gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102247 Messages dans 7462 Sujets par 810 Membres - Dernier membre: Tribal février 22, 2019, 02:37:06 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Requiem - Falnor (Modérateur: Falnor)  |  Résumé des parties
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Résumé des parties  (Lu 3500 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Saerlune

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 250
    • Voir le profil
Résumé des parties
« le: mars 17, 2013, 21:05:59 pm »
Ici nous mettrons les résumés des différentes parties. Au cas où il manquerait certaines choses, envoyer moi un MP et je rajouterai votre commentaire ou les infos dont je n'ai pas eu connaissance mais qui devraient figurer.
Devil Mary Care

Hors ligne Saerlune

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 250
    • Voir le profil
Re : Résumé des parties
« Réponse #1 le: mars 17, 2013, 22:12:46 pm »
Partie 1 : Prélude

XP par joueur : 5 (10 pour Hershell)
Date de la partie : 17/3/2013
Durée : une dizaine de nuits tout au plus


Réunis par le docteur Steinman à la tombée de la nuit dans un des sous sols de l'hôpital Cochin, Hershel, Alice et Antoine viennent rendre des comptes. En effet, depuis 4 mois maintenant Steinman constate malgré lui que des convois de sang dont il est censé assuré la livraison sont arrêtés, de jour comme de nuit, par des individus qui en dérobent le contenu et semble s'évanouir dans la nature sans laisser de trace.

Les lieux et dates des attaques semblent erratiques, et il est impossible de suivre le sang dérobé jusqu'à son ultime destinataire. Lors d'une interception des voleurs par le groupe, les auteurs semblaient tout juste savoir où déposer la cargaison mais ne connaissaient aucun visage, aucun nom, aucun moyen de joindre le ou les commanditaires. Une autre tentative plus discrète a permis de voir des policiers arrêter le fourgon et le diriger vers la fourrière lourdement gardés où personne n'a pu s'introduire.

De fait, lors des retours sur les hangars utilisés, aucune trace exploitable ne put être décelée.

Steinman commence donc à s'impatienter, et ce d'autant plus que les trois compères ont eu le malheur de commettre des fautes sur ses terres. Fautes qu'il a l'intelligence de taire mais qu'il pourrait vouloir révéler si des résultats probants n'étaient pas acquis plus vite...

Antoine suggère de coller des traceurs sur les camions et certaines poches de sang, Alice de ne faire qu'un seul gros convoi par nuit pour faciliter son pistage par nous, Hershel de ne circuler que de jour. Seulement toutes ces tentatives prendront du temps et à toutes Steinman trouve des failles qui seraient aisément exploitables.

Alice propose alors ses services. Par les laboratoire Servier, elle identifie que certaines poches de sang en théorie en provenance de Steinman sont transmises par l'hôpital Bichat... Qui ne devrait pas posséder des poches de sang de Steinman.

Le groupe se réunit et échafaude un plan pour aller voir de plus près ce qui s'y passe. Alice restera en extérieur pour avertir des dangers éventuels et créer une diversion au besoin. Hershel souhaite lui prendre la place d'un employé de garde la nuit. Pour cela Antoine suit l'individu et en dispose en rapportant à Hershel ses vêtements et sa blouse ainsi qu'un faux confectionné par lui attestant du fait qu'Hershel est bien le remplaçant désigné par l'infirmier.

Le plan de l'hôpital récupéré, trois endroits semblent se prêter, par leur consommation énergétique et leur positionnement, au stockage de grandes quantités de sang. Tous situés dans les sous sols.

De son côté Antoine s'équipe et s'apprête à infiltrer l'hôpital par le rideau métallique qui barre l'accès au niveau - 1 dont sortent les ambulances. Seulement la porte est fermée et il est impossible d'y accéder. Alice fait appeler le SAMU en prétextant un grave carambolage à 15 minutes de l'hôpital mais dans sa zone d'intervention. Ni une ni deux, la porte du hangar s'ouvre et une ambulance vrombissante en sort à toute allure pour aller au lieu de l'accident supposé.

Profitant de cette ouverture, Antoine s'infiltre en utlisant d'Obfuscate et file vers le niveau -2 où il sent la présence d'au moins un vampire... Il remonte à la surface et informe ses compagnons avant de redescendre dans les sous sols. Il a notamment entendu que ce sang devrait être livré à l'abattoir et qu'il ne fallait pas que l'Invictus soit mouillé car Steinman ne serait pas très heureux de cette nouvelle...

Pendant ce temps Hershel acquiert sa liberté de mouvement au sein de l'établissement et se procure un papier pour aller retirer du sang dans la banque de sang du niveua - 2, celle là même ou Antoine s'apprête à intervenir. L'arrivée d'Hershell permet de débloquer la situation. Il convainc le responsable de l'accueil de la banque du sang d'aller lui chercher une poche de sang pour une urgence médicale malgré l'absence de tampon de validation. Il va donc la chercher et permet à Antoine de se faufiler dans la salle où il aperçoit trois individus en train de parler. Ayant pu identifier le vampire par sa non chaleur corporelle et le respect qu'il inspire aux autres, il se place derrière lui, toujours caché et le plonge en torpeur d'une balle dans la tête à bout portant. Révélant par là même son existence, il apparaît devant les deux autres individus. Il leur intime l'ordre de ne pas intervenir en sortant les crocs et en tentant de les intimider. L'un obtempère, l'autre a le temps de lâcher une rafale de uzi, sans parvenir à le blesser, avant de se faire abattre à son tour.

Hershel présent dans les escaliers essaye d'apaiser le gardien de la banque de sang mais celui ci pris de panique dégaine un fusil à pompe caché sous le comptoir et décharge une chevrotine qu'Hershell évite en se jetant dans les escaliers. Il propulse un fumigène dans le couloir et essaye de distraire le gardien non sans avoir enclenché l'alarme incendie.

Le bruit de cette dernière alerte Alice qui fonce dans l'hôpital et arrive à temps pour dominer le gardien qui jette son fusil à pompe sur le sol. Antoine et la goule survivante d'Armand sortent avec le corps du vampire et se ruent dans une ambulance avec Hershel et Alice. Une fois dedans, Alice interroge la goule qui n'en sait guère plus et tous se rendent à l'hôpital de la Pitié afin de livrer le colis à Steinman.

Ce dernier torture le vampire après l'avoir réveillé en lui donnant de son sang, non sans cruauté puisqu'il parvient par un moyen inconnu à tous, à faire se déboîter et se lier des os qui normalement ne devraient pas être ainsi... La torture paye puisque le vampire avoue travailler pour le maître que suspecte Steinman. Et qui s'avère suite à la question d'Alice être le shériff Mac Lhar en personne...

Muni de cette information, Steinman va à l'Elyséum accompagné d'Alice qui pourra attester des dires de la goule. Cette dernière raconte devant la Cour qu'elle travaillait pour ce vampire et qu'elle était chargée de voler du sang à Steinman.

Accusant à mots très couverts le Shériff, Steinman semble toutefois le protéger en disant qu'il n'envisage pas une telle action de la part de l'Invictus à son égard.

Le Prince considère l'affaire close et la goule est achevée par le Shériff après avoir témoigné. Steinman repart heureux, sa discrétion lui vaudra sans doute de jolies faveurs...

Considérant la dette épongée avec le groupe, il prévient cependant qu'il appréciera sans doute de recourir à leurs services ultérieurement...

Profitant des nuits suivantes, Hershell vient discuter avec Steinman de la récompense promise pour résoudre cette affaire. Steinman l'entretient d'une origine probablement mésopotamienne des vampires, et consent à lui donner une copie d'une moitié de page attestant de cette affirmation, ce qui ravit Hershel.

Pendant ce temps Alice et Antoine échaffaudent un plan pour salir le sénéchal Lamotte. Ils introduisent de splendides humains appétissants à souhait à l'abattoir, géré par le sénéchal, mais porteurs d'une maladie dont a pu disposer Alice par les laboratoires Servier. Celle-ci se répand mais un des porteurs ne réapparaît pas alors que l'affaire menace d'éclater dans la presse. Le sénéchal convoque Alice, soupçonneux pour ne pas dire plus. Sans avoir les preuves suffisantes a priori pour la confondre, il est pour le moins atteint par la tentative et ses répercussions, notamment sur lui car la Mascarade a été mise en péril.

Alice feint l'ignorance et assure qu'elle fera tout en oeuvre pour résoudre l'affaire dans les plus brefs délais et préserver la réputation du Sénéchal. Mais ne manque pas en quittant l'entretien de faire savoir au Prince, par l'intermédiaire de son mentor Charles, combien elle a pu être utile à la Cité de Paris et à la préservation du calme de vie des vampires. L'entretien terminé donc, Alice est prévenue par Charles qu'il faudra faire attention à ne pas se mettre à dos trop de puissants sans quoi les nuits à venir risquent d'être mouvementées voire mortelles... Mais pas d'ennui.


MJ:+1 pex
« Modifié: mars 18, 2013, 10:50:56 am par Falnor »
Devil Mary Care

Hors ligne Narvandl

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2230
    • Voir le profil
Re : Résumé des parties
« Réponse #2 le: mai 10, 2013, 16:53:44 pm »
Résumé de la partie 2

Quelques soirs après les derniers évènements, Alice, Antoine et Hershel sont invités par Steinmann à le rencontrer à une morgue pour parler d'une affaire importante. Dans la dernière salle, au fond de la morgue, les trois compères attendent Steinmann. Ce dernier ne tarde pas à arriver avec un autre vampire, inconnu. Le vieux vampire, échaudé par les derniers différents qu'il a eut avec le Shériff, fait alors part au petit groupe de ses intérêts pour les opportunités que pourraient lui offrir une collaboration avec Karl Franz et nous enjoint à organiser une rencontre avec lui.

A peine une nuit plus tard, Antoine parait avoir obtenu le contact ainsi qu'organiser la rencontre. Il ne donnera aucune information concernant la manière dont il aura réussit à les obtenir. Néanmoins, faisant confiance à l'intuition d'Antoine, Steinmann invite le petit groupe à le suivre pour cette rencontre. Cette dernière a lieu.

Karl Franz apparait entouré par trois autres vampires. Ce dernier présente une solution ésotérique pour en terminer avec Mac Lhar. Une légende sur une lame ancienne d’où émanerait une sorte de puissance solaire, donc très efficace contre les vampires. "N'importe quel idiot peut la porter et vaincre Mac Lhar", selon les dires de Karl Franz. Il ignore juste ou il se trouve mais à une description de l'objet et sait qu'elle se trouve en ville.  Cette épée aurait des liens avec la Perse ainsi qu'avec les écrits que Steinmann auraient confié à Hershel.

Au sortir de la discussion, Steinmann ne croit pas à cette histoire mais juge bon de charger le trio de cette mission. Il espère surtout tirer des bénéfices plus substantielles du réseau de Franz.  Maintenant, le petit groupe doit retrouver la piste de cette épée.


Ce résumé ne comporte pas les passages des aventures personnelles qui restent à la discrétion de chacun mais relate les évènements vécus en commun.

Edit MJ: C'est super super léger,je ne sais pas si tu ne te souviens plus ou si tu as juste eu un manque de motivation mais là c'est vraiment trop léger pour que je donne de l XP.... essaye de le retravailler un peu,si il faut en demandant plus aux autres ce qu'ils ont fait.
« Modifié: mai 10, 2013, 23:46:48 pm par Falnor »
" War, War never changes. "

Hors ligne Saerlune

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 250
    • Voir le profil
Re : Résumé des parties
« Réponse #3 le: juillet 07, 2013, 18:46:38 pm »
PARTIE 4 : L’inquisition à l’oeuvre

Expérience : 7
Protagonistes : Vladimir, Hershell, Alice, Antoine

Première nuit :

   Aux premiers instants de la nuit, le docteur Steinman a convoqué chacun de nous à Ste Anne, son lieu de villégiature habituel. Deux voitures nous y attendent déjà, les mêmes qu’à chaque fois. Les plaques minéralogiques ont changé elles, rien de bien surprenant chez un paranoïaque comme lui mais sa prudence l’honore.

   Il m’invite à le rejoindre dans une des voitures avec un illustre inconnu tandis qu’Alice et Hershell montent dans l’autre. Une fois assis avec lui, je découvre un jeune vampire du nom de Vladimir, son sang n’est pas aussi faible que ceux que je rencontre d’habitude mais il doit avoir un goût exquis. A l’occasion pourquoi pas s’en servir un petit verre ? Après tout, les prochaines nuits à Paris réservent toujours des surprises et nul ne sait si l’allié de ce soir ne sera pas la proie de demain…

   Pendant que nous conversons et que j’apprends un peu qui est Vladimir, à savoir un vampire Invictus prêté par les Carthiens afin de rembourser une faveur qu’il leur doit et dont je suppose à ce titre qu’il furète dans l’Elyseum comme tous ceux de sa race d’intrigants, nous prenons la direction de l’Hôtel Dieu. Je n’aime guère me rendre dans le centre de Paris. J’ai dans l’idée que si j’y étais découvert par le shériff ou une de ses brutes, je passerai sûrement un sale quart d’heure… Enfin. Pour l’instant les vitres teintées de la voiture et le parking souterrain de l’hôpital constituent des lieux sûrs et je n’ai pas de raison de m’inquiéter, outre-mesure.

   A peine arrivés, Gunther Grunnen et Helmut Kulm nous accueillent. Autant Helmut m’inspire un doux mépris, autant j’admets ressentir un léger malaise en la présence de Gunther. Sa bête est féroce et la mienne frissonne un peu en sa présence, il faudra que je pense à ne pas le mettre à dos celui-là… Ma présence clandestine dans Paris est déjà un joli tracas à gérer.

   Bref, nous voilà en cercle comme des scouts à échanger nos informations sur la fameuse épée, le fameux coupe ongle ou je ne sais quoi de mystique censément puissant et intéressant à posséder. Balivernes selon moi d’ailleurs Alice préfère monter son agence de geishas et moi développer mon petit principat du Nord comme j’aime à l’appeler plutôt que de courir derrière un bout de fer. Mais Hershell fidèle à lui-même et à son goût pour les vide-greniers de la mémoire mythologique continue à aspirer la poussière de chaque nouveau livre qu’il trouve. Après tout, si ça lui plaît, il a l’éternité devant lui, s’il reste vivant bien sûr.

   Hershell donc nous parle d’un monastère à Rome, où serait un certain Jonathan Larqué dont j’ajoute qu'il vivrait dans une dépendance de ce monastère de San Fransesco, et d’une secte au cinéma Louxor. Vladimir intervient car il connaît ce cinéma et il nous parle d’une certaine Johanna, vampire du cercle de la sorcière de son état qui y aurait longtemps traîné. Hershell et moi percutons sur le nom car cela nous dit quelque chose… Un genre de pythie assez proche du Prince.

   Reste que la piste principale, la vente à Drouot le 12 mars 1987 de l’épée à un milliardaire du nom de Boris Karinov est une belle fumisterie, et une impasse. Hershell compte retourner dans ses livres, étonnant d’ailleurs combien les gens écrivent alors que c’est peu prudent, tandis que Vladimir va utiliser ses ressources dans la presse et à Drouot pour recouper des informations sur cette piste que nous savons fausse. Avec un peu de chance Hershell espère pouvoir retrouver la trace de celui qui a écrit cette fausse piste. Après tout s’il a raison, une fausse piste est parfois surveillée par celui qui l’a mise en place, autant continuer à regarder pour voir si un guetteur n’est pas resté par là…

De mon côté, je reste aussi sceptique qu’à l’accoutumée, je suis persuadé que cette histoire n’a d’autre but que de distraire les lapins avec de jolis phares à regarder pendant que la voiture nous fonce droit dessus…

Nous sortons paisiblement, chacun occupé à ses petites affaires mais je perçois une ombre qui disparaît au coin de la rue. Ni une ni deux je lui cours après à pleine vitesse et caché par ma discipline et Vladimir m’emboîte le pas. Après quelques secondes de course à peine, cette personne disparaît dans l’ombre d’un arbre alors que j’étais à deux doigts de lui mettre la main dessus… Je me retourne et vois Vladimir continuer à courir et brusquement une lame sort de l’ombre manquant de lui trancher les pieds. Il freine à temps et dégaine sa canne épée. Hershell arrivé au coin de la rue révèle sa maîtrise d’obfuscate en privant de l’ombre dans laquelle elle se cachait la vampire qui se révèle brutalement. A ses côtés une deuxième vampire apparaît… Vladimir propose à chacun de rengainer tandis que je m’approche doucement des deux vampires inconnues armes tendues sur leur tête. Je me révèle à leur vue avec une envie féroce de les dévorer mais Vladimir m’apaise.

Passées ces émotions, Alice nous rejoint et nous prenons tous la direction d’un bar à Pigalle, lieu sous la protection de Vladimir et dont l’entrée et plusieurs accès sont gardés par des hommes des cavernes passablement peu versés dans la littérature il me semble. Attablés à siroter un peu de sang, nos deux belles se présentent. La première est Maria « la Vierge » et l’autre Claudia « Cardinal ». Toutes deux sont apparemment puissantes, sans doute autant que moi même si tout à l’heure j’aurais pu les envoyer dans la non vie pour toujours si je l’avais souhaité… Elles nous révèlent que la Lancea Sanctum compte 7 membres à Paris et souhaitent un partenariat avec nous qui sommes en pointe sur la recherche de l’épée.

Hershell ne cache pas une seconde son rejet de ces inquisiteurs d’un autre temps qui ont par le passé tué ou fait tuer plusieurs membres de sa ligue. L’idée de tuer ces deux ectoplasmes ne me dérangeant pas, et trouvant un peu fort l’idée de se pointer nous demander des informations lors même qu’elles pourraient en ce moment nourrir les rats de Paris, me donne envie de le soutenir.

Je propose donc d’inverser le jeu. A elles de nous dire ce qu’elles savent et nous verrons. Elles acceptent, comme quoi il suffisait d’une petite menace…

Elles nous révèlent que l’épée est possédée par Gunther Grunnen et qu’Anton Diano l’a certifié, c’est le bras droit de Nicoli qui est le chef de la Lancea Sanctum sur Paris. Steinman ne pouvant ignorer selon elles que Gunther, son infant, possède l’épée, il est l’homme à abattre, à capturer à tout le moins pour faire pression sur son sire.

Cette discussion révèle aussi quelques anecdotes pas inutiles à maîtriser pour comprendre l’histoire vampirique de l’Europe. L’Allemagne est le domaine de l’Ordo Dracul depuis que les Invictus allemands s’y sont ralliés. Steinman est clairement dans le camp allemand jusqu’au milieu de la seconde guerre mondiale. Puis, sentant le vent tourner, il rejoint sans réserve l’Invictus Français, ce qui expliquerait assez clairement que la présence de l’Ordo Dracul à Paris ne lui soit pas des plus agréables. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, L’Invictus tient la France et l’Ordo Dracul tient l’Allemagne. Les bisbilles entre les deux nations s’expliquent clairement à l’aune de cette information.

De cet entretien avec Marie et Claudia ressort que nous aurons tous rendez vous la nuit suivante avec Anton Diano pour faire un point sur notre coopération. Alice part enquêter sur les pions qu’est sûrement en train de planter Steinman à l’aune du désordre entourant la recherche de l’épée. De son côté je repars à mes petites affaires après avoir suggéré à Hershell d’utiliser Auspex sur les faux qui ont été disséminés sur son chemin.

Il parvient à le faire et découvre deux personnes impliquées dans la fabrication du parchemin. Le premier est Gregory Ivanovic (45 ans, russe, visage large et musclé. Ancien Spetznatz avec grosse cicatrice dans le cou)  et l’autre  est le vrai faussaire (pas d’accent, petites lunettes, intello). Le faux a été réalisé il y a deux ou trois mois environ dans un lieu non identifiable.

Vladimir de son côté va a l’Elyseum et apprend en chemin par sa goule Julie que le monastère de San Fransesco était autrefois liée aux templiers et qu’elle abrite des membres d’une fraternité qui lutte encore contre les hérétiques. Son pouvoir est bien réel grâce aux nombreux cardinaux dont elle dispose au sein de la Curie Romaine. En revanche, sur Drouot il acquiert peu d’informations. Toutefois le Boris Karinov qui aurait acheté l’épée est un milliardaire russe ancien militaire et proche du KGB. Le Louvre ne serait pas étranger à cette histoire d’épée d’ailleurs et un listing de Drouot révèle la présence de Gregory Ivanovic comme le vendeur de l’épée. Etonnant…

Les liens d’Antoine avec la police lui permettent de savoir que Gregory a bougé en France il y a 20 ans et que depuis il a constamment été mouillé à des affaires mafieuses même si personne n’a réussi à lui mettre le grapin dessus. Il serait associé à un certain Jim Jarnick, vampire Invictus de son état, qui s’insère dans de nombreux deals mafieux.

Pendant ce temps, Vladimir retrouve par ses contacts la trace d’un manoir incendié près de Denfert Rochereau et sur lequel Ivanovic se serait laissé aller à des confidences avec des policiers. Vladimir en sait assez et décide d’aller voir ce manoir. Quittant l’Elyseum il croise Marie, Claudia, Mario, Dino et Pierre Constant qui l’invitent à retourner à l’Elyseum. Il décline et sans doute l’avenir lui donne raison car la petite troupe de la Lancea Sanctum rentre armée à l’Elyseum et va se présenter au Prince pour lui rappeler sa promesse de les laisser mener des interrogatoires auprès de tous les vampires présents. L’âge de Nicoli, supérieur à celui du Prince, n’est sans doute pas étranger à la décision de ce dernier de rappeler en public son accord. Tous les vampires se plient à la manœuvre, toutefois le Prince, le shériff et le sénéchal semblent bénéficier d’un passe-droit de circonstance.

Antoine lui retrouve par ses contacts la trace du faussaire qui a assisté Ivanovic, il s’agit d’un certain Thierry Goupil qu’il retrouve mort chez lui. Il ramène le corps et quelques objets personnels qu’il fait délivrer chez Hershell qui se chargera de récolter les éléments dont il disposait avant de mourir.

Hershell a lui profité de ses recherches pour découvrir qu’un industriel du nom de Steinman avait financé l’expédition en Egypte qui, à la fin du 19ème siècle, avait mis à jour l’épée. Il découvre aussi que seul le pouvoir des Séthites aurait été capable de battre les généraux perses qui la possédaient…

La nuit s’achevant, Alice et Vladimir vont au manoir à Denfert Rochereau et y rentrent. Passées quelques secondes, ils se retrouvent pris dans une illusion qui leur fait voir un bal de la renaissance emplis de gens masqués qui les pourchassent avec des couteaux. Après plusieurs minutes d’effort, Vlad retrouve la sortie mais Alice elle s’enfonce dans l’illusion et s’endort sur un lit… En sortant, Vlad croise le mentor d’Alice qui a l’air fou de rage. Il le congédie brutalement…

Deuxième nuit :

   Hershell va parler à Deirdre pour s’enquérir de ce lieu, elle lui révèle que cet endroit appartient au Prince et qu’il sera difficile de sauver Alice…

   Heureusement pour cette dernière, son mentor va la récupérer en début de nuit, non sans la gifler. Cette petite aventure lui aura coûté une faveur importante.

   Nous nous retrouvons tous à minuits avec les membres de la Lancea Sanctum au Père Lachaise. Tout comme Hershell, ils savent que Steinman a commandité les fouilles et pensent bien que c’est lui qui a l’épée.

   Alice propose de piéger Gunther et Vladimir lui veut répandre cette rumeur à l’Elyseum pour forcer Steinman à sortir du bois. J’approuve l’idée d’Alice mais ce petit Vladimir essaye de me faire courber l’échine… Il s’en est fallu de peu que je lui tranche le cou à cet insolent.

   L’accord est donc fait de capturer Gunther grâce à la Lancea Sanctum. Alice peut le joindre car c’est la faveur qu’elle a demandé à Steinman pour ses services passés. Vladimir se rallie au plan mais ne participera pas activement, Hershell lui aidera.

   De retour chez lui, Hershell utilise Auspex sur les lunettes portées par le faussaire et voit que ce dernier a été égorgé par Gunther une fois son travail fini.

   Deirdre va alors voir Hershell et lui dit que pour la nuit elle sera à l’Elyseum car une affaire l’y attend. Hershell l’avertit du risque de s’y trouver mais rien n’y fait. Vladimir lui s’y trouve déjà…

   A peine arrivés sur place, Deirdre se dirige avec ses deux acolytes vers le sénéchal mais alors même qu’elle commence à discuter avec lui, la Lancea Sanctum fait irruption dans la pièce et se dirige vers eux. Le Prince sert les dents et blêmit tandis que Nicoli lui rappelle l’accord qu’ils ont passé. Le Prince obtempère et laisse Nicoli et ses hommes emmener Deirdre dans une petite pièce qui donne sur l’Elyseum. L’interrogatoire risque d’être tendu… Vladimir nous informe de la scène. Alice retourne chez son mentor tandis qu’Hershell prend peur et prépare son départ à Lyon. Il est 5h du matin et Paris est à nouveau en ébullition.

La prochaine nuit risque d’être mouvementée. Comme quoi, le chaos vient tout seul, inutile de le provoquer.

Et ça tombe bien, toutes ces émotions m'ont donné faim...

Edit MJ:en effet très bon,je donne exceptionnellement 2 XP.
« Modifié: juillet 08, 2013, 02:33:24 am par Falnor »
Devil Mary Care

Hors ligne Narvandl

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2230
    • Voir le profil
Re : Résumé des parties
« Réponse #4 le: août 24, 2013, 15:00:28 pm »
Résumé de la partie précédente

Lors de cette nouvelle nuit, Hershel rencontrait Moktar Alar, nouveau chef temporaire du Cercle de la Sorcière après que cette dernière ai été mit en torpeur pour avoir participer aux évènements de Saint Eustache. Les deux vampires s'entretiennent de l'histoire de la voiture piégée avec de la drogue à Belleville et Moktar charge Hershel de retrouver qui a fait le coup.

Un piège doit être tendu à l'Infant du Docteur Steinmann. Les éléments apportés par les enquêteurs ayant convaincu un certain nombres d'intérêts de converger vers la capture de celui le plus susceptible de détenir l'épée, Gunther Grönen. C'est le Sire d'Alice qui prend sur lui d'organiser la majeure partie de l'opération.

L'idée est d'utiliser un ancien arrangement entre Alice et Steinmann sur une possible récupération de corps pour attirer Gunther dans un piège. Ce dernier est donc attiré dans une cave accompagné par le bras droit de Steinmann Helmut Kuln. Ces derniers sont alors attaqués par Vladimir, Hershel, Claudia Cardinal et Maria la "Vierge" aidé par un étrange "sort" faisant se mouvoir les murs et les statues. Le résultat est que Helmut Kuln a connu la Mort Ultime et que Gunther a été enfermé dans un sarcophage.

Pendant cet affrontement, au dessus de la cave, dans une rue, une bataille rangée à lieu entre des Vampires de la Lancea Sectum et de l'Ordo Dracul.  La Lancea parvient à vaincre sans trop de casse. Il est certain que l'on assistait là en vérité à une manipulation de Steinmann, usant de l'Ordo Dracul comme chair à canon.

Car, en effet, Vlad a ensuite proposé d'interroger Grönen et d'ainsi découvrir les secrets de son Père. Vlad se montra alors très persuasif et il fut possible de savoir que l'histoire avait été manigancé part Steinmann pour augmenter son pouvoir à Paris (Et pourquoi pas, devenir Prince ?) en attaquant la Lancea pour mettre cela sur le dos de l'Ordo Dracul.

Après ces quelques évènements, à l'Elyseum, Antoine est réintégré dans la cour après avoir ramené un vampire riche en information. Ce dernier est interrogé par le Shériff, le Prince en présence de Johanna. Ensuite, le Shériff qui a réunit Hershel, Antoine et Vlad les encouragent dans un bref conciliabule à continuer de chercher l'épée. De plus, ils doivent désormais mener les pourparlers avec Steinmann sur cette dernière.

Hershel reprend alors ses recherches dans la loge du Cercle de la Sorcière. Il apprend alors de Moktar l'existence de mortels pouvant utiliser la magie et pouvant leur livrer des informations.

Antoine discute avec le Sénéchal pour récupérer du territoire sur le territoire Ordo Dracul. Puis ce dernier prévient Steinmann par téléphone de la prochaine visite de lui et de Vlad pour les pourparlers, le mettant plus au courant de la situation.

Vladimir et Antoine se rende alors dans un souterrain de l'hôpital de Saint Anne couvert de sangs et de lambeaux de chairs et s'entretiennent avec le Docteur Steinmann. Ils conviennent à une rencontre avec le Prince de Paris Adam Green dans son hôpital, à l'étage pour discuter.

Pendant ce temps, Hershel assiste à une réunion qu'il a encouragé au sein du Cercle de la Sorcière pour décider de la feuille de route de la ligue après la mise en torpeur de son leader.

Le rendez se passe alors au lieu dit en présence d'Antoine, Hershel, Vlad, Adam Green, Mac Lhar et Steinmann. Il s'y passe alors des évènements étranges. Alors que Steinmann parvient à obtenir la libération de son Infant ainsi qu'une certaine liberté en échange d'une mise au service au Prince dans la chasse à venir contre l'Ordo Dracul ainsi que la remise de l'épée. Ce dernier invite d'ailleurs à ce que
quelqu'un la prenne.

Après un moment de flottement, Hershel la prend. Un éclair lumineux, comme un flash, a lieu. La plupart des personnes présentent sont stupéfaites et seuls le Prince et Hershel ne semble pas partager l'émoi collectif mais échanger quelques répliques bien mystérieuse.

Une fois l'épée retrouvée, le Prince décide de la garder auprès de lui à l'Elyseum mais permet au Cercle de la Sorcière de l'étudier. Les esprits les plus bestiales se tournent alors vers la chasse à venir contre l'Ordo Dracul, Antoine s'étant d'ailleurs déjà posté à Marx Dormoy.

Edit MJ:+1Pex
« Modifié: octobre 25, 2013, 21:49:21 pm par Falnor »
" War, War never changes. "

Hors ligne Saerlune

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 250
    • Voir le profil
Re : Résumé des parties
« Réponse #5 le: août 30, 2013, 17:08:03 pm »
Résumé de le partie 7


L’heure a sonné.

Et dire que je serai encore là dans mille ans, à me réveiller chaque matin sans avoir pu regarder le soleil se coucher, à m’échapper alors des cauchemars qui hantent mes torpeurs journalières. Je hais ce que ce monde a fait de moi, je hais ces créatures maudites que nous sommes. Comme si l’humanité avait besoin qu’on la maudisse pour être déjà perdue…

Parfois j’aimerais en finir, me débarrasser pour de bon de cette bête qui guette la moindre faiblesse pour m’envahir, me débarrasser de vous tous et retrouver l’homme que j’étais et qui aurait du mourir il y a plus de 250 ans. L’homme heureux, éperdu de liberté et de savoir, l’homme qui avait encore une chance d’être quelqu’un de bien.

Mais je ne peux me résoudre à mourir, je hais trop ce monde et puisqu’il m’a mis au monde, puisque le Créateur s’est mis en tête de maudire certaines de ses créatures, ce n’est pas moi qui irait réparer son forfait.

Depuis hier, le Prince a convoqué la chasse au sang pour protéger Paris. Dieu que cela sent le mensonge dont personne n’est dupe. Aujourd’hui les bouc émissaires sont les membres de l’Ordo Dracul, demain l’Invictus ou peu importe qui d’autre.

J’ose croire que les Carthiens offrent autre chose, un moyen de faire le bien si ce n’est un moindre mal en donnant aux vampires des moyens de vivre entre eux sans sentir la tyrannie de ruines des âges passés.

Et ainsi nous voilà tous réunis comme la meute que nous sommes à 22h sur les quais. Chacun s’affaire, moi y compris. J’ai envie de sang, terriblement. J’ai besoin de me mettre en danger, de sentir un peu encore le frisson de la vie en risquant ma peau.

Alice prépare Bichat a accueillir les vampires blessés, avec des poches de sang toutes prêtes. Ce sang là il aurait pu servir à guérir des gens, et bien non, il finira dans les veines des tueurs. Tuer des vampires je comprends, mais les humains nous ne devrions pas les tuer. Le vampire est maudit, l’humain lui a encore une chance. Mais bon Alice a son hôpital tout neuf à diriger, elle est contente. Après tout…

Et Hershell lui fricote avec la Lancea, des gens qui ont brûlé et torturé depuis des siècles, qui ont lutté de toute leur force contre l’humanisme, qui ont mis à l’Index ou détruit des chef d’œuvres de la pensée humaine, tout ça parce que jouer avec les ombres l’amuse. Il n’y a pas à dire, les vertueux sont les pires de tous. Derrière leur morale ils cachent leurs petits arrangements. S’il condamnait tant le meurtre que ça, il ne s’associerait pas avec des vampires qui en font le préalable à toute discussion.

Il m’envoie un message, tiens… « Passe une bonne nuit ». Décidemment il ne comprend pas. Je ne tue que des vampires, jamais un humain. Il n’a rien vécu des intrigues de ces gens là, ils m’ont plongé en torpeur pendant 200 ans en voulant me tuer juste parce que j’ai eu le malheur d’être dans la mauvaise ligue, et alors que je ne faisais de mal à personne. Ils m’ont étreint pour me maudire… Et bien je serai cette malédiction.

Il est temps, j’ai fait mes petites affaires, je suis alleé regarder à Max Dormoy ce qui s’y passe. L’Ordo Dracul a déjà du plier bagage et notre chasse au sang sera une chasse aux miettes…

Effectivement, à part un vampire de mon calibre, pas grand monde de sérieux. Des humains mis là bas comme bouclier, des barbouzes et des petites frappes à tous les coins de rue, c’était bien la peine de convoquer l’ost pour ça..

Enfin, sur les quais nous voilà une quarantaine. 5 inconnus notoires, 7 Lancea, 5 du Crone, 15 Invictus et 7 carthiens. Et puis aussi les stars de la ville, Steinman et son infant, Palmer, le Shériff et ses 3 chiens de garde avec le Sénéchal…

4 cibles pour la soirée, dont une réservée à un groupe d’élite composées des moins humanistes des vampires.. Et les trois autres lieux seront respectivement gérés par un chien du Shériff.

J’écoute le plan attentivement et ne peux m’empêcher de penser que tout ceci ne sert à rien.

Dimetrius nous décrit les 4 lieux à frapper.

D’abord Max Dormoy, 17 vampires y seront envoyés mais peu de forts car la zone ne nécessite pas un grand talent, mais simplement du nombre.

Ensuite, au nord de cette zone, un pâté de maison avec des barres. C’est ici leur QG. Ici le groupe d’élite de Shériff + 6 sera là (Nicoli, dimetrius, raymond lancel, steinman, Jarnick, chan tao). Il paraît que Frantz et ses trois lieutenants s’y trouvent. Bonne blague ils se sont déjà tirés, ils ne sont pas idiots…

En troisième au nord du 18ème où se trouve un gros coin de deal, quelques vampires faibles à se cogner. 5 vampires partiront par là, ça sent le plan foireux là encore mais après tout…

Enfin et quatrième zone en lisière du royaume de Zimmer, quelques caches d’armes. Groupe peu nombreux avec quelques balèzes et aussi un labo pour faire de la drogue. 10 vampires seront envoyés au dépôt d’arme dont moi, Palmer, Hershell et les deux sœurs. C’est a priori le plu dangereux des endroits après le QG de l’Ordo. L’endroit où il y aura des morts à coup sûr, et Hershell veut venir voir. Il n’aime pas se salir les mains mais il aime bien voir les autres le faire.

Ce merveilleux briefing terminé, je me permets de faire remarquer qu’à mon avis on frappe pour rien et qu’ils ont fuit où sont déjà ailleurs à préparer une contre attaque.

22h30 : Alice est dans une rue seule à Max Dormoy. Et oui, ça sent l’aventure. Elle essaye de gérer seul 4 humains mais ça finit avec deux sur le carreau et elle qui se prend une balle dans le buffet pour avoir sous estimé la puissance de ce qui lui sert de balcon et d’amortisseur arrière. Quel dommage que la haute société n’inculque pas certaines valeurs aux jeunes filles…

Pendant ce temps là, je prends l’initiative validée par Porte d’aller inspecter un peu la zone d’entrepôts où nous sommes. Evidemment je traîne quelques minutes avant de partir pour écouter Hershell cracher dans mon dos. Un jour je me demande s’il aura le courage de me le dire en face. A moins que le courage ne fasse pas partie de la panoplie du vertueux, qui sait… Un jour celui là, s’il croise une bastos faudra pas qu’il s’étonne.

Après quelques tours,  je trouve un entrepôt salement bien défendu. 3 types à l’entrée, un derrière et des aller et venues de camion remplies de ce que je découvre, en observant les caisses, être de la drogue et des armes cachées sous des jouets d’enfant.

Je cherche un moyen de couper le courant mais pas moyen d’en trouver un… Je sens déjà d’ici la mare de sang à venir et ça ne m’enchante pas, j’espère réellement qu’on pourra éviter de tuer inutilement des humains. Ils ne sont pas coupables, ils n’ont même pas conscience de ce qui va arriver…

23h pétantes et alors qu’un des camions de chargement vient à peine de partir, la lumière est coupée et les deux filles font irruption par l’arrière en se mettant à faire passer ad patres tous les humains qu’elles voient, suivies de près par le voyeur Hershell qui s’en va sauver un petit humain en ayant laissé une dizaines d’autres se faire tuer… J’aime vraiment cette morale avec des œillères.

Tous ces hommes là on aurait pu les épargner, c’est un massacre inutile et sans nom… C’est de la pure barbarie…

De mon côté je mets hors combat un vampire et alors que je m’apprêtais à pénétrer dans une pièce, Palmer défouraille avec toute l’imprécision du monde dans la pièce en question à travers la cloison. Sa décoration d’intérieur et son sens de la finesse sont d’un poétique. Lui, Porte et les autres sont arrivés par l’entrée principale et ont débarqué comme des furies en tirant à tout va.

Résultat avec un peu de temps on met hors combat trois vampires et l’entrepôt est à nous. Je m’en suis fait deux personnellement et le troisième aussi sauf que Palmer s’est amusé à lui porter le coup de grâce alors qu’il était déjà en torpeur. Porte lui achève les deux blessés. Bilan des courses, je n’ai tué personne, j’ai pris les plus gros risques en affrontant les vampires et j’en ressors avec de vilaines blessures par balle et un bon coup d’épée sur le torse qui aurait pu m’ouvrir la tête en deux si je n’avais pas eu le bon sens de reculer.

Après la portion de Porte, j’envoie Ashur et ses hommes piller l’entrepôt et récupérer le laboratoire de drogue sous terrain. Cette zone est désormais à moi et bien malin qui me l’enlèvera.

Pendant ce temps à Max Dormoy, Alice ordonne à deux humains d’attaquer une vampire Ordo Dracul. Avant Alice avait donné la description de vampires à plein d’humains pour qu’ils la retrouvent pour elle et la préviennent sur portable. Heureusement que le Sénéchal est là pour lui sauver la mise car les vampires adverses ne sont pas tendres et sans avoir retourné leurs humains contre eux, le sort aurait été autre.

Résultat à la fin de la nuit,  8 vampires sont tués en tout dont Zewolf et Gustave, l’un des types de l’entrepôt et la rouquine capturée que chassait Alice est elle récupérée vivante.

A 2h du matin donc la fin de la chasse est annoncée et arrive ce que je pensais, on n’a tué personne d’important, l’Ordo Dracul reviendra…

J’ai quand même le temps de négocier mes petites affaires avec Porte et le Shériff.

Alice va assister à l’interrogatoire de la rousse qui leur révèle que la majorité des chefs et du matériel a été exfiltrée déjà. Comme quoi et comme disait Shakespeare, « beaucoup de bruit pour rien ».

Hershell a pris le temps d’aller sauver une personne de l’entrepôt non sans avoir avant posé des questions.

Pour la fin de cette nuit je vais sagement remonter dans ma zone et faire passer la rumeur selon laquelle j’ai organisé le massacre de l’entrepôt, ça me fera craindre assez et je récupérerai quelques belles recrues avec pareille publicité. Et puis il faut que je m’occupe de mon territoire après tout…

Je sens que je vais me plaire à Paris, c’est une ville de maudits et de monstres, et je commence à bien les comprendre…

Edit MJ: + 1 XP
« Modifié: septembre 27, 2013, 09:49:42 am par Saerlune »
Devil Mary Care

Hors ligne Saerlune

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 250
    • Voir le profil
Re : Résumé des parties
« Réponse #6 le: octobre 25, 2013, 17:39:43 pm »
Résumé de la partie 8

La fin de la nuit + 2 nuits d'interpartie

NUIT 1

A l’orée de la nuit, le Prince nous rassemble encore. Décidément je vais finir par croire qu’on ne peut plus se passer de nous, ou qu’on ne peut plus se passer de nous faire courir derrière des chimères en nous jetant de la poudre aux yeux.

Voilà une épée qu’il possède, qu’il a mille façons de faire analyser par des gens infiniment plus compétents que nous et pourtant Alice et moi devons encore aller dénicher des informations. Cette histoire d’épée va commencer à me faire regretter la torpeur…

Car oui, il semblerait à présent qu’une virée en Egypte soit à l’ordre du jour. Sous prétexte que l’Ordo Dracul a disparu, le climat apaisé de la ville permettrait à nouveau de tenter des expéditions loin de Paris. Et l’idée de jouer à Champollion me séduit assez peu.

Et pour en rajouter, le Shériff veut que nous allions trouver la Gitane car elle a des pouvoirs pouvant aider à chasser l’Ordo Dracul. Le Prince et lui n’ont pas bien accordé leurs violons, il y a comme une disharmonie mensongère entre ces deux-là. Elle peut paraît-il maudire les gens et voir dans le futur : tout un programme.

Peu après à l’abattoir, Alice approche de nouveaux vampires pour les mettre sous sa coupe. Elle a une âme de mère cette Alice, de là à ce qu’elle nous fasse un enfant dans le dos ce ne serait pas étonnant mais après tout, ainsi va la monde vampirique.

Alice part ensuite dans un camp de gens du voyage pour se faire désenvoûter d’une malédiction fumeuse inventée par ses soins, et rapidement tombe sur une petite vieille mal fagotée qui lui promet l’aide d’une personne plus puissante qu’elle. Se pourrait-il que ce soit la Gitane ?

Pour ma part, j’ai quelques affaires de Santé à régler, en bon samaritain, je m’empresse d’aller libérer un joyeux drille enfermé contre sa volonté dans une prison. Je suis sûr qu’il aura beaucoup de choses à m’apprendre sur ses petits amis les criminels, qui sont devenus mes nouveaux compagnons de vie…

Ma fin de nuit est marquée par la traque et l’espionnage d’un individu qui intéresse Alice, un homme à qui elle voudrait faire goûter son Grand Crû classé Daeva Invictus histoire qu’il tombe un peu plus sous son charme. Heureusement que les humains n’y connaissent rien en discrétion sinon j’aurais pu me faire tomber.

La fin de la nuit aidant, nous allons nous retrouver pour échanger sur nos acquisitions respectives et nous apprendre quelques menus secrets occultes…

NUIT 2

Alice aménage l’hôpital et passe en Vinculum le directeur de Bichat. Ce lieu va devenir le premier lieu de soin  « créature de la nuit compatible ». Tout le sous sol devient une pompe à donner du sang à qui en veut et j’espère ne jamais avoir à recourir à pareil service d’urgence…

Mais non contente de se faire un petit lupanar sanguin, Alice parvient à se faire de nouveaux et jeunes amis, dont certains très prometteurs. Elle aura ainsi le plus grand hôpital et le plus beau réseaux de jeunes chiots que Paris ait jamais compté…

Mais au-delà de ça, elle parvient à retrouver la Gitane et à arranger un rendez vous entre le Prince, elle et l’épée en dehors de l’Elyseum à la fin de la nuit. L’épée y restera 2 nuits à y être étudiée sous la surveillance des sbires du Prince. Je n’ai pu me rendre, j’étais… occupé à être découpé.

Pour ma part direction Paul Zimmer et son merveilleux bar. Un endroit où il fleure, et il flaire, bon le lupin. Etonnantes créatures que celles qu’il a autour de lui pour le protéger. Visiblement à l’intérieur il a aussi quelques hommes pour le protéger et un autre vampire qui l’accompagne, avec un charisme de comptable dans une PME de province.

Ce jeune à côté de lui ne le quitte pas d’une semelle, c’est touchant de voir pareil lien se tisser entre deux vampires.

Zimmer me propose un accord de non agression et même des ébauches de deal où il prétend se tailler la part du lion. Feignant d’accepter le deal, je sors pronto de chez lui non sans regretter de ne pas mettre ses lupins dans un chenil et me dirige vers ses entrepôts, largement connectés entre eux par un système de boyaux sous terrains dont l’un m’amène à découvrir un lieu où des camions transitent, lieu gardé entres autres réjouissances par un de ses lieutenants.

Après quelques instants d’observation, la tentation est trop forte de récupérer ce bijou de poésie vivant. Je me glisse derrière la porte et en une fraction de seconde, le voilà à terre mais vivant. L’animal aura quand même eu le temps de me lacérer le torse. Visiblement on ne dresse plus les Gangrels comme on devrait.  Je parviens à le ramener chez moi non sans mal mais j’ai bien failli me faire avoir par ses humains armés jusqu’aux dents.

Et alors que je le ramène chez moi… une idée me vient. Il me servira cet enfant là, c’est certain…

Edit MJ:+1Pex
« Modifié: octobre 25, 2013, 21:49:45 pm par Falnor »
Devil Mary Care

Hors ligne Narvandl

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2230
    • Voir le profil
Re : Résumé des parties
« Réponse #7 le: novembre 25, 2013, 08:58:49 am »
Résumé de la partie du 26 Octobre 2013

Les recherches sur l'épée se poursuivaient, du moins, pour moi et Elizabeth. On ne peut pas dire que j'étais très concentré. Tous ça commence à me sortir par les yeux. Non pas que je n'ai plus un intérêt majeur pour les antiquités, artefacts et mystères. Mais le fait de devoir étudier cet objet par la seule autorité du Prince me gâche tout mon plaisir. Cette société féodal et archaïque me donne de plus en plus la nausée et mon esprit d'ordinaire affuté commence à s'émousser. Il cherche à fuir, à trouver une nouvelle façon de vivre sa non-vie, A New Way of Life.

Cela explique sans doute que nous nous sommes rendus compte si tard de la particularité de l'aura de l'épée. Pâle et apparemment lié à une forme d'entité, proche du fantôme, mais en plus "concentré" qui parait garder l'objet. Cette créature à la forme d'un canidé m'a fait immédiatement pensé à la divinité égyptienne Seth. Cela me paraissait être une hypothèse satisfaisante au vue des derniers écrits anciens que nous avions exhumé du passé. Du coup, nous nous retrouvions avec une créature gardienne à contacter, la belle affaire...

Nous vîntes alors le plan de faire cela au nez et à la barbe du Prince, tout fut monté par le Cercle de la Sorcière. Ces étranges personnes devenus mes "collègues" et qui me font toujours l'impression d'avoir moins de volonté que moi en tout chose ont réussi à s'organiser. Nous étions sur le point d'agir quand le Prince décida d'avoir un avis extérieur en consultant une "spécialiste" qui se surnomme la "Gitane". Et me voilà entrainé avec Alice Servier et toute la joyeuse chasse du Prince à aller voir cette personne. Tous ça ne faisait que renforcer ma mauvaise humeur.

Ne désirant pas que le Prince trouve une alternative au Cercle de la Sorcière, je prévenais mes compères de la situation et les enjoignais à agir. Ce qu'ils firent avec leurs monstruosités habituels. Usant de leurs rituels sanglants et inhumains, ils frappèrent la Gitane dans le but de la "tuer" ? Je ne saurais dire, tous ce que je sais, c'est que je dus diplomatiquement récupérer leurs indélicatesses auprès de cette dernière. Son analyse fut la même que la mienne et nous n’eûmes aucunes nouvelles informations. Seul le Prince en eut en apprenant l'existence de cet esprit gardien. Bref...

Au retour, Alice Servier a tenté de me laver le crâne avec ses artifices vampiriques. J'ai réussi à fuir en sentant la situation déraper. Inutile de dire que nous ne sommes pas prêts de nous revoir. Lui échappé avec mes nouveaux pouvoirs ne devraient pas être d'une grande difficulté. Encore une nouvelle tordue à ajouter à la longue liste que j'ai déjà pu constituer depuis mon éveil à Paris. J'ai pu néanmoins retrouver le Cercle de la Sorcière pour parler de leur efficacité... Très sérieusement, je crois qu'ils n'ont pas sourcillé un instant face à l'horreur de ce qu'ils ont fais. Non pas que la Gitane a parue particulièrement bouleversée. Tous ces gens sont des fous. La violence semble n'être plus qu'une chose du quotidien à leurs yeux. Si c'est le cas, ils n'ont plus grand chose d'humain à mes yeux.

Le nouvel objectif est de maintenant de rentrer en contact avec cet esprit et d'en savoir plus sur son rapport avec l'épée. Le souci dans tous cela, c'est que son rapport, je le connais déjà. Il empêche l'épée de fonctionner et il est sans doute chargé de détruire quiconque tenterait de la remettre en fonction. Et vous allez me trouver paranoïaque, mais je suis un peu près certain que notre merveilleux Prince ne résistera pas bien longtemps avant de demander au Cercle de la Sorcière de faire en sorte que cela soit. Je suppose que le passage du texte ou les vampires qui tentèrent d'utiliser la lame furent transformées en tas de cendres n'a pas du lui permettre de bien comprendre la situation.

Pendant ce temps là, Antoine gérait ses affaires. Torturait un vampire, le faisait parlé, ce dernier s'échappait. Le vampire semblait affilié à son rival de turf Zimmer. Bref, Antoine a donc décidé de monter un coup pour mettre Zimmer dans une très mauvaise situation en provocant ses amis garous. Il a démonté plusieurs des caches de contrebandes d'armes de son ennemis avec une grande virtuosité pour ensuite se tourner vers son QG. Cela n'a apparemment pas bien fonctionné. Antoine y a trouvé la mort. Mais ça, je l'ignore encore.

En vérité, qu'importe, je commence déjà à me lasser de la non-vie. Non pas que j'ai envie de mourir personnellement, non. Je pense même que je pourrais bien vivre ma non-vie si on me laissait le choix quand à la manière de la mener. Mais je n'ai pas l'impression qu'il ait grand monde à sauver parmi ceux de mon espèce. Depuis mon éveil à Paris, je n'ai rencontré que des tordus, des psychopathes, des malotrus et traitres. Et plus le temps passe et plus j'ai envie de me joindre aux ombres, de disparaitre de la vue de ces bêtes...

Edit MJ:+1 pex
« Modifié: novembre 25, 2013, 11:29:16 am par Falnor »
" War, War never changes. "

Hors ligne Narvandl

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2230
    • Voir le profil
Re : Résumé des parties
« Réponse #8 le: janvier 05, 2014, 00:01:41 am »
Résumé de la partie précédente:

Sous le soleil de minuit, rien de neuf... Ce bon vieux royaume des tristes sires semblent immuables dans sa bêtise. Tout commence avec le plus grand des grands parmi la troupe, le prince, qui décide de pousser une petite gueulante et de s'assurer qu'il en a toujours une plus grosse que tous les autres à Paris. Tous ça à cause de l'affaire d'une lutte entre deux vampires dont les égos sont rentrés en résonance un peu trop bruyamment. Monsieur le Prince a donc mit les points sur les I avec ses régents. Paul Zimmer s'en tire avec un blâme, heureusement, même le Prince est humain et son cœur pleure de refuser les 15 millions d'euros que Paul veut lui donner. Quels grands hommes, quels philanthropie! J'en serais presque émue, si cela ne me donnait pas encore plus envie d'extérioriser mon dernier repas.

Oh... Et une dernière chose, le Prince avec ses grosses godasses, met les pieds dans le plat et préviens tous le monde à Paris, les Séthites sont là! Merci, le Prince! Ça va être encore plus difficile de les chercher maintenant que vous avez agité la fourmilière. Enfin bref... Je suis blasé. Et je quitte l'Elyseum avec le Cercle de la Sorcière dès que Monsieur veut bien nous laisser aller.  Mais alors que je commence à imaginer pouvoir disparaitre un moment donné et enfin m'offrir cette nuit de liberté totale dont je rêve depuis quelques semaines maintenant, voilà que Moktar m’envoie aller discuter avec une nouvelle arrivante qui semble nous coller...

Encore pour moi les corvées! Génial... Je passe donc mon temps à l'écouter me susurrer ses doux mensonges avec la dextre d'une poissonnière sur le marché de Ringis puis je m'en vais. Elle me pourchasse, je la sème. Rien de plus facile, fort heureusement...

Pendant ce temps, la grande Alice va minaudé à l'Elyseum, elle apprend qu'une cellule de Sethite aurait été repéré en ville. Puis, ne trouvant pas plus d'informations, va ramasser les antiques du royaume perdu de feu notre "ami" , le "sympathique" Antoine. J'ai toujours su qu'elle aimait la charogne.

Pour ma part, je rentre,  je fais mon rapport à Moktar puis je vais au Luxor avec ce bon vieux Lancel en guise de force de frappe. On visite l'endroit abandonné, vide, en travaux, avec un joli permis de construire au nom d'Hans Krönnen, comme par hasard. Que le monde est petit! Après une bref fouille, nous allons à la cave, nous passons à l'intérieur d'une pièce. Heureusement, mes sens et ma prudence m'apprennent la présence de deux esprits gardiens dans la pièce paraissant affaiblir un troisième, plus animal, ressemblant à celui gardant l'épée, tous cela lié à un nexus de pouvoir présent dans les lieux.

Lancel retrouve un ancien parchemin dans la cave et me le confit avant de poursuivre ses recherches dans les catacombes. Pour ma part, laissant ce genre de choses aux gens de bonnes qualités, je m'en vais réfléchir à ce rituel, non sans remarquer que l'esprit animal aurait été bien tenté de m'en empêcher.

En rentrant au Cercle, j'apprends que la "menteuse" serait une ancienne membre du Cercle accepté dans ce dernier par Deirdre par demande de ce très cher Mac Lhar. Avec de telle recommandation, comment ne pas lui tendre les bras tout de suite !? Cette "menteuse" du doux nom de "Sullivan" est envoyé, permettez l'expression, voir la Gitane si nous y sommes.

Alice, quand à elle, parvient à savoir grâce à son réseau, qu'un trafiquant du nom d'Omad Al-Khaïd pourrait bien faire dans l'antiquité égyptienne à Paris. Elle découvre dans la cave d'un immeuble censé servir de planque une ankh, signe de ralliement possible du culte des Séthites.

Sullivan est capturée par les gitans qui l'enterre, la faisant attendre jusqu'au lendemain soir pour voir la Gitane.

Alice prend contact avec moi, nous convenons de nous voir le lendemain pour explorer sa piste.

Pour ma part, je termine par apprendre de Moktar que le rituel est dans un dialecte Sethites, une langue de prêtres de Seth. Il lui faudra du temps pour le traduire.

Le Lendemain justement! Sullivan voit la gitane et cette dernière lui fait prêter un vinculum en échange d'information et d'une "formation". C'est le Shérif qui va être content! Les informations? Eh bien que les Sethites vont se réunir dans un hôtel luxueux mais qu'en vérité, ils se cachent dans les catacombes, très loin et profondément. Ils veulent empêcher l’avènement de l'épée... Sans Blague! Je n'aurais pas pu le deviné tout seul...

Enfin de compte, c'est vraiment une voyante, elle ne sort que des choses qu'on pourrait logiquement deviné avec un peu de jugeote.

Pour ma part, je rejoins Alice. Cette dernière me "force" la main à la suivre dans son échoppe d'antiquaire. Et incroyable mais vrai, c'était une vrai piste! Elle découvre et fait avoué l'homme sur ses liens avec les Sethites puis elle s'en va prévenir le Prince. J'ai juste le temps de prévenir l'homme, de l'empêcher de se suicider avant de l'emmener loin du Shérif ainsi que de ses chiens pour lui sauver la vie! Je me réfugie chez ma Sire pour que nous puissions l'interroger et rentrer en contact avec les Sethites et les lier avec le Cercle de la Sorcière dans une sorte d'alliance de circonstance. Je convins Elizabeth puis Moktar de m'aider et je garde le numéro que le type a utilisé pour possiblement prévenir les Sethites du piège que le Prince va leur tendre. Il faut faire vite, pour que la chose soit évité et que les Sethites puissent nous aider à neutraliser l'épée. 

En fin de soirée, je suis de nouveau de corvée, je dois promené Sullivan dans Paris en lui donnant l'illusion de participer à toute l'affaire! Bien sûr, je l'emmène ou j'ai déjà été, je fouille les catacombes sans qu'on arrive vraiment à suivre une piste concrète puis nous repartons. (Non sans que je revienne marqué les lieux du signe du danger, m'assurant ainsi que les Sethites seront sur leurs gardes.)

Tous ça à l'air palpitant, hein? Et bien, étonnez-vous mais moi je ne vois rien de passionnant là dedans. Le seul intérêt que je porte au Sethites vient du fait qu'ils veulent neutraliser l'épée. Sinon, je me doute bien qu'ils doivent être une belle bande d'allumées sanguinaires eux aussi. Vu dans quel état ils mettent leurs humains quand ils sont prix en flag'. Sérieusement... Je commence à en avoir marre de tous ces dingues qui ne rêvent que de s'asseoir sur des trônes ensanglantés. Je crois que je vais bientôt faire preuve d'Humanité...

Edit MJ:+1 pex
« Modifié: janvier 05, 2014, 02:31:25 am par Falnor »
" War, War never changes. "

Hors ligne Narvandl

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2230
    • Voir le profil
Re : Résumé des parties
« Réponse #9 le: février 07, 2014, 09:51:23 am »
Un éclat de Lune au soleil de minuit.

Elizabeth et moi avons pu interroger l'homme que j'ai "capturé" et qui faisait partie de la secte Séthites parisienne. Il semble que sa fonction ait été de servir de dépôts pour de la contrebande d'objets d'arts et d'armes. Il vénère Seth et nous a raconté qu'ils se réunissaient au Luxor. Ce lieu a été découvert par les RG et ils ont du fuir. Celui qu'il a tenté de contacter par téléphone avant sa mort était Amid Al-Khaïd, le grand chef qui semble chapeauter un peu l'organisation au niveau humain.
Leurs modes de conversion est assez simple et assez "sain" ? Ils semblent juste se faire au grès des rencontres, des accointances et des idéaux communes. Ils discutent, trouvent des terrains d'ententes sur la menace que représente le royaume de la nuit et se dévoue à Seth pour les protéger.
Il m'indique qu'il connait une possible adresse d'un autre lieu à Paris qui se trouverait dans son livre de compte derrière le comptoir de sa boutique.

Après cette entrevue, je discute avec Elizabeth des actions à venir. Nous convenons de ce que nous savons de Seth ne nous encourage pas qu'il a penser qu'il soit lié aux Khaïbit. Ils passent pour des fauteurs de troubles apportant le chaos alors que nous passons pour des serviteurs zélés du monde vampirique et humain contre les menaces surnaturels.

Pendant ce temps, Alice parle avec son mentor, Charles Dubois, elle obtient des informations sur les Séthites et il l'invite à prendre contact avec Rangit, un vampire spécialisé dans le transport d'autres vampires et qui pourrait en savoir plus.

Ensuite, elle va voir l'un des chiens de Mac Lhar pour savoir ce qui est arrivé quand ces derniers sont parvenus à la boutique. Elle apprend alors avec étonnement que cette dernière était vide mais qu'ils ont bien trouvés des signes d'affiliations séthites.

Pour ma part, je me rends à la boutique, naturellement surveillée, pour récupérer l'adresse et aussi un livre auquel notre informateur (décidé à quitter le pays.) tiens. Je parviens à y rentrer et y perçois la présence d'un esprit rat qui alerte très certainement Hans Krönnen. Pour ma part, sachant mon temps compté, je récupère le livre, l'adresse, je détruis la note la comportant puis je tente de m'en sortir. Je fuis dans une foule d'humains mécontents qui semblent étrangement m'en vouloir tout en étant vu et poursuivi par un chien du Shériff. Je parviens à m'en sortir grâce à mes talents.

De l'autre côté, Alice se fait embaucher comme call-girl pour la soirée de Amid Al-Khaïd. Puis elle voit l'un de ses vampires de son réseau d'informations avant de se rendre à un restaurant pakistanais qu'on lui a indiqué. Là, elle charme un gérant portant un tatouage de serpent et elle l'emporte avec elle pour le remettre au shériff.

Du côté du Cercle, je parle avec Moktar et l'invite à arrondir les angles avec le shériff. J'écris une lettre a remettre à Al-Khaïd pour le prévenir de la situation qui est la sienne. Puis, je suis aussi chargé de parler avec Alice de l'intrication de Krönnen dans toute cette affaire. Ce que je fais en la convainquant d'essayer de faire passer le message à Krönnen qu'il faudrait éviter de se mettre des bâtons dans les roues. Pour ma part, je travail sur le livre de notre informateur pour vérifier si je ne peux rien apprendre de plus grâce à lui. Le livre est d'un auteur égyptien, idéologique et agitateur au passé trouble.  Il indique un temple de Seth et surtout des hiéroglyphes qui s'y trouveraient et y auraient un second sens, ceux des préceptes de Seth. (Rester dans l'ombre, se protéger de la lumière, protéger les créatures de la nuit). Bref, des préceptes se rapprochant beaucoup des préceptes Mekhet.

Alice se rend chez Krönnen mais ne parvient pas à le rencontrer. Elle retourne à l'Elyseum et parle au Sénéchal pour obtenir une invitation. Le Sénéchal lui dit qu'il surveille les lieux officiellement au nom du Prince et qu'il n'y a, normalement, rien à reprocher à Hans quand à sa loyauté.

Nous nous retrouvons tous les deux pour discuter de nos avancés. Il est toujours tortueux de discuter avec elle, surtout qu'elle semble parvenir à éveiller en moi des sentiments très contradictoires. J'ai essayé de mettre mes alliés en alerte à ce sujet car je crains l'utilisation de disciplines sur mon esprit mais cela parait pour l'instant être resté lettres mortes. Ou peut-être que je deviens paranoïaque et que je me suis juste naturellement attaché à Alice? Tous ça n'est pas très clair. En tout cas, disons que je n'ai pas particulièrement envie qui lui arrive du mal dans cette affaire. Elle a peut être toujours l'air un peu paumée et elle semble avoir des objectifs dont je ne comprends guère l'intérêt mais bon... Si elle aime jouer à la Grande Mascarade... Je suppose que je n'y peux rien. C'est plutôt moi dans cette ville, l'exception à la règle, pas elle.

Alice se rend à la soirée en tant que call-girl. Demetrius y fait irruption et met en garde Amid Al-Khaïd. La Lancea Sanctum semble déterminer à trouver les Séthites et à les "bruler". On ne peut pas dire que cela m'étonne. Il est certain que la Lancea doit être en lien avec le regain d'activité fanatique en ville. C'était à prévoir. Mais ont-ils prévu que cela créerait une alliance de circonstance entre le Cercle et les Séthites? Pas sûr.

C'est à mon tour d'aller chez l'épicier pakistanais, je m'y fais passer pour un détective chargé de la disparition de plusieurs personnes après leurs rencontres avec une mystérieuse femme. Je parviens à rentrer dans le bureau de l'épicier, j'y étudie un médaillon, y voit un vieillard, barbe taillé assez longue, le crâne rasé, lunette noire avec un costard rayé noir-gris qui remet le médaillon à l'épicier. Le fils du patron m'apprend que cela pourrait être un ami de son père. A la fin, je mime la fuite face à une invasion d'aspics par les conduits d'aérations de la pièce.

En rentrant au Cercle, Moktar m'apprend que l'homme que j'ai vu est un vampire du nom du "Chaïk". Une autre surprise m'y attend par la présence d'Al-khaïd en personne, une goule de 900 ans qui s'étonne de la chasse qui est lancé contre eux. Nous lui expliquons notre position et notre possible collaboration futur. Il nous dit qu'il fera passé le message et que nous serons amené à rencontrer les vampires séthites plus tard. Nous en savons aussi plus sur la raison de leurs départs, liés à une révolte contre eux, mené par des Gangrels. Quand je lui parle de l'épée, il semble douter qu'elle soit un danger si elle est protégée par Seth. Ensuite, il semble intéressé quand je lui parle de ma lignée et m'invite à revoir ses pères bientôt.

Ensuite, Alice et moi, nous nous retrouvons pour nous rendre dans un bar à Shisha. Assez rapidement, elle parvient à convaincre le gérant de nous accompagner dans la cave. Ce dernier nous indique un accès derrière l'armoire. Elle boit le tenancier de quoi le mettre K.O. Puis nous entrons dans ce tunnel étroit. Nous rampons de longues minutes avant de sortir dans un dédale de tunnels d’où semble provenir des bruits de serpents. Courant vers le tunnel le plus grand, nous croisons un serpent géant qui nous invite à sortir, ce que nous faisons grâce à son "aide". J'ai néanmoins le temps de lui glisser mon obédience aux oreilles avant de tomber dans la Seine.

Après cette mésaventure, Alice s'empresse de tout raconter au shérif, pour ma part, j'écoute la discussion puis je lui échappe et disparais pour aller prévenir Moktar qu'il faut mettre en garde le vampire qui s'y trouvait qu'il est désormais dangereux pour lui de rester ici. Cela semblait donc être une sorte de nid. Mais difficile de dire quel était sa vrai fonction. Bref, cette nuit fut très très dense et intense. Mais les choses se passent plus ou moins dans le sens que je l'entends. Au moins, les Séthites représentent une nouveauté intéressante et excitante qui aurait le bon gout de m'occuper un temps.
« Modifié: février 08, 2014, 11:50:09 am par Narvandl »
" War, War never changes. "

Hors ligne Narvandl

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2230
    • Voir le profil
Re : Résumé des parties
« Réponse #10 le: mars 08, 2014, 08:58:48 am »
Résumé de la partie précédente:

Ce soir là, la première chose que je fis, fut d'aller au Cercle m'entretenir avec Moktar de la suite des opérations. Plusieurs questions restaient en suspens les concernant, "pourquoi étaient-ils revenus en ville?" par exemple. Moktar m'incite a retourner voir la Voyante car il semble que, selon lui, j'ai réussi à empêcher que sa relation avec le Cercle de Paris deviennent catastrophique. Sans blague... Il m'invite à me renseigner sur la présence des anciens de la Lancea Sanctum... Trop dangereux pour moi, Alice est plus compétente pour ça. Puis, j'entame une vrai discussion avec lui sur une manière de ramener Deirdre dans notre Cercle. Moktar me dit que si nous rendons un vrai gros service au prince, il nous en sera redevable et pourra nous rendre Johanna ou Deidre, selon.

Pendant ce temps, Alice voit son mentor Charles Dubois. Ce dernier l'incite à faire le boulot non officielle que le Prince lui offre, de faire attention aux Séthites et d'aller davantage dans mon sens pour m'attirer ma confiance et ma sympathie... Bonne chance...

A Paris, la rumeur court que notre Shériff a les crocs et supporte mal de voir l'enquête piétiner.

Ensuite, nous allons à Vanves Malakoff pour voir la Gitane mais on ne tombe que la voyante qui nous dit que la gitane est occupée pour l'instant.

Du coup, faute de pistes à suivre pour notre affaire, nous décidons de nous mêler d'un possible bris de mascarade, une sorte d'épidémie chez les humains assez anormales. Au début, nous ne voyons que six victimes dans l’hôpital d'Alice mais bien vite nous apprenons que ces victimes souffrant de plaies purulentes au niveau du cou finissant par avoir raison d'elles ont rencontrés à une soirée, une personne que nous identifions être une vampire de l'Ordo Dracul, dénommé Vicky.

Concernant cette affaire, nous découvrirons par la suite qu'il y a d'autres cas dans les hopitaux de Steinmann et que la chose ne peut plus être simplement étouffée en tuant les humains. Du coup, je préviens Moktar de l'opportunité de dette envers le Prince si nous intervenons pour utiliser la magie du Cercle pour les soigner. Ayant déjà préparé le terrain auprès du Shériff, Moktar décide de se charger de la suite. J'aurais préféré le faire moi-même, mais bon...

A la sortie de Bichat, nous nous rendons compte qu'une voiture nous suit. Elle perd un instant notre trace et par chance, l'homme qui la conduit nous révèle ses traits arabes. Comprenant que nous avons là un possible lien avec les Séthites, je prétexte un danger trop grand pour envoyer Alice au loin et je m'approche très tranquillement de la voiture de l'individu. Je monte dans cette dernière avec son autorisation et nous finissons par parler ensemble de sa situation. Il semble être arrivé en ville récemment et ne pas avoir réussi à prendre contact avec ses supérieurs. Il me confie une boite postale ou ses supérieurs pourront le rejoindre et je lui intime d'attendre jusqu'à là dans l'ombre tout en prenant soin de lui spécifier la situation parisienne pour qu'il est plus de chance de survie.

Alice, quand à elle, m'attend gentiment à l'Elyseum. Elle va voir Demetrius pour se tenir au courant de la situation à la Lancea Santum. Ce dernier prétexte que la situation réclamait une mise au point avec les séthites concernant l'irruption à l'hôtel d'Al Khaïd. Personnellement, je ne vois pas l'intérêt à par leur indiquer ou regarder pour éviter les coups ? Mais bon...

Après ce petit passage diplomatique, je me rends au Cercle ou j'enquête sur les profondeurs de Paris avec Julie pour déterminer l'endroit ou pourrait se cacher les Séthites. Je parviens à avoir des informations très spécifiques que je prends soin de dissimulé par la suite d'un petit sort, histoire que personne ne trouve l'ouvrage en question sans que je ne le veuille. Je n'ai aucune envie de voir d'autres personnes que moi atteindre les Séthites. J'ai désormais mémorisé les plans des profondeurs de Paris.

Ensuite, j'essaye d'avoir un contact avec la Gitane mais elle semble toujours occupé à un rituel. Je presse alors la voyante de bien vouloir me la passer mais sans succès. Résultat, je suis obligé de mentir pour arriver à mes fins, elle arrange un rendez vous pour la nuit prochaine.

Alice a une rencontre assez tendue avec Zimmer ou elle parvient à deviner que ce dernier cache plus ou moins ouvertement des Séthites.

Lors de cette nouvelle nuit, je rencontre la gitane et parle avec elle de la situation. A force de caractère et d'un peu de charme, je finis par la convaincre que si elle ne veut pas travailler avec le Cercle, elle peut travailler avec moi. Elle me met en garde contre ma langue un peu trop franche, ce que à quoi je lui réponds qu'elle n'aurait rien à gagner en me faisant disparaitre. (En informant le Prince de mon insubordination, par exemple.) Elle finit par voir l'intérêt que je pourrais représenter pour elle en tant qu'agent à Paris et me transforme sous la forme du séthite que j'ai rencontré. Le plan est de me faire passer pour lui et d'entrer dans le milieu.

Je planifie un rendez-vous avec Al-khaïd, joue mon rôle pour maintenir l'illusion. Seul bémol, ce dernier mène dans une famille d'humains et veut attendre la nuit prochaine pour aller au centre de l'organisation. Je ne sais pas si le sort tiendra aussi longtemps. De toute façon, je ne tarderais pas à jouer carte sur table, sort ou pas, une fois que je serais à l'intérieur de leur base secrète, je me révèlerai et leur indiquerai ou est le vrai agent, pour qu'ils puissent le mettre en sécurité. Puis ensuite, nous parlerons. Nous parlerons longuement de notre association possible et de l'aide inestimable que je pourrais leur apporter.

Alice a une rencontre avec Demetrius à Eustache dont je ne me rappel plus la teneur...
" War, War never changes. "

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Requiem - Falnor (Modérateur: Falnor)  |  Résumé des parties
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !