gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102382 Messages dans 7485 Sujets par 904 Membres - Dernier membre: Helenavtj juin 03, 2020, 19:01:36 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  [21] Bourgogne - Krapo (MV)  |  Debriefing (Modérateur: Krapo)  |  Séance 2: Mission ND 03082011672891944673 FR classée D
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Séance 2: Mission ND 03082011672891944673 FR classée D  (Lu 1081 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Gaspard

  • Newbie
  • *
  • Messages: 17
    • Voir le profil
Séance 2: Mission ND 03082011672891944673 FR classée D
« le: avril 12, 2011, 18:06:18 pm »
Numéro de mission: ND03082011672891944673 classée D
Contact officiel: Joseph Smith au service de Walter
Composition de l'équipe: Takeshi (Grade 1 Jean-Luc), Marcel Prugnon (Grade 0 Michel), Georges Chintron (Grade 0 Ange), Garspard Franklin (Grade 1 Daniel)
Responsable de l'équipe: Takeshi (Grade 1 Jean-Luc)

Date de remise du dossier: 03/08/2011 (bureau 530D de Notre Dame)
Date de clôture du dossier: vers le 10/08/2011 (bureau 530D de Notre Dame)

L'équipe d'anges est convoqué le 03/08/2011 dans le bureau 530D de Notre Dame à 10h30. Le contact Joseph Smith lui confie alors la mission d'enquêter sur des évènements relatés dans deux articles de Presse, l'un paru dans Ouest France, l'autre dans Le Parisien. Ces deux articles composent le dossier remis à l'équipe.

L'article de Ouest France, titré "Chauffard meurtrier" parle de la mort d'un marin pêcheur en Bretagne, dans le village de Plouhinec. L'individu aurait été renversé par une voiture préalablement entrée en contact avec une alpine Renault.

L'article du Parisien, titré "Noyé dans une cabine téléphonique par 3 mètres de fond", nous dit que dans le village de Plouhinec, en Bretagne, une cabine téléphonique dans laquelle se trouvait un marin pêcheur du nom d'Adrien Roche, à été projeté un pleine mer par un chauffard. L'article nous dit également que durant le même nuit une alpine Renault volé à quelques kilomètres de là, à été incendié.

Il a été demandé à l'équipe d'effectuer un rapport téléphonique quotidien à son contact.

L'équipe se rend donc au village de Plouhinec, à 18 kilomètres au Sud-est de Lorient .
Il s'agit d'une petite bourgade disposant d'un imposant camping composé de bungalow de béton, le camp de vacance, "Plouhinec vacances" semble faire deux fois la taille du village.

Une fois sur place, nous décidons de nous installer dans un de ces bungalow, ce qui nous permet de nous rendre compte que la population fréquentant le camp de vacances est une population plutôt jeune.
Une fois le Bungalow loué, nous nous rendons dans un bar situé non loin du lieu de l'accident, afin de prendre contact avec les autochtones, nous nous renseignons également sur les évènements de la nuit. Avant de rentrer dans le bar nous voyons les forces de police mener des recherches sous-marine, afin de retrouver la voiture incriminée, cette dernière n'ayant pas encore été retrouvée.

Dans le bar, le chef de l'établissement nous dit qu'il à entendu des crissements de pneus, comme si il s'agissait d'une course poursuite, puis ensuite, un grand "boum", et enfin le bruit d'un objet lourd tombant dans l'eau. Il nous conseil de rendre visite à un certain "vieux Camus", qui aurait été témoin de la scène.

Chez le vieux Camus:
Nous faisant passer pour des membres de la famille de la victime Adrien Roche (du coté de son oncle unijambiste Paul), nous parvenons à obtenir une entrevue avec le vieil homme.
Le vieux Camus nous dit avoir vu un individu s'exciter près de l'alpine renault, avant de sortir ce qui lui à paru être un lance flamme "bosch", et de s'en servir sur l'alpine. Suite à cela il aurait vu une voiture noire fonçant à toute balle, percuter l'incendiaire, avant de rentrer en contact avec la cabine téléphonique dans laquelle se trouvait Adrien Roche, pour finir sa course au fond de l'eau. Il aurait également aperçu une voiture rouge tout feus éteint prendre la direction du camp de vacance.

Suite à cela nous nous rendons à la gendarmerie locale, où nous pouvons approcher l'alpine rouge carbonisée, ainsi que la cabine téléphonique. Nous remarquons des traces de peinture noire sur la cabine, mais nous ne trouvons rien d'autres d'intéressant.

Le lendemain, le 04/08/2011, nous nous rendons à Lorient afin de nous munir d'équipement de plongée, Takeshi et Gaspard Franklin prendrons également un cour d'initiation à la plongée sous-marine, afin d'apprendre les bases de la discipline.
Les deux anges tenteront ensuite une exploration des fonds marins, afin de trouver des traces de la voiture noire, mais cela ne donnera rien.

Le soir, trois membres de l'équipe, Takeshi, Georges Chintron, et Marcel Prugnon explorent les environs à la recherche d'une voiture rouge qui pourrait s'avérer suspecte, mais les recherches ne donnent rien. Gaspard Franklin, se rend lui dans le troquet dans lequel l'équipe avait commencé ses investigations, afin de récupérer des informations auprès de la population locale, mais là encore les recherches ne donnent rien.
En rentrant nous coucher, nous apprenons qu'un drame vient de se produire sur la plage du camp de vacances.
Sur la plage, une bande de jeunes faisait la fête, lorsqu'à un moment, une chose serait sorti de l'eau, détruisant leurs amplis, et emmenant avec elles une de leur camarade, une certaine Bératrice, dont le corps sans vie sera retrouvé peu après.
Nous rendant sur la plage, nous observons des traces de pneus sortant de l'eau.
A cet instant nous avons la certitude que nous avons affaire à une voiture démoniaque utilisant les fonds marins pour se cacher.
Après ces évènements, nous décidons d'aller nous coucher.

Le 05/08/2011, nous décidons de séparer l'équipe en deux groupes, le but étant de localiser et de détruire le véhicule démoniaque.
Le premier groupe composé de Georges Chintron et de Takeshi sera chargé de louer le bateau d'un pêcheur muni d'un sonar, et de repérer le véhicule sous l'eau à l'aide de ce sonar.
Le second groupe composé de Marcel Prugnon, et de Gaspard Franklin sera chargé de faire le tour des côtes, au cas où le véhicule sortirait de l'eau.

Sur le bateau les deux anges finissent par localiser une forme sur le sonar, qui pourrait bien être la voiture que nous recherchons.
Takeshi entame alors une plongée afin d'examiner plus précisement les fonds marins, il finit par tomber sur une traction-avant noire, dont l'auto radio émet de la musique classique. Démarre alors un combat entre le véhicule et l'ange de Jean-Luc. Durant le combat le véhicule fait apparaître une mitrailleuse à l'avant de son capot. Finalement la voiture tente de fuir, mais Takeshi (bien aidé par une intervention divine) parvient à la détruire par le truchement d'un trait de lumière.
En rentrant au port les deux anges remarquent une vedette criblée de balles, d'un calibre similaire aux balles tirées par la voiture démoniaque dans son combat contre Takeshi.

Ensuite, l'équipe se regroupe, et tente d'en savoir plus sur le propriétaire du bateau. La thèse que celui-ci puisse être un démon sera rapidement écarté. En revanche nous apprenons, que cet individu nommé Thierry, et vivant dans la région depuis bon nombre d'années, aurait loué son bateau à deux individus la veille au soir.
Nous faisant passer pour des agents d'assurances, nous parvenons à soutirer à l'individu des informations sur ses deux clients.
L'un d'eux est un "jeune crétin" d'une vingtaine d'années sans cesse en  train de lire des BD, et dont le sac à dos est couvert de couture, il est brun, a les cheveux en bataille et porte des lunettes carrées.
L'autre est un homme de la région  d'une quarantaine d'années, il a les cheveux grisonnant, le front large, et porte un ciré et des bottes.
Il nous dit les avoir amené au large, jusqu'à ce que le plus vieux des deux décide de plonger, s'est alors qu'il à entendu des détonations, et que son bateau à été touché. Le jeune lui a ensuite dit de le ramener sur terre, il n'a pas revu le plongeur.
Il nous permet également d'apprendre que les deux individus se déplacent dans une voiture rouge, une peugeot.

Une fois après avoir appris ces éléments, nous nous rendons au camp de vacances afin d'obtenir des informations au sujet des deux individus, que nous suspectons fortement être des démons.
Nous obtenons leur noms et le numéro de leurs bungalows, il s'agit de Sylvestre Étalon (bungalow 24A), et de Jean-Luc Leblois (bungalow 34E).
Nous nous rendons ensuite dans leur bungalow, afin de les trouver, mais les bungalow sont vides, nous fouillons le bungalow du jeune, mais ne trouvons rien d'intéressant.

Finalement, nous finissons par retrouver, dans un restaurant, un individu correspondant à la description du "jeune crétin" qui nous à été donné, nous le suivons jusqu'à ce qu'il monte dans une peugeot rouge au volant de laquelle se trouve une vieille dame. Nous décidons de suivre le véhicule afin de l'intercepter. Ce qui sera fait sur une petite route en direction de Lorient, le jeune homme et la grand mère se révéleront bien être des démons .Nous procédons donc à leur élimination, celle ci sera effectuée sans soucis majeur, mis a part les quelques couinements de notre responsable d'équipe, l'ange de Grade 1 de Jean-Luc; Takeshi.

Ceci fait nous rendons notre rapport final à notre contact, Monsieur Joseph Smith.

Conclusion: La traction-avant noire était un familier démoniaque qui se serait rebellé contre son propriétaire ou qui aurait pété les plombs. Une équipe de démons à donc été mobilisée pour l'éliminer, ou alors son propriétaire à mobilisé des connaissances pour d'éviter d'avoir des problèmes avec sa hiérarchie. L'individu ayant brûler l'alpine renault avec un lance flamme, ou un jet de flamme était surement un membre de l'équipe démoniaque, et il n'a probablement pas résisté au choc. Il se pourrait également que l'alpine renault ait été un familier. Le démon breton s'est probablement fait tuer par le familier quand il a plongé, mais au cas ou il serait encore en vie, et au cas ou on aurait à le recroiser, nous avons son nom (par contre je sais pas lequel des deux c'est...).

Récompenses de la mission:
- 1PP pour tout les membres du groupe.
- Les anges Marcel Prugnon, et Georges Chintron ont été promus au Grade 1 de leur supérieur respectif.
« Modifié: avril 12, 2011, 18:09:08 pm par Gaspard »

Hors ligne Krapo

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 41
  • Sexe: Homme
  • Elle est froide!
    • Voir le profil
Re : Séance 2: Mission ND 03082011672891944673 FR classée D
« Réponse #1 le: avril 12, 2011, 18:59:41 pm »
Excellent rapport! Surtout au vu de l'heure tardive à laquelle les notes ont été prises.

Je vois que tu n'as pas fait mention de votre stupéfiante habilité à vous fondre dans la population bretonne. :D

Au titre de l'expérience, j'ajoute aux récompenses officielles l'attribution des talents suivants:
- Nageur de combat (1) pour Takeshi;
- Lever le coude (1) pour Marcel Prugnon et Gasard Franklin;
- Montrer son string (1) pour Georges (Georgette?) Chintron.
« Modifié: avril 12, 2011, 19:01:38 pm par Krapo »
"A l'origine, Dieu créa le ciel et la terre.

Accessoirement, il en profita pour se créer lui-même."


G.E. RANNE - INS/MV III

Hors ligne Fritule

  • Newbie
  • *
  • Messages: 25
    • Voir le profil
Re : Séance 2: Mission ND 03082011672891944673 FR classée D
« Réponse #2 le: avril 12, 2011, 22:13:22 pm »
Alors  j'ai moi aussi fais un petit rapport, tout ce qui suit est bien entendu à mettre au conditionnel car étant à temps partiel je n'ai pas pu participé à cette mission de haut vol...

Jeudi 3 aout, 2 articles de presse (Ouest France et le Parisien) relatent la mort tragique d'Adrien Roche, marin pécheur breton. Le décès est survenu dans des circonstances suffisamment étrange pour que notre contact, le bien aimé Jospeh Schmit, ange de Walter, nous demande d'enquêter.

Un soit disant chauffard aurait percuté une voiture avant d'emplafonner une cabine téléphonique dans laquelle se trouvait Adrien Roche et tout ce petit monde aurait fini sa course au fond du port de Plouhinec.

Une fois sur place, nous prenons nos quartiers au sein d'un sublime camp de vacances ou les résidents estivales font tout pour ne pas se mêler aux autochtones (et on les comprends...) malheureusement, nous n'auront pas cette chance. Nous faisant habillement passer pour des sympathisants de la cause bretonne en ingurgitant plus d'alcool qu'il n'est raisonnable de le faire en une soirée, même pour un breton alcoolique (pléonasme?!?), nous nous sommes fait accepter par les indigènes.

Grâce à ce travail d'acclimatation et un travail d'investigation acharné, nous sommes parvenu à avoir une vue plus claire de la situation:
Un dénommé "Le Camu", ivrogne patenté mais néanmoins témoin digne de foi, nous a relaté les faits suivants "Dédé venait de partir après la 3em bouteille, ben oui, on était en semaine, et moi je suis sortit pisser et là j'ai vu un gars pas claire avec un vieux lance flamme boche qui flambait la voiture. elle a fait pouff! moi j'suis resté la à me pisser dessus; Après ça j'ai vu le type sombre se faire courser par une voiture noir et lui foncer dessus en emportant la cabine ou y avait le Dédé dans le port. Après ça ya eu une voiture rouge qui est partie à tout berzingue feux éteints vers le camp de vacances."

Fort de ces renseignements, nous sommes allé voir ce qu'il restait de la carcasse calciné de l'Alpine, à savoir pas grand chose...
Sur la cabine par contre, des traces de peinture noire semblaient corroborer la version de notre grand ami Le Camu (puisqu'on vous le dit qu'il est digne de confiance!!)

A partir de là je tiens a signalé que notre bien aimé MJ me pousse à dénoncer tout les fais et gestes de mes petits camarades...

La nuit suivante, des évènements troublants vinrent donner une toute autre dimension à cette affaire.
Nous avons été alerté par Gaspard qui prenait un bain de minuit (nu) avec ses collaborateurs skins. Des jeunes qui faisaient la fête la fête sur la plage se firent attaquer par une voiture sortant des flots.
Au rang des victimes, on pouvait compter une jeune fille et un sound system quasi neuf (et ça c'est moche).
Après avoir une fois de plus relevé des indices confirmant les déclarations des témoins, nous avons pris la décision de pécher la voiture. (enfin eux, pas moi, parce que moi je suis à temps partiel alors j'ai rien à voir avec cette idée à la con!)

Le lendemain, nous avons pris la mer à bord d'un chalutier et entrepris de sonder le fond à l'aide d'un sonar. Après de longues heures de travail harassantes, nous sommes enfin parvenu à localiser la voiture sous 70m de fond.
N'écoutant que notre courage nous poussâmes Takeshi à la flotte (parce que les japonnais ça connais la mer...). Et c'est dans les abimes sombres et froids d'une mer bretonne déchainée que notre petit ange de Jean Luc livra un combat épique. Et contre toutes attentes, il en sortit victorieux! ( Je vous avais bien dis que mon idée de pèche à la voiture était bonne!!)

Une fois détruite, il ne nous restait plus qu'à éliminer les démons lancés aux trousses de ce familier renégat.
C'est sur la route qui mène à Lorient que ces viles créatures ont été éliminées après un combat épique que je ne pourrais malheureusement pas relater ici par respect pour Mr Chintron dont l'accablante lâcheté jète l'opprobre sur tout les serviteurs d'Ange.

Une fois ceci fait, nous nous sommes retourné au café pour boire un dernier verre pour enfin, quitter cette contré oublié de Dieu.

Opale Campagnes  |  Archives  |  [21] Bourgogne - Krapo (MV)  |  Debriefing (Modérateur: Krapo)  |  Séance 2: Mission ND 03082011672891944673 FR classée D
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.17 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !