gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102266 Messages dans 7466 Sujets par 811 Membres - Dernier membre: cernunos_wolf avril 26, 2019, 06:28:15 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 5ème: Les cendres de l'Aube (Modérateur: Sstrad)  |  Ch 22 : Domination
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Ch 22 : Domination  (Lu 964 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Dorothée

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 576
  • Sexe: Femme
  • Pourvoyeuse en M&M's
    • Voir le profil
Ch 22 : Domination
« le: avril 24, 2013, 20:06:40 pm »
Arrivées dans la cour du Manoir Adrissant, Céléna et moi mettons pied à terre dans un silence songeur. Je reste pensive quant à ce que vient de me dire la paladine sur son entrevue avec Carmilla. Plus j’en apprends sur sa tante plus elle m’effraie. Cette femme, si c’en est encore une, est vraiment dangereuse, bien plus que cela même. Je ne l’ai pas encore rencontrée et j’espère de toutes mes forces ne jamais avoir à le faire.
Je regarde le visage fermé de Céléna avec compassion. Je comprends ce qu’elle est en train de vivre et je sais qu’il n’y a rien à dire, rien à faire pour elle. Il faut qu’elle se reprenne seule, et vu comment elle a réagi face à ce que Carmilla lui a dit, nul doute qu’elle réussira cette épreuve. Réussir à garder son calme devant la prêtresse d’Urgathoa lui annonçant qu’elle était le commanditaire du meurtre de sa mère… je ne sais comment Céléna a pu le faire. J’aimerai vraiment lui ressembler plus, savoir ne pas être dépendante de mes émotions. Même si je me doute qu’il s’agit avant  tout d’une façade. Elle ne l’oubliera pas et elle réglera ses comptes lorsqu’il sera temps. J’espère juste que je saurai surmonter ma peur pour l’aider.

Nous rentrons dans le Manoir lorsque Kendra vient à notre rencontre. Une patrouille est venue il y a une vingtaine de minutes exigeant qu’on vienne de suite à la convocation du Prince Ordanti. Chèvrefeuille y est allé sans hésiter. Nous nous regardons, Céléna et moi, espérant qu’il ne fera pas d’erreur et qu’il dise bien ce qu’il faut. Je m’en veux de ne pas avoir été là. J’ai insisté auprès de Sire Perséus pour avoir cette entrevue et je n’étais pas là. Je manque à mes obligations. Le hasard se joue une fois de plus de nous, j’étais dans le manoir la majeure partie de la journée et c’est lorsque je m’absente vingt minutes que la patrouille vient…
Sans nous concerter, nous commençons à nous diriger vers le Château afin de rejoindre l’halfelin lorsqu’un sentiment d’urgence m’envahit soudain. Barth est en danger ! Sans hésiter, je le dis à Céléna, nous courrons vers nos montures, elle me dit d’aller chercher les armes d’Arwyl en même temps, nous descendrons dans la ville souterraine juste après. Je m’apprête à entrer dans le Manoir en courant lorsque l’urgence se fait plus fort.
Renonçant aux armes, je cours vers Majesté, Céléna est déjà partie au triple galop. Je monte en selle et me concentre sur Barth, espérant de toutes mes forces que le miracle de l’après-midi se renouvèle, et il le fait.

Je cligne à peine des yeux et je me retrouve dans une rue du nord de la ville, non loin de l’auberge du « Septième Œil » où nous avions rejoint Gibbs il y a quelques jours. Face à moi, Forge et Barth font face à quatre créatures de la nuit. Le combat vient de commencer, je bande mon arc et lance une flèche sur le premier monstre à ma portée. Elle touche mais ne le blesse qu’à peine. J’avance Majesté en dégainant mon épée à deux mains et je frappe de toutes mes forces. En même temps, Barth et Forge se défendent, je vois qu’ils s’affaiblissent sous le coup des vampires et lorsque je suis touchée, je comprends pourquoi. La main de la créature me griffe la jambe et je sens qu’elle absorbe une partie de mon âme. Je sens les souvenirs d’enfance s’effacer, une partie de pêche avec White et Kira, la sensation de l’eau froide sur mes pieds nus pendant que je tends l’épuisette pour récupérer le poisson péché par Kira, la moue boudeuse de White alors que Kira brandit son trophée, tout s’évapore, happé par l’énergie néfaste du vampire.
Je sens que je suis plus faible mais je n’arrête pas le combat, je dois tenir jusqu’à ce que Céléna arrive. Une deuxième attaque m’affaiblit encore plus mais j’arrive à en abattre un que Forge achève.

Alors que je lève mon épée afin d’assener un nouveau coup, je me fige. Une douleur sourde perce mon esprit, j’ai l’impression que ma tête va exploser. Une vision s’impose à moi. Les vampires qui nous attaquent sont en cercle autours de moi, la cérémonie est secrète, il ne faut surtout pas que les autres soient au courant, d’autres créatures de la nuit nous accompagnent. Je reconnais le tailleur, Rakvir Giovanni. Je comprends que je suis à la place d’un de nos assaillants, je vois un de ses souvenirs. Nous tenons une coupe à la main remplie d’un breuvage sombre et épais. Du sang. Nous levons notre verre dans un même mouvement, en un simulacre de toast, et le vidons d’un trait. Je sens le liquide se répandre en moi, le poids qui m’oppressait depuis ma transformation explose, je pousse un long cri de joie. « Libre ! Enfin, Libre ! ! ! »
Je sens que celui qui vient d’envahir mon esprit accède également au souvenir le plus secret de ma vie sans que je ne puisse rien faire.

La voix s’élève dans mon esprit, autoritaire, possessive, contraignante. 
« Lui, c’est mon ennemi. Il me veut du mal, protège-moi. »

Je tourne les yeux vers Forge, je dévie mon épée et frappe l’homme de métal. Je sais que je ne dois pas faire cela, qu’il faut que je lutte mais je n’y arrive pas. Mon épée s’enfonce dans son armure. Barth s’interpose, essaie de me toucher pour activer le pouvoir de Desna ou d’Aroden, je ne sais pas, mais je ne le laisse pas faire. L’emprise que le vampire a sur moi est trop forte, je ne résiste pas, je frappe de toutes mes forces, mon épée transperce le prêtre en une grande gerbe de sang. Barth s’effondre, je regarde son corps sur le sol, nul n’en réchappera. Nous nous sommes lancés dans une aventure sans retour. Des sacrifices sont nécessaires. Il faut savoir l’accepter.

Forge se précipite vers Barth et l’empoigne, leurs corps commencent à s’élever. Le forgelier a choisi la fuite, il a raison, je ne pourrai l’épargner. Je lève mon épée cherchant à l’atteindre, lorsqu’un cri de rage retentit derrière moi. Je me retourne l’épée levée, Céléna, juchée sur Centaure, se précipite vers nous. D’un coup d’œil, elle analyse la situation, Forge s’éloigne avec Barth et elle me fait face. Elle fait faire un grand arc de cercle à Feu du Soleil et me frappe du plat de la lame. Je lève à nouveau l’épée d’Adémar, j’essaie de résister, je ne veux pas la frapper, de nous tous elle est celle qui doit survivre, elle doit sauver Arwyl, vaincre Tar-Baphon et vivre heureuse si elle le peut. J’essaie de lutter contre l’étreinte mentale que m’impose le vampire en vain. Je sens les larmes qui coulent sur mes joues en levant à nouveau la lame noire. Heureusement, la paladine arrive à esquiver les coups et je ne la blesse pas. Majesté reste silencieux, il n’aime pas ce qu’il se passe mais reste à mes côtés, il ne m’abandonne pas. Notre lien est vraiment de plus en plus fort.
Le vampire commet une erreur, il reste à mes côtés, se sentant protéger mais se retrouve de fait à portée de Feu du Soleil qui ne l’épargne pas. Céléna le frappe de toute sa rage et son châtiment du mal pulvérise la créature de la nuit me délivrant de son emprise.
C’est comme une onde fraîche qui me submerge d’un coup, je respire à pleins poumons. Il en reste un. Céléna se retourne vers lui prête à recommencer ce qu’elle vient de faire lorsque le monstre nous prend de court en sautant d’un bond prodigieux sur le toit d’une maison, échappant au courroux de la paladine.

Celle-ci se tourne vers moi et me regarde fixement.
« Que s’est-il passé ? »
Je ne sais pas quoi répondre, je n’ai pas su être forte, une fois de plus.
Mais l’heure n’est pas aux questions, il faut rejoindre Barth et Forge au plus vite. Ils ont pris la direction du centre de la ville, ils se dirigent très certainement vers le temple de Desna pour sauver Barth. Pourvu qu’il ne soit pas trop tard. Nous les rattrapons lorsqu’ils arrivent dans les jardins du Château Royal. Alors que je regarde la prêtresse Nualia soigner Barth, je sais que Caliphas nous a changée, plus rien ne peut être comme avant. 

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 5ème: Les cendres de l'Aube (Modérateur: Sstrad)  |  Ch 22 : Domination
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !