gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102317 Messages dans 7472 Sujets par 914 Membres - Dernier membre: pepeARea novembre 20, 2019, 17:38:10 pm
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Slom (Modérateur: slom)  |  Cthulhu (Partie)
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Cthulhu (Partie)  (Lu 38816 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Nemrod

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 170
    • Voir le profil
Re : Cthulhu (Partie)
« Réponse #270 le: septembre 05, 2012, 21:42:56 pm »
Re coucou tout le monde, je suis rentré de vacances pour ma part, et donc je serais dispo à partir de la semaine qui vient, puisque apparemment ce soir vous finissez une partie déjà entamée ;)

A très bientôt pour de folles aventures !

Hors ligne Smith

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 265
    • Voir le profil
Ah, encore une chose...
« Réponse #271 le: janvier 10, 2014, 00:00:44 am »
Dans le rapport médico-légal du Dr Briggs, il est aussi fait mention de traces de vomissures et d'hématomes au niveau des muscles de la mâchoire de Miss Chestnut. Si les vomissures sont explicables par l'étranglement et les hématomes par les coups, l'aspect particulier de celles-ci incite le Dr Briggs à penser que la victime a été bâillonnée pendant qu'on lui faisait subir tous ces sévices.

À bientôt !

Sm.

Hors ligne Smith

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 265
    • Voir le profil
J'avais aussi oublié ça...
« Réponse #272 le: janvier 11, 2014, 22:44:00 pm »
- Concernant le corps aux jambes de Goldsmith et à la tête de Stockburn, j'avais bien signalé qu'il n'y avait pas eu ablation ni ajout d'organes, mais cela ne voulait pas dire qu'ils étaient intacts... Le dossier médico-légal indique : "explosion du myocarde" : le cœur semble avoir éclaté de l'intérieur, et la cage thoracique avec...

- Plus que l'explosion de la poitrine, la vision d'une tête qui ne devrait pas être sur ce corps est quelque chose d'assez dérangeant. J'aurais dû vous faire faire un test de Santé Mentale (pas bien méchant, mais nécessaire) à cette vision. Cette lacune sera comblée dès l'ouverture de la prochaine session.

Désolé pour ces oublis, je veillerai à ce que cela ne se reproduise pas !

Bien à vous,

Sm.

Hors ligne Smith

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 265
    • Voir le profil
Le Cauchemar de Dartmouth
« Réponse #273 le: mars 01, 2014, 04:18:52 am »
Salut à tous,

La soirée de jeudi dernier a connu la suite et fin (?) de la dernière enquête de votre petite agence de détectives. Les investigateurs des joueurs présents (Yann et Alex, alias Sullivan et Cross) s'en sont bien tirés, même en frôlant la mort : ils ont sauvé un petit garçon maltraité par la vie d'un destin doublement funeste, frôlé du doigt (surtout par leur intuition d'enquêteurs en marge de la raison) son rôle dans les morts mystérieuses de Dartmouth, et surtout fait franchir un pas décisif à l'élucidation du viol et du meurtre de sa mère. S'ensuit d'ailleurs le plus grand scandale qu'ait connu le comté de Worcester depuis les années 1870, puisque les suspects désignés ne sont autres que les cinq policiers en poste dans cette ville à l'époque.

Cependant, le scandale ne vous épargnera pas. Dans votre quête de la vérité, vous avez été amenés à faire feu sur des policiers en exercice, tuant l'un d'eux (Vern Fletcher), blessant grièvement un autre (Julius Fletcher, père du précédent), et y laissant presque la vie de l'un d'entre vous (Sullivan, qui doit sa survie aux bons soins du médecin-chirurgien-vétérinaire-légiste Errol Briggs). Que vous le vouliez ou non, que ces policiers soient reconnus coupables ou non (car ce n'est pas encore fait), vous serez pris dans la tourmente, et vous n'échapperez pas à une convocation comme témoins à leur procès. Quant à savoir quel effet la publicité de cette affaire aura sur votre petit commerce, seul l'avenir le dira. Ce qui est certain (et cela concerne particulièrement Sullivan), c'est que le bruit d'un ex-flic qui tue d'autre flics, pourris ou non, ça a pas mal d'écho dans la profession... Enfin, la balle qu'a reçue Sullivan n'a pas été sans causer quelques séquelles durables, qu'il restera à déterminer.

La vraie bonne nouvelle est que sur le plan judiciaire, il est peu probable que vous soyez inquiétés. La première raison, bête, est que ce ne sont pas vous les accusés, mais eux. Quelques témoins dignes de foi, en particulier le Dr Briggs qui semble avoir quelques connexions avec l'appareil judiciaire de l'État, témoigneront de la manière fort cavalière dont Stockburn et ses hommes faisait respecter la loi à Dartmouth. Briggs lui-même soulèvera un gros lièvre à la barre en déclarant que de son rapport d'autopsie de Mahalia Chestnut, un feuillet (où il concluait que la victime avait été brutalisée par au moins trois personnes) avait disparu du dossier. Mais votre principal atout sera la cacophonie de la défense, la rapidité des derniers événements ayant semble-t-il fait voler en éclats la belle cohésion des forces de police de Darmouth (ou ce qu'il en restait) :

- Julius Fletcher, fragilisé par sa vilaine blessure à la poitrine, par la perte de son fils et par un passif semble-t-il assez lourd qui le laissait dans le collimateur de ses pairs, concède avoir commis des "attouchements approfondis" sur la victime, et en aucun cas lui avoir porté un coup ou l'avoir étranglée – sur ces points, il charge le défunt Cpt. Stockburn. Il affirme que les cinq policiers étaient présents sur la scène. Concernant les circonstances qui l'ont amené à vouloir se débarrasser du petit Isaiah, il déclarera que c'est en le voyant fortuitement s'enfuir vers la forêt en pleine nuit, et à la lueur des questions gênantes posées par "certains étrangers" sur cette affaire, que Vern et lui ont décidé de prendre une voiture et d'écarter pour de bon cette menace potentielle, ce qu'ils n'avaient pas cru utile de faire à l'époque du meurtre...

- Terence Gaunt affirme s'être contenté de maintenir la victime pendant que ses collégues, sous l'emprise de Stockburn (que Gaunt désigne comme l'instigateur de tout, invoquant son influence néfaste sur ses adjoints), lui faisaient subir les pires outrages.

- Enfin, Henry Ingram nie s'être même rendu sur les lieux, prétendant avoir été "mis au parfum" après coup et sommé de se taire et de protéger le secret commun.

Voilà où vous en êtes. Merci pour cette sympathique aventure, et à la prochaine fois !

Sm.
« Modifié: mars 01, 2014, 04:25:25 am par Smith »

Hors ligne taredevac

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 267
  • Sexe: Homme
  • Piyo Piyo
    • Voir le profil
Re : Cthulhu (Partie)
« Réponse #274 le: mars 04, 2014, 11:51:10 am »
En fait, c'est encore un coup des Lémuriens... je le savais !  :D
"Piyo Piyo"

Hors ligne Smith

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 265
    • Voir le profil
Re : Cthulhu (Partie)
« Réponse #275 le: mars 04, 2014, 22:44:47 pm »
Avant de tâcher de répondre aux questions d'Azedine, une synthèse de la séance s'impose...

À la fin de la journée du dimanche 16 décembre 1923, avant de quitter l'orphelinat de Dartmouth, Mass., vous interrogez le petit Charlie Tenser, le meilleur ami d'Isaiah Chestnut, qui vous révèle une information intéressante : depuis "deux ou trois nuits", Isaiah a le sommeil agité... Or, interrogé une nouvelle fois juste après, l'intéressé nie farouchement. Miss Potter, la directrice, met fin à l'entretien et se propose de le mettre elle-même en confiance pour de prochaines visites. Vous acceptez, et John Cross suggère de loger sur place la nuit suivante pour pouvoir observer le sommeil d'Isaiah en cas d'agitation suspecte. Vous finissez la journée à suivre quelques autres pistes peu fructueuses (retrouvant notamment l'ancien majordome du manoir, Jeremy Milford, qui ne vous apprend rien que vous ne sachiez déjà, ou presque). Le soir, Cross s'installe à l'orphelinat ; Sullivan fait une ronde dans la ville entre le poste de police, le manoir et l'orphelinat, puis rentre dormir à l'hôtel.

Vers 23h, Cross est réveillé en sursaut : Isaiah a disparu ! La fenêtre du dortoir des garçons est ouverte, et en bas (le dortoir est au premier étage, mais il y a une gouttière à portée de main), des petites traces de pas s'éloignent du bâtiment. Sullivan est prévenu, et rejoint Cross qui a pris de l'avance pour suivre les traces – lesquelles mènent jusque dans le bois du Procès. Ils restent sur la piste à la lueur de leur unique lampe-torche, mais doivent se faire discrets en découvrant qu'ils ne sont pas les seuls à se balader dans les bois la nuit : plus loin devant eux, deux des policiers de la ville, Fletcher père et fils, cherchent eux aussi quelque chose. Sous les yeux de Sullivan et Cross, ils trouvent un petit corps prostré dans une cabane de branchages. Vern Fletcher, le fils, s'apprête à le tuer d'une balle, mais Julius lui enjoint d'utiliser plutôt une grosse pierre, plus silencieuse... C'est alors que Cross braque la torche sur eux, tandis que Sullivan tire un coup de sommation avant de les menacer. C'est raté : Vern riposte, Julius dégaîne à son tour et un échange de coups de feu bref mais foudroyant s'ensuit. Vern et Sullivan s'écroulent dans la neige, Cross n'a que le temps de plonger sur le corps de son ami pour esquiver une balle de Julius, prendre le .38 des mains du privé et faire mouche sur le policier, l'étalant à son tour. Tout danger immédiat pour lui écarté, Cross a la curieuse idée de conserver le corps de Sullivan en le couvrant de neige... Puis, saisissant Isaiah, il sort précipitamment du bois et court vers l'orphelinat pour mettre le garçon à l'abri et appeler un médecin. Or le seul médecin de Dartmouth est le bon Dr Errol Briggs qui soigne les vivants, les morts et les animaux... Briggs accourt au volant de sa Ford T, les deux hommes retournent au bois pour récupérer les trois corps, leur prodiguer les premiers soins, les empiler sur le siège arrière et les ramener à la morgue pour les opérer sur les tiroirs réservés aux défunts.

Au bout de la première heure de soins, Sullivan et Fletcher père semblent tirés d'affaire, mais le fils ne tardera pas à mourir des suites de sa blessure. Entre-temps, Cross est retourné à l'orphelinat pour s'enquérir de la santé d'Isaiah qui est en train de se réchauffer près de la cheminée, et aussi pour vérifier l'intuition qui lui est venue : qu'Isaiah porterait sur lui quelque chose qui, pendant son sommeil, projeterait à l'extérieur ses souvenirs du meurtre de sa mère, avec des conséquences fatales pour des habitants de la ville. Il croit sentir quelque chose sous le col de la chemise du garçon, mais celui-ci se dérobe. Cross remet de plus amples investigations sur ce point au lendemain matin.

Plus tard dans la nuit, Sullivan se réveille sur la "table" d'opération de Briggs, à qui il explique les circonstances du drame et expose les conclusions de son enquête. Briggs semble réceptif, malgré ses objections et son inquiétude suite au meurtre de policiers en exercice. Il propose de garder Sullivan et Fletcher père en sécurité dans la morgue (administrant à ce dernier une bonne dose de sédatif pour cheval), et d'appeler illico un de ses amis qui pourrait tirer tout cela au clair : le shérif du comté.

Au matin suivant, le lundi 17 décembre 1923, les choses s'accélèrent.

D'abord, Briggs surgit dans la morgue – en empêchant les policiers Ingram et Gaunt d'entrer – avec un troisième cadavré transformé : Matthew Edgerton, le boucher, mort avec le visage de Fletcher père.

Quelques minutes plus tard, le shérif du comté et ses deux adjoints arrivent à Dartmouth et vont directement frapper à la porte de la morgue. Ils asticotent un peu Sullivan sur le meurtre de policiers, mais étrangement, ils ne semblent pas si sceptiques en écoutant ce que le privé leur raconte. Puis ils partent tailler une bavette à Gaunt et Ingram.

Enfin, une employée de l'orphelinat vient quérir Briggs pour qu'il vienne ausculter Isaiah après son escapade de la nuit. C'est une idée suggérée par Miss Potter à Cross, afin d'avoir un prétexte pour examiner plus attentivement son corps. Tandis qu'un adjoint garde la morgue et son contenu, et que le shérif et l'autre adjoint continuent de passer les deux policiers sur le gril pour cette affaire de meurtre d'il y a cinq ans, Briggs, accompagné d'un Sullivan vaillant malgré la douleur atroce à son épaule, se rendent à l'orphelinat.

Isaiah résiste à l'invitation du médecin à ouvrir sa chemise, et il faut opérer par la force, pour découvrir un spectacle peu ragoûtant. L'enfant porte un pendentif autour du cou, dont la particularité est que sa pierre est enfoncée dans la chair de la poitrine de son porteur, à une profondeur qui laisse craindre pour la survie de ce dernier... Briggs décide de l'opérer immédiatement. C'est sous les yeux hébétés des citadins et ceux, apeurés, de Gaunt et Ingram que Briggs, Sullivan et Isaiah retournent à la morgue. Une heure plus tard, l'étrange objet – un triangle de pierre grise aux sommets biseautés – est retiré, et Isaiah est assuré de vivre.

La suite tient dans mon billet précédent... ou presque, puisqu'il convient aussi de répondre aux questions d'Azedine :

- Quel est le lien entre Isaiah et ces morts suspectes ? Rien n'a été clairement établi, sans doute parce que les ornières de la raison empêchaient de le faire... La seule chose avérée est qu'après l'opération consistant à retirer ce mystérieux pendentif, Dartmouth a cessé de compter un décès surnaturel chaque nuit. Une hypothèse émise par Cross est que ce pendentif a dû jadis appartenir à Peter Emery, le sulfureux occupant de l'aile ouest du manoir, et qu'Isaiah a dû mettre la main dessus en fouinant dans les ruines. Les "Prodiges thaumaturgiques" lus par La Fayette comportent des références à Peter Emery, mais aucune sur cet objet – pas plus dans d'autres ouvrages, semble-t-il...

- Le 19 décembre, votre client, Nathan Fisk, refait surface. Il vous soutire force détails sur votre enquête et, très satisfait, vous règle vos honoraires. Il émet également le souhait de pouvoir observer le mystérieux pendentif – à vous de décider si vous accédez à sa requête ou non... À ce propos, le pendentif est actuellement en sécurité dans le coffre-fort de l'agence.

- Andrew McCracken a fait honneur à son métier en faisant un récit vibrant et à peu près fidèle de votre enquête et de votre combat pour la vérité et contre la corruption. Problème : n'étant pas vraiment en odeur de sainteté dans les journaux les plus susceptibles de publier son article, il n'a pu le faire que dans son petit journal de caniveau... Celui-ci a cependant été lu, non sans un certain écho, ce qui est toujours cela de gagné, mais ne reste qu'une infime goutte dans le grand moulin de la polémique sur cette affaire.

Bien à vous,

Sm.

Hors ligne Smith

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 265
    • Voir le profil
Re : Cthulhu (Partie)
« Réponse #276 le: mars 29, 2014, 01:11:10 am »
Bonsoir les amis,

Au risque de passer - encore une fois - pour un beau dilettante, je me vois amené à apporter des précisions, mais aussi des ajustements à la partie jouée jeudi dernier. D'ordinaire, cela ne se fait pas, et je m'en excuse. J'ai commencé à imaginer ce scénario en le conditionnant à la participation initiale de Sébastien ; j'ai évidemment dû le retravailler, et quelques détails m'ont échappé. Pour éviter d'aller droit dans un mur d'incohérence et de tarabiscotage inutile, je n'ai d'autre choix que de resserrer quelques boulons. Pas de panique, rien de bien méchant :

- Le cadavre à la morgue avait la peau mate - détail confirmé par le clochard interrogé sur la voie ferrée qui, avec la distance, a cru voir un Oriental poursuivi par trois autres. Le visage sur la photo du passeport semble aussi avoir la peau mate. Le concierge a confirmé que l'occupant de l'appartement était bien l'homme sur la photo, qu'il se faisait appeler Pim Reynders, mais qu'il avait "une tête d'étranger". Quant au Pr Grégoire (prénom : Séraphin), la voix dans l'engin métallique, il vous dit bien avoir rencontré Reynders sur les bancs de ses cours à l'ULB, mais qu'il soupçonnait déjà alors que son étudiant avait des origines orientales - soupçons confirmés par la maîtrise apparente par Reynders d'une langue étrangère, qu'il parlait avec ses mystérieux complices et écrivait dans son carnet.

- L'engin métallique parlant était composé majoritairement d'un seul matériau étonnamment léger, mais a visiblement fait l'objet de quelques ajouts d'un autre métal.

- Merci d'oublier ce que je vous ai dit sur la correspondance new-yorkaise : elle n'existe pas. Tout le courrier trouvé dans la malle venait de Belgique ; Diederik De Bruyn était l'expéditeur, et lui et "le Caporal" étaient de toute évidence impliqués dans des activités inavouables à prétention scientifique.

Encore désolé pour les approximations.

A bientôt,

Sm.

Hors ligne slom

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 471
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Cthulhu (Partie)
« Réponse #277 le: octobre 16, 2014, 05:20:20 am »
j'espère que tout le monde est dispo demain.
Sers l'Empereur dès aujourd'hui, car demain tu seras peut-être mort!

Hors ligne Smith

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 265
    • Voir le profil
Pêche miraculeuse
« Réponse #278 le: octobre 19, 2014, 18:39:15 pm »
Salut à tous,

Ci-après, un petit rappel du message qui, après quelques manipulations, vous est apparu en lettres phosphorescences sur la face vitrée d'une boîte mystérieuse avec un clavier pour excroissance.

À bientôt,

Sm.

----------------------------------------------------------------------------------
GESTIONNAIRE DE PROJET
----------------------------------------------------------------------------------
PROJET "PÊCHE MIRACULEUSE" : ÉTAT D'AVANCEMENT EN DATE DU <date d'aujourd'hui>
----------------------------------------------------------------------------------
* [ RITUEL ] <RÉUSSITE>

LECTURE, APPROFONDISSEMENT ET ASSIMILATION COMPLÉTÉS À 100%.

* [ CADRAN DES GÉOMÈTRES DU CHAOS ] <EN COURS>

RECHERCHES EN COURS DANS LA RÉGION DU LOCH MULLARDOCH. INTERFÉRENCE D'ARCHÉOLOGUES
AMÉRICAINS TROP CURIEUX, DONT IL EST NÉCESSAIRE DE DISPOSER.

* [ TABLE DES LLOIGORS ] <ÉCHEC>

LE LIEU INDIQUÉ ÉTAIT CORRECT, DANS LE DÉSERT DU NOUVEAU-MEXIQUE. MALHEUREUSEMENT,
NOUS AVONS ÉTÉ DEVANCÉS. LE VILLAGE A ÉTÉ VICTIME D'UNE ATTAQUE EXPLOSIVE, ET LA
TABLETTE A ÉTÉ DÉTRUITE DE MANIÈRE IRRÉMÉDIABLE. LES GARDIENS NOUS ONT AFFIRMÉ
AVOIR VU LES PROFANATEURS QUI ONT RÉSISTÉ À LEURS ASSAUTS AVANT DE PARVENIR À
LEURS FINS. ON IGNORE S'ILS ONT COMMIS CET ACTE EN CONNAISSANCE DU PROJET. D'APRÈS
LES GARDIENS, UNE ÉQUIPE DE PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE A PRIS PLACE DANS LES
ENVIRONS DURANT QUELQUES MOIS, AVANT DE REPARTIR PEU DE TEMPS AVANT LA
PROFANATION. C'EST UNE PISTE QU'IL NOUS FAUDRA SUIVRE POUR TIRER CELA AU CLAIR.
L'EXISTENCE DE CES PROFANATEURS CONSTITUE UNE SÉRIEUSE ÉPINE DANS LE PIED DE NOTRE
PROJET, QU'IL NOUS FAUT EXTRAIRE AU PLUS VITE.

* [ GUETTEURS ] <EN COURS>

PREMIERS ÉMISSAIRES ARRIVÉS SUR L'ÎLE. LES PRÉLIMINAIRES PEUVENT COMMENCER.
----------------------------------------------------------------------------------
YOG SOTHOTH NEBLOD ZIN !
« Modifié: octobre 19, 2014, 19:05:14 pm par Smith »

Hors ligne slom

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 471
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Cthulhu (Partie)
« Réponse #279 le: novembre 27, 2014, 22:30:22 pm »
Donc après discussion avec Zed et smith, on a décidé, de recruter 2 nouvelles personnes pour l'agence, une secrétaire et soit un détective en plus soit le perso de seb (qui pourra servir comme pnj nous permettant de faire des enquêtes pour nous, si nous somme déjà en enquête).
Ensuite on change de loco, notre ami riche va s'en occuper.

Et pour finir qui lit quoi.
Sers l'Empereur dès aujourd'hui, car demain tu seras peut-être mort!

Hors ligne taredevac

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 267
  • Sexe: Homme
  • Piyo Piyo
    • Voir le profil
Re : Cthulhu (Partie)
« Réponse #280 le: décembre 03, 2014, 15:15:07 pm »
Excellente Idée.
"Piyo Piyo"

Hors ligne Smith

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 265
    • Voir le profil
La Bibliothèque Perdue est ouverte
« Réponse #281 le: décembre 03, 2014, 21:54:56 pm »
Ph'nglui à tous,

Quelques informations récapitulatives ou éclairantes s'imposent sur les ouvrages que vous avez récupérés dans la maison Scott, avant que vous ne les ouvriez par inadvertance (oups, vous avez déjà lu les frontispices).

Cultes sans nom est un ouvrage relié en cuir et assez amoché, apparemment une édition bon marché d'une maison londonienne, Bridewell, datée de 1845. Il est signé par un certain Friedrich Wilhelm von Junzt, et traduit de l'allemand.

Révélations de Glaaki est en fait le volume 5 ("V") d'une série éditée chez Supremus Press (Londres) en 1865. Une note manuscrite glissée face au frontispice indique que pour accéder aux autres volumes, il faut en référer au Maître Scott...

Le Culte des Goules est un manuscrit non daté. La première page a le bon goût de mentionner qu'il s'agit de la traduction anglaise d'un ouvrage français d'un certain François-Honoré Balfour, comte d'Erlette. Fitzgerald, ce nom t'évoque une vieille légende qu'on t'a racontée en famille : celle d'un aristocrate excentrique originaire d'une région obscure de l'Auvergne, au centre de la France, et qui aurait été mêlé à quelques scandales lors de ses passages à Paris, avant d'être retrouvé dans son domaine, décédé dans des circonstances aussi atroces que mystérieuses.

Cthulhu dans le Necronomicon s'avère la retranscription manuscrite d'un travail universitaire. L'auteur originel est désigné comme "le Docteur", mais pas nommé, pas plus que l'université à laquelle il appartient.

Le mystérieux Necronomicon est un manuscrit en grec.

Quant aux trois derniers ouvrages, je ne ferai qu'un rappel. En passant la Porte d'Argent, Le Catéchisme des Chevaliers du Vide extérieur et Les Mystères sacrés du Grand Retour sont des ouvrages en anglais, typographiés et reliés récemment, de bonne facture quoique pas par une imprimerie professionnelle. Ni auteur ni maison ni date d'édition ne sont mentionnés.

A bientôt,

Sm.

Hors ligne slom

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 471
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Cthulhu (Partie)
« Réponse #282 le: décembre 06, 2014, 18:24:28 pm »
Perso je vais me mettre a lire le livre sur les "Cultes sans nom".

Je vous laisse les autres, faut pas déconner déjà que j'ai un SM de méduse...
Sers l'Empereur dès aujourd'hui, car demain tu seras peut-être mort!

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Slom (Modérateur: slom)  |  Cthulhu (Partie)
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !