gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102317 Messages dans 7472 Sujets par 914 Membres - Dernier membre: pepeARea novembre 18, 2019, 10:19:40 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 5ème: Les cendres de l'Aube (Modérateur: Sstrad)  |  Chap.22: Impuissance
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chap.22: Impuissance  (Lu 936 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Celena

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 170
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Chap.22: Impuissance
« le: avril 20, 2013, 18:24:03 pm »
La jeune femme referma doucement la porte derrière elle.
Les voix de ses compagnons s’élevaient d’en bas. Elle les avait laissés au salon, en pleine discussion de ce qu’il advenait de faire cette nuit.
Barth s’était également isolé. Elle le sentait dehors, dans le jardin, priant. Tout comme elle sentit Lyana se diriger dans la cuisine puis retourner au salon.
Le lien qui les unissait s’était brutalement renforcé au point qu’ils parvenaient à échanger quelques mots par la pensée à présent.

L’obscurité et le silence de la chambre l’enveloppèrent. Son regard fixait un point imaginaire au sol, devant elle. Les voix étaient devenues murmures. Elle sombrait peu à peu dans un état second, n’ayant plus vraiment conscience de ce qui l’entourait.
Les images des deux derniers jours défilaient, mélangeant en elle une multitude de sentiments.
La machination de Marco, leur rencontre avec Lucius, la ville souterraine regorgeant de vampires, Carmilla, la vérité sur sa mère, Arwyll…
Elle ferma les yeux, vacillante. Ses jambes se dérobèrent. Elle avait tenu bon face à ses compagnons, conservant en dépit de tout son calme et un détachement feint. A quoi cela aurait-il servi de s’effondrer devant eux ?
Elle glissa lentement le long de la porte, tombant à genoux.

Elle sentait une boule lui déchirer le ventre, remontant dans sa gorge. Elle eut tout donné pour hurler à pleins poumons. Hurler sa colère. Hurler sa douleur. Hurler son impuissance.
Mais il ne fallait pas. Ses compagnons portaient aussi leur propre souffrance. Faiblir devant eux, c’était les exposer. Elle en avait eu la preuve à Illmarsh où même le Forgelier avait résonné en écho à sa douleur.
Non, elle ne montrerait rien.
Elle serra les poings, frappant le sol comme pour étouffer sa souffrance tandis que les larmes s’écrasaient lourdement sur son armure.

L’espace d’un instant, Lyana se raidit sur son siège. Devant le regard interrogateur de Forge, elle fit un signe de tête pour le rassurer. Ce dernier haussa les épaules et reprit de plus belle sa conversation avec le Halfling.
La rodeuse ne les écoutait plus que d’une oreille distraite. Le sentiment avait été fugace mais bien réel. Il l’avait saisie aux tripes comme un coup de couteau. Un mélange de douleur et de larmes. Céléna…
Etait-ce le lien qui lui avait permis, l’espace d’un bref instant, de partager les sentiments de la paladine ?
Son regard se dirigea vers les escaliers. Elle avait envie de monter, de s’assurer que tout allait bien. Mais si Céléna l’avait voulu, elle le lui aurait dit.
Elle détourna le regard et croisa celui de Forge qui l’observait avec insistance. Sa question muette indiquait qu’il s’était rendu compte de quelque chose.
« Il n’y à rien » mentit la rôdeuse. « Je croyais avoir entendu du bruit. »

Céléna s’immobilisa, le souffle court. Elle en était certaine. L’espace de quelques secondes, elle n’avait pas été seule dans sa tête. Quelqu'un avait entrevu sa douleur.
Lyana ? Cela ne pouvait être qu’elle. Pour d’obscures raisons, sa relation au lien était bien plus puissante que pour ses compagnons et elle.
La jeune femme se redressa, s’asseyant à genoux. Lyana…
Les images de son baptême dans le temple de Pharasma lui revinrent à l’esprit.
Cela avait été un choc pour Forge et elle de découvrir ce spectacle. La rôdeuse ne leur avait rien dit. S’ils ne l’y avaient pas rejointe, l’auraient-ils jamais su ? Elle se pensait plus proche que cela mais elle s’était une nouvelle fois trompée. Même si elle savait que Lyana avait de forts liens avec Barth, elle pensait représenter un peu plus que cela. En cet instant, elle s’était sentie telle une étrangère. Et ce sentiment l’avait blessée. Mais là aussi, elle avait décidé de ne rien en dire. Même avec Forge. Elle était simplement passée à autre chose.
Laisser les ombres s’infiltrer entre eux signerait leur perte à tous. Et puis, après tout, cela ne faisait que trois mois qu’ils partageaient une vie commune. A quoi fallait-il s’attendre ?
Elle avait la certitude que la rôdeuse leur cachait encore bien des choses.
Qu’importe. Elle connaissait la route à suivre : vaincre à tous prix. Sa propre vie n’avait jamais vraiment eu de valeur à ses yeux. Elle était paladine, et comme ce cher Arwyll le lui disait souvent, leur espérance de vie était courte. Elle avait accepté depuis longtemps cet état de fait. Mais il ne devait pas en être de mêmes pour les autres. Eux, elle les sauverait. Encore et encore. Aussi longtemps qu’elle resterait en vie.

Arwyll… L’image du jeune homme, enchainé à terre, couvert de contusions, la mâchoire fracturée…Cette vision l’avait hantée, ne lui accordant que de maigres heures de sommeil où son corps, vaincu, avait cédé à Desna.
Quelle folie de s’être ainsi attachée à quelqu'un.  Cette douleur était bien pire que toute blessure de combat. Et il n’existait rien pour la soigner.
Des souvenirs de Vigil refirent surface. Leur première rencontre le jour de son arrivée. Leur premier conflit.
Cette étrange relation n’avait alors plus cessée, au point que longtemps elle le crut épris d’Astra. Jusqu’à ce qu’elle découvre la liaison de celle-ci avec le roi, frère ainé d’Arwyll.
Et puis, il y avait eu cet aveu caché à Feldgrau. La lettre, les médaillons. Tout était devenu limpide aux yeux de la jeune femme. Les questions, l’éveil des sentiments, jusqu’à cette nuit, ici, à Caliphas. Puis de nouveau les mensonges, la gifle. La colère, balayée quelques heures plus tard par l’inquiétude de sa disparition.
Oui, vraiment, quelle folie que de s’être attachée…

La voix de Carmilla résonna dans sa tête.
« Après lui, tu en aimeras d’autres, et d’autres. Tu es peu être une bâtarde, mais tu vivras longtemps. »
Céléna serra les poings. Carmilla Caliphvaso.
« J’ai fait tuer cette catin qui t’as servi de mère.  Elle a brisé noter avenir à ton père et moi. Elle l’a rendu fou avec sa magie profane. Elle était une plaie qu’il me fallait cautériser. »
Le visage choqué de la rôdeuse prit place dans son esprit.
« Tu n’as pas l’air de réagir ? »
« Je préfère me concentrer sur les vivants plutôt que de pleurer les morts. » lui avait-elle répondu.
C’était ce qu’elle pensait, mais elle n’avait pas été jusqu’au bout. Carmilla. Elle la tuerait de ses propres mains. Elle se le jurait. Mais cela ne concernait personne.
Elle avait fait juré à Lyana le silence sur cette révélation. Inutile que Barth l’apprenne. Savoir que Carmilla était sa mère avait déjà été un choc suffisant. Lui apprendre qu’elle était le commanditaire de l’assassinat de sa mère ne le ferai souffrir que davantage.
Il n’avait pas à porter cela sur ses épaules.

Soudain, elle ressentit comme un nouvel écho en elle. Elle se concentra. Non. Ce n’était pas Lyana cette fois.
C’était beaucoup plus proche, beaucoup plus doux. Un sourire effleura le visage de la paladine. Elle avait reconnu la chaleur de Feu.
Elle étendit le bras, se saisissant de l’arme dans son dos.
Feu brillait doucement dans l’obscurité de la nuit. 
Elle le posa délicatement sur ses genoux, défit ses gantelets et caressa doucement l’arme.
Le sentir à ses côtés la réconfortait. Elle ferma les yeux, gardant sa main sur le tranchant de l’arme.
Doucement, elle glissa dans un état second, se concentrant pour entrer en communion avec lui.
« Nous n’avons pas encore fusionné » lui avait-il dit à Illmarsch.

En cet instant, elle le souhaitait ardemment.
Celena

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 5ème: Les cendres de l'Aube (Modérateur: Sstrad)  |  Chap.22: Impuissance
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !