gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102316 Messages dans 7472 Sujets par 914 Membres - Dernier membre: pepeARea novembre 17, 2019, 13:08:43 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Melenkurion - Terminé  |  PJs (Modérateur: Melenkurion)  |  GWENAELLE
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: GWENAELLE  (Lu 1227 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Elvynia

  • Newbie
  • *
  • Messages: 15
    • Voir le profil
GWENAELLE
« le: mai 03, 2011, 08:00:57 am »
SPOILER : Gwenaelle est un ex PNJ devenu PJ à partir du Chapitre 6 !


 

-----

De loin, lorsqu'on voit Gwénaelle s'avancer vers nous, il est difficile de détourner son regard. Elle est grande, fine et porte de longs cheveux noirs. Elle porte sur elle de belles robes, propres et soignées. Sa démarche est légére.

Lorsqu'on se rapproche, on voit une femme aux traits fins. Son visage est clair et son sourire l'illumine, bien qu'il soit très souvent absent. Ses cheveux sont rattachés sur les côtés de son visage et cachent ses oreilles. Il est difficile de déceler quelque chose de son regard, elle ne laisse rien paraitre.

Si vous engagez la conversation avec elle, elle ne se confiera certainement pas, ou alors que si la confiance qu'elle vous porte est très élevée. Elle ne montrera cependant aucun signe de peur. Elle n'est pas froide, et sa voix est douce. Aux questions, elle répondra comme il se doit. Mais, elle ne posera pas de question, à moins qu'elle vous connaisse mieux.

On passant du temps au près d'elle, vous vous rendrez compte qu'elle est très discrete et se confie peu. Elle aime la compagnie mais en a peur, en un sens. Les circonstances de son passé font d'elle quelqu'un de méfiant. Elle n'est pas méchante, ni orgeuilleuse.
Il sera aussi très surprenant de découvrir son sens de la propreté et de l'ordre. Pour certain, il sera surement dur de comprendre pourquoi elle se change à la moindre tache.

De son passé, nous ne savons que certaines brides. Elle a été élevée par sa mère humaine, sous un autre nom, Elvynia. Son père, elfe, est parti avant sa naissance. A la mort de sa mère, elle partie sur les routes, à la recherche de quoi survivre. C'est de cette façon qu'elle rencontra la troupe du cirque. La magie, elle la connaissait avant, mais préfèrait le cache, un peu.

(Finalement, les grandes tenues de Gwenaelle cachait une grande féminité ^^)

Beauté révelé à l'issue du Chap 8...
« Modifié: mai 13, 2011, 00:09:02 am par Melenkurion »

Hors ligne Elvynia

  • Newbie
  • *
  • Messages: 15
    • Voir le profil
Re : GWENAELLE
« Réponse #1 le: mai 13, 2011, 11:47:13 am »
Alors qu'Elios, Pikel et Radagast se battent contre Allara, Gwenaelle est submergée de douloureux souvenirs...

Je regarde le combat et mes pensées s’emmêlent… Comment j’en suis arrivée ici… Comment ma vie s’est améliorée depuis… Je les regarde et je me dis que, oui, j’ai de la chance. Du moins, j’en ai eu… Heureusement qu’ils m’ont trouvés à ce moment-là… Et si jamais je ne les avais rencontrés… Comment aurais-je fais pour améliorer ma magie ?

La première image qui arrive… Foudroyante… Mon secret…. Enfin résolu grâce à eux ! Une femme, enfin ! Je n’avais pas eu l’occasion de leur en parler… C’était mieux ainsi… Enfin je réalise !! Mais quelle lâche je fais… Là, à ne rien pouvoir faire…

Le Vénérable m’a délivré du côté « mâle » de mon hermaphrodisme, lors de notre court séjour chez les nains. A en croire les regards de mes compagnons, je suis plus agréable à regarder.

Mais cette Allara... Sa beauté est bien supérieure à la mienne... Même Elios semble se retenir de la contempler... Et ses mots... "Je n'ai jamais vu de femme aussi belle"... Malgré ça, j'ai refusé son offre de faire parti des siens... Mais ses paroles m'ont redonné espoir... Pendant un court instant. Je leur ai dis de ne pas l'écouter ! Cette femme est un monstre ! ... mais un monstre d'une beauté incroyable....

Mais, ça n’a pas fait de moi une plus grande magicienne. Et l’image la plus douloureuse c’est elle… Comment arriver au niveau que j’aspire depuis toujours ? Comment être digne de cette appellation ? Comment combattre la peur ? Maerwenn, l'elfe magicien... La magie en lui était forte...

Pas dur à remarquer, ma lâcheté : Je suis dans un coin de la salle à regarder le Saphard et Allara flotter dans l’air, se battre contre Pikel, Elios et Radagast. Mais à quoi je leur sers ?? Argh… Mon passé m’étouffe… Je veux sortir de ce sentiment, je veux pouvoir être libre des fantômes du passé… La peur… Il n’y avait que de la peur…

Depuis le début, je ne parle presque pas et je limite mes actions. A quoi ça peut bien servir ? Après tout, ils m’ont acceptés et m’ont rien reproché…

Quand j’ai essayé de sauver Pikel du combat avec Kratchokk ; ça a presque faillis nous retomber dessus !! Je pourrais les mettre en péril à cause de ça…

Aaah… Qu’est-ce que je dois faire ?! Je me sens envahie de toutes ces questions… Aidez moi... 

Elios semble blessé… J’ai voulu l’aider pour faire tomber la colonne mais c’était trop tard….

*va vers Elios*

Comment le soigner ?? L’ETOILE !! Mais oui !!

*fouille dans le sac d’Elios pour trouver l’étoile, la pose sur sa poitrine*

On dirait que mon courage revient…. C’est à mon tour de leur prouver que je peux leur servir.

Donnez-moi la force d’agir !!!

*va vers Allara, l’électrise*

C’est un nouveau regard que je porte sur eux et sur moi… Oui, peut être le moment est venu de tout leur avouer… Mais je dois attendre le meilleur moment. Je me sent prête mais le seront-ils ?

Hors ligne Elvynia

  • Newbie
  • *
  • Messages: 15
    • Voir le profil
Re : GWENAELLE
« Réponse #2 le: septembre 25, 2011, 00:29:46 am »
Pensées de Gwenaëlle pendant ces quelques jours en mer...

   Au départ, l’idée de m’utiliser pour que l’entente se passe au mieux sur le bateau ne me plaisait pas. Mais, après y avoir réfléchis, je me suis dit qu’il était temps de dépasser ça et je réussis à convaincre (il faut dire que tous n’étaient pas difficiles à convaincre) mes compagnons pour que je dorme dans la cale du capitaine. Je dois avouer qu’en voyant le personnage, je ne pouvais pas complétement dire non. Obéissance, force, charisme et pouvoir. De quoi rendre folle les femmes peu aisées des campagnes. Et puis, me sentant vraiment femme, c’était une bonne opportunité pour essayer mes nouveaux talents.
   Alors, on embarqua dans son beau navire. J’avais déjà vu la mer, mais la regarder, voir l’infini grandeur de l’eau… Je me perdis dans mes pensées. Pikel était très mal en point. Les autres, vaquaient à leurs occupations. Les pirates sont rustres, c’est vrai. Parfois, je me dis qu’une femme n’a vraiment pas sa place sur un navire…
   Peu importe, le soir est vite arrivé et il était temps de rejoindre le capitaine dans sa cale. La journée s’était passée normalement pour une troupe d’aventurier en pleine quête qui embarque sur un navire de pirate peu commodes. Il semblerait même que les animaux n’acceptaient pas notre venue…
   La cale du capitaine était belle. Pas tant la décoration mais la découverte. Partout où mes yeux se posaient, il y avait à voir. Des cartes, des objets étranges, des habits, des bijoux… Il devait voir dans mon regard l’admiration, car il me demanda mon avis sur son monde d’entre quatre murs. Je du bafouiller et rougir car tant de beauté et tant de découverte… Ca fait l’effet d’un sort d’une simplicité incroyable qui arrive à tuer une grosse bête désagréable, du moins pour moi. Il me montra le lit où il avait prévu que je passe la nuit. Magnifique, avec des draps brodés. Je crois que je ne me demandai pas instantanément comment un pirate pouvait avoir tant de beautés dans son navire…
    Nous parlâmes beaucoup, de son travail, de sa passion. Nous fîmes en quelque sorte connaissance. Et rapidement, ce n’est plus un simple capitaine que je découvris mais un homme plein de charme et d’aventure. Le matin vint bien vite et les questions de mes compagnons également. Je les rassurai et évitai leur présence le reste de la journée.
   La solitude sur ce navire ne me posait pas de problème, je me plaisais à admirer l’étendue d’eau. Mon esprit s’en aller parfois très loin d’ici. Les souvenirs me submergeaient vite mais il me fallait peu pour revenir à la réalité.
   Le soir vint bien vite. Je passai la journée à regarder la pouvoir, l’obéissance qu’on donnait au capitaine et j’apprenais. Je n’avais plus peur d’être femme sur navire, au contraire, je m’y plaisais. Le regard de ces pirates sur mes habits et sur mon corps, qui provoquait en le capitaine une certaine jalousie, me plaisait. Je me sentais forte et fière.
   Nous parlâmes de bien des choses, il me raconta le ciel et les étoiles, la navigation. Je plongeais mes yeux dans les siens et je voyageais. C’est alors qu’il m’offrit un bijou. Etait-ce un rubis ? Je ne saurai dire ce que c’était car cela ne m’importait que peu, mais le présent qu’il me faisait n’était pas que matériel, il m’offrait également le sentiment de femme entièrement. Il s’agissait du premier bijou qu’on m’offrait. Lorsqu’il me le mit, je sentis l’effleurement de ses mains sur mon cou. Un contact exquis.
   Je ne dirai pas que cette traversée fut utile à notre quête de la croix. Chacun était de son côté à ses occupations et il s’agirait davantage d’évoluer chacun dans sa propre quête qu’ensemble.
   Les conversations que nous avions avec le capitaine devinrent de plus en plus intenses. Les sentiments et émotions de femme m’envahir : se servait-il de moi ? Etait-ce moi au contraire ? En aimait-il une autre ?
   Un soir, je me sentis en confiance avec moi-même. Avant de m’endormir je rédigeai une lettre qui lui était destinée. Je lui demandai son aide. Il fut compréhensif et me combla de joie en acceptant. Il me sera très utile, certes, mais bien davantage important.
   Nous fûmes attaqués, un soir. Les créatures qui voulaient notre mort venaient de la mer, c’est évident. Je crois que mes compagnons leur prêtèrent plus d’attention, car pour ma part, je me sentais submerger d’un sentiment de puissance et de force et mon seul but était d’en finir avec ces ennemis. Elios me dit de s’occuper de la jeteuse de sort d’abord. Ce que nous fîmes. Malheureusement, nous fûmes jetés à l’eau et le peu dont je me souviens c’est que sans lui, je ne serai dans capable d’écrire ces lignes. Je lui dois la vie.
   Sur l’île, le seul sentiment dont je vous ferai part et celui d’une extrême jalousie. Le tueur de démon, n’était rien d’autre qu’une tueuse de démon. Traverser la mer avec tant d’espoir, pour finalement découvrir que la personne qui doit nous être d’une grande aide n’était rien d’autre qu’une amazone ? Après la jalousie, il y eu la peur. Que feraient-ils de moi maintenant qu’ils ont trouvés une femme plus puissante que moi ? Me laisseront-ils tomber ?
   Mais, d’un coup, comme si j’étais frappé par quelque chose, je me dis que je serai forte quoiqu’il arrive et que le seul moyen de ne pas être abandonnée était de leur montrer que je suis la plus puissante et que cette tueuse de démon ne me fera pas peur. Mais le capitaine… Portera-t-il encore les yeux sur moi ?

Hors ligne Elvynia

  • Newbie
  • *
  • Messages: 15
    • Voir le profil
Rêve enneigé
« Réponse #3 le: décembre 15, 2011, 09:38:11 am »
Il fait froid… Si froid… Mon corps est gelé. La  neige… Tout autour de moi. Où suis-je ?
Une odeur étrange, et dans l'ombre de la nuit, je vois des gouttes sombres sur le doux lit de la neige…
J'ai froid, j'ai peur… Et toujours cette odeur, acre, acide…
Je suis dans une forêt. Les arbres sont enneigés et entourent un ruisseau… L'eau semble si sombre…



Soudain, j'ai soif, très soif… Je me penche pour boire à ce ruisseau… Je ne distingue pas bien l'eau mais son goût…
C'est âpre dans la bouche…
Je sens comme de l'énergie en moi, c'est fort… Sans comprendre, mes mains sont sur ma poitrine.
C'est d'abor d une douce chaleur qui me rassure et calme cette énergie mais… Vite, une énergie bien plus forte se dégagent de mes mains…
La douleur est insupportable… Alors que j'arrive à détacher mes mains de ma robe, la lune les éclaire… Du sang.
Le miens ? Sur ma robe, la trace de mes doigts… Cette robe. C'est étrange, je ne la reconnais pas. Elle est blanche, se confond dans la neige.
Le vent froid, glacial même, laisse mes cheveux caresser ma nuque.
Soudain, j'entends un bruit. L'angoisse monte en moi. En me retournant, je vois une silhouette s'avancer vers moi. Je ne distingue pas son visage, mais son corps laisse imaginer une belle femme, une très belle femme.



Elle s'avance, lentement, vers moi, en tendant son bras dans ma direction.
Enfin, elle est devant moi et je peux distinguer son visage, alors qu'elle fait glisser sa cape au sol. Son corps nu, magnifique émane une chaleur réconfortante. Mon regard se plonge dans le sien. Elle est belle, si belle…
Plus elle s'avance et plus sa chaleur me réchauffe. L'énergie est toujours présente en moi, mais il semblerait que plus cette femme s'approche, plus cela prend de l'ampleur.
Quand elle pose ses lèvres contre les miennes, l'énergie se change en douleur. Une terrible douleur.
Elle s'écarte et me sourit.
C'est moi. On dirait qu'elle lit en moi et alors que je me rends conte qu'il s'agit de mon double, tout s'effondre.
C'est à mon tour d'être nue, la croix en main. Son contact me brûle. Des voix…
Je ne distingue pas les paroles. Mais je les reconnait… Pikel, Elios, Radagast…
Alors, j'entends un rire, le miens. Et je me vois, puissante. C'est à mon tour. Ca y est. Entre mes mains, le pouvoir, la magie à sa place, enfin.



Tout semble parfait, tout semble à sa place. Dans mon palais, je domine.
Mais je vois les pierres de ce palais tombées, unes à unes… Toutes sont marquées de la croix…
« Modifié: décembre 16, 2011, 16:48:01 pm par Elvynia »

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Melenkurion - Terminé  |  PJs (Modérateur: Melenkurion)  |  GWENAELLE
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !