gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102316 Messages dans 7472 Sujets par 914 Membres - Dernier membre: pepeARea novembre 17, 2019, 13:55:48 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Zarcania  |  Résumés des parties (Modérateur: Zarcania)  |  Chroniques de Heinrich II
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Chroniques de Heinrich II  (Lu 3825 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Neqsus

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 228
    • Voir le profil
Chroniques de Heinrich II
« le: avril 16, 2012, 17:37:31 pm »
Extrait du chapitre « mon chemin vers le trône »
« … C’est après la découverte du cadavre mutilé et bardé de flèches d’un moine novice par une patrouille rurale que je décidai promptement de me rendre au monastère de Saint Omer près Pritzstock. En effet, il est inhabituel de voir à l’extérieur un moine de cette congrégation habituellement cloitré.
Les « Omerites » sont d’anciens combattants ou templiers, fervents d’Ulric ayant choisi une voie mystique de communion avec notre dieu tutélaire. Cette étrange façon de rendre grâce à Ulric n’est pas unique dans l’empire et à ma connaissance la congrégation de Saint Ursin dans le Hochland se rapproche de cette pratique. Mais passons cela pour nous focaliser sur cette équipée qui, sous l’apparence d’une vulgaire tournée d’inspection allait prendre une tournure d’une ampleur incommensurable encore aujourd’hui.
J’avais donc pris la route du monastère avec 2 compagnons chevaliers panthères. Je venais d’arriver sur Kammendun, où nous avons un camp d’entrainement. Ce camp était ouvert durant l’été et nous le quittions au temps des vendanges pour alors faire route vers Delberz et ses alentours. J’avais aussi demandé un renfort d’une dizaine d’hommes auprès de nos troupes en patrouille dans le secteur du Schadensumpt.
L’urgence se fit plus pressante quand nous tombâmes dans une embuscade à une lieue du monastère. Une vingtaine d’hommes-bêtes mutants accompagnés d’un guerrier du chaos et d’un shaman nous tombèrent dessus comme par magie ! Le combat était perdu mais nous nous battîmes avec l’ardeur du loup. Mes deux compagnons vendirent chèrement leur âmes à Moor mais une aide providentielle me sauva des griffes ennemies. Cette aide prit la forme d’un groupe d’aventuriers dépenaillés mais aux cœurs nobles et valeureux.
Grace à eux la horde fut défaite mais je craignais le pire pour le monastère. Bien défendu et caché au fond d’une petite vallée, il n’était pas imprenable. Par bonheur le renfort arriva, je l’envoyais en éclaireur vers la vallée de Saint Omer et pris le temps de me faire soigner par mes compagnons d’infortune. Je loue encore aujourd’hui leur compétences multiples qui au bout du compte me sauvèrent maintes fois la vie. Mais je digresse … »
« Modifié: avril 20, 2012, 15:08:29 pm par Neqsus »

Hors ligne Neqsus

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 228
    • Voir le profil
Re : Chroniques de Heinrich II
« Réponse #1 le: avril 20, 2012, 15:46:02 pm »
« … Le combat fut terrible face à ces démons cracheurs de flammes. La magie elfique démontra encore sa puissancecontre les rejetons du chaos. Ainsi il nous fallait être prudent à l’intérieur du monastère dévasté. Nous avons erré à la recherche d’improbables survivants et notre route nous amena devant la chapelle, cœur ardent du lieu où reposaient deux reliques sacrées : le marteau d’Heptmann et le « Sacre du roi ». L’histoire du marteau me parlait -et elle était célèbre au sein de l’Ordre du Loup Blanc- mais celle du « Sacre », beaucoup moins. J’ignorais alors quel était l’objet connu sous ce nom.
Nous fûmes alors assaillis par les restes de la harde. Je les retins du mieux que je pu le temps que mes compagnons retrouvent les reliques dans la chapelle envahi par la corruption. Mais sous les assauts incessants des bestiaux, mon salut vint de la retraite. Retrouvant les aventuriers dans la chapelle maintenant libérée, quelle ne fut pas ma surprise de voir que le « Sacre » n’était rien d’autre qu’un bas relief en or et pierres fines représentant le couronnement de Sigmar par Ar-Ulric !
Je comprenais alors les raisons de la maintenir caché. Nous n’eûmes pas le temps de réfléchir car déjà la porte de la chapelle cédait sous les coups de butoirs de nos ennemis.
Nous prîmes alors la fuite. Je me devais de libérer ce monastère des mains de la harde d’hommes bêtes. Je fis donc route à vive allure vers notre camp de base et non sans avoir fait promettre à mes compagnons du moment de se rendre au temple d’Ulric à Middenheim pour mettre à l’abri les deux précieuses reliques. Je les laissai aux mains du guerrier nordlandais au regard franc. Cela ne m’empêcha pas à l’époque de douter quelque peu de cette confiance trop vite accordée à des inconnus. Mais je n’avais alors pas le choix. Aujourd’hui, au regard des événements qui succédérent à cet épisode, je pense que ce choix ne fut pas … »
« Modifié: avril 27, 2012, 10:29:07 am par Neqsus »

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Zarcania  |  Résumés des parties (Modérateur: Zarcania)  |  Chroniques de Heinrich II
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !