gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102317 Messages dans 7472 Sujets par 914 Membres - Dernier membre: pepeARea novembre 22, 2019, 05:21:51 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 4ème: Le réveil du guetteur (Modérateur: Sstrad)  |  Chapitre 17 : Révélations
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chapitre 17 : Révélations  (Lu 2676 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Dorothée

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 576
  • Sexe: Femme
  • Pourvoyeuse en M&M's
    • Voir le profil
Chapitre 17 : Révélations
« le: février 26, 2013, 20:48:24 pm »
La nuit est maintenant bien avancée quand je m’allonge sur mon lit de fortune après le premier tour de garde. La Maison Andiomède est silencieuse après les combats qu’on y a mené plus tôt dans la journée. Seul le vicaire y a réchappé et je peste de ne pas avoir pu l’en empêcher. Mais quand je me suis retrouvée sur Majesté, seule à sa poursuite, j’ai rebroussé chemin lorsque j’étais certaine de pouvoir retrouver sa piste. Je me souviens des pouvoirs qu’il a déployé dans le temple et je ne me sentais pas de taille à l’affronter seule. Si Forge avait accepté de m’accompagner, il aurait peut être pu lancer un de ses sorts lorsqu’il était encore visible à la sortie du manoir. Mais cela ne sert à rien de regretter le passé. Le vicaire avait dû rejoindre la mer directement et il ne devait plus être accessible.

Je cherche le sommeil un peu à l’écart des autres alors que Barth veille sur notre sécurité. Les paroles de Céléna tournent en boucle dans mon esprit. Elle avait sûrement raison, il aurait peut-être mieux valu attendre pour parler mais trop de questions restaient en suspens. La transformation de la magie divine de Barth devait être expliquée.

Ainsi Céléna et Bartholomeu sont des Adrissant. Autant pour Céléna ce n’est pas une surprise, le portrait de la vieille Salé, nommée Saléna, me l’avait fait pressentir, autant je ne l’aurai jamais pensé de Barth. Céléna est bien la petite fille de Saléna mais Barth… je ne cesse de comparer son visage avec celui d’Adivion, cherchant les points communs. Il serait son fils. Ou celui de la tante de Céléna, Carmilla, celle qui était promise à Adivion et que celui-ci refusa. Carmilla qui est à la tête de la puissante famille Caliphvaso. Même à Ravengro, ce nom était connu. La famille ustalavienne la plus puissante qui a réussi à transformer sa propre ville en capitale de tout le pays. 

De plus, les Adrissant sont les descendants directs d’Aroden. Il avait donc eu une famille. Mes compagnons descendent directement de celui qui est devenu dieu par sa seule volonté ! Je comprend mieux d’où leur viennent leur puissance et leur force de caractère incomparable. Et cela explique aussi la transformation de la magie divine de Bartholomeu. La puissance d’Aroden l’accompagne et lui donne ses pouvoirs, des triangles semblables à des écus remplacent les papillons qui virevoltaient autours de lui jusqu’alors.
Et cela explique pourquoi les Adrissant avaient une arme liée à Sarenrae. Feu du Soleil n’est autre qu’un cadeau fait par la Grâce de l’Aube à Aroden. De la même façon, Majesté est un autre cadeau divin fait au dernier Azlant, donateur à l’identité inconnue. D’après Feu du Soleil, il serait, avec Majesté, l’héritage de Céléna. Je m’assombris. Majesté est à moi. Il m’a été donné par Adivion. S’il l’a fait, il devait avoir ses raisons, l’origine du cheval ne lui est certainement pas inconnu, s’il était vraiment l’héritage de la paladine, il lui aurait donné comme il lui a donné l’arme. Majesté est à moi, seul Adivion peut me le reprendre. Céléna s’empresse de me rassurer, elle ne veut pas me le prendre, mais elle aimerait lui parler si j’accepte. Comment pourrais-je lui refuser ? J’accepte évidemment, le cœur serré. J’ai passé mon temps à m’occuper de lui, me suis interrogée sur sa nature, me suis attachée à lui, ai tissé des liens avec lui, à tel point que de nombreuses fois Barth me reprocha mon égoïsme sur tout ce qui le concernait, et une autre pourra lui parler voire il appartiendrait à une autre. Je ne peux m’empêcher d’être jalouse.

Les révélations de Céléna ne se sont pas arrêtés là. Comme on s’en doutait, Pétros n’est pas le père de Kendra. Comment, lui qui n’était pas de sang azlant, aurait put être le père d’une sang pur comme Kendra ? Ce n’était pas possible. Pourtant, jamais je n’aurai crû ce que la paladine nous révéla. Le père de la jeune fille n’est autre que son oncle, le frère jumeau de sa mère, Adivion. Le choc fut profond. Comment a-t-il put faire un enfant à sa propre sœur ? Même si c’est une pratique courante chez les Adrissant qui tiennent à préserver la pureté de leur sang, je ne peux pas le comprendre. Et comment Pétros est-il entré en scène ? Pourquoi Adivion a-t-il fait un enfant à sa sœur alors qu’il était promis à Carmilla ? Je ne comprend rien.

Alors que j’étais perdue dans toutes ces questions, Céléna lâcha la dernière bombe révélée par Feu du Soleil. Il y aurait dans notre groupe, une personne au sang plus pur que les autres. Ce ne peut être que moi. Nous venons de savoir qui étaient Barth et Céléna, Forge n’est pas de notre plan et Chèvrefeuille est un halfelin. Je ne suis pas surprise, je l’avais déjà déduit, d’après Adivion ma mère est une sang pure et d’après ce que j’ai appris mon père a passé une partie de sa jeunesse avec Pétros et Caromarc et, contrairement à eux, il n’a pas subit les outrages du temps, un signe de sang azlant. Mais, mes parents sont-ils vraiment ceux que je crois ? Je n’ai plus aucune certitude. Soudain, je blêmis redoutant ce que va révéler Céléna. Non, je ne peux pas être sa fille ! C’est impossible. Céléna poursuivit ses révélations : « Une personne a un sang plus pur que les autres et n’est pas une Adrissant. » Je soupirai longuement : je ne lui suis pas liée par le sang.
Mais mon soulagement ne fut que de très courte durée. Céléna nous apprit que Aroden et Tar-Baphon étaient frères et que ce dernier aussi aurait eu des héritiers. Céléna poursuivit : « Si tu ne descend pas d’Aroden, alors… » Alors, je descendrai de Tar-Baphon, le Tyran qui Murmure, le Roi-liche, celui qui asservit pendant des siècles l’Ustalav. Tous mes compagnons me regardaient fixement, dans leur esprit il n’y avait aucun doute. J’aurai tant voulu qu’au moins une personne dise qu’il pouvait y avoir une autre possibilité, une troisième branche inconnue, que sais-je ? Mais personne n’opposa la moindre objection. Un peu gênée, Céléna m’assura que pour elle ça ne changeait rien, je suis et reste Lyana. Mais est-ce bien certain ? Moi même je ne sais pas. Le souvenir des yeux violets dans la nuit qui me poursuit toujours semble confirmer ce qui vient d’être dit. « Je t’ai retrouvé. » Cela prendrait tout son sens.

Étendue sur mon couchage les yeux grands ouverts, je n’arrive pas à dormir.


Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 4ème: Le réveil du guetteur (Modérateur: Sstrad)  |  Chapitre 17 : Révélations
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !