gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102303 Messages dans 7481 Sujets par 859 Membres - Dernier membre: uplicle septembre 16, 2019, 10:02:15 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Salmak  |  Personnages (Modérateur: salmak)  |  GYRD AREIFSON
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: GYRD AREIFSON  (Lu 1936 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne jens

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 291
    • Voir le profil
GYRD AREIFSON
« le: mai 30, 2011, 01:48:56 am »
Je suis Gyrd Areifson, fils de l'Ethran MILAVA Lavanka, ancienne sorcière et Othlor de la cité d'Immilmar et des amours coupables d'un membre de la garde du Seigneur de Fer.

Les premières années se sont écoulées paisiblement en vivant dans un village proche de la frontière orientale du pays de Rashéménie et j'ai pu ainsi grandir tranquillement sans devoir subir la pression qu'avait connue ma mère à l'époque où elle était membre de la cour royale proche de la puissante maîtresse de la confrérie des Hathran.

J'ai dans ma jeunesse montré aucune affinité pour les jeux de guerre, ni l'adresse ou un intérêt quelconque pour le métier des armes, ce qui m'a fait assez rapidement vite exclure des jeux des autres enfants du village où ma mère s'était réfugiée.

Je fis cependant de nombreuses découvertes en s'intéressant aux écrits et ouvrages que ma mère avait pu emporter durant son exil après l'affaire de ma naissance et commençais à poser des questions sur les forces qui nous entouraient, cherchant toujours à en savoir plus et essayant de comprendre les secrets de la Trame et de la magie qui m'entouraient.

LAVANKA me fit rapidement comprendre que poser ce genre de questions dans notre royaume était interdit par la loi et punit de mort car seules les femmes avaient le droit d'apprendre et d'enseigner la magie ou l'Art comme c'était appelé par les peuples civilisés et que si je souhaitais devenir moi-même un Vremyonni ou Ancien, je serai enfermé à jamais et je devrai mettre mon talent au service des forces gouvernants notre royaume sans jamais pouvoir voyager ou dire que j'étais un magicien.

Cependant, elle m'expliqua qu'il existait un moyen de contourner la loi et de comprendre comment et ce qu'étaient les forces qui m'entouraient mais que le chemin était ardu, dangereux et potentiellement mortel mais que l'amour de l'INSIDIEUSE saurait me guider et m'aider à faire mes propres choix spirituels car c'était la plus grande épreuve que de tenter de comprendre et d'assimiler l'amour de l'Art et la douceur de la Déesse.

Je commençais donc mon apprentissage avec l'aide et les conseils de ma propre mère mais aussi en étant constamment guidé et choyé par une douce chaleur  féminine différente de celles que j'avais côtoyées durant mon voyage et dans la première partie de ma jeunesse.

Cette douceur était toujours à me réconforter lorsque les exercices et l'apprentissage devenaient trop complexes, à me rassurer lorsque je pensais avoir fait des erreurs ou quand je me trompais.
Ma mère ayant été rappelée à la cour de par ses multiples obligations, je grandis seul, élevé par une vieille femme à qui elle avait laissé la garde, de l'argent pour me nourrir et m'entretenir mais aussi veiller à ce que je suive les études magiques et spirituelles auxquelles j'étais destinées.

Dans la série d'ouvrages que j'ai fini de lire à la fin de mon adolescence, j'ai compris que celle que l'on surnomme dans mon pays L'INSIDIEUSE et qui est la gardienne des mystères et des forces de la nature s'appelle en réalité dans les autres régions MYSTRA et que c'était la puissante Déesse de la Magie et la tisseuse de la Trame, d'où naissent et meurent les sortilèges.

Je sus alors que ma mère avait permis par l'entremise de ma dévotion et de mon amour envers l'Insidieuse a assimilé des procédés, des formules mais aussi une connaissance proche de la magie pratiquée par les Hathrans et que cela lui avait causé un bannissement pour elle en dehors du royaume et pour moi, le sceau de l'infamie puisque j'ai été tatoué sur le crâne de manière permanente comme étant un homme qui a tenté de comprendre et de maîtriser la magie sans l'aval du conseil des grandes Sorcières du royaume.

J'ai appris plus tard que ma mère, MILAVA LAVANKA, avait refusé l'ordre de bannissement de ses soeurs et avait lors d'un incident tué deux d'entre elles, devenant ainsi une Ethran ou sorcière qui s'est rebellée et a juré la perte du conseil dirigeant du royaume de Rashéménie.

Quant à moi, après avoir été marqué comme être impur, je fus chassé du village où j'ai grandi et fut exilé en dehors des frontières du royaume, mais je savais une chose, l'insidieuse est toujours dans mon coeur et m'aide, me conseille et m'oriente spirituellement dans mes choix et ma vie quotidienne.
Je me suis mis donc en tête de rechercher et de restaurer d'anciens lieux de pélerinage et de chapelles qui lui auraient ou ont été dédiés dans le passé pour les restaurer et les sacraliser à sa grandeur et à sa bonté d'âme.

Mon périple m'a donc amené dans la région de la côte des Dragons pour en apprendre plus sur les origines de ma déesse mais aussi pour surtout rencontrer et philosopher avec d'autres pratiquants de l'Art qui partagerait mon amour pour Mystra et me voilà donc dans la cité d'Antar à aider les autorités locales car l'honneur de la Déesse a été foulée au pied par l'utilisation abusive de magie nécromantique et maléfique.

Je rajoute sa musique d'entrée quand il rencontre d'autres personnages.

http://www.youtube.com/watch?v=_GlEeRnMJDM&feature=related
« Modifié: juin 11, 2011, 18:54:47 pm par jens »

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Salmak  |  Personnages (Modérateur: salmak)  |  GYRD AREIFSON
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !