gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102382 Messages dans 7485 Sujets par 904 Membres - Dernier membre: Helenavtj juin 02, 2020, 10:16:06 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Tozo  |  Carnet de commandes de R.C.
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Carnet de commandes de R.C.  (Lu 1678 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

csebastien

  • Invité
Carnet de commandes de R.C.
« le: juillet 09, 2010, 16:24:39 pm »
1. Délit de sale goule


Je résume : le crâne d’un légendaire chasseur de goules mort il y a vachement longtemps a été volé par nos soins et livré à Elliott Atwater, un sympathique érudit qui s’est finalement révélé une créature aussi hideuse que mal intentionnée.

La bonne nouvelle, c’est qu’Atwater est mort. La mauvaise, c’est qu’un de ses comparses, Mister Bellemore (quel nom !), a réussi à se volatiliser avec le crâne (greffé sur je ne sais quel humanoïde à la peau épluchée). Pour retrouver leur trace et y voir un peu plus clair, j’essaierais bien de contacter les autres goules, celles qui ont également cherché à interrompre le rituel… mais je sens bien que cette idée n’enthousiasme pas V. et Miss Blanche.

Quant à la Santa Hermandad, elle n’a servi à rien et est arrivée trop tard. Il y a comme un froid désormais entre nous et les fanatiques de la « sainte fraternité » : un certain Père Steiner accompagnait ces grenouilles de bénitier, et il a démasqué notre ami Poilu (ils nous l’ont même abîmé, ces connards). Ils nous ont laissé partir, mais si nos chemins se recroisent, ça risque de barder…
« Modifié: juillet 09, 2010, 17:37:06 pm par csebastien »

csebastien

  • Invité
Enfin du nouveau
« Réponse #1 le: juillet 09, 2010, 16:25:01 pm »
Ce midi, Scarel & John Heskel m’ont embarqué alors que je m’apprêtais à déguster un succulent repas en compagnie de V. Ils m’ont amené jusqu’à leur patron. Je m’attendais à ce que cette ordure obèse de Big Mouth Daddy me refasse la leçon, mais à la place il m’a donné des infos sur la mort de Senn. Big Mouth lui aurait envoyé un certain Francky Culano, un putain de Rital psychopathe, pour récupérer une « taxe » sur l’alcool. Il se trouve que Culano est certainement une des dernières personnes à avoir vu les O’Keefe vivants… et qu’il s’est depuis établi à Cuba pour monter son propre trafic d’alcool.

Bien entendu, Big Mouth ne m’a pas donné ces infos gratos : il ne m’aide que parce qu’il espère que je vais dessouder son concurrent. J’ai beau me méfier de ce porc, son tuyau m’a redonné espoir. J’ai convaincu V. de m’accompagner (le Poilu avait à faire de son côté, et je n’ai pas voulu entraîner Miss Blanche dans un voyage sans doute dangereux). On embarque demain matin sur le Desdemona, un rafiot de Big Mouth à destination de Cuba. Paraît que c’est sympa, Cuba, en cette période de l’année.

Je ne pense pas que Culano soit lié au meurtre de Charles et de sa famille, mais si c’est le cas… je compte bien lui payer un aller-simple au paradis des Ritals.
« Modifié: juillet 09, 2010, 17:40:01 pm par csebastien »

csebastien

  • Invité
Saloperie de célébrité
« Réponse #2 le: juillet 09, 2010, 16:25:29 pm »
Après deux jours en mer à vomir avec V., le Capitaine Luciano Caltti nous a déposés sur une petite plage cubaine. Il nous retrouvera plus à l’ouest dans huit jours, et se barrera au bout de cinq jours d’attente.

Mais ça a mal commencé : Santa Lorca, capitaine de l’armée cubaine, nous attendait avec toute une troupe (et un salaud de sergent à qui je referais bien le portrait…) et nous a embarqués. Il était au courant de ma venue (décidément, je suis connu partout !) Je ne sais pas qui l’a informé, mais si je mets un jour la main sur le salopard qui m’a vendu, il finira trop troué pour servir de passoire…

Santa Lorca nous a proposé un deal : on doit capturer et lui ramener un navire (le Willsdorf) contenant une cargaison d’armes illégales, et qui se cache dans une province voisine (Matanzas). Rien que ça ! En échange, il nous laissera aller et venir et ne nous empêchera pas de nous rendre à Santi Spiritus, là où crèche Culano. Grand seigneur, cet enfoiré… Et si on refuse… bon, il nous a pas vraiment laissé le choix en fait, alors on a accepté. J’ai juste réussi à négocier qu’on pourrait faucher quelques armes au passage. Tant qu’à être piégés, autant qu’on gratte un peu de fric au passage.

Comme chauffeur et traducteur, Santa Lorca nous a collé un civil, un certain Raul Lancias, un type visiblement compétent.
« Modifié: juillet 09, 2010, 17:41:19 pm par csebastien »

csebastien

  • Invité
Les affaires sont les affaires
« Réponse #3 le: juillet 09, 2010, 16:25:49 pm »
Enfin arrivés à Matanzas, où on devrait trouver la trace du Willsdorf et de son capitaine, un certain Hermann Krenz. On s’est fait passer pour des marchands d’armes : Herr Gregor et son fidèle garde du corps Roland McMuffin. Avec une couverture comme ça, on est insoupçonnables.

Raul nous a fait rencontrer un chef de bande du coin, Toto Guillero, un salaud mais malin et ambitieux. Ça a pas été une mince affaire, mais on a réussi (malgré l’impulsivité de V.) à le convaincre de nous aider, en échange d’une commande de 30 fusils à pompe, en attendant une bonne quinzaine de Thompson (Guillero a gardé celle que j’avais amenée avec moi, « en gage de confiance »). Ça va pas forcément être simple d’étendre mon trafic jusqu’à Cuba, mais maintenant que je connais un contrebandier (Caltti), que j’ai des contacts avec les militaires (Santa Lorca) et que j’ai trouvé un intermédiaire (Raul), ça devrait pas être impossible… En tout cas, si ça foire, je perdrais pas grand-chose, et si ça marche ça devrait rajouter un peu de beurre sur les pommes de terre.

Guillero nous a filé les tuyaux suivants : 1/ le Willsdorf mouille près d’un petit village de pêcheurs : 2/ le capitaine Krenz est un ivrogne, le vrai patron serait le trafiquant d’armes, Pascal Desclein ; 3/ l’équipage serait constitué d’une vingtaine d’hommes, très certainement des durs à cuire. Pour nous aider, Guillero nous a « loué » deux de ses hommes, dont Pedro qui a l’air d’un gars solide. Maintenant, à nous cinq, est-ce qu’on parviendra à s’emparer du Willsdorf et à le ramener jusqu’à cette ordure galonnée de Santa Lorca ? En tout cas, j’espère que ça ira vite, parce qu’il me tarde d’aller frapper à la porte de Culano et de pouvoir rentrer à la Nouvelle Orléans.
« Modifié: juillet 09, 2010, 17:43:22 pm par csebastien »

Hors ligne Lézard

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 750
    • Voir le profil
Re : Carnet de commandes de R.C.
« Réponse #4 le: juillet 09, 2010, 17:23:33 pm »
Ha ! C'est horrible !

Mister Bellemore (quel nom !), a réussi à se volatiliser avec le crâne (greffé sur je ne sais quel humanoïde à la peau épluchée).


Quant à la Santa  Hermandad  , elle n’a servi à rien et est arrivée trop tard.

Ce midi, Scarel & John Heskel m’ont embarqué alors que je m’apprêtais à déguster un succulent repas en compagnie de V.

mais à la place il m’a donné des infos sur la mort de Senn.

certain Francky Culano

le Capitaine Luciano Caltti

Santa Lorca, capitaine de l’armée mexicaine (sans comentaire)

dans une province voisine (Matanzas)

un certain Herman Krenz

Toto Guillero, un salaud mais malin et ambitieux.

le vrai patron serait le trafiquant d’armes, Pascal Desclein


csebastien

  • Invité
Re : Carnet de commandes de R.C.
« Réponse #5 le: juillet 09, 2010, 17:31:09 pm »
Ah, j'ai jamais dit que mon perso savait écrire les noms propres non gaéliques, ni qu'il savait faire la différence entre tous les pays latino-américains (c'est super compliqué pour un Irlandais de s'y retrouver !)

Bon, je vais corriger ça...
« Modifié: juillet 09, 2010, 17:44:00 pm par csebastien »

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Tozo  |  Carnet de commandes de R.C.
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.17 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !