gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102326 Messages dans 7472 Sujets par 913 Membres - Dernier membre: pepeARea décembre 10, 2019, 02:42:15 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 5ème: Les cendres de l'Aube (Modérateur: Sstrad)  |  Chapitre 19 - Effondrement
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chapitre 19 - Effondrement  (Lu 1038 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Dorothée

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 576
  • Sexe: Femme
  • Pourvoyeuse en M&M's
    • Voir le profil
Chapitre 19 - Effondrement
« le: mars 11, 2013, 23:28:56 pm »
La nuit est tombée depuis plusieurs heures, la route qui mène à Perceland est déserte. Le retour est moins mouvementé que l’aller. Nulle attaque, nul assassin en embuscade.
Je sens la main de Céléna qui se pose sur mon épaule et la secoue doucement. Je me lève sans un mot, c’est déjà mon tour de garde, une fois de plus je n’ai pas réussi à dormir. J’avive les cendres du feu de camp pendant que la paladine s’allonge sur son lit de fortune. Les ronflements de Chèvrefeuille rompent le silence à intervalles réguliers, Forge crafte, replié en lui-même, seul manque Bartholomeu. Il a profité de ses capacités de téléportation afin de retourner sur les lieux de son enfance. J’espère qu’il trouvera les réponses qu’il cherche.
Le feu entretenu, je me redresse et me dirige vers les chevaux. Je vérifie l’état du cheval que nous avons récupéré dans le manoir Andiomède, j’inspecte ses sabots et lui donne une friandise dans le plat de la main. Il se remet rapidement, qui aurait cru que le cheval à demi mourrant se rétablirai aussi vite ? Je flatte l’encolure de Centaure en me dirigeant vers Majesté. Alors que je dépasse l’étalon de la paladine, celui-ci m’arrête de la tête et commence à chercher dans mes poches. Esquissant un faible sourire, je cherche une friandise et lui offre, main ouverte. Centaure s’empresse de la dévorer. Je lui ébouriffe la crinière et continue mon chemin.

J’arrive devant Majesté, sans hésiter, je plonge le visage dans sa crinière les bras autours de son encolure. Je respire profondément, l’odeur du cheval remplit mes poumons et me réconforte. Je reste un instant immobile, m’accrochant au cheval. Il me semble être le seul élément stable de ma vie. Tout s’écroule autours de moi. Ma vie entière s’effondre sans que je ne puisse rien y faire. Toutes mes convictions, tous mes espoirs. Il ne me reste rien.

Je sens White qui cherche à rompre le lien qui nous unit, ses efforts sont constants, elle s’acharne sans trêve depuis notre affrontement, et chacune de ses tentatives est comme une lame qu’on tournerait dans ma chair. Je ne peux rien faire pour l’en empêcher, elle réussira à le briser. Et le fait même d’y penser me désespère. Je l’ai trahi et je devrais vivre avec ça. Je sens sa douleur et sa rage me transpercer et ça me ronge. Je tourne la tête vers le forgelier avec ressentiment. Il est responsable de tout cela. S’il n’était pas venu sur notre plan, j’aurai encore mes deux sœurs. Pourtant je me suis interposée entre lui et White, l’empêchant de le tuer. Je l’ai même aidé à survivre, lui insufflant ce que je pouvais de force. J’ai fait ce que je pensais juste, il ne méritait pas de mourir, Kira n’aurait pas voulu cela. Il est la cause de sa mort mais ce n’est pas lui qui tenait la lame qui l’a éventrée. J’ai vu dans les yeux de White lorsque j’étais entre le forgelier et elle qu’elle ne me le pardonnerait jamais. Je ne l’avais jamais entendu parler de cette voix déformée par la haine quand elle s’adressa une dernière fois à Forge. « Ne crois pas qu’elle sera toujours là. Je reviendrai te tuer ! » Elle reviendra c’est certain. Et cette fois, elle ne retiendra pas son arme si je m’interpose. Elle n’hésitera pas à frapper, je le sais. Par contre, je ne sais pas si j’arriverai à répliquer. Peut-être la laisserai-je me tuer ? Ce serait tellement plus simple.

Mais si je meurs, je ne saurai jamais. Trop de questions me retiennent ici. Mais aurais-je des réponses ? Elles sont parties avec Adivion. Adivion… mon cœur saigne en pensant à lui. Le voir tenu en laisse, réduit au rang d’animal de compagnie… le spectacle était insoutenable. Cette vision, le flash mémoriel qui m’a submergé à notre sortie de l’eau, la rage de White qui m’envahissait, tout cela m’a embrouillé l’esprit, je me suis retrouvée incapable de réfléchir correctement, je n’ai pas réussi à agir. Je ne sais pas ce que je pouvais faire, mais n’avoir rien fait est pire que tout. Et Adivion a suivi Box quand celui-ci a été banni par Barth. Emportant avec lui les réponses qu’il me devait.
Car il me doit des réponses ! A la douleur de l’avoir perdu, s’ajoute celle d’avoir été trahie. Il s’est joué de moi et de mes sentiments, me faisant croire ce qui n’était pas. A aucun moment je n’ai compté pour lui, seul sa « création » l’intéressait. Et m’en rendre compte me brise. Ce soir, quand Barth est parti, j’ai raconté à Céléna et Forge notre création, à mes sœurs et moi. Et je leur ai menti. J’ai dit que je n’avais vu que Pétros devant la vitre. Lorsque Forge m’a demandé s’il était seul, je lui ai confirmé sans sourciller. Je ne voulais pas leur dire qu’Adivion avait participé. Ce que cela implique est trop… difficile pour que j’en parle. Tous ces actes apparaissent sous une nouvelle lumière. Et je n’aime pas ce que je vois. Il a tout de suite eu conscience de la fascination puis de l’attirance que j’éprouvais pour lui et il l’a utilisé sans hésitation. S’assurant le fait que j’irai là où il me dirait, là où il a prévu depuis toujours de m’envoyer. Même le sauvetage de White ne me paraît plus si désintéressé. Là où j’avais vu une preuve de son attachement pour moi, voire de ses sentiments, me paraît maintenant une simple opération de sauvetage d’une de ses précieuses créations. De son plan B, si je ne survivais pas. 
Et je m’en veux de continuer de l’aimer. Une part de moi espère me tromper alors que l’autre, la principale, est convaincue de sa trahison. Il faut qu’il revienne. Il me doit la vérité.

Ma main caresse Majesté sans réfléchir, perdue dans mes pensées, restant aux aguets malgré tout. Je ne voudrai pas être surprise pendant mon tour de garde, mes compagnons comptent sur moi pour veiller sur leur sommeil et je ne faillirai pas. Pas cette fois du moins.

Je joue avec mes mains dans la crinière de l’étalon, lorsqu’une douleur terrible me terrasse, je m’écroule sur le sol, haletante. Elle a réussi. White a rompu le lien. J’ai l’impression d’avoir été amputé à vif d’un membre. Et j’ai conscience que ça ne cicatrisera jamais. Je serre les dents, m’empêchant de gémir. Majesté se penche, sa tête contre la mienne me réconforte et me redonne des forces. Je me relève faiblement, m’appuyant sur l’animal.

La prochaine fois que je verrai ma sœur, elle me tuera. A moins que je n’arrive à le faire.
« Modifié: mars 12, 2013, 00:18:34 am par Dorothée »

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 5ème: Les cendres de l'Aube (Modérateur: Sstrad)  |  Chapitre 19 - Effondrement
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !