gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102853 Messages dans 7599 Sujets par 962 Membres - Dernier membre: Rodneyorece octobre 23, 2019, 11:00:33 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 3ème: Lune Brisée (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 13 : Lame Brisée 2ème partie
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chap. 13 : Lame Brisée 2ème partie  (Lu 805 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Celena

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 170
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Chap. 13 : Lame Brisée 2ème partie
« le: décembre 23, 2012, 20:32:13 pm »
« Viens… ton âme m’appartient… »
Céléna se réveilla en sursaut, haletante. Elle regarda autour d’elle. La rue déserte dans laquelle elle se tenait quelques instants plus tôt, avait disparue. Un rêve… non, un cauchemar plutôt.  Cet homme, cette armure d’os. Pas de doute possible, elle se tenait devant Auren Vrood. Elle sentit des perles de sueur glisser dans son dos. Ce sentiment de peur qui lui nouait l’estomac, était-ce une manœuvre pour la déstabiliser ou une prémonition ?
Les hurlements lointains des loups la ramenèrent à la réalité. La mort de Mathus, le « couronnement » de Rakchis, la chasse pour fêter cela. Ses compagnons et elle-même, qui s’étaient endormis à part, dans l’attente de se rendre à Felgrau.
Un mouvement à sa droite attira son attention. Barth semblait émerger lui aussi du sommeil. Et pas seulement lui. Lyana, puis Chèvrefeuille. A leur visage, elle devina que leurs songes avaient été aussi agités que les siens.
Effectivement, le halfling avait vu son âme désintégrée par une femme vampire, Barth quand à lui, se promenait dans un marais avant de se faire attaquer par une tentacule géante. Enfin, Lyana s’était trouvée face à un homme vieilli et amaigri ; elle tenta de tendre la main vers lui mais il disparut.
« Adivion » songea Céléna.

Elle leva les yeux au ciel. Le manteau noir de la nuit les enveloppait. Ils n’avaient pas du dormir beaucoup, mais aucun d’eux ne semblait souhaiter retenter l’expérience.
Du bruit, venant de l’autre bout de l’esplanade, mit fin à leur hésitation. Sept hommes s’y tenaient. Les mouvements et attitudes trahissaient une colère contenue.
« Certainement les sept loups garous promit par Rakchis »
Ils se levèrent tous et s’apprêtaient à aller à leur encontre lorsque Lyana poussa un cri.

« Ombre ! Où est Ombre ?! »
La jeune femme siffla, appela, mais le silence seul lui répondit.
« Peut-être est-elle allée à la chasse avec les autres ? » se hasarda doucement Céléna.
Des rires étouffés provenant du groupe d’hommes leur parvinrent. Ils semblaient prendre plaisir à la situation. Cela n’échappa pas à Lyana qui se dirigea immédiatement sur eux. Céléna lui emboita le pas. Elle ne connaissait que trop bien la fragilité émotionnelle de la ranger. Pas question de la laisser seule face à sept garous.
« Qu’est-ce qui vous fait rire ? Vous savez où elle est n’est-ce pas ? »
L’un des gars, une montagne de muscles, se contenta d’hausser les épaules et feint de ne rien savoir.
« Parles ! »
Lyana, excédée, venait de le saisir à la gorge.
Les rires cessèrent aussitôt tandis qu’un grondement rauque émanait de la poitrine de l’homme. Sa peau frémit, ses muscles gonflèrent, un pelage noir faisait son apparition.
« Lyana lâche le ! » Céléna venait de se saisir du bras de la jeune femme. « Lâche-le, répéta-t-elle. Ce n’est pas comme ça que tu auras une réponse ! »
Les avertissements furent vains. Le garou et la ranger se lancèrent dans un duel sans merci. Nul n’osa bouger, conscient que la moindre intervention plongerait tous les autres dans le conflit.

Le combat jusque mort s’en suive sembla inévitable. Barth parvint à s’approcher des combattants et, touchant Lyana, appliqua un sort de téléportation. La jeune femme disparue sur le champ, laissant le garou seul.
Forge lança un sort d’apaisement des émotions, ce qui finit de dissiper la tension. Le garou reprit apparence humaine.
Céléna ne put s’empêcher d’admirer cette force de la nature. Pour une raison qui lui échappait, elle se sentait comme attirée par lui.  Il rejoignit les autres, pavanant sur sa victoire. Il les dépassait d’une bonne tête. Sa voix sombre et puissante avait un effet immédiat sur le reste de la troupe. « Le chef, probablement » songea-t-elle.

Elle détourna la tête et rejoignit ses compagnons, s’arrachant ainsi à cette contemplation. Ils furent rejoints quelques instants plus tard par Barth. Lyana, auréolée d’un sort de vol, le déposa sans ménagement avant de repartir dans les airs à la recherche d’Ombre.
D’un commun accord, Céléna et le prêtre décidèrent de mettre à profit son absence pour tenter de renouer le dialogue avec leurs futurs guides.
« Qui est le chef ? » leur demanda-t-elle.
«  C’est moi. »
Sans surprise, l’homme ayant affronté Lyana, s’avança, bras croisés sur la poitrine. Il se planta face à elle, à moins d’un bras de distance, la toisant de toute sa hauteur.
Céléna serra les dents. Que lui arrivait-il ? Pourquoi se sentait-elle attirée ?
Elle inspira profondément et engagea la conversation.
Ils avaient un tas de question : quelle serait la route à emprunter, combien de temps fallait-il compter, les chevaux pourraient-ils suivre le rythme ? Et enfin, il allait falloir aborder le sujet le plus sensible : comment devaient-ils s’y prendre pour les monter ?

Lobo, c’était son nom, se proposa de lui-même comme « monture » auprès de la paladine. Elle tressaillit. Il y avait quelque chose d’étrange dan sa proposition. Il lui cachait quelque chose. Mais un hurlement provenant des profondeurs du temple coupa court à la conversation.
Les hommes se transformèrent aussitôt et se dirigèrent vers l’intérieur, sans plus se préoccuper du reste. Barth poussa un cri, en levant le bras vers le ciel. Ils eurent juste le temps d’apercevoir Lyana s’engouffrer dans le bâtiment, précédant même les loups.
Sans se poser davantage de questions, ils emboitèrent le pas aux bêtes.

Ils débouchèrent dans une pièce immense, dont le centre était occupé par une grande flamme bleue. Un cercle tracé au sol et flanqué de colonnes, donnait l’impression de se trouver devant l’autel d’un temple. Soudain, elle la vit : Ombre se tenait là, assise, face à la flamme. Lyana se mit à l’appeler, à la siffler, mais rien n’y fit. La louve semblait en transe, liée à cette flamme où la silhouette d’un garou se dessinait. Les loups entrèrent dans le cercle et prirent position. Céléna se précipita vers Lyana. Elle ne devait pas y entrer au risque de déclencher un nouveau combat. Ce qui se déroulait sous leurs yeux les dépassait. Il fallait attendre.

Une vague d’énergie jaillit à la fois de la flamme et des gueules des loups, avant de se déverser dans celle d’Ombre. Ils semblaient tous souffrir d’un même mal, convulsant et bavant. Puis le flash. La flamme avait disparue. Les loups effondrés au sol, avaient repris leur apparence. Ombre, à terre elle aussi, ne bougeait plus non plus.
Tandis que Forge maintenait fermement Lyana, Céléna entreprit d’entrer dans le cercle. Elle s’approcha doucement de l’un des hommes. Son pouls était très faible, mais il vivait. Elle approcha d’Ombre. La bête respirait faiblement. Elle fit signe à Forge qui desserra sa prise. Lyana la rejoignit en quelques enjambées.
« Ombre, Ombre !
-   Es-tu sure que ce soit elle ? Cette louve est énorme. »
Lyana recula. Effectivement, la masse noire allongée devant elle devait être presque trois fois plus grosse qu’Ombre.
La bête émis un faible jappement et ouvrit les yeux.
« C’est bien elle ! » hurla Lyana en lui sautant au cou.
« Parfait, sortons de là maintenant. »
Elle fit signe aux autres de rebrousser chemin.

Céléna accueillit avec plaisir la brise fraiche de la nuit. Ils étaient sortis du temple sans encombre. Le sang avait maintes fois failli couler depuis leur réveil. Avoir évité la bagarre générale en bas, tenait presque du miracle. Elle se dirigea d’un pas ferme vers Lyana et lui décrocha une magnifique droite que la ranger n’esquiva pas. Sa témérité et son incapacité à contrôler ses émotions avaient failli leur couter cher.

Un quart d’heure s’écoula avant que les hommes ne refassent surface à leur tour.
D’un commun accord, il fut décidé de quitter sur le champ. 
Morceis, Berus, puis Feldgrau. Telle sera la route.
Celena

Hors ligne lightroomKex

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • I wanted to thank you
Chap 13 Lame Brisée 2ème partie
« Réponse #1 le: septembre 10, 2019, 19:53:53 pm »
Jai tout lu cet APM jai mis un temps   .

Ca ma passionné et impressionné aussi. Jespère que ton prochain projet sera aussi intéressant et que ton troisième sera la réalisation dun tourbillon ;

Jai deux questions : est-ce quun autre boîtier-bracelet naurait pas pu accueillir le mouvement moyennant quelques modifications en fait, suis-je en train de me dire    ?

Ny avait-il pas sur ce mouvement dautres points sans rubis où tu aurais pu en installer de ton mouvement de poche quoi ? Cest bête comme question ? ?

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 3ème: Lune Brisée (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 13 : Lame Brisée 2ème partie
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !