Opale Campagnes

Shadowrun => IdF - LinKendel => Discussion démarrée par: LinKendel le février 03, 2017, 21:53:11 pm

Titre: RUN 7 - L'enlèvtraction
Posté par: LinKendel le février 03, 2017, 21:53:11 pm
Quelques jours s’écoulèrent au cours desquels chacun s’occupa. Jake repris ses recherches sur les disparitions de runners et nous informa qu’apparemment ce ne sont pas seulement les runners qui disparaissent mais également du quidam moyen (en quantité marginale)… Le seul point commun de ces disparitions est que tous savaient se battre. De là à ce que l’on apprenne qu’une (méga-)corps (ou Etat/secte/gang/mafia/…) fait des recherche pour développer des combattants améliorés… Alors qu’il s’occupait de la numérisation et lecture du livre du lieutenant d’Acid, Ian fut contacté pour un contrat durable par Mrs Lee avec une rémunération fixe de 1.000 nY/jour/personne avec un complément indemnitaire annexe (CIA) en fonction de la réalisation d’objectifs. Il s’agirait de protéger et sécuriser un quartier (populaire) de Seattle. Après quelques recherches sur la matrice (par votre serviteur), très peu d’informations étant disponibles la conclusion rapide est qu’elle bosse dans l’illégalité et fait disparaître ses traces… A priori cette Mrs Lee travaillerait pour une mafia italienne et elle apparaît dans différents dossiers de Knight Errant, sans avoir jamais pu être mise en cause. En parallèle de ces recherches sur Mrs Lee, j’ai poursuivi les recherches sur Acid, le programme dans lequel elle était engagée en prison avait pour but d’inverser certaines tendances des sujets par traitements à base de sorts, de produits chimiques et d’une nouvelle interface neurale. A force de pousser le programme celui-ci a mal tourné avec de violents cas de retournement de situation, en diminuant de façon excessive les traits de caractère, ceux-ci ont été « contre-expertisés ». Ainsi cent-pattes avait initialement la phobie des insectes et Acid – comme vu plus tôt – était une écolo convaincue… D’ailleurs, ce programme était la branche extérieure (un peu déviante) d’un produit initialement destiné à améliorer la productivité des cadres corpos…
 
Nous avons donc pris contact avec Mrs Lee qui nous a fixé rendez-vous dans un club du quartiers objet du contrat. Ian et Jake se sont rendus à l’entretien tandis que je les accompagnait matriciellement. Ce club, le « Dollar », présente une ambiance particulière, noir et bordeaux, presque mafieuse, avec un coin VIP à l’accès très réservé. A l’intérieur du carré VIP, au centre d’un groupe de métahumains, la personne apparaissant comme ‘puissante’ était une humaine de 60-70 ans vêtue d’une robe chinoise et coiffée d’un chignon. Face à elle un elfe, apparemment très embêté. En s’approchant, les deux compères m’indiquèrent qu’aucun son ne filtrait, le coin était insonorisé. Lorsqu’ils furent autorisés à pénétrer dans le coin VIP (après avoir montré patte blanche), ils me rapportèrent les propos de l’elfe. Celui-ci était désolé (mais vraiment beaucoup) et son interlocutrice très énervée. Lorsqu’elle lui lança un coup d’œil un de ses garde du corps se dirigea derrière l’elfe. Après quelques instants celui-ci s’effondra, mort ou assomé.
C’est alors que la ‘vieille’ regarda le groupe et qu’une jeune asiatique jolie lui glisse quelques mots à l’oreille. Elle leur fait signe de s’avancer et leur explique qu’elle vient d’avoir un mauvais entretien. Elle leur propose alors d’attendre pour débuter l’entretien d’autant plus que le spectacle est sur le point de débuter. D’ailleurs, parlons-en de ce spectacle : de très jeunes demoiselles (fort charmantes), tout de rose vêtues et dont les manches bouffantes/tombantes/… changent de couleurs et de motifs. Le tout venant composer décors et paysages au gré des mouvements, dans un thème « campagne asiatique ». Au vu de l’effort fourni et de la qualité de la prestation (peu évidente tant physiquement que techniquement), ces filles ont surement été modifiées, améliorées…
Au bout de 30-40 minutes le spectacle se termine. La vieille femme explique alors aux deux zouaves présents (je suis pour ma part la conversation grâce aux améliorations de Ian) être à la recherche de « mains neutres », de personnes volontaires pour redresser la situation dans le quartier (nous faisant implicitement comprendre que tout ce que nous entreprendrions ne serait pas forcément légal).  Elle a besoin d’une équipe neutre, aux compétences très différentes qui s’attacherait de façon durable à augmenter la satisfaction globale des habitants du quartier. Il s’agirait de travailler pour l’intérêt commun sans que l’on puisse nous relier à elle. Son offre financière est une rémunération de base à 1000 nY/jour (je n’ai pas très bien compris si c’était par personne ou non… et si elle sait que nous ne sommes pour le moment plus que 3). En plus de cette rémunération fixe, il y aurait un bonus pour certains objectifs particuliers à négocier avec Mrs Lee. La réponse de l’équipe est attendue pour ce jour (c’est pas comme s’il était pas déjà presque 22h…) et que le début du contrat ne pouvait pas être décalé à plus de 7 jours.
Après leur avoir signifié la fin de l’entretien, Jake et Ian échangent un peu plus avec Mrs Lee dans un bureau à part qui leur liste déjà quelques missions potentielles : une augmentation du nombre de personnes sous BTL (et implicitement du nombre de vendeurs) faisant que de moins en moins de gens bossent, des gangs de jeunes qui tabassent des personnes au hasard ou des problèmes de vols jusqu’alors inconnus…
 
Ayant terminé l’entretien, et après un bref conciliabule Ian appela la dernière personne nous ayant proposé un run au salon guntech. Il s’agit d’une exfiltration dans une arcologie de Shiawaze. Le but est d’exfiltrer un cadre de façon visible, simulant un enlèvement, de façon à ce que sa famille n’ait pas d’ennuis. De façon à ce qu’il puisse choisir jusqu’au dernier moment, il portera (ou non) un signe distinctif signifiant qu’on peut l’exfiltrer. Quelle que soit l’issue (exfiltration ou non), il y aura rémunération. Le site est un site de haute sécurité et la rémunération proposée de 6k nY pour 4. Après négociation, Ian obtient une rémunération globale de 30knY.
Après avoir récupéré un fichier avec plus d’informations il apparait que la cible est un certain James (quel beau prénom) O’Conors – humain avec une gueule asiatique, comme quoi… Le signe distinctif serait une fleur portée à la pochette de son costume.
 
 
Titre: Re : RUN 7
Posté par: LinKendel le février 03, 2017, 22:36:49 pm


Par moi:

Nos runneurs favoris sont décidément très avares car ils décident d'accepter les deux runs. Le premier, proposé par la mafia vise à "améliorer" un quartier. Le second, qui se fera avant, a pour but d'exfiltré un corpo d'une archologie en simulant son enlèvement. C'est ce dernier qu'ils feront en premier.

Après avoir appelé le code matricielle indiqué dans la partie "contact" de l'offre qu'ils ont reçue pendant la Gun'Tech, ils tombent sur une femme qui servira d'intermédiaire. Le but est logiquement d'éviter tout contact directe entre les runners et leur employé. En effet, ce dernier désire se faire exfiltrer d'une archologie Shiawase mais craint pour sa famille et il désire faire passer cela pour un enlèvement pour éviter toute retombée sur son frère qui travaille pour la même corporation. Il ne leur reste plus que 3 jours après quoi le run, ou plutôt la paie (30k nuyen au total) qui va avec, ne tient plus.

Le paquage d'information qu'ils recoivent contient de nombreuses choses:
- un plan complet de l'Archologie
- la liste des employées de sécurité et leur agenda de garde (pour encore 3 jours)
- des vidéos des points d'entrées de l'archologie (l'entrée au rez-de-chaussée, l'héliport sur le toit, et les parcs à toit ouvrables le long de la structure)
- un code et une adresse de "boîte dépôt" contenant 2 doses de sédatif, une prévue pour être embarqué dans une balle et une sous forme de patch. Il semble que leur employeur soit du genre douillé et qu'il préfère prendre les devants sur le moyen de l'incapaciter
- un lieu de dépôt de la cible, près des docs le long du lac de Seattle

L'archologie, au centre ville (où elles trônent avec 3 autres de ses compères), a pour non "Aoi Sora" (ciel bleu en japonais) et est constituée de 128 étages. Légèrement en biais et avec des parcs à toits ouvrables qui forment des demi de cercles qui sortent de sa structure centrale. Elle est divisée globalement en trois groupes d'étages, par richesse. Les classes moyennes habitent en bas, les riches la partie centrale et les très riches la partie supérieur.

Chaque entrée est composée de 3 couches: sécurité physique (arme automatisée, garde...), sécurité magique (mage et vérification d'aura, esprits) et sécurité technologique (scanner, vérification d'identité). Les parcs quand à eux sont ouverts uniquement lorsqu'il fait beau (et ce n'est pas prévu pendant les 3 prochains jours) et sont protégés par des défenses plus discrètes (méta créatures, esprits et tourelles automatiques). A l'intérieur, la sécurité est lâche (juste quelques gardes qui font des rondes) et la vérification d'identité principalement basée sur des scanners rétiniens. Si une menace est détecté, un dispatch partira des points d'entrée sécurisés. La tour est sencée être en autarcie, il y a donc TRES peu d'entrée de sortie.

Les runneurs ont fait un brainstorming, avec chacun son approche personnelle. Et ils ont découvert quelques informations intéressantes:
- il existe 3 accès en dessous la tour, le système de chauffage géothermique avec un tunnel brûlant et un glacé, et pour diminuer les coûts, un système d'évacuation relié aux égouts de la ville (bien entendu protégé par divers filtres)
- c'est une société extérieure ("Ivoire Claire") qui s'occupe du lavage de carreaux, équipée de hoover à décolage vertical
- des grosses huiles de l'archologie se font livrer régulièrement par l'héliport des mets délicats.
- une personne est morte dernièrement et a mis en émoi les gens autour de la cible
- un système d’ascenseurs high-tech permets de voyager entre les étages et certains niveaux ont des tapies roulants comme des sortes d'autoroutes pour se déplacer horizontalement.

Titre: Re : RUN 7
Posté par: LinKendel le février 03, 2017, 22:37:05 pm

Par moi:

Après leur premier brainstorming, nos héros décident d'élargir leurs recherches.
Firewall se renseigne dans la matrice sur l'entreprise de livraison de mets rares et sur celle de lavage de carreaux.
Fireball file en astral faire un tour près de l'archéologie où de nombreux esprits principalement de faible puissance font des rondes. Il décide aussi d'aller repérer le bureau de la cible, qui discute avec une jeune demoiselle. Mais il a senti en passant qu'il a activé la barrière de protection et qu'il est repéré. Aussi il ne traine pas et reviens rapidement dans son corps. Pendant ce temps là, Tesla a contacté Nichy pour lui emprunter son van et le maquilleur illégal qui a jusqu'ici souvent déguisé nos héros. Il finit aussi par appeler Buffy, la spécialiste du grab and Run, connaissance de Hexen, pour qu'elle les conseille et valide leur plan (moyennant finance).

Le plan est simple et basé sur la rapidité. Se faisant passer pour des remplaceurs de vitre, Tesla et Fireball viendront en hoover s'occuper d'une fenêtre d'une salle de réunion où la cible aura été envoyée au moyen d'un rendez vous bidon et enfermée par hacking matriciel.

Après avoir enlevé les 3 couches de vitrage, ils utiliseront un puissant élémentaire pour les dissimuler pendant qu'ils entreront dans la salle endormiront la cible avec la balle à tranquillisant puis ils repartiront à toute vitesse (encore une fois avec l'aide de l'élémentaire d'air) avec leur butin dans un grand coffre en plomb qui avait jusque là contenu leurs armes.

C'est à peu près ce qu'il se passa. Bien qu'il y ait eu quelque rebondissements évidemment. Un "run facile", ça n'existe pas.

La première difficulté était d'envahir le serveur de l'archologie pour ajouter un rendez vous fictif et créer un faux rapport d'anomalie pour justifier le changement de la vitre. La sécurité d'une corpo comme Schiawase et pire encore, celle d'un seveur de l'une de leur archologie est un cran au dessus des habitudes de Firewall. Et bien qu'il arrive à ajouter le rendez vous, il finit par se  déconnecter lorsque son baby-watch lui annonce que le souffle chaud des demi-dieus est presque dans son cou.

C'est donc en backup que Fireball invoque un puissant élémentaire de feu pour aller créer un véritable rapport d'anomalie en détruisant presque totalement 2 longueurs de vitre. Le tout avant de disparaître pour ne pas laisser le temps à d'éventuels mages de relever sa signature astrale.

La seconde phase de difficultés arriva à l'approche de l'archolgie lorsque:
1) Tesla, peut être trop concentré sur son pilotage ou bien stressé par la hauteur, lacha à l'opératrice qui contrôlait leur identité un terrible lapsus "on vient détruire des vitres..."
2) un drone se mis à suivre nos runners

L'erreur de Ian fut corrigée par des acrobaties sociales, spécialité de ce dernier.
Le drone fut aussi "corrigé" par Firewall qui briqua l'appareil dès que les runners entrèrent dans la salle. Ce qui transforma une coûteuse merveille de la  technologie en expérience pratique des lois physiques découvertes par Newton. Ce n'est pas la specialité de Firewall, mais il faut croire qu'il se débrouille quand même.

Le nuage mystique qui entourrait la nasselle du hoover fut très efficace puisque personne ne sembla remarquer l'intrusion. La porte avait aussi bien été scellée depuis la matrice. En bref le plan pour récupérer la cible se déroulait sans accro. A l'exception peut etre de l'alarme matricielle que la cible déclencha avant de sombrer dans le sommeil.

C'est donc pourchassés de drones et d'élémentaires que nos runners s'enfuient, plus lourd d'un cadre corpo. Mais ce n'est rien pour le hoover survitaminé par la magie de l'élémentaire d'air. Combiné avec les talents de pilotage de Tesla, la course poursuite tourne très rapidement en faveur des poursuivis. Les deux drones sont donc largués sans autres formes de procès et seuls restent les élémentaires. Deux, les moins puissants, ne font que les poursuivre dans l'astral: sûrement juste des limiers pour indiquer leur position. Par contre le puissant élémentaire de feu qui les poursuit, incarné dans le monde physique, n'ogure rien de bon.
Titre: Re : RUN 7
Posté par: LinKendel le février 03, 2017, 22:38:51 pm
Par Tesla:

Fireball et Ian s'enfuient à travers les buildings de seattle sur leur nacelle overcloakée, poursuivis par 3 esprits: une boule de feu géante et deux trucs en astral. La boule de feu commence par attaquer l'esprit de soutien de fireball, sans grand succès. Fireball riposte bien mieux et Ian ... conduit. L'esprit de soutien attaque également mais se loupe. La boule de feu décide de changer de tactique et tente de lancer un sort inconnu sur la nacelle, que fireball dissipe avec succès. Décidant que les boules de feu, ça va 5 minutes, fireball tente de bannir notre poursuivant une première fois et l'amoche. Puisque rien ne semblant fonctionner, l'esprit boule de feu se jette sur la nacelle... mais Ian conduit! L'esprit finit donc sa course dans un immeuble (en pleurant?) pour se faire enfin bannir definitivement par fireball. Ses deux ailliers astraux le suivent bientot.

Après un petit tour dans Seattle pour se débarasser des possibles poursuivants, nous décidons de nous rendre au point de rendez-vous où nous attends déja firewall qui a fais ses premiers repérages. Fireball se rends en astral sur place afin de s'assurer que tout va bien et en profite pour tailler le bout de gras au détecteur de mensonge avec un garde. Comme tout semble aller pour le mieux, on s'approche avec notre colis pour le remettre à notre contact, une allemande dont firewall découvre qu'elle travaille pour Saeder-Krupp. L'échange se passe bien mais on découvre que notre cible n'était en réalité pas consentente... Après avoir refusé d'acheter une solution de sortie, nous sommes repartis et avons discuté du job avec buffy, apprenant ainsi que les prix des enlèvements sont plus élevés que ceux des extractions, ce qui signifie qu'on a loupé une occasion de négocier. Elle nous encourage également à nous faire discret ce qui amène Ian à se déguiser en italien typique.