gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102316 Messages dans 7472 Sujets par 914 Membres - Dernier membre: pepeARea novembre 17, 2019, 05:27:33 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Trône de Fer  |  IdF - Moine Noir  |  L'auberge du carrefour (Modérateurs: Lekidnesta, Moine Noir, Evergard)  |  Structures sociales et juridiques dans les Sept Couronnes
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Structures sociales et juridiques dans les Sept Couronnes  (Lu 392 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Moine Noir

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 636
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Structures sociales et juridiques dans les Sept Couronnes
« le: août 12, 2013, 15:19:48 pm »
Sources : structures sociales et juridique de l'occident médiéval chrétien.

Structures sociales

Conforme au système idéologique tripartite de la société chrétienne médiévale couramment attribué à Adalbéron de Laon, évêque de Laon de 977 à 1030, mais probablement beaucoup plus ancien (tri-fonctionnalisme).

Comme dans toute la Chrétienté, et conformément au magistère catholique, la société occidentale du Moyen-Age était envisagée comme un tout organique ou chacune des parties vit en symbiose avec les autres. La société était distinguée en trois ordres qui correspondaient à trois fonctions. Chacun des trois ordres devait être complémentaire des deux autres : les moines (anachorètes et cénobites, aspirants à la perfection) et clercs (tonsurés) priaient pour le salut des laïcs (oratores) ; les chevaliers mettaient leurs armes au service de l'Église et protégeaient les faibles (bellatores) ; enfin, les paysans (laboratores) cultivaient la terre pour nourrir les deux premiers ordres. Les fonctions étaient hiérarchisées en dignité, autrement dit la logique spirituelle du premier ordre (clercs) prévalait sur celle politique du second (nobles), qui elle-même dominait toutes les considérations économiques (travailleurs). La société médiévale occidentale - et par extension d'Ancien Régime - était donc le contraire d'une société matérialiste où l'économie imposait sa logique à toute la société. À l'intérieur de chacun des ordres, cette hiérarchie se déclinait pour ordonner toutes les fonctions sociales. Ainsi, dans l'ordre économique, le secteur primaire était considéré le plus digne (agriculture, mine, pêche, forêts), suivi de l'artisanat puis du commerce et du négoce qui étaient juste au-dessus des métiers les plus vils : l'usure (banque) et la prostitution. En effet, la conduite noble était celle qui se sacrifiait pour l'honneur (pour l'intérêt général), tandis que l'activité économique cherchait un gain, un profit, qui était plus grand chez le commerçant que chez l'agriculteur, chez l'usurier que chez le commerçant. Cette hiérarchie évolue au cours du Moyen-Age, avec l'essor des villes aux XIIe et XIIIe siècles, de l'apparition des ordres mendiants, des prises de position de l’Église.

Adaptation à l'univers de TDF

La société féodale des Sept Couronnes, sous le règne de Robert Baratheon, est issue du modèle de société mis en place par le roi Aegon I Targaryen après la Conquête des Sept Couronnes. Ce modèle est lui-même inspiré de celui des anciens royaumes sur lesquels s'est bâtie la dynastie des Targaryen. En effet, le système féodal n'était pas pratiqué dans les Possessions de Valyria ; elles s'apparentaient davantage à une république dominée par une oligarchie de familles puissantes.

Au sommet de la hiérarchie féodale se trouve le roi des Sept Couronnes qui siège sur le Trône de Fer de King's Landing. Il est assisté dans sa tâche souveraine par sa Main et son Conseil restreint. Ces deux institutions semblent être apparues relativement tôt dans la dynastie des Targaryen. En effet, la première Main semble avoir été Maegor le Cruel sous le règne de son demi-frère Aenys I Targaryen (second roi de la dynastie). De même, l'institution du Conseil restreint et la véritable délégation des pouvoirs royaux aux vassaux semblent dater du règne de Jaehaerys I Targaryen (quatrième roi de la dynastie). Il faut noter que les influences de la Main et du Conseil restreint ont historiquement dépendu de la personnalité de chaque roi. De plus, ceux qui détiennent ces charges ne font pas forcément partie de la noblesse au sens strict (« noblesse d'épée » qui détient des fiefs et jouit d'un pouvoir militaire), certains pouvant être issus de la roture et ne portant le titre de « lord » que de façon honorifique (une forme de « noblesse de robe » permettant d'avoir un patronyme et un blason héréditaires).

Une grande partie des pouvoirs royaux sont ensuite délégués aux seigneurs suzerains des différentes régions administratives des Sept Couronnes, à l'exception des terres de la Couronne qui restent sous l'administration directe du Trône de Fer. Bien que leurs pouvoirs s'exercent au nom du roi, ils disposent d'une grande autonomie dans la gestion des affaires courantes et dans les rapports qu'ils entretiennent avec leurs propres vassaux. Ceux-ci sont les différents seigneurs et chevaliers fieffés liés entre eux par des liens complexes de suzeraineté et de vassalité. Ces liens sont réciproques : le vassal doit obéissance à son suzerain (notamment en joignant ses troupes aux siennes si le suzerain a décidé de lever son ban), mais le suzerain doit également défendre son vassal contre les agressions.

Si la puissance d'une maison noble s'exprime par sa position dans la hiérarchie féodale, de nombreux autres paramètres tels que sa richesse, son prestige et sa renommée, sa puissance militaire et les liens maritaux qu'elle a pu nouer avec d'autres maisons, sont autant de gages de son importance réelle.

Le titre de gouverneur désigne une personne dotée d'un pouvoir exécutif militaire sur une région donnée, outrepassant la chaîne normale de vassalité en ce qui concerne le droit d'ost, ce qui constitue une singularité de la société féodale des Sept Couronnes. En effet, ce titre n'a aucune dimension d'ordre civil ou de vassalité, mais les gouverneurs sont les commandants militaires suprêmes de leurs régions respectives et sont responsables de leurs défenses. Cela évite théoriquement tout problème hiérarchique entre les grands seigneurs pour le commandement des troupes et doit accroître la réactivité des forces armées. Toutefois, en temps de paix, ces titres ne sont que purement honorifiques. On distingue les quatre titres de gouverneur rattachés à la défense du royaume des Sept Couronnes et nommés par le roi, plus un certain nombre de gouverneurs, ou gardiens, locaux qui sont des titres plus spécifiques.

Structures juridiques

Basse, moyenne et haute justices sont rendues par le seigneur (ou à défaut, son représentant) sur l'ensemble du fief (bourg inclus) au château dans la salle du conseil, attenante à la grande salle (donjon). Il appartient au seigneur de choisir ou non de se faire assister par des conseillers. On pend les criminels. La décapitation est réservée aux nobles. Le gibet est dressé au milieu d'une place du bourg.

- La basse justice, pour les sommes inférieures à 30 ss.
- La moyenne justice qui permet également d'infliger des amendes.
- La haute justice : peine infamante, afflictive, ou mortelle.

Les seigneurs avec droit de basse et moyenne justice ont droit d'afficher leurs armoiries, ceux de haute justice ont le droit d'afficher en plus les fourches patibulaires, ou de planter un pilori, symboles de justice.

Le verdict d'un seigneur peut être frappé d'appel : on s'en remet à la justice du gouverneur (suzerain du seigneur) ou directement à la justice du Roi.

Adaptation à l'univers de TDF

La justice du Roi à King's Landing est représentée par le Maître des Lois, qui, au temps de la saga, n'est autre que Renly Baratheon, seigneur des Terres de l'Orage et frère cadet de Robert.
« Modifié: février 27, 2019, 17:07:40 pm par Moine Noir »
“L’homme qui prononce la sentence devrait tenir l’épée.” – Ned Stark

Opale Campagnes  |  Trône de Fer  |  IdF - Moine Noir  |  L'auberge du carrefour (Modérateurs: Lekidnesta, Moine Noir, Evergard)  |  Structures sociales et juridiques dans les Sept Couronnes
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !