gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102246 Messages dans 7462 Sujets par 810 Membres - Dernier membre: Tribal février 19, 2019, 11:31:40 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Légende des Cinq Anneaux  |  IdF - Dragomir (Modérateur: Dragomir)  |  [Eté 02]
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: [Eté 02]  (Lu 178 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Derdre

  • Newbie
  • *
  • Messages: 43
  • Sexe: Femme
  • de la Guiness et du sang pour une Irlande libre
    • Voir le profil
[Eté 02]
« le: octobre 29, 2018, 20:51:23 pm »
Takeda étant mal en point suite à sa nuit de débauche, Kyosuke présidera la cérémonie du thé. Shineba et sa fille arrivent en milieu d’après-midi. Après un accueil mitigé suite à une inélégance de Kyosuke ce dernier se rattrape grâce à sa prestation. Finalement, notre hôte aborde le sujet fâcheux ; plusieurs pistes sont avancées et tout aussi vite abandonnées. Shineba pense que l’auteur (un courtisan ?) souhaiterait faire annuler le mariage de sa fille, afin de pouvoir profiter de la place vacante et de l’influence maternelle (d’où un message personnel et non une annonce publique et donc infamante). Mukaï nous fournira la liste du personnel ayant travaillé sur le chantier de la maison, ainsi qu’une liste des personnes pouvant  vouloir une alliance avec lui (au cas où l’accès au port serait le motif des pressions). Alors que Shinéba met fin à la séance, incontinent,  Arimako me retient et m’informe du vol d’un pendentif en jade et or offert par Mukaï le soir du dépôt malvenu ; Je la rassure quant à sa restitution. J’aborde rondement Shineba pour qu’elle m’accorde la faveur de la compagnie de sa fille pour une visite de la cité et quelques achats ; un peu suspicieuse, elle acquiesce et me propose de me faire parvenir un laissé-passé pour les Ekohikei (les districts à l’intérieur des murs mais pas la cité interdite).
En fin d’après-midi, Saïgo détale pour patrouiller et revérifier, à nouveau, les alentours. Norihisa quant à lui disparaît  afin de se renseigner sur le fonctionnement des geishas. Une seconde enquête auprès du personnel, apprend à Kyosuke, que le personnel avait reçu ordre de ne communiquer aucun détail sur la maisonnée. Un jardinier, Takigué, semble hésitant, puis avoue qu’il aurait, tout à fait, pu être interrogé sous l’effet de l’alcool.
Le lendemain nous recevons nos laissé-passé pour les districts voisins. Nous nous rendons chez Ichinore, dans une jolie boutique de jade ; un homme jovial, de petite taille, nous accueille. On se présente et nous passons dans son bureau. Il est détenteur du pendentif d’Arimako qu’il a non seulement fabriqué et vendu à Mukaï mais surtout racheté à une serveuse (Isoko) de la taverne d’à côté (la plus grande fumerie d’Opium de la ville « le Oolong du ruisseau blanc »).  Ichinore nous donne le pendentif et j’acquière un éventail en jade (20 kokus) pour l’offrir à Shineba en remerciement de ses largesses. Norihisa poursuit sa quête de renseignements pour son projet « geisha », père ayant des contacts, Norihisa va lui écrire. En attendant l’ouverture de l’auberge douteuse, il prépare une peinture romantique pour envoyer (avec un poème de Saïgo) à la Daïmyo Renard.
Quant à moi j’inspecte le bijou et la missive. Le bijou me révèle qu’un méchant homme l’a emmené loin d’ici, dans une horrible maison d’opium, et l’a donné à sa maitresse qui l’a revendu. La missive, quant-à-elle, m’avise qu’elle a été écrite par un shugenja, dans un horrible endroit où l’on fume de l’opium ! Je reçois un pli de Shineba, j’ai RDV avec Arimako dans le district Kandjo ; le laissez-passer, pour mon escorte et moi,  est signé par le magistrat d’émeraude Otomo Aki-Ité. Après 2 heures de méditation je récupère.
Mukaï donne à Kyosuke les renseignements qu’il a récoltés. Parmi d’éventuels mécontents, Kasuga Shuga, obtient la première place puisqu’il lui a refusé plus d’espace d’entrepôt (demande étonnante puisqu’en temps que tortue, il a accès à tous les ports et entrepôts de la ville, quoiqu’il en soit il devra être étroitement surveillé).
Tandis que je guette des effets de magie dans l’officine thébaïne, Takeda et Saïgo sont discrètement postés à l’extérieur. La maison de thé expose 4 étages, au RDC une grande salle unique, le deuxième est une coursive ouverte sur le grand salon ; les deux derniers étages ne sont pas apparents. Norihisa s’y rend seul, s’installe à une table, commande du thé et quelques douceurs. Le public est très disparate. Notre puiné s’informe d’Isoko mais étant déjà occupée, une joueuse de Shamisen la remplace, qui plus tard lui propose quelque chose de plus fort. Ils empruntent un escalier discret, du deuxième où des effluves d’opiacés se languissent, installés dans une alcôve, une jeune musicienne lui tient compagnie. Un homme entrouvre la porte par erreur(?) et s’esquive prestement. Norihisa courtise Tanashiko qui finit par lui apprendre que l’homme de la porte, Saru, est l’amant d’Isoko, ce serai un yakusa. Enfin vers 2 heures du matin Norihisa sort, filé par deux hommes, que l’on escorte à distance. Peu avant le point de rencontre les acolytes s’en vont ; alors que je vais le signaler à notre chevaucheur de dragon, Kyosuke et Saïgo les poursuivent,  notre benjamin se fait distancer tandis que notre puiné et moi revenons sur mon jumeau. Les pourchassés gardent leur avance et rejoignent six gars tatoués sur une placette. Immédiatement nous rebroussons chemin, mais quatre bandits nous poursuivent et deux traquent Norihisa, qui s’était esquivé pour pourchasser, les 2 premiers sycophantes, par les toits. Ils s’aventurent jusqu’au temple de la nuit.
Un courant d’air me permet de retrouver la trace de Norihisa pour le rejoindre dans ce lieu exécrable. Saïgo se poste à l’entrée, le duo d’ainés se rend à l’arrière où deux hommes escaladent le mur pour sortir et que, respectivement, nous transperçons ; une troisième silhouette s’annonce apparaît et frappe l’un des deux blessés : Norihisa. Kyosuke assomme le second. C’est le moment que Saïgo choisit pour nous rejoindre. Le thériaki du groupe reconnait alors un des deux invalides : Saru !
Ithe mé an Bhéarla

Opale Campagnes  |  Légende des Cinq Anneaux  |  IdF - Dragomir (Modérateur: Dragomir)  |  [Eté 02]
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !