lumière du soleil levant ou couchant, ou alors lorsque l'esprit est encore embrumé d'un rêve, il est possible de voir une carte... La carte du fameux monde de Kakishon, endroit merveilleux créé par Nex sur lequel peu de choses sont connues. Il révéla également que le parchemin semblait indestructible: déchirez-le, il se reconstruit, brûlez-le, il renaît de ses cendres. Son aspect vieilli et émacié ne laissait pas forcément deviner de telles capacités... Le parchemin fut donc laissé à Rayhan pour l'étudier, sous la surveillance et/ou la curiosité de Mithriya, qui ne faisait confiance à personne en-dehors de sa portée de sorts.

Pendant ce temps, les autres vaquaient à leurs occupations: visitant la merveilleuse ville ou passant leurs journées à jouir d'un repos mérité. Après quelques jours à tester toutes les formules magiques et potions auxquels il pouvait penser, Rayhan eut besoin d'un ingrédient pour le moins exotique: de la corne de Païraka. Deux options s'offraient à eux: chasser ce matériau, ou passer par un individu qui se faisait appeler "Le Voyant", vendeur de produits... Exotiques...

Pour trouver ce fameux personnage, ils firent la connaissance du célèbre marché de nuit: un marché où tout se vend, tout se monnaye. Leur première rencontre fut avec un marchand d'information: "si vous avez une question et de l'or, j'ai la réponse", qui leur indiqua où trouver ce fameux voyant... Pour le bon prix.

Ils trouvèrent ce voyant, qui possédait effectivement ce qu'il recherchait, mais le prix outrancier n'avait pas été anticipé. Il leur fut proposé un échange de bon procédé: Le Voyant avait reçu récemment un livre de formules, duquel certaines pages avaient été arrachées, les personnages n'avaient qu'à retrouver ces pages, et l'ingrédient leur serait offert, avec les compliments de la maison.

La piste fut donc remontée: ils allèrent chez le vendeur du livre, un petit homme ventripotant au regard lubrique, qui leur affirma que le livre était intègre lorsqu'il avait quitté sa boutique, et que si problème il y avait, c'était avec le coursier, et qu'il n'était pas assez fou pour tromper quelqu'un comme le Voyant. Il raccompagna ensuite les gens à la porte de sa boutique, mettant au passage une main aux derrières des deux demoiselles du groupe, et se recevant pour la peine une paire de baffes, qui sembla l'exciter plus que le refroidir... Laissant ce pervers derrière eux, le groupe alla en direction du coursier.

Ils forcèrent l'entrée de sa maison, et alors qu'il cherchait à cacher son vol, ils l’intimidèrent jusqu'à qu'il craque, s'effondrant de peur, et affirmant qu'il n'avait fait ça que par peur du contenu de ces pages, qu'il restitua aux PJs...



Devant cela, la volonté de rendre son bien à son propriétaire disparut assez vite... Mithriya se mit alors à travailler jour et nuit pour créer de fausses copies, modifiant une rune par-ci, enlevant un oeil par là, et les faux furent donnés au voyant, qui ne sembla y voir que du feu. La transaction eut lieu, et le groupe partit sans demander son reste...

Rayhan se remit au travail, tandis que le groupe vivotait, se faisant régulièrement aborder dans divers endroits publics par des personnalités curieuses d'acquérir leur fameux parchemin, comme Marzuk, croisé apparemment par hasard dans un bar à thé, fils et principal négociateur d'une des grandes familles marchandes de Katapesh. Ou encore Badra, une mercenaire devenue marchande à la force de son caractère. Ou encore Tamir, un halfelin représentant de la Source Unique, puissant conglomérat marchand de Katapesh.

Ils reçurent également la visite d'un 4ème templier, Pazvahnn, mais celui-ci semblait plus intéressé par récupérer le parchemin pour le protéger lui-même que par son rachat. Il semblait sous-estimer le groupe, s'adressant à eux comme à des enfants, et repartit comme il était venu, sur son tapis volant, avec ces paroles cryptiques: "Très bien, c'est votre décision, et je vais en référer à Néfeshti. J'ai bien peur qu'elle n'envoie Davashuum s'occuper de vous. Vous m'êtes sincèrement sympathique, ça me ferait de la peine qu'il vous arrive quelque chose. Je vais insister pour que Davashuum soit clément avec vous...". Si quoi que ce soit a transpiré dans son discours, c'était qu'il ne portait pas spécialement Davashuum dans son coeur...

De retour au manoir, Rayhan conseilla  d'organiser un dîner avec ces 3 personnes, non seulement est-ce la coutume en Katapesh, ce qui serait perçu comme extrêmement vulgaire de ne pas faire, et rejaillirait sur lui, mais cela permettrait également de calmer les ragots circulant. Un représentant du temple d'Abaddar serait également invité, comme tel est la coutume pour une transaction (ou absence de) aussi importante.

Le dîner se déroula sans accroc, Marzuk flirtant légèrement avec Shamaran, et devenant de plus en plus bruyant au long de la soirée, alors qu'il descendait les verres de vin comme des petits pains. Brada, elle n'était clairement pas à son aide dans cet environnement, n'ayant que critique et négativité à communiquer, excepté pour la magnifique peinture de Kakishon que possédait Rayhann sur laquelle elle posa beaucoup de question. Tamir, lui, avait opté pour une tenue classique, tranchant avec le luxe de ses deux camarades, et plaisante beaucoup tout en affichant un sourire charmeur. Il passa une bonne partie de la soirée en compagnie de Sulim, s'échangeant des blagues de plus en plus scabreuses... Quant à l'envoyé de l'église d'Abadar, Kazim, vêtue de son habit traditionnel, elle s'exprimait peu, se contentant de s'assurer du bon déroulement de l'opération, mais le peu qu'elle disait semblait instantanément capter l'attention de toute l'assemblée.

La soirée se termina par divers divertissements offerts par le groupe: dressage animalier, représentation de magie ou encore lecture passionnée, les invités repartirent finalement. Puis peu après, le manoir fut attaqué au milieu de la nuit... La bataille se passa au rez-de-chaussée, fut d'assez courte durée, et se termina par la capture de Tamir. Une fois à l'étage cependant, aucune trace de Rayhan, seulement un parchemin laissé sur la table, avec l'inscription suivante:

"Votre ami est à présent mon invité dans mon antre. Si vous souhaitez le revoir en vie, mettez le parchemin dans une boite, lestez-là, lancez un sort de lumière dessus, et jetez-là dans la mer au coucher du soleil. Vous avez jusqu'au crépuscule, si vous obéissez, votre ami sera libéré, sinon, son sang sera sur vos mains...

- Père Chacal"

Quiconque connait un peu Katapesh sait que le Père Chacal est le chef de la fameuse guilde de la Source Unique, connue pour ses activités parfois à la limite de la légalité...

Le groupe se mit donc instantanément en marche vers l’entrepôt de la guilde, se trouvant en bord de quai. Ils s'y enfoncèrent, démontant l'occasionnelle résistance, survivant à des attaques de Sahuagin, de prêtre de Rovagug, à la noyade, ... Puis ils se trouvèrent face à quelqu'un qui ne semblait pas agressif. Il se présenta comme le capitaine de la Nef du Crépuscule, un navire faisant du commerce extra-planaire, et venant à Katapesh tout les 7 ans. Il semblait reconnaître le groupe:

"C'est donc vous qui avez tellement gêné mon pantin. Vous êtes venus lui livrer le parchemin de Kakishon ? A votre avis, que pensez-vous que le chacal fera s'il apprend que ce que je souhaite réellement, c'est le voir humilié et vaincu ? Que je lui ai donné deux tâches impossibles pour qu'il se couvre de honte à mon retour ? Vous autres imbéciles de chair, vous m'êtes bien plus utiles une fois brisés par votre propre esprit, ensuite, je peux passer à des activités plus... Viscérales..."

Il avoua également que son véritable objectif est le Père Chacal lui-même, et vous communique l'information que contrairement à la croyance populaire, le Père Chacal c'est pas un Chacal-Garou, mais un Garou-Chacal... Puis il vous donna une fiole, la présentant comme une fiole des rêves, et affirmant que si vous faisiez ingérer cette fiole à la graine de Rovagugg, elle se retournerait contre le Père Chacal d'elle-même. Il sembla par contre peu intéressé de savoir si vous le croyiez ou pas, et retourna rapidement à ses affaires une fois la conversation terminée...

Reprenant l'exploration, le groupe se retrouva vite face à la graine de Rovagugg elle-même:



Après avoir lancé la fiole à l'intérieur de la membrane de la graine, elle fut pris d'une rage incontrôlable, et se mit à se précipiter en direction du Père Chacal. Le groupe rejoint le combat qui fut alors rapidement pliée, la graine fut détruite, et le Père Chacal capturé commença à se rendre... Avant de se faire décapiter par Loran. Le capitaine de la nef apparut alors, remit un petit sac au groupe en récompense, puis disparut avec la larve et les restes du Père Chacal sur ces paroles:

"Vous ne savez pas ce que vous avez fait, mais vous m'avez rendu service. Prenez cette bourse en récompense. Son contenu devrait vous être d'une grande valeur si vous voulez aller à Kakishon. J'ai déjà été sur ses rivages secrets autrefois, car je connaissais le chemin quand Nex le parcourait encore. Sachez ceci : ce que vous cherchez à Kakishon est ce dont vous avez besoin, mais ce dont vous avez besoin n'est pas ce que vous cherchez..."

La bourse contenait des petits rubis d'une valeur de 10 000po, un gros rubis de la taille d'un oeuf d'oie étant un porte-bonheur ainsi qu'un diapason semblant avoir été taillé dans du rubis... Il émet une faible aura d'abjuration, mais ne semble avoir aucune utilité actuellement. Le matériau seul vaut 15 000po cependant.

Après ces aventures, quelques jours de repos. "Repos", dans ce contexte, voulant dire la levée d'une malédiction pesant sur une Oasis proche de Katapesh et protégée par un Lammasu...

A votre retour, Rayhan vous accueille tout excité: il a réussi à percer le secret du parchemin de Kakishon ! Il n'attend que votre permission pour l'ouvrir et enfin découvrir de ses yeux le fameux merveilleux demi-plan. Après avoir pris quelques jours pour vous préparer, vous finissez par accepter, après avoir pris toutes vos précautions:

"Le retour est facile, Kakishon est supposé avoir des pontons depuis lesquels il suffit de tenir le parchemin pour revenir !"

"L'ouverture est sans danger, un portail va s'ouvrir, au travers duquel nous pourrons voir Kakishon, et il nous suffira de passer à travers !"

Après avoir fait toutes vos bonnes diligences, le soir venu, vous vous dirigez en bord de mer. Au soleil couchant, vous voyez la fameuse carte de Kakishon apparaître sur le parchemin:



Et Rayhan de toucher les îles une à une tout en les nommant.

Une fois la manœuvre terminée, un portail d'un couleur bleutée commence effectivement à s'ouvrir. Rapidement, une odeur de souffre commence à se faire sentir alors que le portail semble perturbé, et commence à tourner au rouge... Soudainement, il s'ouvre, et tout le monde se retrouve absorbé à l'intérieur, alors que vous avez la sensation de tomber, vous croisez des formes rouges semblant se diriger dans l'autre direction, que vous identifiez comme des Effrit... Fermant la marche, se dresse un gigantesque Effrit qu'aucun de vous ne parvient à reconnaître...



Puis vous continuez votre chute, jusqu'au moment où...
« Modifié: août 30, 2014, 06:26:33 am par Clement »

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Clément  |  Résumé de l'épisode précédent (Modérateur: Clement)  |  Episode 7: Résumé du passage à Katapesh.
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !