gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102303 Messages dans 7481 Sujets par 859 Membres - Dernier membre: uplicle septembre 16, 2019, 11:14:57 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 3ème: Lune Brisée (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 13 : Lame Brisée 1ère partie
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chap. 13 : Lame Brisée 1ère partie  (Lu 676 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Celena

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 170
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Chap. 13 : Lame Brisée 1ère partie
« le: décembre 23, 2012, 20:30:19 pm »
-   Céléna ! Ouvres cette porte !
Silence…
Nouveaux coups sur le bati en bois
-   Céléna ouvres ne sois pas ridicule. Je sais que tu es là !
Seul le silence lui répondit. Puis, au bout de quelques minutes, la porte s’ouvrit, lentement, grinçant sur des gonds trop vieux.
Le rayon de soleil s’invitant à l’intérieur découpa la silhouette d’une jeune inconnue dans l’embrasure de la porte.
-   Où est-elle ?
-   Qui donc ?
-   Ne me prend pas pour une idiote, elle se cache ici !

Et sans attendre la réponse, la silhouette força le passage.
L’obscurité régnant à l’intérieur contrasta violemment avec la luminosité du dehors. Mais l’invité ne sembla pas en souffrir outre mesure. Son regard se porta aussitôt vers l’angle gauche de la salle.
Céléna, résignée, s’avança. Elle fit signe à la jeune fille de sortir. Cette dernière s’exécuta aussitôt avec soulagement.

Astra se tenait au centre de la pièce. Elle planta son regard dans celui de la jeune femme.
-   Tu sais que la moitié des servantes te cherchent ? A quoi joues-tu ? Et regardes tes cheveux ! Tu as endommagé ta coiffe.
Portant le geste à la parole, elle tendit la main pour rassembler les mèches rebelles échappées du chignon, mais la poigne de son amie l’arrêta net.
-   T’es apprentie coiffeuse maintenant ? Et puis d’abord, comment m’as-tu retrouvée ? A croire que tu connais tous les recoins de cette cité !
-   Ca ce sont mes affaires. Je t’ai retrouvée voilà tout.
-   Voilà tout, hein… je finis par me demander par quel prodige tu y parviens toujours.
-   J’ai du nez. Ca te va comme réponse ? Et puis là n’est pas le sujet ! Il faut que tu reviennes au Collège avec moi. Salé sera hors d’elle si tu es absente.
-   Pff… moi qui pensais que dans tout ce remue ménage, mon absence passerait inaperçue.
-   Tu plaisantes ! Tu es la seule femme paladine de Sarenrae cette année et tu pensais pouvoir passer inaperçue ? 
-   Je n’ai que faire de leurs soirées. Je ne suis pas venue ici pour ça mais pour apprendre à me battre.
-   Arrête tes caprices. Porter une robe et te conduire en femme pour un soir, est-ce donc au-dessus de tes aptitudes ?
Céléna se retourna brusquement vers son amie. La colère commençait à monter en elle. Elle détestait qu’on lui force la main et l’entêtement de cette dernière l’agaçait au plus au point. 

-   Je n’irai pas, lâcha-t-elle d’un ton buté en se plantant devant Astra.
-   Je ne te demande pas ton avis. C’est un ordre. Nous devons y être. Notre opinion n’importe pas. Tous les hauts dignitaires seront présents. Le… le roi lui-même fera une apparition.
-   Pour la dernière fois, je ne suis pas ici pour apprendre les bonnes manières mais pour me battre. Je n’ai aucune envie de passer ma soirée aux bras d’illustres inconnus, aucune envie que l’on me tresse les cheveux avec des fleurs, aucune envie de porter une robe si légère que l’on se sent nue. Mais vas-y toi. Ne te prive pas. Tu as toujours eu un si grand respect des hiérarchies. Tu ne voudrais pas décevoir.

Avant qu’elle n’ait eu le temps d’esquiver, Astra lui décrocha une gifle si précise et si puissante que la jeune femme en fut projetée vers l’arrière. Elle n’eut que le temps de se rattraper à la table pour éviter la chute. Elle se redressa, interdite.

-   Je…Je suis désolée. Je ne voulais pas te frapper. Pardonnes-moi.
Céléna l’observait sans mot dire, tout en massant sa joue endolorie. Elle avait la sensation que la main d’Astra s’était plantée dedans tant la douleur était cuisante.
-   Je ne te connaissais pas une telle force.
-   Excuses-moi. J’ai perdu mon sang-froid.
-   Toi si calme d’habitude. Je ne te savais pas susceptible.
-   Désolée. Il faut y aller maintenant. Nous allons avoir des ennuis.
-   Et t’es sourde en plus. Pourquoi ne t’ai-je jamais vu utiliser cette force au combat ?
-   Je n’aime pas me battre, tu le sais.

Céléna se rapprocha de son amie. Elle se tint si près qu’elle pouvait sentir son souffle sur son visage.
-   Ca oui, je le sais… Alors, si tu possèdes cette force et que tu n’aimes pas te battre, pourquoi es-tu devenue paladine Astra ?
-   Nous en avons déjà parlé. Arrête avec ça. Et pourquoi dérapons-nous sur moi ? C’est toi le problème pour le moment. Si je rentre sans toi, qui Salé viendra-t-elle voir ? Moi bien sur !
-    Je ne…

-  Ooooh ! J’arrive au bon moment. Allez- y mesdemoiselles, faites comme si je n’étais pas là. Cela fait bien longtemps que je n’ai plus eu le plaisir de ce genre de spectacle. Pourrais-je me joindre à vous après et vous prouver que ma renommée n’est pas usurpée?
Arwyl se tenait adossé à la porte, bras croisés, les toisant de son regard moqueur.
-   Comment es-tu arrivé ici, toi ?
-   Très simple. Il suffit de la suivre, répondit-il en indiquant Astra d’un signe du menton. Inutile d’insister Astra, reprit-il tranquillement. Je suis sur qu’elle ne sait même pas danser. Quand on voit d’où elle vient, ce n’est pas aux Royaumes Fluviaux que l’on apprend la bienséance.
-   Comment oses-tu… et puis allez tous vous faire voir avec votre stupide fête. Je ne vous ai rien demandé.
Furieuse, Céléna s’avança vers la porte, mais Arwyl lui bloqua le passage. Leurs regards se croisèrent. Elle serra le poing. S’il ne s’écartait pas dans l’instant, elle l’étalerait d’une droite, à défaut de ne pas avoir rendu la pareille à Astra. Mais à sa surprise, le jeune homme s’écarta, lui libérant la sortie.
Sans un mot, elle plongeant dans la lumière du dehors, disparaissant dans la foule mouvante de Vigile.

-   Pourquoi te montres-tu toujours si cynique avec elle ? C’est ta façon de lui prouver ton attachement peut-être ?
-   Mon attachement ? S’esclaffa-t-il. Pourquoi m’enticher d’une femme comme elle, alors que toutes les autres sont à mes pieds. Je n’aime pas la complexité ni ces vains sentiments qui vous rendent si faibles.
-   Pff… espèce de lâche. N’essayes pas de me leurrer. Ton courage n’est donc  de mise qu’au combat ?
-   Je suis paladin. Le combat et l’honneur passent avant tout.
-   L' Honneur… tu es bien comme ton…
Elle s’arrêta net, se mordant la langue. Involontairement, elle s’était laissée de nouveau emporter par son sang bouillonnant. Elle serra le poing, se fustigeant intérieurement, inspira profondément et recouvrit un calme apparent.

Elle s’avança à son tour vers la lumière. Passé la porte, il lui saisit brutalement le bras, la tirant à sa hauteur.
-   Si tu la touches encore une fois… Si tu n’es pas capable de te contrôler, je m’occuperai personnellement de ton cas. Me suis-je bien fais comprendre ?
Et sans lui accorder un regard, il disparut à son tour dans l’air étouffant de cette fin d’après midi d’été.
« Modifié: décembre 26, 2012, 00:14:13 am par Celena »
Celena

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 3ème: Lune Brisée (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 13 : Lame Brisée 1ère partie
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !