gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102316 Messages dans 7472 Sujets par 914 Membres - Dernier membre: pepeARea novembre 17, 2019, 14:19:06 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Zarcania  |  Résumés des parties (Modérateur: Zarcania)  |  Étoiles, zombies et chateau en ruine
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Étoiles, zombies et chateau en ruine  (Lu 944 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne ObiWanKennedy

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 869
    • Voir le profil
« Modifié: février 04, 2012, 13:28:20 pm par Zarcania »

Hors ligne Neqsus

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 228
    • Voir le profil
Re : Étoiles, zombies et chateau en ruine par Dornthal
« Réponse #1 le: décembre 13, 2011, 08:50:21 am »
on l'attend avec impatience !!

Hors ligne Zarcania

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 301
    • Voir le profil
Re : Étoiles, zombies et chateau en ruine par Dornthal
« Réponse #2 le: décembre 13, 2011, 18:47:09 pm »
[
bisous mouillés partout]

Je ne me souvenais pas que ça finissait comme ça...


Hors ligne Zarcania

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 301
    • Voir le profil
Re : Étoiles, zombies et chateau en ruine
« Réponse #4 le: février 04, 2012, 13:31:24 pm »
Coucou le Héros…3eme Partie.
« Extrait de la vie est un pétard mouillé ou ma vie d’artiste sur les routes de l’empire et d’ailleurs » par: SILK

Je peux essayer de me souvenir des sombres heures passées au sein de ce maudit château, mais c’est vraiment parce que vous me le demandez avec la plus grande insistance. Voyons voir, comment dire ? Attendez un peu !!!, ah voilà, nous étions toujours à la recherche de cette détestable pierre de malheur et après avoir dévasté la mezzanine nous avons d’un commun accord mes compagnons et moi décider de fouiller les différentes pièces du château. Nous avons découvert ce faisant le cadavre d’une femme sur son lit mais, elle ne nous a rien apprit. Dans une autre chambre vide celle-ci nous découvrons « le portrait de Dagmar ». Pendant que mes compagnons « compte fleurette sur l’authenticité, la date du portrait, à savoir si le prénom de Dagmar serait pas Dorian et s’il n’y aurait pas de la magie dans ce dessein ? » Eh bien non pas cette fois. Moi je constate qu’à travers la fenêtre entrouverte une tempête se lève !!!

Et comme nous regardons tous cette tempête, des ombres hypnotiques se révèlent à travers les vitraux de la chapelle jouxtant le château, elles se déversent par  touches et flèches colorées comme d’ardentes mauves sauvages, ou encore elles prennent l’apparence d’aurore d’aloès et de flamboyants bougainvilliers. Cendre nous donne son avis, comme quoi cette tempête continue à prendre de l’ampleur. Ce qui me distrait suffisamment pour m’arracher à ce spectacle bien troublant. Il semblerait, nous avertit  Archaëlle que cette tempête pourrait bien avoir une origine magique au vu de l’observatoire qui culmine en haut de la tour toute proche.

Cependant nous devons poursuivre notre investigation et c’est une oreille elfique qui s’y colle, sur la porte d’une nouvelle pièce à explorer. Denthal nous préconise la prudence puisqu’il entend des TIC-TAC-TIC-TAC. D’une petite introspection mutuelle, Cendre Et Denthal  les plus en forme de notre horde, pénètre au sein de cette nouvelle pièce "La salle aux pendules".  Archaëlle et moi-même on vous couvre d’accord !!!

Bon moi les belles choses brillantes j’adore, aussi, comme il n’y a pas de risque je décide de suivre les aventuriers et laisse « la tenaille ou Archaëlle couvrir nos arrière » C’est sans compter sur un COUCOU gigantesque qui fond toutes griffes dehors sur  mes yeux et stop net, retenu par un croisillon mécanique. Je suis environné d’une multitude de pendule qui d’un commun accord sonne à l’unisson, me vrille les tympans et me font perdre la raison. Je suis en train de fuir  à cause de  l’apparition d’un coucou de pendule je vous le rappel. La désillusion du héros est totale. C’est dépité une fois mes esprits retrouvé que je propose puisqu’il est l’heure de nous  diriger vers l’observatoire  (…).

Hors ligne Zarcania

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 301
    • Voir le profil
Re : Étoiles, zombies et chateau en ruine
« Réponse #5 le: février 04, 2012, 13:31:59 pm »
Lève-toi et marche…4eme Partie.
« Extrait de la vie est un pétard mouillé ou ma vie d’artiste sur les routes de l’empire et d’ailleurs » par: SILK

Après avoir franchis le couloir richement décoré qui relie le château à l’observatoire, nous découvrons un ensemble fantastiquement encombré d’appareils en tous genres. Dans ce premier instant on ne remarque que les éclaires qui nous contournent et parcourent, à des vitesses insensée, l’espace central qui nous entour. C’est à la fois merveilleux et bouleversant, de contempler la nature se déchainée, si proche, si violente, si maitrisée ? Puis ce sont  des vibrations sourdes et profondes qui viennent jusque dans mon être faire éco aux battements de mon cœur qui lui bat aussi vite qu’il le peut.  S’ensuit des CLACK de surpuissance ponctuant l’espace en contrepoint et ça donne à l’ensemble une dimension incommensurable… 

Je ne me maitrise plus, dans cet environnement erratique, ou tous est dépourvu de vie organique, c’est tous tremblant que je progresse à la suite des partisans de cette quête qui semble touts aussi éprouvés que moi. Pourtant, ensemble, en cette seconde, la surprise passée,  un événement va distiller le courage nécessaire à la poursuite de notre progression,  une ombre mouvante et fugitive catalyse notre attention. Tous nous reconnaissons la silhouette indéniablement humaine et féminine de notre ennemie jurée du moment, j’ai nommé Etelka la sorcière. Sous nos yeux, elle mène sont expérience sans se douté de notre incursion dans sa tour. L’expérience est des plus  mystérieuse; Puisque de par l’ouverture pratiquée dans la coupole partent des câble électrique reliés à des cerfs-volants esclaves, parcourant en mouvement  anarchique de courte distance linéaire bien vite modifiées par de brusque éclat de lumière les frappants sans relâche. De ses étranges  dragons, des langues de lumière intenses et éblouissantes  longent les câbles pour s’enfoncer dans des structures métalliques, de grandes bobines de cuivre avec des torons enroulés sur leurs périphériques. S’ensuit un parcours délirant entre condensateurs,  oscillateurs,  transformateur s, échelle de Jacob et vis sans fin, le tous saturé et se focalisant en gerbe iridescente sur des pointe de Van der Graaf. Chacun des cycles invariablement se terminent par une saturation de l’air en vapeur ionisée et d’éclaires chevelues qui aboutissent au finale dans un grand réceptacle en verre transparent contenant un liquide noirâtre qui sous l’effet de chaque éclaires frissonne, s’épanche et se meut comme irradié, en une parodie de vie pour venir lécher les parois en une infinité de bulles. C’est seulement a cet instant que mes yeux saturés de vif argent découvrent stupéfaits la forme allongée secouée de soubresauts sous les couts de boutoirs et les assauts de cette formidable énergie coercitive transmise du réceptacle cristallin vers ce simulacre de vie.

C’est une créature cauchemardesque qui vient de s’animée elle semble faite d’une multitude de corps en décomposition, aves ses coutures grotesques, ses articulations disposées à la vat vite, entrainant des erreurs de conception des plus inconfortable à regarder. La voici qui se lève et par je ne sais quel miracle, elle commence à se diriger dans notre direction en une marche hésitante. Elle mesure facilement plus de deux mètres de hauteur. Il faut se rendre a l’évidence nous devons simultanément coordonner l’attaque de la créature et celle de la sorcière qui mène le bal 5 mètres plus haut.

Hors ligne Zarcania

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 301
    • Voir le profil
Re : Étoiles, zombies et chateau en ruine
« Réponse #6 le: février 04, 2012, 13:33:03 pm »
Une mélopée Orgasmique à la lumière des tubes chaotiques…5eme Partie.
« Extrait de la vie est un pétard mouillé ou ma vie d’artiste sur les routes de l’empire et d’ailleurs » par: Blast



Après un certain temps, vous apprendrez la différence,
la subtile différence entre tenir une main et enchaîner une âme.
Et vous apprendrez que l'amour ne signifie pas s’approprier.
Et la société ne signifie pas toujours la sécurité.
Commencez à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats
Et des cadeaux ne sont pas des promesses.

Après la bataille la musique adoucie les mœurs, dit t-ont. Après tous il fallait bien aller jeter un œil aux mystérieuses lumières ainsi que l’étrange musique venant de la chapelle. En pénétrant au sien et au cœur de l’édifice notre bande fut attaquée par une force mentale qui eut raison des ressources de Silk.

Silk eut l’impression de chuter pendant une éternité. Une lumière douce, comme une caresse enveloppa son esprit en alerte pour ne laisser qu’une sensation de tranquillité et de paix. Tandis que des  vagues de nonchalances lui traverse le crane, la musique qui jusque là était discordante, à vous faire saigner des oreilles, en s’insinuant par  vrilles stridentes, devenait à n’en pas douter, d’une douceur comme nulle autre pareille. Comme un sirop calment une gorge en feu. C’est maintenant et comme cela que Silk Le ménestrel succomba à la musique et qu’elle s’empara de son être entièrement. Silk  n’était plus, abandonné, au rythme des notes impétueuses, il ne restait semble t’il que quelques sensations diffuses, mouvement de vagues, souffle du vent, plus de commencement, plus de fin.
Silk, bien que parfaitement immobile, commençait son voyage intérieur.

Il cru voir des silhouettes « d’élégantes », passée tous près de lui, toutes désireuses de lui prodiguer leurs soins les plus raffinés. Chaque pulsion l’éloignait de la réalité, au rythme effréné de son cœur, toujours plus pressent, toujours plus implacable et pour  finir enfin perdre toute notion d’individualité. Totalement immergé dans un océan de plaisir et de luxure Silk se laissait porter jusqu’aux confins de ses désirs les plus inassouvis. Combien de temps durerait ce voyage onirique, Silk pouvait presque compter les siècles d’éternité que sa mémoire avait  emmagasinée.

Degré par degré  cette notion de plénitude disparaissait pour se muer en atroce douleur. La perte de cette expérience entrainait au plus profond de sa poitrine de sombres tourments ; inspiration, expiration, à chaque cycle, qui se faisait de plus en plus régulier, de plus en plus lent, la réalité refaisait surface. Slk retrouvais ses esprits et en même temps la mémoire. Tous son corps fut secoué de frémissement, enfin il put ouvrir les yeux, une migraine comme le martèlement du triple pic- vert lui vrilla la tête pour l’amener au bort de la nausée. Silk soupira, le malaise passa et les vissage ami qui l’entourait eurent vite fait de se décrisper à la vue du retour de leur ami , pour faire place a des sourires qui en disaient long sur l’aventure intérieur de notre ménestrel, comme il en demandait des explications, il lui fut mimé avec de forts gestes obscènes, les délicatesses de son rêve éveiller qui bien que onirique, avait laisser à son corps toute la liberté de se mouvoir à sa guise et selon ses mélopées orgasmiques.


Depois de algum tempo você aprende a diferença,
a sutil diferença entre dar a mão e acorrentar uma alma.
E você aprende que amar não significa apoiar-se.
E que companhia nem sempre significa segurança.
Começa a aprender que beijos não são contratos e que presentes não são promessas.

Après un certain temps, vous apprendrez la différence,
la subtile différence entre tenir une main et enchaîner une âme.
Et vous apprenez que l'amour ne signifie pas s’approprier.
Et la société ne signifie pas toujours la sécurité.
Commencez à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats et des cadeaux ne sont pas des promesses.

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Zarcania  |  Résumés des parties (Modérateur: Zarcania)  |  Étoiles, zombies et chateau en ruine
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !