gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102284 Messages dans 7473 Sujets par 819 Membres - Dernier membre: Robertfluts août 20, 2019, 20:12:28 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - heresiarque  |  Aventuriers (Modérateur: heresiarque)  |  Raleigh, le rodeur râleur.
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Raleigh, le rodeur râleur.  (Lu 1236 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Dandelion

  • Newbie
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Raleigh, le rodeur râleur.
« le: novembre 27, 2012, 10:47:12 am »
Work in progress...

Dans 5 ans :


Hors ligne Dandelion

  • Newbie
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : Raleigh, le rodeur râleur.
« Réponse #1 le: novembre 27, 2012, 19:10:20 pm »




Hors ligne Dandelion

  • Newbie
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : Raleigh, le rodeur râleur.
« Réponse #2 le: décembre 10, 2012, 15:41:34 pm »
Il y avait quelque chose d’anormal dans cette forêt.

Des marques hors de contexte, à demi effacées, des branchages abîmés, une impression qui vous tenaille mais qu’inexplicablement vous n’arrivez pas à cerner. Un élément... étranger...
Ortha, après 35 ans de vie de ranger bien remplie, estimait avoir une expérience peu commune de la forêt de Gronzi, pour un humain, et cette désagréable sensation le mettait vraiment mal à l’aise.

L’ombre qui surgit derrière lui le prit au dépourvu, lui, le maître rôdeur ! Il trébucha en avant, dégaina son épée presque maladroitement, se retourna vivement et se mit en garde, prêt à défendre chèrement sa peau. Il n’y avait ni homme ni animal en face de lui dans la pénombre du soir couchant. Les seuls bruits qu’il percevait étaient ceux d’une fuite éperdue. L’intrus n’était pas un prédateur, au contraire.

Ortha s’élança, restant méfiant au cas où on chercherait à l’attirer dans un piège ; il avait fait assez d’impairs pour le mois courant ! Il allait manifestement beaucoup plus vite que la maigre forme qui se faufilait, certes avec agilité entre les broussailles, mais aussi une vitesse limitée par sa petite taille. Un enfant, il s’agissait d’un enfant !

Ortha le saisit par l’arrière de ses guenilles qui se déchirèrent comme des hardes de mendiant. L’enfant chu et se retourna, arrachant une grimace dégoûtée au vieux rôdeur.  A vue de nez il devait avoir 8 ans maximum. Il n’était pas sale, bien au contraire, mais visiblement hirsute avec ses cheveux noirs, et son visage était un désastre.

Son nez semblait cassé de longue date, et une horrible cicatrice s’étendait sur le coté droit de la face, depuis la lèvre, qui faisait presque penser à un bec de lièvre, jusque dans le cuir chevelu en passant par l’oeil. Sur le passage de ce cataclysme, la paupière droite était un amas de chairs irrattrapables, qui semblaient ne plus servir à rien, et les cheveux n’avaient pas repoussé sur le passage de ce qui avait provoqué une telle blessure, presque jusqu’au sommet du crâne.

L’enfant grogna de défi, malgré le témoignage de ses tremblements.

“Je ne te ferai pas de mal. Qui es tu ? Que fais tu aussi loin dans la forêt ? Où sont tes parents ?”

Les questions ne provoquèrent aucune réaction.

Ortha vit alors ce qu’il aurait dû voir depuis le début, stupéfait. Les oreilles. Pointues. Mais pas trop. Un demi-elfe ! Et défiguré... Son expression de stupeur n’échappa pas à son captif qui sauta sur ses pieds, mais s’écroula aussitôt, visiblement à bout de forces. Il se débattit pourtant violemment quand Ortha voulu l’aider à se relever. Si violemment qu’une corde s’avéra nécessaire pour éviter d’autres tentatives.

Plus tard, attaché pieds et poings liés, le visage fermé et tourné de façon à présenter son coté non mutilé à la lueur des flammes, l’enfant ne répondait toujours pas aux questions.

“Je ne te ferai pas de mal, mais tu ne sortiras pas de cette forêt et de ses dangers sans mon aide, crois moi.”

Ortha lui tendit un peu de venaison séchée, prenant garde à ce que ses doigts ne deviennent pas une cible. La seule réponse obtenue fut un grognement dédaigneux, définitivement classé hypocrite quand l’estomac du sauvageon se manifesta bruyamment.

Ortha ne savait trop quoi faire. Les elfes étaient farouches et souvent dangereux. Essayer de leur ramener un enfant demi-sang, en aussi “mauvais état”, s’apparentait à du suicide pur et simple.

“Regarde moi et réponds moi. Je ne peux pas t’aider si tu ne me réponds pas.”

Silence.

L’enfant maintenait sa position visiblement inconfortable, la tête tournée à lui dévisser le cou.

Ortha défit son écharpe fauve et saisit une lanière de cuir de son sac. Il s’approcha, déclenchant une lueur de panique dans les yeux verts de son vis à vis, paralysé par la terreur. Ortha passa l’écharpe au dessus de la tête aux cheveux noirs corbeaux, la noua de façon à couvrir l’oeil droit et maintint le tout avec la lanière.

“Comme ça tu pourras me regarder en face sans que le feu te fasse mal à l’oeil” sourit Ortha.

Pour la première fois l’hostilité était absente de la seule pupille verte visible. Un mélange d’étonnement, de confusion, peut être même de gratitude incrédule y apparaissait, troublé.

Mais ce ne fut malgré tout pas suffisant pour qu’il parle. Pas avant des années.
« Modifié: décembre 19, 2012, 14:23:30 pm par Dandelion »

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - heresiarque  |  Aventuriers (Modérateur: heresiarque)  |  Raleigh, le rodeur râleur.
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !