gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102303 Messages dans 7481 Sujets par 859 Membres - Dernier membre: uplicle septembre 16, 2019, 10:54:02 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 1er: Les fantômes de Harrowstone (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 1 : Jour 2 (« La lettre écarlate »)
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chap. 1 : Jour 2 (« La lettre écarlate »)  (Lu 827 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Dorothée

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 576
  • Sexe: Femme
  • Pourvoyeuse en M&M's
    • Voir le profil
Chap. 1 : Jour 2 (« La lettre écarlate »)
« le: juillet 12, 2012, 10:26:20 am »
C'est étonnant comme un an peut être long et très court à la fois. Me voici de retour après un an d'absence et, si pour moi c'est comme si je me suis absentée que depuis une semaine, le village, lui, a changé comme je n'aurai jamais cru qu'il changerait de toute ma vie. A peine si je le reconnais.
Une tension plane et Ravengro ne ressemble plus au village de mon enfance.

Heureusement, des choses sont immuables et mes parents en font partie. Passer la nuit chez eux m'a apaisée, la douleur qui m'avait submergée à l'annonce de la mort du Professeur s'est estompée pour laisser place à une tristesse qui s'estompera elle aussi en son temps.
Cependant, les nouvelles que mes parents m'ont données ne m'ont pas rassurée du tout. Les morts marchent dans le village. Même la vieille Madame Carquois est sortie de sa tombe pour venir errer dans les rues. Des morts-vivants dans Ravengro ! Cela n'a pas de sens, les morts sont toujours restés en lisière du village, ils ne sont jamais entrés ou très rarement et maintenant c'est plusieurs morts qui sortent du cimetière.
Cela explique que le village se montre suspicieux, les enquêtes du Professeur n'ont pas dû aider si l'on en croit les livres qu'on a trouvés dans son coffre. Il faut que nous fassions attention à ne pas provoquer les habitants.

Je veux vraiment savoir ce qui se passe ici. La lecture du testament faite hier me rassure au moins sur un point, les étranges compagnons auxquels je me retrouve liée ne partiront pas avant un mois afin de respecter les dernières volontés du Professeur. J'espère que cela sera suffisant pour faire toute la lumière sur la mort du Professeur et sur ce qui arrive à Ravengro.

Au matin, après un petit-déjeuner pantagruélique mangé sous le regard attentif de ma mère, je suis retournée chez le Professeur, enfin chez Kendra maintenant, je crois qu'il me faudra du temps pour que la maison du Professeur devienne la maison de Kendra. Surtout que Kendra n'est plus la Kendra que je connais. Est-elle vraiment Kendra d'ailleurs ? Beaucoup de questions restent en suspens sur sa mystérieuse transformation, comment peut-elle être plus âgée que moi ?

J'étais à peine entrée que l'on frappa à la porte. Je me suis dirigée vers elle en même temps que le dénommé Quintus. Par tous les dieux, que cet homme est nerveux ! Il s'est précipité lame au clair, prêt à pourfendre un ennemi mortel. En fait d'ennemi ce n'était que le petit Théo faisant sa tournée en quête de nouvelles à diffuser contre quelques pièces de cuivre. Et des nouvelles il en avait. Le shérif aurait retrouvé une lettre de sang sur le monument du Mémorial de Harrowstone. Théo ne nous a rien apprit d'autre, malgré la pièce d'argent donné par Quintus, et à part quelques commérages qui n'avaient de sens que pour moi (et qui ne m'ont coûté qu'une pièce de cuivre).
Théo parti, on a eu à peine le temps de fermer la porte qu'on frappa à nouveau. Cette fois-ci c'était Benjen Carter, le shérif, qui nous confirme l'apparition d'une lettre de sang au Mémorial. Il nous accorde le droit d'aller voir cette marque avant de la nettoyer.

Arrivés au Mémorial, nous avons vu la lettre. Un « V » ensanglanté macule le monument en de grandes giclées de sang. La lettre est imprégnée de Mal.  Avant de pouvoir étudier quoi que ce soit, Henri, le fossoyeur et adjoint du shérif à ses heures, est arrivé armé d'un seau afin de nettoyer le Mémorial. Nous avons réussi à le convaincre de nous laisser le seau pour nettoyer nous-même. Après quelques recherches, j'ai trouvé des poils de chats et des traces de pieds. Aucun doute, un homme, très certainement, est venu égorger un chat ici pour tracer cette lettre. Les traces de pas mènent jusqu'à la rivière mais hélas la piste s'arrête là. Voyant qu'on ne peut pas obtenir plus d'informations, Bartholomeu, le prêtre de Desna, a voulu nettoyer la pierre mais en vain. Elle ne s'efface pas. Pire, il s'est figé un instant et nous a raconté ensuite qu'il a entendu une voix lui disant : « N'essaye même pas, tu n'as pas ce qu'il faut. » Il a fait couler de l'eau purificatrice sur le pilier mais cela aussi a été vain. Pour que cette trace ne soit pas visible de tous, j'ai accepté de sacrifier ma cape de voyage afin de cacher cette trace intolérable en l'attachant autour du monument.

Nous sommes allés sans tarder au Temple de Pharasma, nul doute que le Père Grimborrow sera de bon conseil. J'ai donc guidé notre petite troupe jusqu'au temple. C'est Kira qui nous a ouvert les portes du Temple. On est tombé dans les bras l'une de l'autre, que cela fait du bien de la revoir ! Auprès d'elle, je me sens comme complète. Presque.

Kira nous a amené jusqu'à l'autel de Desna afin d'y attendre le Père Grimborrow. Cela a étonné mes compagnons qu'un temple de Pharasma soit accolé d'un autel de Desna et un d'Urgathoa. Pour moi, c'est juste normal. Desna a toujours été prié ici et Urgathoa n'est pas de celle que l'on doit vexer.
Le Père Grimborrow est enfin arrivé et nous a confirmé que le Professeur avait effectué des recherches dans les archives du Temple. Il accepte que Bartholomeu accède aux archives. Ce qu'il fait sans tarder accompagné de Baï Zu Long. Étrange personnage que cet homme, je ne sais toujours pas si je peux lui faire confiance ou non. Si Bartholomeu et Celena, la paladine, m'ont tout de suite paru digne de foi, je n'en dirai pas autant des deux autres. J'espère me tromper mais je reste sur mes gardes.
J'ai quitté le temple accompagnée de Celena, Quintus et Kendra, non sans avoir taquiné une dernière fois Kira qui était de corvée de nettoyage des sols.

Nous avons décidé d'aller voir celui qui avait découvert le corps du Professeur, un saisonnier du nom de Stéphanus. Sur la route, Quintus a essayé de parader posant une main sur nos épaules à Celena et moi, la douleur de ses doigts pressés lorsque nous nous sommes dégagées devrait le dissuader de recommencer.
Nous avons trouvé Stéphanus travaillant dans un champ, il nous a raconté comment il avait trouvé le corps du Professeur alors qu'il était allé « cueillir des fraises ». Ce n'est un secret pour personne dans le village que cette expression est utilisée par les hommes recourant au service de femme officiant dans un établissement derrière l'épicerie de mes parents. Lorsque Stéphanus a insinué que Petros avait pu s'adonner aux mêmes activités que lui, Kendra a perdu son calme et l'a étalé d'un direct du droit. Je dois avouer que ni la paladine ni moi n'avons bougé le moindre petit doigt pour l'empêcher de le frapper.

Lorsque Kendra s'est calmée, nous sommes retournés chez elle. Bartholomeu et Baï Zu Long nous y ont rejoints en soirée. Je ne me suis pas attardée, je suis retournée chez mes parents pour la nuit et profiter de la cuisine maternelle. Je crois bien que ma mère a décidé de me gaver, elle ne cesse de me dire que je suis trop maigre pour trouver un mari. Comme si j'en cherchais un !


Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Sstrad - Carrion Crown  |  Livre 1er: Les fantômes de Harrowstone (Modérateur: Sstrad)  |  Chap. 1 : Jour 2 (« La lettre écarlate »)
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !