gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102317 Messages dans 7472 Sujets par 914 Membres - Dernier membre: pepeARea novembre 19, 2019, 04:20:19 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Golgoroth (Modérateur: Golgoroth)  |  [Spoiler] Previously on...
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: [Spoiler] Previously on...  (Lu 5850 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Golgoroth

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 163
    • Voir le profil
[Spoiler] Previously on...
« le: juillet 26, 2010, 22:22:47 pm »
Voici un résumé du scénar précédent :

Vous avez été invité personnellement ou par cooptation au mariage de Léandra, première dame de compagnie de la Baronne Ewelf de Rochronde. Cette célébration d’importance est l’occasion de grandes festivités. Le domaine entier est en pleine effervescence. Une multitude de marchands et de pèlerins se sont concentré au pied du manoir pour assister aux différents tournois qui vont avoir lieu tout au long de cette semaine de fête. Cet événement est aussi l’occasion pour les nobles et les riches marchands d’établir d’importants contrats commerciaux.
C’est dans cette optique qu'après votre installation dans vos appartements privés, vous avez rencontrez l’un des plus importants marchands Princéen, Emilio de Sanistre.  Ce dernier vous a proposé un bien étrange contrat de transport de troupes et de matériel ainsi que des directives précises quand à l’acheminement d’une mystérieuse cassette, le tout devant être livré dans une semaine exactement à la capitale Urguemande, Lorgol. Six signataires sont présents pour ce contrat. Tout d’abord Emilio de Sanistre, commanditaire du contrat, le baron Frénolen d'Arboline, chargé de fournir les hommes d’armes, le farfadet Fifrelin d’Armantelle, capitaine du navire "Le Cheval d'Écume", Dame Beliana, légataire de la cassette et Dame Elimandre, témoin signataire du contrat. Chacun de vous se retrouve lié d’une manière ou d’une autre à ce curieux contrat commercial.

La soirée donne à certains l’opportunité d'en découvrir un peu plus. Tout d’abord la rencontre avec la sublime mais tout aussi énigmatique méduse Antigone, courtisane et diplomate de la baronnie. L’assassine Arca, protectrice de Dame Elimandre, surprend au détour de la cour intérieure une sinistre discussion entre deux individus, l’un semblant être Emilio de Sanistre. Ils font clairement état d’un complot d’assassinat sur la personne d’Aldécio, futur mari de Léandra et fils du bourgmestre de Lorgol. Il doit apparemment être assassiné coûte que coûte avant la prononciation du mariage. Ils mentionnent aussi qu’un événement doit bientôt avoir lieu à Lorgol sans en prononcer malheureusement plus. La soirée avançant, chacun retourne dans ses appartements avec une bien étrange impression.

Et ce n’est pas au petit matin que les choses se calment. Le minotaure Asterios, bosco du "Cheval d'Ecume", surprend une conversation houleuse entre Farl l’Ancien, intendant du domaine et Bastien, un serviteur demandant avec insistance à avoir un entretien avec Dame Léandra au plus vite. Certain découvre aussi que les implications des différents signataires du contrat semblent bien plus importantes encore qu’il n’y parait. La tension ambiante monte d’un cran. On retrouve le corps sans vie de Bastien dans sa chambre, un étrange lichen noir dans la main et un liquide noirâtre dégoulinant à la commissure des lèvres. Cette mousse s’avère être une drogue bon marché provoquant de nombreuses séquelles et une mort certaine en cas de mauvais dosage. Un registre avec quelques pages arrachées est présent sur place mais cela n’entache pas le jugement de maître Dromion qui ne voit dans tout cela que la mort d’un individu potentiellement dangereux. Pour éviter que la rumeur ne s’ébruite, il clos l’affaire aussi rapidement qu’elle est apparue.

 Mais c’est sans compter les différentes recherches qui vont permettre de faire ressurgir d’autres éléments bien plus étrange encore. Bastien s’avère avoir un frère, André, travaillant aussi dans le manoir comme commis aux cuisines. Ce dernier fait froidement état de la grande dépendance de son frère à la Grousse ou Mousse noir, la drogue récupérée sur son corps. Il accuse ouvertement Antigone d’être à l’origine d’un trafique de drogue au sein de la baronnie. Le mystère s’épaississant, les suspicions naissent au sein du groupe. Il est clair qu’il se trame quelque chose d’étrange au sein même du manoir. Les dissensions explosent rajoutant à la tension générale. L’affrontement frôle l’incident diplomatique mais une fois la tension retombée, les esprits se focalisent sur les objectifs.

Le satyre Aorèlfino Belcanto, suivant de Dame Beliana, perçoit grâce au registre et à ses dons de psychométrie, des visions sur l’assassin de Bastien qui n’est autre en réalité que son propre frère, André. Bastien semblait effectivement terrorisé par lui ou ce qu’il semble être. La fouille du cellier, lieu de travail d’André, fait découvrir une importante quantité de drogue camouflée dans la réserve. Son implication dans le meurtre de son propre frère ne fait plus de doute et une tentative est orchestrée afin de le démasquer. Maître Bourrinus, Maître d'arme de la baronnie d'Andride fait jouer sa relation auprès de Maître Dromion afin de l’amener dans la mise en scène. Une entrevue est donc organisée entre les différents protagonistes de l’affaire. Farl et Dromion découvre l’implication d’André. Il se défend et tente d’impliquer Antigone dans l’affaire tout en compromettant la compagnie. A l’évocation d’Antigone, Dromion explose de colère et vous demande des explications. La tension monte subitement. Dromion fait état de suspicion quant aux manigances d’Antigone et semble caché bien des choses à son encontre. A l’évocation du nom de Malarmel, la tension disparaît subitement pour laisser place à un silence pesant. Dromion accepte finalement l’intervention du censeur jorniste dans l’affaire pour tirer tout cela au clair. André disparaît dans la confusion, emmené par un garde. Malarmel utilise l’emprise pour percer les vérités à jour. Cela permet d’innocenter définitivement la compagnie de toute implication dans le meurtre mais dévoile  le complot d’assassinat contre Alcédio. On retrouve le cadavre d’André non loin des cuisines. Après inspection du corps, sa mort semble bien antérieure à celle de sa disparition. Ce qui n’était que la mort d’un simple serviteur se voit lié à une sombre machination politique dont les imbrications reste encore à découvrir. Le mystère s’épaissit et les enjeux prennent une nouvelle tournure avec désormais l’implication du Cryptogramme-Magicien…


Quelques noms :
Dame Elyse : Bibliothécaire du Manoir de Rochronde.
Maître Dromion : maître d’arme et capitaine de la milice de la baronnie de Rochronde
Gorn : Ogre forgeron du Manoir
Malarmel : Censeur jorniste
Alcédio : futur marié de Léandra et fils du bourgmestre de Lorgol
Ewelf de Rochronde : Baronne de Rochronde et sœur du Premier Baron d'Urguemand, Agone de Rochronde
Léandra : Première Dame de compagnie d'Ewelf de Rochronde et future épouse d'Alcédio.
Albedo : Principal de l’académie jorniste
Arbassin : Principal de l’académie éclipsiste
Antigone : Courtisane, préceptrice et diplomate de la baronnie de Rochronde
Tristan de Rokancourt : Chevalier émérite de la baronnie d’Emelgance
Farl, l’Ancien : vieil intendant du manoir
« Modifié: octobre 30, 2010, 10:59:18 am par Golgoroth »

Hors ligne AO

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 128
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
[Spoiler] [Le mariage de Léandra 2]...
« Réponse #1 le: août 05, 2010, 14:43:58 pm »
...Ou les dessous du manoir de Rochronde
Le mardi 11 de Dryade, vers 18 heures, Malarmel nous convoque.
Bourinus livre la plupart des informations à Malarmel. Arca nous confirme qu’elle a surpris et entendu deux individus en train de comploter sur l'assassinat d'Alcédio. L’une des deux voix semblait être celle d’Emilio de Sanistre.
Une fois Malarmel parti, apparemment satisfait et nous demandant même de lui faire un rapport régulier, nous décidons ensemble de la marche à suivre. L’accent est mis sur la nécessité d’empêcher cette tentative d’assassinat d’aboutir.
Aorèlfino part à la recherche de Dame Elyse, dans la bibliothèque.
Pendant ce temps Fifrelin est arrivé à la bibliothèque et s’est mis à jouer aux cartes avec dame Antigone.
Orchal, principal de l’académie obscurantiste arrive au manoir pour la célébration du mariage.
Astérios supervise depuis l’extérieur les fouilles approfondies du cellier, qu’il a demandées à sire Dromion. Il détecte un escalier secret qui descend dans les profondeurs du manoir. Astérios fait prévenir notre compagnie, et Dromion, qui ordonne à ses gardes d'abattre le mur cachant l’escalier.
Tous arrivés, nous descendons avec deux gardes, des torches et des lanternes pour explorer ce nouveau passage. Après être descendus de quelques 15m, nous débouchons dans une salle souterraine fermée aux parois en pierre, la seule autre sortie étant une ouverture circulaire placée en hauteur, et donnant sur un conduit métallique. Nous grimpons dans ce conduit, forcés par l’exiguïté des lieux d’adopter un ordre de marche. Nous entendons des battements de tambour inquiétants. Fifrelin remarque que l’ouverture derrière nous s’est scellée. Nous devons avancer.
Après quelques détours dans des croisements, et de multiples discussions (assommantes :P) sur les actions à faire, nous sommes plus ou moins perdus. Un étrange grondement se fait entendre. Un des gardes panique et s’enfuit en courant.  Un cri de frayeur et de douleur, puis plus rien…
C’est alors que nous voyons les yeux luisants dans l’obscurité. Le garde restant est attaqué et emporté avec sa torche à une vitesse surnaturelle. Nous nous plaçons en formation de combat, Bourinus d’un côté avec son bouclier, Astérios et dame Arca de l’autre, Fifrelin avec une lanterne et une torche, ainsi qu'Aorèlfino, au milieu. Les draconiens attaquent. Bourinus se défend bien avec son bouclier et frappe avec son épée. Astérios, protégé par un bouclier magique, tire avec son arbalète, empale avec ses cornes, et lance son danseur comme un projectile magique. Arca se précipite avec ses dagues d’une manière inattendue sur un draconien. Fifrelin se défend avec sa pointe et essaie de garder la lumière. Aorèlfino déclame sa Geste pour ralentir par magie deux de ces créatures. Nous réussissons à les tuer, avec seulement une égratignure superficielle pour dame Arca.
Nous reprenons notre chemin, et au bout d’un long parcours sinueux, nous arrivons dans le sous-sol d’une cave.
Nous sommes à la taverne de la Licorne, qui est le long de la route vers le manoir de Rochronde.
Nous sortons le plus discrètement possible car nous nous rendons compte qu’il est presque l’aube du mercredi 12 de Dryade.
En retournant vers le manoir de Rochronde, nous apercevons une maison isolée, et illuminée, proche de la route. Astérios part devant et poursuit vers le manoir pour prévenir Dromion au plus vite. Le reste d'entre nous frappe à la porte de cette maison. Dorac le bourreau, peu loquace et taciturne nous ouvre. Il nous apprend qu’une exécution est prévue avant le mariage : un noble accusé de tentative de meurtre.
Nous rentrons nous aussi au plus vite au manoir, pour apprendre que le condamné est Emilio de Sanistre. Malarmel l’a confondu par des aveux obtenus, sans doute par sa magie, et avec production d’une lettre soi-disant écrite par Bastien accusant Emilio de Sanistre. Malarmel a également fait enfermer Antigone dans les cellules du manoir, après qu’elle ait avoué être responsable du trafic de drogue au sein du manoir.
Il veut la faire conduire au Fort Boueux, endroit de sinistre et mortelle réputation.
Pendant cette discussion avec Dromion, Aorèlfino joue un air de flûte. Fifrelin et Aorèlfino veulent rendre visite à Antigone. Bourinus demande une petite « faveur » à Dromion. Ce dernier nous dit que les gardes seront appelés pendant une dizaine de minutes et relâcheront leur surveillance. Aorèlfino concocte une potion dynamisante pour tenir la compagnie éveillée toute la journée.
Fifrelin et Aorèlfino se faufilent donc vers les cellules pour parler à Antigone. Antigone nous apprend que cette compagnie n’est pas le fruit du pur hasard, et que nous sommes des choisis, des Inspirés.
Elle nous avoue qu’elle et Emilio de Sanistre complotaient bien pour tuer Alcédio, car ils le soupçonnent d’être un agent du Masque. Ne pouvant nous en dire plus avant le retour des gardes tancés par Malarmel à propos de leur négligence, Antigone nous donne le nom de son contact à Lorgol: le Chapelier.
« Modifié: août 22, 2010, 13:04:07 pm par AO »

Hors ligne AO

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 128
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : [Spoiler] [Le mariage de Léandra 2]...
« Réponse #2 le: août 05, 2010, 15:20:50 pm »
J'ai mis en ligne un résumé pour éclaircir la situation pour tous, et surtout pour moi.
J'ai logiquement omis tous les évènements auxquels Aorèlfino n'a pas pris part, et dont il n'est pas non plus informé.
Si j'ai oublié quand même certains éléments connus de tous, n'hésitez pas à les ajouter.

Quelques noms :

Ewelf de Rochronde : Baronne de Rochronde et sœur du Premier Baron d'Urguemand, Agone de Rochronde
Arbassin : Principal de l’académie éclipsiste, et mari de dame Ewelf de Rochronde

Léandra : Première Dame de compagnie d'Ewelf de Rochronde et future épouse d'Alcédio
Alcédio : futur marié de Léandra et fils du bourgmestre de Lorgol, mort avant les festivités
              identité usurpée par un Draconien, chef de meute, corrompu par le Masque, tué lors du combat final

Dame Elyse : bibliothécaire du Manoir de Rochronde
Maître Dromion : maître d’armes et capitaine de la milice de la baronnie de Rochronde, ami de Bourinus
Gorn : ogre forgeron du Manoir
Antigone : courtisane, préceptrice et diplomate de la baronnie de Rochronde
Farl l’Ancien : vieil intendant du manoir
Tristan de Rokancourt : chevalier émérite de la baronnie d’Emelgance
Albedo : Principal de l’académie jorniste
Malarmel : censeur jorniste
Orchal : Principal de l’académie obscurantiste
Dorac : bourreau minotaure
Lorne de Flagence : lieutenant, second de Dromion
Baron Harold de Buckler : baronnet aux mœurs différentes et ouvertes

Bastien : serviteur du manoir, premier retrouvé mort
André : serviteur et frère de Bastien, retrouvé mort également après sa confrontation
Aliénor de Burcade : jeune pucelle admiratrice de poésie, de musique, et d’Aorèlfino
Etoi : jeune marmiton du manoir
Esteban : meilleur ami de Bastien, copain d'Esmeralda, disparu, tabassé, et sauvé par la compagnie
Esmeralda : lavandière, copine d'Esteban

Emilio de Sanistre : très riche, puissant, et influent marchand princéen, à l'origine du contrat nous liant tous
Dame Elimandre : témoin du contrat d’Emilio de Sanistre, protégée par dame Arca
Frénolen d’Arboline : baron d’Arboline, dont le Maître d’Armes est Bourinus
Dame Belliana : qui a convoyé la mystérieuse cassette, objet partiel du contrat, compagne d’Aorèlfino Belcanto

Le Chapelier : contact d'Antigone à Lorgol, pour la livraison de la cassette

« Modifié: août 30, 2010, 10:04:01 am par AO »

Hors ligne Golgoroth

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 163
    • Voir le profil
Re : [Spoiler] Previously on...
« Réponse #3 le: septembre 18, 2010, 23:16:40 pm »
Voici un petit récapitulatif de la première partie de la campagne. Il y a des éléments dont vous n'aviez pas forcément connaissance mais suite à la défaite des drakoniens, Emilio vous expose les faits dans leurs intégralités (cf amorce deuxième partie de campagne).

Récapitulatif Première Partie de Campagne :

Emilio de Sanistre est un très riche marchand princéen. De nombreuses personnes travaillent sous ses ordres directs mais beaucoup dépendent aussi des échanges commerciaux qu'il gère entre les différents pays des Royaumes Crépusculaires. Mais Emilio de Sanistre n'est pas seulement un marchand. Il est aussi un inspiré combattant farouchement le Masque. Aidée par ses compagnons, Antigone, Beliana, Elimandre et Frenolen D'Arboline, il est arrivé à déjouer à plusieurs reprises les sombres machinations d'un sbire du Masque sans pourtant pouvoir l'identifier clairement. En effet, depuis un moment déjà, Emilio s'était rendu compte qu'on détournait sa propre organisation à des fins obscur. Des caravanes disparaissaient subitement sans laisser de trace. D'étranges cargaisons circulaient via ses convois sans être répertoriées. Des fonds étaient détournés pour effectuer d'étranges transactions. Emilio et ses compagnons ont remontés la piste et découvert que toutes ces manigances semblaient n'avoir qu'une seule origine, Lorgol. Emilio était sur le point de découvrir l'instigateur mais le meurtre de son propre bras droit à Lorgol, Maître Mercal, apparemment impliqué dans l'affaire, ne permit pas de dévoiler l'identité du commanditaire. Aucune information n'a pu être trouvé à son sujet.
 
Malheureusement, l'inverse ne semble pas être le cas. En effet, il semblerait que les serviteurs du Masque en savent long sur Emilio et sur ses activités. Des sabotages et des attaques contre ses propres intérêts sont alors perpétrés, ciblant des objectifs précis. On essaye de le déstabilisé en l'impliquant dans de faux trafiques en tout genre. On cache dans ces entrepôts des marchandises de contrebande. On remplace ses cargaisons par des denrées périmées ou détériorées. Les tentatives pour le compromettre fonctionnent. Recherché par la milice, il est obligé de rester à l'écart de Lorgol.  De plus, de curieuses rumeurs circulent dans la ville. On parle de démon rôdant dans la nuit, d'étranges petites créatures circulant dans les venelles. Il semblerait bien que quelque chose se trame à Lorgol.

Emilio de Sanistre est persuadé que toutes ces rumeurs cachent une attaque imminente du Masque. Emilio et ses compagnons décident donc d'alerter le Conseil des Décans. La réponse est rapide et sans appel. Il faut à tout prix démasquer le sbire et protégé Lorgol. De plus, des rapports secrets font état de la présence possible de Drakonien en Urguemand. La situation est critique. On leurs demande de récupérer un objet d'une grande puissance "l'Oeil du Serpent", capable de "lever le voile des illusions", en possession du Prince Yah Pong, prince de la cité d'Abbadrah. Ce fragment de cristal serait issu, d'après la rumeur, de la coquille d'un oeuf de dragon, créature mythique depuis longtemps disparut. Cela permettra de découvrir réellement ce qui se trame à Lorgol et de percer le pouvoir de métamorphose des Drakoniens. Le vol de l'objet est un succès mais au prix de nombreux morts. La suite du plan est de faire acheminer le plus discrètement possible le fragment de cristal jusqu'à Lorgol. Il est décidé de faire appelle à des inspirés non encore révélés. N'étant pas connu à Lorgol, ils seront à même d'agir de l'intérieur. Emilio profite ainsi de ses liens particuliers avec la baronnie de Rochronde pour faire venir discrètement les inspirés non révélés au mariage de Léandra, la première dame de compagnie d'Ewelf de Rochronde. Seulement, tous ne se passe pas comme prévu. Il semblerait que les sbires du Masque aient devancés une fois encore les plans d'Emilio.

En effet, M'Kraan, puissant maître de la Cyse Drakonienne, a déjà placé ses pions dans la baronnie. Subtilisant l'identité d'Alcédio, futur promis de dame Léandra, et infiltrant grâce à son clan les terres de la baronnie, il met au point un plan permettant d'éliminer Emilio de Sanistre et de récupérer par la même occasion la baronnie. Les Drakoniens investissent tout d'abord une taverne non loin du Manoir de Rochronde leur permettant de prélever dans les touristes passant par l'auberge et les quelques manants du village de quoi se nourrir... Ils investissent les sous-sols du domaine de Rochronde grâce à un vieux système de canalisation d'égout. De là, ils peuvent aller et venir dans le manoir comme bon leur semblent. Ils commencent alors à infiltrer le manoir en prenant la place des serviteurs et des gardes. Mais un jeune serviteur des cuisines, Bastien, découvre que son frère, André, semble ensorcelé par la taverne et les charmes des jeunes femmes de l'endroit. En effet, André n'est plus son frère mais bien un Drakonien ayant pris ses traits.

 Antigone surprend une conversation entre les deux serviteurs, Bastien et son meilleur ami Estéban, suspectent son frère André ainsi que Alcédio d'être envoûtés par des démons. Après une brève recherche, elle suspecte effectivement Alcédio d'être un serviteur du masque ou tout du moins d'en être le pantin. Pour protéger la baronnie de Rochronde, pierre angulaire d'Urguemand, il est décidé d'essayer d'assassiner Alcédio coût que coût le plus tôt possible. L'un des membres des inspirés surprend alors cette conversation au coin d'un couloir se méprenant sur les réelles intentions d'Emilio et d'Antigone. Bastien tente d'alerter les autorités de la baronnie. Mais malheureusement, il n'a pas le temps de prévenir qui que ce soit. Le Drakonien sous les traits de son propre frère le tue en l'empoisonnant avec une drogue bon marché et tente par la même occasion d'impliquer Antigone dans le meurtre. Il accuse ouvertement Antigone par l'entremise des jeunes inspirés de trafic de drogue. Suite à une confrontation pour le moins houleuse, les jeunes inspirées dévoilent le complot contre Alcédio. Il est décidé de faire appelle au Cryptogramme Magicien par l'entremise du Censeur Malarmel pour gérer cette délicate affaire. Les jeunes inspirés sont lavés de tout soupçon mais dans la cohue, les Drakoniens restitue le corps d'André maquillant sa mort en meurtre.

Le chaos ambiant donne l'opportunité à M'Kraan d'impliquer Emilio de Sanistre dans toute cette histoire. Grâce à ses pouvoirs, il enchante un parchemin afin de faire croire à une lettre écrit de la main de Bastien accusant ouvertement Emilio de Sanistre. Il manipule magiquement l'esprit des gens afin de pousser les soupçons vers Emilio. Mais les nouveaux inspirés découvrent entre temps un passage vers les égouts et la présence des Drakoniens. Ils découvrent aussi une sortie menant vers la taverne. Le Censeur Malarmel paye une servante pour fouiller de fond en comble les appartements d'Emilio. La lettre camouflé lui est alors restitué et c'est pendant le banquet du soir que Malarmel accuse ouvertement Emilio et Antigone de complot d'assassinat sur la personne d'Alcédio. Sous un interrogatoire magique, Emilio avoue le complot et ses intentions. Il est alors enfermé et peut-être condamné à mort. Les jeunes inspirés, persuadés que l'affaire est bien plus grave qu'il n'y parait, continuent leur enquête. Il découvre alors que la taverne est bien plus qu'une simple sortie d'égout mais belle et bien le repaire des Drakoniens. Ils découvrent aussi qu'Estéban est toujours vivant et aux mains de Drakoniens déguisés en serviteur. Ils le libèrent et montrent aux yeux de tous la présence des Automnins sur le domaine. Les preuves contre Alcédio s'accumulent et les jeunes inspirés décident de profiter du Bal de la veille du mariage pour démasquer une bonne fois pour tout l'intriguant. La contre attaque des inspirés surprend les Drakoniens. Son cristal de contrôle brisé, M'Kraan est défait malgré ça tentative d'asservir l'intégralité des convives du bal. On retrouve le corps du vrai Alcédio dans les sous-sols du Manoir.
« Modifié: septembre 18, 2010, 23:23:36 pm par Golgoroth »

Hors ligne Golgoroth

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 163
    • Voir le profil
Re : [Spoiler] Previously on...
« Réponse #4 le: septembre 19, 2010, 01:44:09 am »
Amorce deuxième partie :

Suite à la mort de M'Kraan, une réunion secrète est organisé dans un bureau isolé du manoir. La nuit est déjà bien avancée. Les faibles lueurs du bureau donnent un air solennel à l'assemblée. Les personnes présentes sont : Émilio  de Sanistre, la baronne Ewelf de Rochronde, Le Censeur Malarmel, la courtisane Antigone, Dame Beliana, Dame Elimandre, le Baron Frénolen d'Arboline, le Capitaine Fifrelin d'Armentelle, le Minotaure Astérios, le Maître d'Arme Bourrinus, le Maître d'arme Dromion, le satyre Aorelfino Belcanto et l'assassine Arca.

Malgré la défaite de M'Kraan la tension reste encore papable. Le manoir entier est plongé dans une torpeur silencieuse. Vous observez les visages graves de vos compagnons réunis autour de vous. Vous écoutez les différents protagonistes détailler les événements de ces derniers jours. Beaucoup d'éléments sont évoquées. L'organisation de la suite du transport vous est exposé. Voici les informations importants qui résultent de la réunion :

- Tout d'abord les pouvoirs de M'Kraan étaient bien supérieur à ce qu'il semblait être. En effet, suite à sa mort, beaucoup de personnes ont eu l'impression qu'une sorte de brume occupait leurs esprits sans en prendre réellement conscience. M'Kraan devait certainement utilisé ces pouvoirs pour obscurcir l'esprit des gens. Ainsi Dame Léandra, Malarmel et bien d'autres, ont en subit les affres. Dame Léandra restait follement amoureuse d'Alcédio malgré ses manigances, Malarmel focalisait ses suspicions sur Émilio  malgré les preuves, etc. De plus, Aucun des invités présents ne se rappellent précisément ce qui s'est passé pendant le séjour. Seuls les inspirées en garde un souvenir clair.

- De nombreux restes humains ont été découverts dans les souterrains. Tout n'a pas encore été découvert mais il semblerait que le nombre de victimes soit assez important. Certains murs ont été retrouvés recouverts d'étranges inscriptions et de dessins. Aucun œuf de draconien ou de preuves de la présence d'un nid n'a pour le moment été découvert.

- On ne sait pas clairement ce qu'a pu faire M'Kraan sous les traits d'Alcédio. Il a eu accès à l'intégralité du Manoir et du domaine de Rochronde. La vigilance doit encore être de rigueur le temps d'être sûr que plus aucune menace ne soit présente.  

- Tout cette histoire doit absolument rester secrète, surtout la présence d'Automnins si loin des Monts Drakoniens. Cela pourrait provoquer une panique générale dans la population. Officiellement, les responsables de l'attaque du domaine n'ont pas pu être identifié formellement et Alcédio est mort pendant l'attaque. Il doit certainement s'agir d'espions liturges...

- Le Cryptogramme Magicien va étouffer l'affaire et tous les documents relatant ce qui s'est réellement passé seront classés secrets d'état et scellés.

- Émilio expose ses craintes quant à Lorgol. Il relate plus en détail les faits qui l'ont amené à ces suspicions (cf récapitulatif première partie de campagne). Il reste persuadé que quelque chose se prépare et que tout ce qui s'est passé à Rochronde n'est peut-être que les prémisses d'une action beaucoup plus vaste. La mission originelle reste la priorité absolue. Il faut acheminer "l'Oeil du Serpent" ainsi que les armes et les hommes à Lorgol le plus discrètement possible et ce malgré le fait que l'identité des nouveaux inspirées ait peut-être été dévoilé. Il ne reste malheureusement plus qu'eux pour le faire...

- La Baronne Ewelf de Rochronde accepte d'aider la compagnie. Pour des mesures de sécurité, le plan de transport a été modifié. Les inspirés partiront aux premières heures de l'aube pour le port militaire de Dremone, la célèbre forteresse urguemande où mouille actuellement "Le Cheval d'Écumes".

- Émilio et ses compagnons partiront juste après la réunion dans l'espoir de pouvoir couvrir votre départ. Vous sortirez par une sortie secrète du manoir donnant sur les bois. Là, vous prendrez une diacre qui vous amènera jusqu'à Dremone via les vieilles routes de bord de mer. Vous embarquerez alors pour Lorgol.  Personne ne doit savoir le but de votre traversé. Vous serez en vue de Lorgol en fin de journée. Une fois sur place, accostez au troisième ponton du grand canal du Goulet et présentez vous à l'Amirauté. Déclarez vous comme navire marchant princéen en escale pour vendre des marchandises. vous disposerez de tout les papiers nécessaires. Vous devrez vous rendre alors à la "Taverne des Douze Mers" pour retrouver Hangel "l'Abymois" qui vous mettera en contact avec le reste du réseau d'Emilio.

Juste après la fin de la réunion, Ewelf de Rochronde vous invite dans un salon pour un entretien privé. Elle vous conseille à nouveau de trouver son ami de préceptoral, Melhadior. Il connait bien Lorgol et pourra peut-être vous aider le cas échéant. Elle ne sait pas où il loge actuellement. Melhadior est un itinérant... Mais le meilleur moyen de la contacter est encore de demander à un enfant des bas quartiers ou encore d'aller à la "Halle du Savoir", siège de Préceptoral en Urguemand, il y a forte de chance qu'ils sachent où le retrouver. Elle vous remercie encore pour ce que vous avez fait pour la baronnie de Rochronde et pour ses habitants. Vous serez toujours les bienvenus ici. Elle vous assure son soutien avant de vous souhaitez bon courage et bonne chance.

Emilio vous informe que vous avez deux heures pour préparer vos affaires après quoi il vous faudra partir au plus vite. Contentez vous du strict minimum. Il vous remercie grandement pour ce que vous avez fait pour lui. Il promet de vous retrouvez sur Lorgol dans quelques jours. "Que les muses soient avec vous, mes amis".
« Modifié: septembre 19, 2010, 16:22:59 pm par Golgoroth »

Hors ligne Golgoroth

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 163
    • Voir le profil
Re : [Spoiler] Previously on...
« Réponse #5 le: octobre 28, 2010, 00:53:25 am »
Je me suis rendu compte qu'il y avait une ou deux petites incohérences (je t'ai entendu toi dans le fond !)  concernant entre autres la carte de l'Harmonde présente dans la cave de Melhadior et des personnes liées. Voilà la chose clarifiée. Dans les informations fournis en fin de scénario, il se peut que j'ai omis certaines choses. Si il s'avère que c'est bien le cas, n'hésitez pas à m'en faire part. J'ai aussi volontairement dévoilé certaine informations non divulguées jusqu'à maintenant pour que tout le monde soit à peu près au même niveau d'information (au moins en tant que joueur). Je sais que vous ferez preuve d'abstraction si nécessaire le moment venu :)

Résumé  Deuxième partie - première séance
:

Départ pour Lorgol :

La compagnie profite de ces derniers instants à la baronnie de Rochronde pour faire leurs adieux à la baronne Ewelf ainsi qu'à Emilio de Sanistre et ses compagnons. L'ambiance dans le manoir est sombre et pesante. Chacun sait que les événements prochains seront lourds de conséquence. Vous profitez aussi de ces deux heures de répit pour effectuer quelques recherches sur Lorgol dans la bibliothèque du Manoir. Vous effectuez aussi une rapide visite des sous-sols de la baronnie afin de découvrir les étranges inscriptions des drakoniens sur les murs de leur ancien repère.

Vous sortez alors par le passage secret des appartements d'Ewelf pour arriver en plein coeur de la forêt du domaine. Là vous attend un diacre qui vous emmène via les petites routes de falaise jusqu'à l'impressionnante forteresse de Dremone. Erigée sur un îlot rocheux juste en face d'une falaise colossale, cette forteresse titanesque est réputée pour être imprenable et c'est devant l'incroyable édifice que vous comprenez pourquoi. Le Capitaine Ralmin vous reçoit devant l'étrange pont de pierre reliant le haut-donjon à la falaise. Non sans avoir essayé de vous soutirer quelques informations, Ralmin vous conduit jusqu'au port militaire situé sur les abords de l'îlot rocheux. Là vous attend le Cheval d'écume et son équipage au complet ainsi que les hommes de Bourrinus. Revu des troupes et de l'équipement, le lieutenant Barnabé de Silus fait son rapport à Maître Bourrinus. L'équipage du Cheval d'écume en fait de même auprès du Capitaine Fifrelin et d'Astérios. Tout semble aller pour le mieux et l'équipage est galvanisé par le départ en mer. C'est devant un magnifique soleil levant que le Cheval d'écume prend la mer, poussé par le vent du large et le chant des marins.

Chacun profite de ce voyage pour se reposer, lire ou tout simplement profité du vent du large. Le voyage se passe bien mais c'est à l'approche de Lorgol que de sombres nuages s'amoncellent au loin. L'orage éclate lorsque Lorgol n'est plus qu'à quelques miles. Les nuages noirs n'occultent pourtant pas l'impressionnante cité et ses célèbres Milles Tours qui se dressent sur les hauteurs de la ville. Le débarquement s'effectue sous une pluie battante et un tonnerre grondant. Le port du goulet est très étrangement calme malgré la nuit avancée. Il n'y a pas âme qui vive sur les pontons et les docks du quartier. Tout semble désert. La tension au sein de l'équipage est presque palpable. Ce n'est qu'après avoir amarré le navire que le piège se dévoile alors. Surgissant de toutes les ruelles avoisinantes, un bataillon complet de la Vigie, célèbre corps de garde du port, encercle le navire. La compagnie est mise aux arrêts et est inculpée du meurtre d'Alcédio, fils du Bourgmestre de Lorgol, sur ordre du prud'homme Arklan. Le combat semble perdu d'avance devant le nombre impressionnant de garde. Mais l'espoir renaît subitement grâce à l'apparition d'une petite lanterne rouge sur un des toits surplombant les docks. Tout aussi subitement, un fumigène explose dans les rangs ennemis n'occasionnant pourtant aucun dommage. Des lutins surgissent alors de tous les toits environnement pour bombarder la Vigie avec d'étranges petites bombes fumantes. Ce n'est qu'après quelques secondes, lorsque les gardes commencent à se gratter nerveusement, que la débâcle commence. Les Lutins sèment un chaos sans nom dans les rangs ennemis grâce à leurs poils à gratter. La compagnie profite du chaos ambiant pour s'enfuir avec l'aide des Lutins. Le Cheval d'écume coupe les amarres et arrivent à ressortir du port non sans un combat acharné.

La compagnie est alors exfiltrée du port en passant par les caves, sous-sols et maisons inhabitées du quartier. Ce n'est qu'après un long trajet dans le dédale souterrain que vous arrivez dans un immense grenier où pousse une végétation luxuriante. D'innombrables petites fontaines, d'alcôves fleuries et de parterres de fleurs forment ainsi, sous les toits même de Lorgol, un magnifique jardin suspendu. Vous rencontrez dans cet étrange lieu la Fraternité des Combles, guilde lutine de Petits Chasseurs. Leur chef, un vieux lutin au visage poupon et au regard espiègle, du nom de  Malicène, vous souhaite la bienvenue et se présente comme un ami de Melhadior. Il vous propose de vous restaurer avant d'aller le rencontrer.
Une fois la chose faite, les Lutins vous accompagnent dans une bien étrange cave non loin de là. Véritable caverne emplie de bric-à-brac au sol recouvert de sable scintillant, vous y faites la connaissance de Melhadior, vieil homme barbu au regard plein de sagesse et de bienveillance. Vous découvrez sur un mur une grande carte de l'Harmonde bien étrange. En effet, elle comporte de nombreuses informations que vous n'avez jamais vues auparavant, la présence d'une île gigantesque loin au large des Terres Veuves et qui semblerait porté le nom de "l'île de L'Automne" ainsi que d'autres îles au nom plus intriguant encore, "l'île de Bokkor" et "l'île du Noir". Cette carte aurait été dessinée par un marin légendaire du nom de Rialdo le Magnifique dont aurait hérité un vieil ami de Melhadior, Aliberto de Contarès, farfadet marin aujourd'hui disparut. Melhadior reconnait d'ailleurs dans Fifrelin certains traits communs avec son vieil ami.
Melhadior vous apprend aussi qu'il est un inspiré et vous dévoile nombre de secrets sur la flamme qui vous habite. Il s'agit d'une parcelle du pouvoir des muses qu'elles utilisèrent lors de la création de l'Harmonde. C'est un héritage que les Hommes et les Saisonins se lèguent depuis des générations pour perpétrer leurs œuvres. Vos flammes ont ainsi appartenus avant vous à des hommes et des femmes qui se sont battus pour la préserver. Vous êtes les légataires des légendes d'antan. C'est un pouvoir incommensurable mais aussi une lourde responsabilité que vous avez en vous. Il n'existe à ce jour que mille et une flammes sur l'Harmonde, pas une de plus, pas une de moins. Et elles sont le dernier rempart contre les agissements du Masque et de ses sbires. Melhadior vous révèle l'étendu du pouvoir des flammes en projetant une pincée de poudre dans l'âtre devant vous. Les volutes de fumées à l'odeur épicée vous enveloppent d'une douce chaleur. Vous ressentez en vous les vibrations de votre flamme qui répond presque instinctivement. Vous sentez sa chaleur bienfaisante vous envahir et réveillez en vous une infime parcelle du pouvoir des muses. Et vous êtes désormais à même de les utiliser. Vous vous endormez dans un doux sommeil. Fifrelin fait un étrange rêve.

Au matin du samedi 15, vous vous réveillez heureux d'apprendre que les hommes de Bourrinus ont aussi réussit, pour la plupart, à fuir les quais du goulet pour se réfugier dans des caches aménagées par les lutins. Seuls quatre hommes se sont fait arrêter par la Vigie et croupissent dans des geôles. Le lieutenant de Silus vous apprend aussi qu'il y a quelques blessés dans les rangs mais le gros des troupes reste encore paré au combat. Ce n'est qu'en sortant au petit matin que vous prenez réellement compte de l'ampleur de la ville et surtout de l'immense arbre qui trône au cœur du quartier des Mille Tours, le Ténarbre. Ce titanesque arbre au bois plus noir que le charbon recouvre la quasi-totalité du quartier. Ses branches et ses racines semblent se mouvoir d'une volonté propre. Elles ont la particularité de traverser toute matière sans la détériorer, seulement gare à l'imprudent qui se ferait prendre dans une de ses branches et qui aurait la mauvaise idée de vouloir s'en dégager sans précaution. Beaucoup périrent dans d'atroce souffrance le corps mutilé ou même sectionné. Cet étrange arbre dont l'origine est encore aujourd'hui inconnue est devenu malgré tout un symbole lorgolois. Il semble aussi avoir l'étrange pouvoir d'absorbé la lumière ou en tout cas une partie de la lumière plongeant le quartier tout entier dans une sorte d'obscurité constante. Seul le cryptogramme magicien est encore assez fou pour oser y pénétrer…
Vous prenez aussi connaissance du fonctionnement politique de Lorgol. La cité est officiellement gouvernée par un conseil comme le stipule la charte de 1416. Il se compose de dix bourgeois élus par leurs pairs, les consuls, de cinq échevins, représentants de la noblesse foncière de la ville (ce qui inclut le cryptogramme-magicien, l'église des fondateurs et la baronnie de Rochronde) et d'un émissaire du premier baron, le prévôt. Ce conseil est dirigé par le triumvirat composé du Bourgmestre Antarel, désigné par les dix prud'hommes (juge) et les échevins parmi les personnalités de la ville. Le connétable Sir Gutran, dirige le guet, la milice de lorgol. Puis enfin vient l'Amiral Esgadol, dirigeant la Vigie.

C'est en cette matinée que vous décidez alors de partir en quête d'informations. Chacun se tourne vers ses différents contacts pour collecter le maximum d'informations. Astérios part pour le Quartier Métallique voir son ami Drogbar. Fifrelin d'Armantelle tente de prendre contact avec la Cours des Miracles via l'entremise de Maître Vargall, artisan serrurier réputé. Arca, Bourrinus et Aorèlfino partent au rendez-vous prévu avec Hangel l'Abymois, contact du réseau d'Emilio de Sanistre sur Lorgol. Ce dernier a lieu dans la "Taverne des Douze Mers". Le rendez-vous dans ce lugubre bouge de marin ne se passe pas comme prévu. Des malandrins prennent à parti les trois inspirés et une rixe éclate. L'un des trois malandrins sort prévenir la Vigie. Les trois inspirés, aidés par Hangel, s'échappent malgré tout, non sans avoir occis les deux maraudeurs restant. Hangel dévoile certains événements étranges concernant notamment un marchand du nom de Bélianor. Ce riche marchand dispose d'accointances plus ou moins officielles avec une des pires guildes de voleurs de Lorgol, La "Gouale". Ce marchand semble vouloir récupéré tout ou partie des effectifs d'Emilio de Sanistre en usant de corruptions et de pressions diverses. Mais l'entretien tourne court par mesure de précaution et un rendez-vous est organisé le lendemain en milieu d'après midi. Astérios apprend que le Rôdeur, tueur en série officiant sur Lorgol, serait un démon de cercle 3, un Ambré. En effet, le guet, la milice de Lorgol, semble impuissant face à l'étrangeté et à l'horreur des meurtres commis. Le Rôdeur semble faire fi de toute contingence matérielle, ne laissant aucune trace sur les lieux des meurtres. Il semblerait bien qu'un Conjurateur soit en service à Lorgol. Pire, il semblerait que tous ces meurtres ne soient pas le fruit du hasard mais bien que les victimes soient choisit minutieusement. Plusieurs personnalités haut placées de Lorgol ont en effet été victimes de cet étrange assassin. Les suspicions se tournent vers les puissants de Lorgol dont le commanditaire pourrait faire partie. Fifrelin apprend qu'un mal étrange semble touche la communauté farfadine de Lorgol. Certains farfadets semblent en effet perdre complètement la raison depuis peu. De plus, la mauraude de Lorgol semble plus active qu'à l'accoutumer. Les rumeurs de démon rôdant dans les venelles et de petites créatures étranges circulant dans les ruelles de la ville commencent à se répandre de plus en plus. L'inquiétude gagne peu à peu la population. Un rendez-vous est convenu avec Maître Vargall le lendemain matin.

Fin de la première séance

Hors ligne Golgoroth

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 163
    • Voir le profil
Re : [Spoiler] Previously on...
« Réponse #6 le: octobre 29, 2010, 02:07:09 am »
Là aussi, certains points ont dus être modifiés.

Deuxième partie – Deuxième Séance :

Diffamation !


De retour dans la repère de Melhadior, l'heure est à l'échange d'information. Les discussions sur la suite des événements vont bon train. Aorèlfino Belcanto décide de partir voir une ancienne conquête lorgoloise, Dame Rony. Il y rencontre un autre satyre du nom d'Angialdo Bezzini semblant avoir de nombreux contact dans la maraude lorgoloise. Il semble bien connaitre l'Amiral Esgadol pour ses manigances plus que douteuses. D'après lui, Esgadol accepterait des pots-de-vin conséquent de certain marchand pour facilité leurs commerces ou entraver celui de concurrents. Il semblerait aussi qu'Esgadol soit un adepte du jeu (comme beaucoup d'ogres…) et ait contracté de nombreuses dettes auprès de personnes peu recommandables. Sans pouvoir le certifié pour autant, il est fort à parier qu'Esgadol ait déjà eu à faire au marchand Bélianor d'une manière ou d'une autre. Ce dernier étant réputé pour ne pas être des plus scrupuleux…

Angialdo précise aussi que la Tournedole pourrait avoir lieu prochainement. Nuit de luxure et de tous les plaisirs, la Tournedole est une ancienne institution lorgoloise maintenue par les satyres de la ville. Sans date fixe, sans même une certaine régularité, elle commence toujours par quelques rumeurs durant la journée. Les satyres répandent malicieusement l’information autour d’eux, par quelques allusions furtives que savent repérer les habitués. Ces derniers comprennent alors qu’ils peuvent se préparer à passer une nuit blanche. La journée continue et l’activité devient de plus en plus fébrile. Des attroupements se forment dans les tavernes les moins sordides des Bas Quartiers et attendent que la Tournedole commence. Puis la nuit tombe, les fûts sont percés et la boisson coule à flots. S’élève alors en différents endroits de la ville la musique si bien connue de la Tournedole et les libertins savent que les plaisirs vont commencer. Durant toute la nuit, des groupes de festifs se croisent, boivent ensemble, font ripaille et dansent sur des airs guillerets. Toutes les tavernes qui ont décidé de participer à la fête ont accroché deux rubans de soie — or et rouge — à leur enseigne. En ces lieux, les libertins savent qu’ils pourront se livrer à leurs jeux favoris sans entrave. Dans toutes les rues animées de la ville, on entend musique, rires, chants et gémissements de plaisir. Au petit matin, le silence se fait pendant quelques instants, avant que l’activité de Lorgol ne reprenne le dessus.

Pendant ce temps, au repère de Melhadior, un lutin ramène à la compagnie la Gazette de Lorgol, feuillet d'information sur Lorgol édité par la Corporation des Scribouillards. Cette gazette titre en effet sur les récents événements ayant eu lieu dans le port du Goulet. De nombreuses informations concernant les inspirés sont présentes dans le papier et semblent très peu flatteuses :

Gazette de Lorgol :
Attaque sur le port : La Vigie mise en déroute !

Dans la nuit du Vendredi 14 au Samedi 15 de la Dryadre, un navire accoste dans le port du Goulet. La Vigie procède, comme à l'accoutumer, à un contrôle d'inspection poussé des marchandises du navire. C'est lors de ce contrôle qu'une altercation éclate entre la Vigie et un groupe d'individus suspects monté à bord du navire. D'après nos sources, ce groupe ne serait autre que les espions liturges ayant pris part dans les récents événements ayant entraînés la mort de messire Alcédio, fils de notre bien aimé Bourgmestre.  Ces individus, déjà recherchés pour de nombreux méfaits, ont profités d'une aide extérieur disposant d'un armement de pointe, pour s'enfuir et semer la panique dans tout le quartier. Ses individus, considérés comme très dangereux, sont activement recherchés par toutes les forces de sécurité de Lorgol. La Vigie suspecte que ce groupuscule extrémiste désire s'en prendre directement au Bougmestre et menace les intérêts de notre glorieuse cité. L'Amiral Esgadol a pris l'affaire en main personnellement.

Nous ne les laisserons pas faire…

C'est ce qu'a annoncé ce matin même le Grand Amiral Esgadol lors d'une déclaration officielle.
"Ces individus, que nous avons clairement identifiés, n'arriveront pas au bout de leurs plans. La Vigie est en ce moment même en train d'établir un quadrillage du port afin de rechercher toutes traces des fuyards. Je me suis entretenu personnellement ce matin avec Sire Gutran pour que les recherches effectuées avec la milice soient le plus efficaces possible. Nous ne laisserons pas la haine s'immiscer dans notre cité…
Nous demandons à chaque lorgolois et lorgoloise de participer activement aux recherches. Une prime de 2000 pièces d'or sera donnée à toutes personnes susceptibles de fournir des informations permettant leurs captures. Nous les arrêterons coût que coût et toute personne prise à les aider subira le même sort qu'eux : la peine capitale…"


Qui sont les conspirateurs ?

Fifrelin d'Armantelle
Ce pirate farfadet de la pire espèce a déjà bon nombre de meurtres à son actif. Il a tué de sang froid plusieurs de nos plus fidèles marins sur les navires Urguemand. La Vigie avait déjà depuis longtemps connaissance de ce fieffé loup de mer. Malgré sa petitesse caractérisant bien sa vilenie, ce sombre individu est une personne extrêmement dangereuse ne reculant devant aucune bassesse pour assouvir son avidité sordide. Il semblerait donc qu'il ait vendu maintenant sa soif de sang à la province liturgique. Cachez vos économies et fuyez prévenir la milice si vous croisez ce sordide individu.

Astérios
Cette énorme minotaure est une brute épaisse sans foi ni loi. Bras droit du sombre Fifrelin d'Armantelle, il n'en est pourtant pas moins aussi abject et vil que lui. Il ne fait aucun doute que cette horrible créature a été vomie par les abysses tant sa noirceur est profonde. Il fricote assurément avec les démons et partage avec eux son goût prononcé pour la chair humaine. Ne vous approchez surtout pas de ce monstre aux yeux injectés de sang ou vous vous retrouvez sur son prochain menu. Il jettera vos carcasses aux abysses et volera votre âme.

Aorèlfino Belcanto
Méfiez vous de ce satyre plus que tout autres. Cette être immonde est un pervers de la pire espèce. Il a violé de jeunes enfants à de nombreuses reprises et leur a fait subir les pires outrages. Sous ses dehors de séducteur se cache la bête la plus avide de sexe et de cruauté que l'Harmonde n'est jamais porté. Il attire ses victimes avec de beaux mots, de jolies musiques et quelques sucreries. Il les entraîne alors dans un coin sombre et les violentes à plusieurs reprises avant de les tuer sans aucun remords, le sourire lubrique aux lèvres.

Bourrinus d'Arboline

Ce traître a autrefois été un vaillant défenseur d'Urguemand. De part ce fait, Cette terrible brute sans honneur est une honte à son pays et à son statut de maître d'arme. Il a vendu son âme et son arme aux chiens de la province liturgique. Il s'est tourné vers l'ennemi et a vendu des informations capitales sur nos défenses et nos stratégies. Cette crapule est à abattre comme un vulgaire chien galeux. N'ayez aucune pitié tout comme lui n'a eu aucune pitié a craché sur nos ancêtres morts aux combats et si vous croisez son regard bovin, courrez le dénoncer à la milice la plus proche.

Le Capuchon Noir

Nous n'avons malheureusement que très peu d'information sur cette jeune femme encapuchonnée.  Tout ce dont nous sommes sûr est que ces yeux sont aussi noirs que son âme. Son visage est, dit-on, d'une telle laideur qu'elle est obligée de le cacher pour pouvoir circuler sans effrayer les gens. Il semblerait aussi que cette jeune femme soit une des pires assassins de l'Harmonde. Si cela s'avérait vrai, alors s'il vous arrivait d'avoir la moindre information sur elle ou sur ces agissements, n'hésitez pas une seconde à aller la dénoncer aux autorités.


Signé : Siméon Belleplume

Suite à la lecture de cet odieux feuillet, Fifrelin, Astérios et Bourrinus décident d'aller à la Corporation des Scribouillards pour essayer d'en apprendre plus sur Belleplume. Arca décide quant à elle d'aller rechercher des informations au Hall du Savoir, la bibliothèque préceptoral de Lorgol. Arca met la main sur un vieux livre manuscrit relatant la légende de Rialdo le magnifique. Les informations trouvées font cependant plus penser à une légende romancée qu'à un véritable fait historique. D'après ce conte donc, Rialdo était le chef d'un groupe d'homme ayant vécu sur les terres de l'ancienne cité de Norgholm. Ces terres auraient été jadis un endroit béni des muses, une Perfection antique. Un lieu où se serait reposer les muses lorsqu'elle créèrent l'Harmonde. Rialdo était un marin accomplit qui luttait dans l'idéal d'une certaine liberté, pour s'affranchir de la loi des Empires, pour être un homme sans maîtres. Il avait maintes fois combattu sur les mers de l'Harmonde et avait fait couler le sang de nombreux marins. Il était farouche au combat et sans pitié pour les faibles. Un jour, une armada de navires accosta sur les ruines de Norgholm. Des navires magnifiques aux voiles dorées. La flotte de l'Arme-Garde était venue pour défier les Francs-boucaniers. Une bataille navale épique eut lieu pendant plusieurs jours. Le vieux grimoire relate avec panache la bataille qui opposa les deux groupes. Le conflit prend fin avec la mort de Paidric de Faërens, amiral de la flotte ennemie. Lorsqu'il tomba dans les eaux, mortellement blessé, la mer entière se mit à bouillonner. Cependant, Rialdo et ses Francs-boucaniers ne purent résister longtemps aux assauts répétés de l'Arme-Garde et durent s'enfuir par la mer vers une nouvelle destination. Le roman prend fin avec le départ de Rialdo, sa cape rouge au vent, le pied sur la proue du bateau et les yeux vers l'horizon…

Arca fait aussi des recherches sur les trois merveilles patronnesses de Lorgol. Les informations étant beaucoup plus nombreuses sur ce sujet, faire le tri devient plus difficile mais les informations les plus trivial sont cependant très facilement accessible. La légende veut que trois merveilles protègent Lorgol. La première Merveille est un Ondin, une créature mythique mi-homme, mi-poisson. Il s'agit là surtout de la cristallisation de l'intérêt que portent les lorgolois à la mer. En effet, Le lien entre Lorgol et la mer est indéfectible. Le commerce de la pêche y est fleurissant et nombre de lorgolois vivent grâce à ces biens faits. La deuxième Merveille est une Nymphe. Elle est la représentation de l'éveil des arts à Lorgol. Lorgol possède en effet encore aujourd'hui quelques grands artistes de renom. La dernière des Muses est la Salamandre. Elle est l'incarnation de l'amour des lorgolois pour leur ville et de son ambiance si particulière. On l'a rapproche des vestiges de la flamboyance qui existe encore à Lorgol comme le célèbre Quartier des milles Tours.

Frifrelin, Astérios et Bourrinus, quant à eux, partent chercher des informations à la Corporation des Scribouillards. Fifrelin se fait passer pour un farfadet du nom de Farnel le vif et après avoir pénétré dans la Corporation et repéré Siméon Belleplume, il tente de soutirer des informations en prétextant disposer d'indices de premier ordre sur les comploteurs. Fifrelin remarque que plusieurs personnes protègent discrètement Belleplume. Il semble bien y avoir plusieurs gardes dissimulés dans son entourage. Fifrelin propose à Belleplume un rendez-vous dans un endroit plus calme afin d'écarter tout piège possible. Par mesure de précaution, Fifrelin ressort mais ne rejoint pas immédiatement ses camarades et tente de semer d'éventuelle filature. Un quiproquo dans l'équipe pousse Bourrinus a rentré à son tour dans la Corporation. La discussion avec Belleplume fait naître chez ce dernier une suspicion quant à l'identité réelle de ses interlocuteurs. Belleplume tente alors d'attirer Bourrinus dans l'arrière cour de la corporation pour le questionner un peu plus directement. Bourrinus, voyant le piège se refermé, passe à l'action. Il prend en otage Belleplume pour tenter de se sortir de ce guet-apens. Le combat éclate. Belleplume est exécuté. Bourrinus est sérieusement blessé. Il appelle à l'aide ses compagnons d'infortune. La garde, alerté, fond vers le bâtiment. Fifrelin et Astérios, après avoir fait diversion, pénètrent à leurs tours dans le bâtiment et lui viennent en aide. Le bâtiment étant encerclant, ils décident de tenter de passer par les toits. Si la carrure de Fifrelin ne pose pas de problème, celle d'Astérios en est tout autre. Les minotaures n'ont pas trop l'habitude de circuler sur les toits surtout avec le corps inconscient de Bourrinus sur les bras. Ce n'est avec une chance indicible qu'ils arrivent à se sortir de ce traquenard. Le retour au repère par les égouts laisse un goût amère à la compagnie.
« Modifié: décembre 12, 2010, 13:38:42 pm par Golgoroth »

Hors ligne Golgoroth

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 163
    • Voir le profil
Re : [Spoiler] Previously on...
« Réponse #7 le: janvier 05, 2011, 01:23:31 am »
Deuxième partie - troisième séance :

La compagnie se réveille difficilement. La veille fut éprouvante et la nuit ne fut pas aussi reposante que voulue. Bourrinus se réveille avec la mine plus sombre que d'habitude. Il est décidé conjointement de grimer l'ensemble de la compagnie pour passer le plus inaperçu possible. Bourrinus, fort de son déguisement de riche bourgeois donc, s'enfonce seul dans le quartier de la Taupinière à la recherche de quelques voleurs à punir. Il rencontre alors plusieurs malandrins au cœur du quartier et une rixe éclate. Elle tourne malheureusement court car les malandrins appartenant à la guilde de la Strangule font appel à leurs compères et Bourrinus se retrouve prisonnier aux mains de la guilde.
Pendant ce temps, Fifrelin part voir maître Vargall, son contact au sein de la cour des miracles. Il s'avère que plusieurs farfadets l'attendent sur place. Ils lui demandent de leurs indiquer le chemin jusqu'à ses compagnons car ils sont tous convoqués par le Roi de la cours des Miracle, Maldebroc. Les farfadets s'avèrent être extrêmement organisés. Ils escortent donc la compagnie jusqu'à la cour des miracles, cachée au cœur de Lorgol. L'endroit est majestueux mais bien atypique. Des colonnes de lumières diffusent sur un sol en damier une lumière douce et mordorée. Le plafond et les murs sont plongés dans le noir et seul le sol semble réellement existé. Seuls quelques grandes tentures pourpres semblent surgir de nulle part et renforce l'étrangeté du lieu. On remarque tout de même de ci de là, de gigantesque tableau de prestigieux farfadets d'antan.
Le Roi Maldebroc accueille la compagnie dans la salle du trône. Un gigantesque piédestal tient place au milieu de l'immense puits de lumière de la salle. Sur ce piédestal de plus de cinq mètres se tient un petit trône en pierre finement ciselé. À même le sol devant, une grande maquette représentant Lorgol dans son intégralité. Le Roi Maldebroc est paré d'une immense perruque poudrée et d'un couvre chef magistralement ornée de plume, d'or et de pierres précieuses ainsi qu'un pourpoint en cuir finement ouvragé. Son sceptre, officiant aussi comme canne, est décoré de dorure et de fine gravure. Il toise la compagnie du regard et expose les faits. Un crime a été commis à l'encontre de la cours des miracles et des farfadets. En effet, la mort de Siméon Belleplume, scribouillard lorgolien et pion de la cours des miracles, n'est pas passé inaperçu. Le Roi Maldebroc exige une compensation en échange. Il propose trois choix possibles à la compagnie. Le premier est de fournir le responsable du crime ou une personne qui le représentera à la cour des miracles pour que soit institué son procès. Le deuxième choix est de rembourser la vie prise en en donnant une autre, la compagnie comprend par là qu'il faudra exécuter une personne donné. Le troisième choix est des plus intriguant car le Roi propose que la compagnie lui prête pour un temps donné "l'Œil de serpent", la pierre magique fournie par Emilio de Sanistre. Maldebroc laisse la compagnie délibérer dans un petit salon mitoyen. Elle y rencontre à la grande surprise générale un autre farfadet bien étrange, un bouffon tout de blanc et noir vêtu, l'étrange Bifas qui semble pouvoir se mouvoir dans les ombres. Bifas déclare que Bourrinus est retenu prisonnier par la guilde de la Strangule et qu'ils sont actuellement en train de monter une vente aux enchères le concernant. Il propose à la compagnie une autre possibilité que celle qu'offre Maldebroc. Pour cela, il vous suffira de subtiliser une des reliques des saints patrons lorgolien appartenant au culte des fondateurs. Il propose aussi, si la compagnie fait affaire avec lui, de fournir l'identité du Chapelier. La compagnie décline son offre. De retour de la délibération, Maldebroc apprend à la compagnie qu'il est aussi au courant pour Bourrinus et la guilde de la Strangule. Les négociations sont donc caduques. Il fait comprendre qu'il s'arrangera directement avec la Strangule pour récupérer Bourrinus...

La compagnie part alors en quête d'information. Astérios part voir ses contacts dans le quartier métallique. Fifrelin et Aorèlfino partent au rendez-vous avec Hangel l'Abymois et Arca part à la cathédrale du Culte des Fondateurs pour voir les reliques dont parlaient Bifas. Fifrelin et Aorèlfino rencontrent Hangel dans un bar sordide du Goulet. Il les informe qu'Emilio de Sanistre est en ville et qu'ils pourront le rencontrer le lendemain. Il les questionne aussi sur "l'Œil de serpent" et sur les autres membres de la compagnie. Astérios apprend tout d'abord les suspicions à l'encontre de Bifas. Il semblerait que Bifas soit un agent du Masque bien implanté dans Lorgol. Astérios apprend aussi que le Rôdeur a encore frappé. Un marchand du nom d'Hangel l'Abymois a été tué dans la nuit. Sur ces révélations, Astérios court prévenir Fifrelin et Aorèlfino du danger. Arca découvre que les reliques des saints patrons lorgolien semblent bien conserver à la Cathédrale de la Fondation et semblent être véritablement adoré par les lorgoliens. On compte trois saints patrons à Lorgol, Saint Dualde, Sainte Alomée et Saint Paidric. Saint Dualde incarne l'esprit d'aventure, la fougue de la jeunesse. Il fut le premier à donner à Lorgol une dimension cosmopolite. Sainte Alomée incarne un élan positif, orienté vers l'entraide, la construction et le développement. Elle est considérée comme la sainte patronne de la ville et il n'est pas rare de voir un lorgolien murmurer son nom dans une situation difficile pour retrouver l'espoir. Saint  Paidric incarne la vertu exemplaire, l'esprit de sacrifice. Son martyre est la preuve que la bonté est toujours payante et il est un exemple pour tous ceux qui lui survivent : il faut lutter pour qu'il ne soit mort pour rien. De retour dans le quartier de la taupinière, vous remarquez que les greniers aménagés par les lutins sont en feu, la garde a investit le quartier et semblent arrêter tous les lutins qu'elle croise.
Aorèlfino, via son contact satyre Angialdo Bezzini, découvre l'emplacement où aura lieu la vente aux enchères. Il s'agit d'une maison dans le quartier de la douce-aborde. Cette maison est gardée par pas moins de huit gardes et quelques serviteurs...
« Modifié: janvier 06, 2011, 00:43:44 am par Golgoroth »

Hors ligne Golgoroth

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 163
    • Voir le profil
Re : [Spoiler] Previously on...
« Réponse #8 le: janvier 05, 2011, 01:24:25 am »
Deuxième partie - Quatrième séance :


La compagnie en découvre plus sur la maison. Deux gardes sont à l'entrée dans la rue, deux gardes sont disposés sur le toit dans un beffroi ouvert et deux gardes sont dans le jardin. Fifrelin découvre qu'un tunnel relie les caves de plusieurs maisons dans la rue. Ces tunnels semblaient servir de système d'évacuation des eaux. Fifrelin parcours ainsi le dédale et se rend compte que Bourrinus sera très certainement acheminé par là. La compagnie organise alors une surveillance de la maison. Une servante sort effectuer des provisions pour la vente aux enchères. La compagnie la kidnappe et arrive à l'impliquer dans leurs plans. Arca la remplace dans la demeure et empoisonne certains des gardes de l'intérieur. Deux membres influents de la Strangule arrive pour organiser la vente. Arca empoisonne ce qui semble être le responsable en charge. L'heure de la vente aux enchères approche. La compagnie décide de passer à l'action avant afin de prendre la maison et d'attendre Bourrinus directement à l'intérieur. La compagnie arrive à pénétrer la maison après avoir abattu les deux gardes de l'entrée puis les gardes du toit pour enfin finir par les gardes du jardin et du sous sols. La compagnie prend alors possession de la maison. Les invités à la vente privée sont sur le point d'arriver. La tension est à son comble.

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Golgoroth (Modérateur: Golgoroth)  |  [Spoiler] Previously on...
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !