gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102303 Messages dans 7481 Sujets par 859 Membres - Dernier membre: uplicle septembre 16, 2019, 06:29:54 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 1er: Les fantômes de Harrowstone (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 2 : Jour 3 ("Chemin de Croix")
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chap. 2 : Jour 3 ("Chemin de Croix")  (Lu 976 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Bartholomeu

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 125
  • Sexe: Homme
  • "La bonne volonté raccourcit le chemin."
    • Voir le profil
    • Un jour...
Chap. 2 : Jour 3 ("Chemin de Croix")
« le: juillet 18, 2012, 22:23:58 pm »
C’est finalement le jeune Tom qui est chargé de me garder. Quoique garder est un bien grand mot. D’abord mal à l’aise, il finit par se détendre après quelques échanges. C’est un homme bien et cela se voit rapidement. Comme beaucoup de rencontres qui pourraient paraîtraient anodines, celle-ci révèle une agréable surprise. Tom souhaite parler, se confier… se confesser.

Cet endroit n’est plus une prison. C’est un lieu privilégié de rencontre de l’autre et je vous le dois, O Desna, Musique des Sphères, qui n’attend pas de nous abondance de biens pour vivre notre obédience. Donner c’est recevoir. Ecouter c’est entendre. Les murs et les barrières sont abolis. Pour qui sait voir avec son cœur, nous sommes à ciel ouvert, tout deux dirigés vers la Grande Etoile du Nord.

Tom confie ses craintes, ses doutes. Je fais preuve d’écoute et comprend ses appréhensions légitimes. Je les partage, je les fais miennes et les feraient finalement disparaître si mon esprit sait communier avec les étoiles durant le cycle nocturne des Rêves.

Mon incarcération sera finalement de courte durée.
Le dénommé Gibbs, qui dissimule je ne sais quel mal-être dans l’alcool, réclame à se confesser auprès de moi et ce, dans l’aile dédié à Desna du temple du village. Gibbs fait un tel vacarme que le shérif Benjan, apparemment tout aussi surpris que moi, choisit sûrement la solution la moins mauvaise en me libérant prématurément.

Céléna est présente, les sens aux aguets et prête à maîtriser l’homme passablement aviné. Je ne crains pas cet homme néanmoins la présence de la paladine a toujours des vertus rassurantes. D’autres villageois se joignent à cette procession atypique dans le but de confesser leurs esprits troublés. Céléna est prête à bondir et de fait, son intuition commence à me faire douter.

Je fais halte sur le pont, qui de par son image symbolique fera l’affaire pour de simples oraisons. De plus, vis-à-vis du père Grimburrow, je ne peux pas revenir au temple sans faire un minimum acte de pénitence au regard de ce qui s’est passé ce matin.
A ma grande surprise, Gibbs m’attire à lui, me regarde dans les yeux avec une lucidité insoupçonnée et me glisse à l’oreille « Rappelles-toi de ce que j’ai fait pour toi et tiens-toi à carreau » avant de s’éloigner en gouaillant à nouveau.

Les villageois le regardent partir ébahis tandis que Céléna me demande sans délai de lui répéter ce qu’il m’a chuchoté mais ce n’est ni le lieu ni le moment. A cet instant, je ne saurais dire si cet homme est alcoolisé ou si il fait semblant de l’être. Dans le second cas, je ne veux pas défaire inconsidérément l’image qu’il s’est construit. J’informerais mes compagnons ce soir sur la dualité de Gibbs.

Il me revient en mémoire certaines confidences de Tom aussi j’emmène cette procession de fortune vers l’arbre mort, récemment sanctifié. Je demande à Céléna de faire preuve de patience et reste seul avec elle après plusieurs prières à l’unisson.

A ma demande, elle recherche la présence du mal en ce lieu… Ainsi que je le pensais, le mal est présent, là, sous terre entre les racines du vieux chêne…

Je ne sais pas encore quelle âme maléfique est derrière les souffrances du village mais je suis fier d’avoir associé les villageois, qui sont le vrai cœur de Ravengro, à mes prières pour des lendemains meilleurs. Nous n’avions pour but que de veiller sur Kendra mais nous devons nous associer à la population pour l’aider dans son quotidien troublé qui, je veux le croire, saura à nouveau la reconnaître comme l’une des leurs.

Nous allons voir le père Grimburrow qui interrompt assez vite mon acte pieux de contrition pour me faire restituer par la jumelle Avanaki ma tenue sacerdotale et mon pendentif d’argent, le symbole de Desna.

De retour à l’étonnante maison Lorrimor, je constate que la proximité entre Kendra et Quintus Fulmen prend une tournure que je ne soupçonnais pas. Quand leurs mains s’effleurent, les joues de Kendra prennent une teinte légèrement rosée. Quintus la couve de nombreuses et délicates attentions… La perte de Pétros, retrouver Kendra soudainement jeune adulte, blessée et fragile, tout cela affecte certainement mon jugement. Je n’ai aucune raison de douter de la probité de cet homme qui après tout, partage avec elle la douleur de la perte d’un père.

Un peu plus tard, j’estime que le temps est venu de vérifier une intuition. Et si l’esprit de sa mère, prêtresse de Desna, était en Kendra ? Si tel est le cas, le contact d’un symbole de la déesse pourrait réveiller quelque chose en elle. Alors, j’enlève mon pendentif et le lui présente. Je n’ai guère le temps de lui demander de le mettre à son cou qu’elle me demande où est le pendentif de sa mère. Je lui répond que ce symbole en est la réplique en argent et que j’ai placé l’original contre le cœur de Pétros de façon à ce que ses parents soient à nouveau réunis, pour le repos éternel…

Sa gifle retentit sur ma joue, je reste coi tandis qu’elle se précipite à l’étage, vers sa chambre. Céléna la rejoint. Notre conciliabule s’arrêtera là pour ce soir. Lyana va dormir chez ses parents, Bei Za Long met son plan à exécution d’espionner la statue et je quitte la pièce sous le regard compatissant de Quintus. Je ne saurais définir l’ombre qui passe dans ses yeux.

Pour l’instant seul dans ma chambre, il me vient à l’esprit que je ne suis sans doute pas le mieux indiqué pour prendre soin de Kendra.
J’expédie un peu vite mes prières du soir, l’esprit encombré de sentiments contraires.
Que chaque rêve soit une étoile brillante dans l'obscurité de la nuit, et qu'il éclaire ta journée

Hors ligne Bei Za Long

  • Newbie
  • *
  • Messages: 36
  • Sexe: Homme
  • Avec les accents : Bèi Zá Lóng
    • Voir le profil
Re : Chap. 2 : Jour 3 ("Chemin de Croix")
« Réponse #1 le: juillet 19, 2012, 09:49:21 am »
La nuit est froide, se tenir à mi-hauteur d'un arbre sans bouger est éprouvant, le vent n'est qu'une petite brise mais sa morsure me glace le sang.
La nuit est calme, surtout pour une région hantée par des morts-vivants. Je ne sais ce qui va se présenter devant la statue ce soir, mais j'ai pris mes précautions, j'ai pratiqué les subterfuges que j'ai appris au dojo, si j'attaque de loin et par surprise l'être (ou le non-être) qui souille ce mémorial s'en prendra aux leurs que j'ai mis en place un peu partout autour du mémorial avant de pouvoir me repérer...

...

Cela fait maintenant plusieurs heures que j'attends, la lune est presque au sommet de son cheminement dans le ciel et toujours rien, le froid m'engourdit mais je dois éviter de trop bouger. "Réchauffer le ventre et le reste suivra" c'est ce que disait le maître.

...

Ce cauchemar était atroce mais je ne comprends pas, comment ai-je pu entrer en transe de cette manière ? Je ne devais pas dormir, combien de temps ce sommeil a-t-il duré ? Je jurerais qu'il était artificiel, certainement magique... Heureusement, j'avais pris mes précautions et la corde de sécurité que j'avais installée m'a retenu.

...

Le soleil commence sa route dans les cieux, les esprits du jours chassent ceux de la nuit, déjà ses rayons réchauffent mes chairs, l'aube s'est faite attendre, mon ennemi ne viendra plus... Je détache ma corde de sécurité, descend doucement de mon perchoir et récupère les différents leurs, ils pourront toujours servir... Je passe devant le mémorial et aucune nouvelle lettre n'est apparue.

L'Ennemi a dû me repérer, il n'est pas venu, cette faute est impardonnable ! Au moins il n'a pas pu continuer son rituel macabre. Ma mission n'aura pas été un échec complet...
En route pour la maison de Kendra, j'ai besoin de méditer...

...

Si, ce fut un complet échec, à peine arrivé chez Kendra, j'apprends que, devant l'impossibilité de souiller la statue du mémorial à nouveau, l'Ennemi s'en est pris à la porte du temple... Je ne suis qu'un misérable inepte, l'échec ne saurait être toléré, je dois redoubler d'ardeur, les méditations attendront, la journée qui arrive s'annonce chargée...

Arrivez comme le vent et partez comme l'éclair... - Sun Tzu
Aucune culture n'est l'entière vérité. - Richard Hoggart
On ne jouit bien que de ce qu’on partage. - Madame de Genlis
La nature donne toujours la mort. - Anonyme
Le sommeil et la mort sont des frères jumeaux. - Homère

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 1er: Les fantômes de Harrowstone (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 2 : Jour 3 ("Chemin de Croix")
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !