gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
 
gfx gfx
gfx
102357 Messages dans 7487 Sujets par 905 Membres - Dernier membre: pepeARea février 22, 2020, 02:05:46 am
*
gfx*AssociationDonsForumMessagesgfx
gfx
Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Dragomir - Dublin's chronicle  |  Campagne : résumé des épisodes (Modérateur: Dragomir)  |  [E1] Ou des gens meurent
gfx
gfxgfx
 

Auteur Sujet: [E1] Ou des gens meurent  (Lu 1230 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Mat

  • Newbie
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
[E1] Ou des gens meurent
« le: avril 28, 2013, 22:02:29 pm »
Rincevent, j’ai un trou de mémoire sur ton perso, tu m’excuseras, j’ai noté les noms au dos de ma feuille, donc j’ai plus la liste :D (Et Dragomir a noté de tous les persos sauf le tien, c’est vicelard).
Bis pour la plupart des PNJ bien entendu.
Le résumé est partial, incomplet, de mauvaise foi, et il le vit bien.



L’ensemble des joueurs sont convoqués au « Molly Mallone », Pub de Dublin, ou leur est offert une pinte. Luther est content parce qu’il voit du monde, Derdre est contente parce qu’on a laissé une femme entrée dans un bar, Rincevent est content parce que c’est un paysan, et Ryan est content de pouvoir picoler à l’œil.

Après une rapide explication de la mission du lendemain par un agent de l’indépendance (J’ai plus son nom, O’truc donc)(Vous allez au dock, vous chargez des caisses d’armes au maquereau et vous les ramenez à une ferme), Ryan s’en va se finir dans d’autres bars plus proches du port (et donc moins chers) tandis que ses acolytes discutent d’un plan pour obtenir la voiture. Luther bosse dans un garage, ce qui va faciliter les choses, tandis que Derdre sait conduire (Femme au volant…La noblesse n’a aucun sens commun visiblement).

Le groupe se retrouve le lendemain au quai, commence à charger la marchandise quand une descente de police surgit et empêche de terminer tranquillement le transbordée du matériel. Après qu’un officier de police désappointé ait ouvert 5 caisses de maquereaux (Spas faute de lui avoir dit pourtant), ces derniers s’en vont, navré les gars, n’hésitez pas à repasser quand vous voulez, on adore ranger vos merdes.

O’truc surgit alors à dos de voiture (si, c’est possible) et dit à tout le monde d’embarquer et d’enfiler de pas très seyants costumes de soldats Brittons. Visiblement il y a un traitre dans l’organisation, et il est temps de lui faire payer, tout en faisant porter le chapeau aux anglais. On arrive à la ferme (paumée, mais est il besoin de le préciser ?) du traitre ou l’on doit l’éliminer sous le regard de sa femme et de son fils. Hélas, Luther, qui a un BEPC en morale se dit que non, il est plus dans l’armée, alors obéir aveuglément, salsifi quoi ! S’en suit une scène épique qui a du traumatiser à vie chaque observateur (la femme et le gosse) de la scène, ou un soldat anglais braque avec son arme un officier anglais, tandis qu’un autre soldat le tient en joue (Ryan).
Après avoir refusé de tuer le traitre malgré les injonctions de O’truc, et avoir vécu un débat épique à base de «Mais tu vas faire ce qu’on te dit au lieu de nous faire passer pour des cons. », « Non, ce n’est pas cela la justice, organisons un procès. », le traitre est embarqué dans la voiture pour être interrogé plus loin.
Plus loin (Coin perdu, donc y a pas eu trop de route à faire hein), le traitre déclare travailler avec nous (Aka les mangeurs de sauce à la menthe), mauvais choix. Un procès est organisé, ou les gens lèvent la main pour le déclarer coupable (4 pour, 1 neutre), suite à quoi il est exécuté. (Surprise hein)
O’truc nous ramène en ville en nous expliquant qu’il est quand même pas super satisfait des conneries de Luther, tandis que Luther signifie qu’il aimerait se voir expliquer le pourquoi du comment des opérations. Au final tout le monde mange un truc et une nouvelle mission est confiée à notre groupe de perdants.(Oui, trimballer des caisses de maquereaux puis foirer l’expédition punitive, ça ne rentre pas dans la case des gros succès).

La seconde mission va consister à aller visiter un trou à 200 bornes de Dublin (Quitte à voir des moutons, y avait ptet plus prêt quand même) ou un certains Malcolm, compagnon d’arme, a disparu en ayant échoué dans sa mission (faire péter la mairie anglaise du coin).

Après un trajet en train, terminé en bus, et les poches pleine de thunes (150 livres, ça fait un paquet de putes sur les docks, je vous le dis), le groupe s’installe au Bed&Breakfast local, parce que le choix local est modéré. Tandis que Derdre se renseigne sur les opportunités médicales des environs (minables), Luther se renseigne à l’Hotel de la ville, et Ryan fait la tournée des bars, à la recherche d’informations sur le blondin disparu (Malcolm). L’enquête fait chou blanc, mais à tout le moins Ryan a passé une bonne soirée. Rincevent était allé faire une sieste.

Le lendemain, le groupe poursuit ses investigations, Ryan et Rincevent cherche du boulot à la distillerie locale pour se méler aux locaux, Derdre va voir l’apothicaire pour parler des opportunités médicales des environs (très mauvaises), tandis que Luther va à la mairie. « Ah oui, on a vu passer un blondinet avec les frères Smith, ils viennent souvent au bar d’en face. » Fort de cette information, le groupe décide de suivre un des frères smith qu’ils repèrent dans le bar, avant de décider d’aller lui rendre visite le lendemain en voiture. Derdre conduit (bah voyons…).

Une discussion amical s’ensuit entre Luther et l’ainé des Smith, à base de « Je voudrais vous acheter du terrain. », « Nop. » « Vous avez vu un blondin ? » « Nop. »,  « Vous voulez 50 livres ? » « Nop. ». Le groupe, doté de ces intéressantes non informations décide de faire une reconnaissance de la grange dans la foulée, en arrivant par le bois derrière la propriété des Smith. Ryan et Luther pénètrent dans la grange (non, ce n’est pas sale), et tandis que Luther remue de la paille, Ryan fait très exactement la même chose, mais mieux, du coup il trouve un sac contenant de la dynamite. Genre le sac qu’aurait du avoir Malcolm.

On peut donc désormais faire péter la mairie, wouhou.

Nos deux comparses, voleurs mais droits, cela va sans dire, se carapatent en speed, avant de discuter avec le reste du crew de la suite à donner aux aventures. Il est décidé de fouiller la maison des Smith durant leur absence (quand ils vont picoler quoi), en espérant y trouver Malcolm. C’est donc à la faveur de la nuit que le groupe rentre chez les Smith, suite à quoi ils retrouvent Malcolm. Plus loin, dans les bois, et putréfié, il n’y avait rien dans la maison en fait. Malcolm est donc mort, et les Smith l’ont tués (Que le type étonné lève la main, bien, si vous voulez bien sortir maintenant…).

Le groupe décide donc de rentrer à l’hotel, faire péter la mairie, et se tirer à Tripoli par le premier avion, parce que le climat local est vraiment trop naze. Il se trouve qu’après avoir pété une fenêtre et posé la charge explosive (Minutée pour exploser à 6h du matin), le groupe aperçoit les Smith se dirigeant vers le Bed and Breakfast, certains se sentent un devoir de protéger la logeuse, d’autres veulent des réponses sur le pourquoi du meurtre, tandis que certains s’en foutent, mais ne savent pas conduire.

Tandis que Derdre fait diversion « Ola messieurs les beaux fermiers, ma voiture est en panne. » le reste du groupe assomme proprement les paysans, version « si tu te réveilles, tu vas avoir tellement mal que tu vas regretter d’être en vie. »

Le groupe s’en va dans la campagne (C’est bien l’Irlande, ces hectares de… rien) bien décidé à faire parler les frères, ce qui se produit, et que nous pouvons résumer ainsi :
« Pourquoi l’avoir tué. »
« Il était bourré, on l’a ramené, on a vu la dynamite dans sa chambre, on lui a proposé de faire sauter la banque, il a pas voulu, on l’a tué. »
Oui, leurs grammes d’alcool dans le sang est probablement supérieur à leur QI.
S’en suit une deuxième forme de procès, ou Luther en tue deux, sur quoi Ryan enchaine vite le troisième, dès fois que quelqu’un se mette à tergiverser pendant trois heures sur « Tous les hommes sont ils coupables/Quid du libre arbitre/Pouvons nous être juge et parti/Autre interrogation philosophique qui bloquera le groupe avec un otage pendant trois plombes le temps de convaincre le pied tendre qu’il faut le tuer.».

Fier… Bon, disons qu’ils en avaient à tout le moins terminé, le groupe se dirige vers la gare, ne tenant pas trop à être en ville quand la bombe explosera.(Foies jaunes)
Après un trajet du retour assez calme (la nuit a été assez longue il faut dire), le groupe est chaleureusement accueilli par O’truc, qui les félicite pour leur réussite, demande des renseignements sur Malcolm « Comment il va ? » « Bêtise mortelle, ça l’a tué. », avant de déclarer que ce soir, ils rencontreront son boss, et que l’IRA est officiellement crée. Super, picolons pour fêter ça.
A 21h, le groupe rencontre donc le boss de O’truc, O’machin (O’flannighan ?) qui les fait picoler comme des trous. Même Ryan se dit qu’il va avoir une gueule de bois, ce qui le situe à 9 sur l’échelle du coma éthyliques, et le groupe s’endort sur le sol, comme des grosses larves. Ils sont ensuite réveillés sanguinolents, tandis qu’un O’Machin plein de sang se penche sur eux, avant de retomber dans le coma pour quelques heures. Un vrai réveil survient alors, et tandis que Ryan se dit qu’il encaisse de mieux de mieux l’alcool, Luther et Derdre aimeraient bien savoir pourquoi O’Machin se lèche les doigts, et pourquoi ils ont des trous dans le cou, et pourquoi ils n’ont plus de pouls.

Les explications de O’Machin s’en suivent « Vous êtes des vampires », ce qui est reçu de diverses manières.
Luther : « Mais vous êtes cinglés, on fait pas ça au gens, nom de dieu ! »
Derdre : « Ca explique le problème des battements du cœur. »
Rincevent : « C’est quel genre d’exploitant agricole ? »
Ryan : « Ah… Il reste du Whisky sinon ? »

Tandis que O’Machin explique les tenants et aboutissants de la vampirisation (Vous êtes immortels, par contre vous allez vomir vos organes dans quelques heures) ainsi que la situation politique locale (Si on découvre que vous existez, vous êtes morts, et le Prince de la ville est doublement votre ennemi vu qu’il est anglais en sus) et les nouveaux pouvoirs associés (Vous pouvez courir super vite, ou dominer les hamsters mentalement), le groupe l’écoute, mi –sidéré, mi inquiet (Quid de nos érections sans sang ? Peut-on encore se bourrer la gueule ? On peut manger des animaux plutôt que des humains ?). Après quoi Ryan annonce que la, il va vomir ses organes, il le sent, et qu’il voudrait une pièce à part. O’Machin décide donc de poursuivre ses explications un autre jour, et laisse le groupe effectuer la pénible transformation.

Bon, je crois pas avoir manqué de points essentiel, donc voila.




Hors jeu :
-L’appartement est superbe.
-Mais pas autant que l’accueil des résidents.
-L’intoxication alimentaire, c’est pas pratique pour jouer quand même. Ceci dit j’ai tenu jusqu’au bout, j’y croyais à peine.
-Le chat a complètement dominé la partie de par son aura.
-Vais me racheter des D10…
-Solitaire, individualiste, inté 4, alcoolique, et je suis même pas à l’origine de 80% des soucis du groupe, franchement…
-Des remarques, n'hésitez pas.
« Modifié: avril 29, 2013, 15:09:35 pm par Mat »

Hors ligne Dragomir

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 269
    • Voir le profil
Re : [E1] Ou des gens meurent
« Réponse #1 le: avril 29, 2013, 14:34:21 pm »
Le nom du perso de Rincevent c'est Franck O'Quelquechose il me semble.
Votre contact c'est John O'Flinn et celui qui vous a étreint c'est Flagherty.

C'était assez poilant comme partie et je suis fan du BEPC en morale !  ;D
Sinon, ça c'est passé comme tu as dit, je ne vois pas où il y a de la mauvaise foi.


PS : J’espère que tu t'es bien remis, la prochaine fois, si tu es encore malade, on fera un feu de cheminée et on te soignera avec un bon whisky irlandais ! Remarque, même si t'es pas malade on peut le faire quand même.

Hors ligne Mat

  • Newbie
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : [E1] Ou des gens meurent
« Réponse #2 le: avril 29, 2013, 15:05:50 pm »
Rincevent te confirmera que j'allais un peu mieux dimanche. La c'est presque passé. Normalement je suis malade une fois par an, donc tranquille jusqu'en 2014.

"Etreint', c'est une manière vachement élégante de résumer l'action un mec qui nous a tué/refilé une malédiction/pompé 4 litres de sang/s'est bien foutu de notre gueule.  ;D

Hors ligne Dragomir

  • Moderator
  • *****
  • Messages: 269
    • Voir le profil
Re : [E1] Ou des gens meurent
« Réponse #3 le: mai 22, 2013, 18:59:39 pm »
Entre la fin de la dernière partie et la prochaine, deux jours (en terme de jeu bien entendu  :P ) se seront écoulés alors mais qu’est-ce qu’il s’est t’y donc passé pendant ces maudits deux jours tabernacles !

S'il n'est pas certain, au début de l'année 1919, que le Dáil (organe législatif irlandais) avait l'intention d'obtenir l'indépendance par des moyens militaires et si la guerre n'était pas explicitement mentionnée dans le manifeste du Sinn Féin, un incident eut lieu le 21 janvier 1919, le jour même où le Dáil se rassemblait pour la première fois.
Le 21 janvier 1919 à Soloheadbeg, dans la banlieue de Tipperary, plusieurs membres de l'IRA menés par Seán Treacy, Seamus Robinson, Sean Hogan et Dan Breen abattirent deux officiers de la police royale irlandaise, James McDonnell et Patrick O'Connell qui escortaient un transport d'explosifs. « Nous avons choisi d'agir délibérément après en avoir longuement discuté entre nous. Treacy en était arrivé à la conclusion que le seul moyen de déclencher une guerre était de tuer quelqu'un et nous voulions déclencher une guerre donc nous avons décidé d'abattre des policiers qui nous semblaient appartenir à la plus importante branche des forces ennemies. Notre seul regret à la suite de l'embuscade était qu'il n'y avait que deux policiers au lieu des six auxquels nous nous attendions. »
Cette action est considérée comme le déclencheur de la guerre d'indépendance. Deux jours plus tard, South Tipperary est déclaré Zone Militaire Spéciale sous l'égide du Defence of the Realm Act (Loi sur la défense du Royaume). La guerre ne fut pas formellement déclarée par le Dáil avant plusieurs mois, mais le 10 avril 1919, il annonça que : « En ce qui concerne les prisonniers républicains, nous devons toujours nous rappeler que ce pays est en guerre avec l'Angleterre et nous devons les considérer comme des victimes nécessaires de ce grand combat ». Le 11 mars, le président du Dáil Éireann, Éamon de Valera, accepta formellement l'existence d'un « état de guerre avec l'Angleterre. »

6-2= la tête à Neuneu (ou : quand la petite histoire fait chier la grande).
Suite à l’explosion de la mairie de Tipperary le 19 janvier 1919 (laquelle n’avait fait aucun blessé, rappelons-le), la police locale s’est lancée à la recherche de 3 hommes (sans couffin) et une femme (les seuls étrangers dans la ville au moment des faits) pour l’attentat contre la mairie ainsi que le meurtre/exécution des trois pauvres frères SMITH (paix à leur âme paysanne). La police recherche donc activement un certain Ryan O’LEARY (nom sous lequel Luther-Mash est descendu à l’hôtel situé juste à côté de la dite mairie).
La police anglaise ayant dû diviser ses troupes pour la recherche des terroristes, il n’y avait donc plus que deux agents des forces de l’ordre (d’origine irlandaise en plus) pour escorter une petite cargaison de dynamite. Raison pour laquelle une des branches de la toute nouvelle IRA n’a pu assassiner que deux policiers au lieu des six escomptés.
Et c’est ainsi que le premier fait d’arme officiel de la toute jeune IRA (dont le bras gauche ignorait encore ce que faisait le droit) ne fut pas une action d’éclat (merci les PJs).

Hors ligne Mat

  • Newbie
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : [E1] Ou des gens meurent
« Réponse #4 le: mai 23, 2013, 09:37:40 am »
Je savais bien que ça allait me retomber dessus cette utilisation de nom. Tss.

M'en fiche, je suis mentalement prêt pour dimanche.

Opale Campagnes  |  Archives  |  IdF - Dragomir - Dublin's chronicle  |  Campagne : résumé des épisodes (Modérateur: Dragomir)  |  [E1] Ou des gens meurent
 

gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
Helios Multi design by BlocWeb
gfx
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP XHTML 1.0 valide ! CSS valide !