gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102522 Messages dans 7499 Sujets par 875 Membres - Dernier membre: Quopayday septembre 19, 2019, 06:22:35 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 1er: Les fantômes de Harrowstone (Modérateur: Sstrad)  |  Chapitre 3 : Jour 6 ("Mémories")
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chapitre 3 : Jour 6 ("Mémories")  (Lu 851 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Dorothée

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 576
  • Sexe: Femme
  • Pourvoyeuse en M&M's
    • Voir le profil
Chapitre 3 : Jour 6 ("Mémories")
« le: août 07, 2012, 12:27:53 pm »
Le fait d'avoir pu dormir m'a fait un bien fou. Je me sens plus alerte, la lassitude qui avait envahi mon corps a disparu. Je ne sais pas ce qu'a fait Sa Majesté, mais c'était efficace. Je sais que je devrai le remercier pour cette nuit, mais... je ne peux pas m'y résoudre. Rien qu'imaginer son sourire narquois... aaaah ça m'énerve !
Et la source de mon exaspération est la première personne que je vois en descendant prendre le petit déjeuner. J'essaie de l'ignorer, le voir me trouble, surtout qu'il m'a vu cette nuit...
Sans me laisser m’appesantir sur mes pensées, Sa Majesté nous annonce qu'il canalisera lors de la sacralisation et qu'il part dès demain matin. Avec Kendra.
Cela retentit comme un coup de tonnerre. Même si on le savait sérieux, je crois que personne ne réalisait que cela pouvait arriver aussi vite. En tout cas, moi je n'avais pas réalisé.

Cependant, la journée est déjà entamée et un énorme travail attend les prêtres aujourd'hui. Nous abrégeons le repas pour aller au plus vite rejoindre le père Grimburrow au temple.
Sans tarder, les sacralisations des jalons commencent. Devant le premier lieu, le prêtre de Pharasma entame une prière accompagnée de gestes qui restent obscurs pour une profane comme moi. A la fin de la prière l'endroit brille d'une lumière divine. Bartholomeu suit les gestes du Père Grimburrow avec la plus grande attention et lorsque nous arrivons au deuxième lieu, c'est lui qui exécute le rituel, aidé du Père Grimburrow. Les rituels se prolongent toute la matinée et le début de l'après midi. Lorsque le dernier rituel est achevé, que tous les jalons sont sanctifiés, nous nous dirigeons au centre du village. Sa Majesté se concentre, commence à canaliser, et sous nos yeux, une lumière brillante, pure, apparaît à chaque jalons pour se rejoindre en une barrière qui ne cesse de grandir, puis s'incurve vers le ciel pour enfin former un dôme de pureté.
Lorsque le dôme est achevé, Sa Majesté relâche son pouvoir. Ils ont réussi ! Le Dôme est maintenu, ils ont réussi à créer une protection du village permanente ! Que les Déesses soient louées ! C'est alors que Sa Majesté se met à rire en se réjouissant de voir Urgathoa chassée du village. Je palis, une crainte m'envahit aussitôt. Non, ce n'est pas possible, Urgathoa n'a pas été chassée, l'utilisation du temple comme jalon devait empêcher ça. Cependant, devant le sourire de Sa Majesté je sais que nous l'avons  fait. Qu'Urgathoa nous pardonne et épargne Ravengro ! S'aliéner la déesse des morts-vivants en ce moment n'était certainement pas la meilleure chose à faire. Que se passera-t-il lorsque le dôme tombera ? Restera-t-elle sans agir ?
Autours de moi, personne ne semble s'en inquiéter. Je ne dis rien, gardant mes inquiétudes pour moi.

De retour chez Kendra, nous décidons de lire les « pierres pense » que Céléna a été chercher au temple hier sur les indications de Kendra. Cette fois la lecture sera plus aisée et surtout moins douloureuse, Forge sait manipuler ces objets, il nous affirme que c'est naturel pour lui. Je veux bien le croire. En fait, de sa part, je suis prête à croire beaucoup de chose tellement il paraît... étrange.

Nous décidons de terminer la lecture de la pierre que nous avions commencé avec Quintus, ou Sombre Lame comme il faudrait l'appeler. Nous nous mettons tous en cercle et laissons l'armure vivante œuvrer.
La voix de Pétros retentit dans l'air.
« Tu es là. Je ne te veux pas de mal. Écoute-moi, je peux t'aider. »
Un sentiment de colère nous submerge, une rage phénoménale et l'impression que le temps est passé, une très longue période.
La voix de Pétros surgit à nouveau, bien plus faible, fragile.
« Écoute-moi, je peux t'aider. »
Et la voix de Forge se fait entendre, mais pas le Forge d'aujourd'hui, un Forge d’ailleurs et d'un autre moment, mais le même tout de même. Il répond au Professeur avec haine, accusateur. Petit à petit, le Professeur arrive a engager une discussion avec le Forgelier, l'armure devient plus calme, moins vindicative. Et la voix de Pétros retentit une dernière fois.
« Je sais que tu ne me le demanderas pas mais je vais t'aider. Tu seras libre. »

Et Forge repose la pierre. On reste un instant pensif avant de décider de lire la pierre suivante : la blanche.
La vision qui s'impose à nous paraît totalement... insensée. Une ville immense où chaque lieu est rempli de magie, des objets, des personnes qui volent. Je ne saurai expliquer ce que j'ai vu, cela est si déroutant. Et cela est Sharm. La ville où le professeur et Kendra ont passé sept ans de leur vie alors que nous ne vivions que quelques mois dans le même temps. Ils vivaient baignés dans cette magie omniprésente dans laquelle Kendra a développé des pouvoirs. On la voit aller à l'école de magie, mais on sent qu'elle n'est pas aussi heureuse qu'elle devrait. En fait, son rêve serait  juste d'ouvrir une boulangerie mais cela lui semble impossible.
La lecture de la pierre s'arrête lorsque Pétros vient la voir en lui annonçant qu'il leur faut rentrer.

Dans la pierre suivante, la rouge, Kendra et Pétros avancent dans un décors dévasté couvert d'un ciel noir. Elle semble âgée d'environ 13 ans, elle ressemble à la Kendra que j'ai vu pour la dernière fois lorsque je lui ai apporté les nouvelles de son père. Ils traversent une ville fantôme où seuls des carcasses de bâtiments s'élève encore dans le ciel zébré d'éclair. Ils s'approchent d'une énorme porte couverte de runes. Nos respirations à tous s'arrêtent, un seul endroit peut correspondre à un tel décors : Gibet.
Pétros s'avancent vers la Porte, il pose la main dessus et tient Kendra de l'autre. L'énergie de Pétros passe de son corps à la porte qui finit par s'ouvrir. Ils avancent tous deux, le corps de Pétros se tord de douleur, sa peau brûle lorsqu'il passe la Porte, Kendra, elle, passe sans souci, sans douleur comme si elle passait la porte de sa chambre.

Encore sous le choc de cette vision, nous décidons de lire sans tarder la dernière pierre, la verte.
Kendra a désormais vingt ans, Pétros et elle se trouvent devant une arche technologique dans une plaine pleine de vestiges étranges. Pétros semble hésiter à ouvrir cette porte, il paraît plus âgé, plus fragile que le Pétros que j'ai connu. Il pose la main sur la porte et la même scène que précédemment se produit mais en plus douloureux, plus violent. Kendra, elle, semble toujours aussi invulnérable à la violence des éléments faisant rage autours d'eux. Et puis, nous voyons son visage. Ses yeux ne sont pas ceux que nous connaissons. Ils sont rouges puis dorés.

Lorsque nous terminons la lecture, Kendra nous dit qu'elle ne sait pas pourquoi elle n'a pas eu le moindre problème pour franchir les portes. Elle se sentait bien même.
Ceux qui sont versés dans les arcanes magique ont la confirmation de leur doute, Kendra serait une sorte de clé qui permettrait de passer d'un plan à un autre. Pauvre Kendra, je suis certaine qu'elle aurait préféré n'être qu'une jeune fille sans rien de spécial.
Forge indique qu'il ne connaît qu'une créature qui pouvait traverser les plans sans souci, à volonté, c'était une sorte de Mort-Vivant décharné. Se pourrait-il que les Adrissant soient liés au Tyran qui Murmure ?

Mais Sa Majesté interrompt nos interrogations pour nous annoncer qu'ils partent immédiatement. Il prend Kendra avec lui pour développer son potentiel magique.
Quoi ? Maintenant ? Ils partent maintenant ? Mais il avait dit demain ? Ils ne peuvent pas partir ! C'est... c'est contraire à la volonté de Pétros, son testament est très clair sur ce point, il voulait qu'on reste avec Kendra pendant un mois, et cela ne fait que quelques jours que nous sommes là. Il ne peut pas l'emmener maintenant, pas après qu'on ait enfin fait la lumière sur sa transformation. Et je le sens, cela détruirait Céléna, et surtout Bartholomeu.
D'ailleurs, ce dernier déclare d'une voix tranquille qu'il ne se contentera pas de ne la protéger qu'un mois. De tous les arguments avancés, c'est bien celui-là qui semble avoir touché Kendra, elle annonce à son oncle qu'elle ne veut pas partir, elle veut rester avec nous. On reste sur des charbons ardents, comment va réagir Sa Majesté, et s'il décide malgré tout de l'emmener ? Aucun d'entre nous ne saura l'en empêcher.  A notre grande surprise et soulagement, il accepte, concluant d'une phrase : «  On ne contraint pas une Adrissant. »

Mais s'il part sans elle, il veut un engagement solennel, nous devons jurer que nous protégerons Kendra au prix de notre vie s'il le faut. Il sort un médaillon en forme de papillon, le même que celui que Bartholomeu a posé sur le corps de Pétros avant son enterrement et dont il porte la copie autour du coup. Mais celui-ci est presque mort. Oui, ce ne sont que des pierres mais à part la pierre centrale composant le corps du Papillon, celles composant les ailes sont éteintes, mortes. Elles ne luisent plus. Alors Sa Majesté nous explique que si Kendra devait mourir, la pierre centrale mourra aussi et il saura aussitôt ce qui est arrivé, et alors, rien ne pourra nous protéger de sa vengeance. Même pas la mort. Et lorsque l'on sait ce qu'il a fait au corps de Quintus, alors ses avertissements prennent tout leur sens. Il nous demande de prêter serments sur le médaillon. L'un après l'autre nous nous engageons.
Et en faisant mon serment, je ne peux m'empêcher de regarder les ailes mortes. A qui étaient-elles liées ? Sa sœur et Pétros ? Une autre personne ? Une femme ?
Cela ne sert à rien de me tourmenter pour ça, cela ne me regarde en rien de toute façon.

Mes pensées dérivent vers Kendra et Barth. Je suis heureuse pour eux deux. Barth était peiné face à l'indifférence de Kendra, et j'avoue que je n'arrivai pas à comprendre l'attitude de Kendra. Mais leur réaction à tous les deux semble indiquer que rien n'est perdu pour eux. Quelque chose de positif va peut être naître de cette sombre période que nous traversons. C'est bien.

Lorsque je sors de mes pensées, Sa Majesté est déjà montée préparer ses bagages. Sans réfléchir, je vais à la cuisine et discrètement je prépare un chocolat chaud, j'ai mémorisé la recette sans le vouloir. Je remplis une tasse et monte. Devant sa porte, j'hésite un instant. Ma main effleure à peine le bois que la porte s'ouvre. Sa Majesté est au centre de la pièce en train de finir de boire le chocolat infect de la veille. Voir ça me touche plus que je n'aurai cru. C'est idiot, je vois un homme grimacer en buvant une mauvaise boisson et je souris comme si on m'avait fait le plus grand des compliments. Je suis ridicule.
Alors qu'il me regarde, je lui tend le chocolat en le remerciant d'avoir accepté que Kendra reste avec nous. La tasse quitte mes mains et franchit la distance qui nous sépare en lévitant. Puis sans attendre, je fais demi-tour et sors de sa chambre.
En redescendant, je me rend compte que l'odeur de chocolat a envahi la maison, je rougis devant le regard des autres.



7ème Jour - « Dernier Au Revoir »

Enfin, une nuit complète sans cauchemar. Le dôme semble fonctionner. Pour combien de temps encore ?

En sortant de la chambre de Kendra, je vois la porte de celle de Sa Majesté grande ouverte, vidée de toutes ses affaires. Ainsi il est parti. Tant mieux ! Il était vraiment trop exaspérant, trop énervant, trop mystérieux, trop trouble, trop séduisant... La seule trace qui reste de lui sont les deux tasses vides posées sur la table de sa chambre.
Je ne sais que penser. Je me réjouis de son départ et le regrette à la fois. Je n'avais jamais rencontrer quelqu'un comme lui. En même temps à Ravengro, je ne risque pas d'en revoir un, ni dans les forêts de l'Ustalav ! Et c'est très certainement tant mieux ! Il est le seul qui me faisait perdre aussi facilement mon calme. Mais lorsque je m'énervais contre lui, je ne pensais pas à Théo...

Théo que l'on enterre ce matin. Rien qu'à cette idée mon cœur se serre.
Dans le temple de Pharasma, son corps est exposé. J'ai du mal à le regarder, je ne peux m'empêcher de revoir la lame de Gibbs dessiner un long trait rouge le long de son cou alors que je suis impuissante à l'en empêcher. Les larmes coulent sur mes joues sans même que je m'en rende compte.
Lorsque la voix pure de Briana résonne dans le temple, je vois Théo tel qui m'est apparu dans la nuit me demandant de le sauver.
« Modifié: août 08, 2012, 19:36:53 pm par Dorothée »

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 1er: Les fantômes de Harrowstone (Modérateur: Sstrad)  |  Chapitre 3 : Jour 6 ("Mémories")
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !