Opale Campagnes

Archives => Porte Monstre Trésor - IdF - rétro-clone de Labyrinth Lord - Fingolfin => Discussion démarrée par: Fingolfin le mai 06, 2013, 13:07:53 pm

Titre: Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le mai 06, 2013, 13:07:53 pm
Pour raconter vos exploits…
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le mai 06, 2013, 19:07:51 pm
(http://www.gameknightreviews.com/wp-content/uploads/2013/03/ruins-of-ramat.png)

Résume première partie (4/05/13)

«Je suis Sergueï Ivanov, clerc-scribe formé à l'université de la ville de Threshold (Valbourg en VF)

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours eu le sentiment qu'il y avait en moi comme un cri, un appel sans écho auquel le monde me répondait par un silence. Mais ce silence était plus que cela, il était absence même de réponse.

Me sentant étranger à ma propre ville, à ma propre famille, j'en conclus que ma place était ailleurs et ne sus répondre à cela que par l'errance.

Celle-ci finit par me conduire à Riga, petit hameau d'une cinquantaine d'âmes simples et travailleuses faisant fleurir la campagne alentours. Etrangement, 3 autres voyageurs se trouvaient là:

- Boris le lumineux, affectionnant des tenues d'un bleu prodond cachant sa silhouette mais dont le verbe haut et clair trahissait la grande intelligence ainsi qu'un côté fantasque,
- Baldur le nain, dont le regard fier disait sans équivoque sa soif d'honneur et le long cimeterre sa résolution à la satisfaire,
- Elrohir, l'elfe aux manières parfaites, sachant faire preuve aussi bien d'audace que de prudence mais toujours à bon escient.

Lorsque Maldas, une des enfants du village qui nous avait accueillis à notre arrivée, vint en larmes voir Boris, s'aggrippant à sa toge et pleurant son malheur, nous surent tous pourquoi nous étions là:

Après l'éboulement d'un flanc de colline, une créature aussi velue que griffue sortit de l'excavation, ravit le petit  chien de Maldas, Toby, sous ses yeux effrayés.

Assistant à la détresse de l'enfant, je lui glissai quelques mots de réconforts, Boris étant visiblement peu à l'aise. Lorsque je me relevais, je reconnus mon regard dans celui de mes trois compagnons.
A ce moment là, nous sûmes que nos destinées étaient de nature à se lier et allâmes comme un seul homme vers le "trou" récemment découvert.

Lorsque, observant les proportions régulières de la colline, je fis part à mes compagnons de mon intuition qu'il s'agissait là d'un tertre funéraire, je vis en eux la trace d'une curiosité bien plus forte que la peur. En toute sincérité, nous n'étions pas tous là pour récupérer Toby et à vrai dire, même moi, je n'étais pas là que pour cela.

En entrant nous découvrîmes le lieu de culte d'une civilisation disparue dont nous n'avions nulle connaissance. C'est alors que, dans une modeste cellule de moine, m'apparut un saint homme à la peau mate et en robe blanche qui, avant de disparaître en lançant une ultime bénédiction sur notre groutpe, sut faire parvenir à mon esprit quelques paroles: "ce qui fut fait doit être défait".

Parmi les quelques créatures sauvages présentent en ces lieux abandonnées, il y avait aussi des squelettes de guerriers du passé, à jamais tourmentés par un drame ancien et muet dont l'unique trace était une colonne, d'une culture étrangère et maléfique, construite au coeur du temple et recelant un piège vicieux.

Lorsque je vis ces squelettes commencer à s'animer, je compris intimement leur détresse. Dans leurs orbites vides, brulait l'envie de dévorer une vie qui leur avait échappée et dont nous excitions l'acuité du fait même de notre présence.

Alors je ressentis une présence en moi. Une lumière irradiant la bonté et la clémence sortit hors de moi pour toucher ces êtres déchus... les libérant enfin de leur attachement misérable en ce lieu.

Puisse t-ils tous trouver la lumière.

A mesure que nous progressions dans cet échevau de salles secrètes entrelacées de pièges mortels, nous découvrîmes quantités de fresques raffinées, de mécanismes élaborés, de témoignages brillants du passé d'une civilisation éclairée.

Petit à petit, nous gagnions une meilleure compréhension des lieux: ici, un acte impie avait été commis, une lance sacrée avait été déplacée, peut être afin de n'être pas dérobée, et avait permis à une créature démoniaque de prendre pied dans cette réalité.

Boris, Elrohir et moi-même saisissant la précieuse lance n'hésitâmes pas un instant à offrir en sacrifice ce précieux objet au Dieu de la lumière radieuse Ramat, qui en retour nous inspira et nous donna la force de défaire la créature immonde tapie dans la plus grande salle, au-dessus d'un piédestal monumental.

Enfin, nous eûmes également le plaisir de rendre Toby à la famille de la petite Madas, le petite créature avait la vie chevillée au corps.

Maintenant que le village nous accepte, nous pouvons envisager de nous reposer ici un instant avant de commencer à tenter de décrypter les cartes que nous avons trouvées dans l'antique temple. Puissions-nous également trouver le temps de panser les plaies nées entre nous du fait des tensions de l'aventure. Je sens en Boris un grand pouvoir qui sommeille et qui étanchera la soif d'ambition que l'on sent percer en lui... ce jour là, j'ai peur que la violence et la fierté intransigeante de Baldur n'ait creusé un fossé entre lui et nous. Et Elrohir... il semble en proie à une sombre mélancolie, un fardeau terrible. Saurai-je être autre chose que le chroniqueur de tout cela, impuissant à influer sur le cours des événements?

Peut-être aurai-je à nouveau la chance de servir l'être divin qui sut répondre à mon appel de toujours: Ramat, le Dieu de la muière radieuse... mon Dieu.»
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le mai 13, 2013, 16:19:08 pm
Les révélations des Ramat

Sergueï : Ce qui suit représente le savoir qu'a pu te transmettre ton dieu Ramat (via des visions). Ca vous permet de comprendre le donjon (et pour une fois, tout y est justifé, le background est vraiment sympa  :D).

Il y a un peu plus de 2000 ans, Ramat, le dieu rayonnant de la justice et de la lumière, était adoré dans une contrée lointaine. Pendant des siècles, les clercs de Ramat pensaient que leur dieu était passif et non-violent, préférant utiliser la prière et la foi contre le démon. Ainsi enseignaient-ils et vivaient-ils. Cependant, un nouveau culte se développa suite à la découverte d'un artefact mineur : la Lance de Ramat. Ce nouveau culte adopta la croyance que le démon devait être combattu et défait grâce aux armes et à la magie. Le donjon que vos héros ont visité était à l'origine un monastère caché créé par ce nouveau culte dans le but d'entrainer les clercs au  combat, de créer des copies des nouveaux écrits saints de leur dieu, et comme lieu sûr pour cacher la Lance de Ramat. Ce site fut choisi pour son éloignement extrême de la civilisation (à l'époque !). En effet, seuls  les quelques clercs connaissant la localisation du monastère. Ils étaient invités pour servir ici (généralement pour seulement une année) avant de retourner dans leur pays et diffuser les "véritables" enseignements de Ramat et affronter le démon en son nom. Au maximum, moins de cinq douzaines de clercs ont servi en tout et pour tout dans ce monastère.

Avec le temps, le nouveau culte fut capable d'attaquer et de vaincre les nombreux fléaux qui harcelaient leur pays depuis des siècles, fléaux à la fois morts-vivants et démoniaques. En même temps que la célébrité et la puissance de ce jeune culte grandissaient, s'amplifiaient en même temps la colère et la jalousie des clercs orthodoxes de Ramat. Par la suite, la haine de l'un des traditionnalistes (peut-être étaient-ils plus nombreux) devint si grande qu'il mit en place un plan secret afin d'infiltrer les rangs du nouveau culte.

Pendant presque 3 ans, Akhenmat vécut, pria et combattît aux côtés de ses frères "violents". Plus tard, il fut récompensé pour sa fidélité et on lui confia le poste prestigieux d'aumônier, et donc la responsabilité des services journaliers du temple. Quelques semaines plus tard, Akhenmat retira la lance de Ramat de son piédestal et dirigea une cérémonie secrète dans une nouvelle salle cachée souterraine du complexe. Il invoqua un dieu mauvais et infâme — ennemi de Ramat — afin de l'aider dans la profanation et la destruction du culte naissant, damnant sa propre âme au passage. Là, dans les profondeurs et l'obscurité, un portail dimensionnel s'ouvrit, permettant à des douzaines de démons, de morts vivants et de choses bien pires encore de déferler sur les jeunes clercs et novices du complexe, les éliminant tous facilement.

Pendant la bataille, le grand prêtre du culte, Bokomat, réussit à mettre la main sur la lance et à atteindre la salle cachée où se trouvait le portail menant à son pays d'origine. Cependant, Bokomat n'eut pas assez de temps pour effectuer le rituel d'activation du portail, il abandonna donc la Lance de Ramat dans la salle du portail et retourna se battre, infligeant un coup fatal à Akhenmat le traître. Cependant, Bokomat mourut des mains des créatures maudites qu'Akhemat avait invoquées, et la bataille fut finalement perdue.

Au cours des siècles suivants, les forteresses restantes et les fidèles d'Akhenmat, dans leur pays lointain, furent détruits dans des affrontements similaires. Après 5 siècles, seuls quelques rares sages se rappelaient même du nom de Ramat. Le complexe est resté dissimulé pendant 2500 ans, jusqu'à ce qu'un petit groupe d'aventurier tombe dessus…

Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le mai 14, 2013, 19:06:59 pm
Génial j'adore, en plus l'affiche est super!

La jalousie et l'intolérance des "pacifistes" qui les corrompt au coeur, la peur du schisme qui les amène à s'allier avec le démon. Au sortir de cette histoire c'est la force brutasse et sans pitié des "sauveurs" qui devient légitime. Du pur D&d. Tout un poème.

Par contre j'ai fait plein de coquilles, je t'enverrai ma version définitive si tu permets.
Titre: Re : Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le mai 14, 2013, 23:52:21 pm


Par contre j'ai fait plein de coquilles, je t'enverrai ma version définitive si tu permets.

Oui pas de souci. Et pour les prochains, je te laisserai poster toi-même  ;)
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Orlame le juin 04, 2013, 22:13:02 pm
Ce résumé m'a mis l'eau à la bouche...
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le juin 08, 2013, 11:44:44 am
Merki, tu feras partie du suivant, heureusement que vs êtes là d'ailleurs, sinon l'elfe serait bien seul level1 :)
Titre: Re : Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le juin 09, 2013, 11:09:46 am
Merki, tu feras partie du suivant, heureusement que vs êtes là d'ailleurs, sinon l'elfe serait bien seul level1 :)

Mdr comme c'est bas  ;D
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le juin 12, 2013, 16:02:47 pm
C'est bôôô
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le juin 12, 2013, 16:59:45 pm
 ;D Comme vous pouvez le voir, Marchiavel est un cœur tendre, une âme sensible qui est facilement touchée par la beauté simple mais pourtant enivrante d'un PMT.

Par contre il faudrait peut-être un guerrier brutal au groupe, je te préviens hein ^^

Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le juin 12, 2013, 17:45:29 pm
Y'a des K et des G partout pour faire médiéval ?  :o
Titre: Re : Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le juin 13, 2013, 13:18:59 pm
Y'a des K et des G partout pour faire médiéval ?  :o

Je ne vois pas pourquoi tu dis ça, le prochain scénar s'intitule "The Lost Vault of Tsathzar Rho"  ;D

F.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le juin 13, 2013, 20:39:03 pm
Voilà ce que c'est que de manger des corn flakes au téléphone (Démosthène powa :))
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Orlame le juin 22, 2013, 22:03:37 pm
un brutal guerrier ! oh oui je veux bien^^
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le juin 23, 2013, 22:27:21 pm
Rahlala, quelle enflûre ce lore, ne jamais faire confiance à un Pnj dont le nom ressemble à celui d'un ancien de Cthullu.

Ca serait bien qu'on le rencontre au hasard d'un autre donj. Quant au démon, je le verrai bien oeuvrer dans un environnement plus familier (genre le village), à commettre quelques mauvaises actions de faible envergure.

Comment s' appelle cette aventure sinon Ô  Mj?

Et bravo à nos nouveaux compagnons de fortune, comme quoi la magie sert vraiment à rien, sauf àse retrouver les balloches à l'air, seul, à  courir éperdu par devers champs et forêts.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le juin 24, 2013, 12:55:56 pm
Hé bien c'était cool cette petite partie ! Ca m'a rappelé les LDVELH que je faisais étant ado !
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le juin 24, 2013, 14:21:15 pm
Alors le scénar c'est "Legends are made, not born". (enfin bon, pour le Clerce ça a failli être "legends are dead")

Quand j'aurai fini le résumé de la session, je mettrai au clair les pistes (+celles du scénario Ramat), comme ça vous me direz ce qui vous intéresse pour la suite, et je rattacherai ça au prochain donjon  ;)

Je vais aussi vous filer quelques éléments de background de base sur Mystara.

F.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le juin 24, 2013, 18:25:26 pm
La petite contribution de Sergueï, bien sur c'est subjectif, rp hein:)

CR de l'aventure du 23/6/13

Mon cher Karl,

Comment se passent vos études ? Entendez-vous toujours d’étranges voix vous soufflant les réponses aux examens de la Haute Tour ? Et surtout, ces réponses sont-elles sensées ? Ici aussi, à Riga, les événements se sont à nouveau précipités.

Je vous ai déjà parlé de l’exploration du temple du Dieu oublié Ramat, puisse sa lumière atteindre nos cœurs et éclairer notre civilisation. Ce que vous ignorez, c’est que pas moins de deux jours après ces événements qui ont bouleversés ma vie, mes compagnons et moi-même étions à nouveau en aventure.

Enfin quand je parle de « mes compagnons », il s’avère que ceux-ci ont quelque peu changés.

D’abord, Boris le mage et son ami elfe Elrohir, intrigués par une tour de magie dans les environs s’en sont allés enquêter à son sujet pendant que Baldur et moi-même inspections la qualité des breuvages du Merry Riot Inn… j’avoue que la capacité quasi surnaturelle d’hyper salivation de Darly, notre tenancière, me déroute: elle a la fâcheuse habitude d’hurler ses ordres à Daïla, la jolie serveuse, précisément au moment où elle dépose ses plateaux sur le zinc. Constellant du même coup d’inévitables postillons nos cervoises, hydromels et autres bières. Or, ces derniers jours, Daïla étant absente, la tenancière n’avait plus le cœur à brailler comme à l’accoutumée. Plus de cris, plus d’infâmes postillons, « causae cive ratio ». Le croirez-vous cher cousin, il s’ensuivit que la qualité de ses bières était moindre, nettement moindre !

Il s’agit là d’un mystère qui, je l’avoue, m’interpelle plus que de raison. Du coup, tout à mes considérations, je n’ai pas vu cet homme à la mise impeccable et à l’allure toute militaire s’installer à notre table en offrant à mon ami Baldur une bière maussade avec le plus grand sourire. Apparemment l’armure du nain, qui est faite d’or, lui avait tapé dans l’œil et il était aussi impressionné par la rareté de l’objet que par le haut fait qui en avait amené la possession. Haut fait que le nain, flatté, se plaisait visiblement à raconter en lissant sa magnifique barbe rousse fraîchement peignée et huilée.

Cet homme se présenta immédiatement. Il s’appelle Duncan, bien qu’il nous assura n’être pas de la famille du maire. Sa façon très directe et presque maladroite d’aller interroger le nain sur son clinquant vestiaire en disait long sur lui : il s’agissait d’une personne de grande franchise et de ce fait tout à fait incapable d’entourer son verbe du miel que les roués usent pour dissimuler leur fiel ou leur vilenie… plus tard j’apprécierai également son intelligence tactique ainsi que son efficacité martiale. Seulement il devra me décevoir à un point du récit mais j’y reviendrai.

Il était accompagné d’un second homme, apparemment plus complexe et retors qui avait la fâcheuse habitude de s’enivrer de ses propres mots, s’éblouissant lui-même avant que de nous éclairer. Cet homme, du nom de Darius était aussi râblé que Duncan était élancé et son allure patibulaire et assurée tranchait avec sa voix plus aérienne. Visiblement Darius se plaisait à m’ébranler dans mes convictions. Comme tous ceux qui ne connaissent pas la foi, il pense que ces choses sont mises en balance par de simples mots. Pour ma part, sachant en mon tréfonds ce que c’est que d’avoir une conviction, j’apprends aussi jour après jour qu’elle est inaltérable et incommunicable. Malheureusement, Darius ne saurait donc être pour moi qu’un outil brillant mais fort susceptible de blesser celui qui le croit utile ou utilisable.

Darius justement, qui voulait revenir au village de son enfance afin de se « mettre au vert », pour une raison indiscutée, espérait retrouver Daïla qu’il affectionnait particulièrement dans son adolescence. Je dois dire que celle-ci, devenue femme, devrait aujourd’hui répondre à son agrément. Le problème est qu’il ne pouvait en juger de visu, puisqu’elle fut récemment enlevée, avec un joailler gnome du nom de Janus, par le terrible ogre de la colline au crâne : Blogh.

Jusqu’à présent Blogh n’avait été qu’une simple brute qu’un peu de nourriture donnée par le village suffisait à calmer. Il est vrai qu’en faisant ainsi preuve de faiblesse le village avait choisi la voie de la facilité, nourrissant en son sein un mal qui un jour reviendrait inévitablement frapper plus fort. Mais ces hommes sont de simples villageois cher cousin, ils n’ont pas votre force d’âme et ont été bien facile à intimider lorsqu’ils virent Tarik, le premier d’entre eux osant tenir tête à Blogh, se faire proprement arracher son bras droit par cette incarnation de la force sauvage qu’est l’ogre.

Tarik, le bûcheron mutilé et humilié par l’abandon des ceux qu’il croyait pouvoir protéger, apprenant notre intention de résoudre de manière définitive le problème nous fit don de son plus grand trésor : une flèche à l’empennage noir et aux reflets bleutés qui en disait long sur son caractère extraordinaire. Il nous révéla aussi que la colline du crâne recelait le tombeau d’un héros des temps anciens… ces gens du peuple sont toujours une source d’information inépuisable, mon bon cousin, pour cette raison et aussi parce que son audace ne fut couronnée que d’infortune au point de m’émouvoir, je m’efforçai de compenser son malheur en partageant mes maigres richesses avec lui.

Pendant ce temps, mes compagnons, s’en étaient allés quérir l’aide de la druidesse du hameau qui les dota de quelques baies que je pris à mon tour, par curiosité. Leur pouvoir curatif n’était certes rien par rapport aux bienfaits dont Ramat nous gratifie par l’entremise de votre modeste serviteur… mais ce rien peut être tout pour celui qui est aux portes de la mort.

En effet, si la curiosité me fit accepter ces baies, c’est bien l’impérieuse nécessité qui me fit réaliser l’intérêt de toute ressource aussi modeste soit-elle… Ramat, en me laissant par la suite être cruellement blessé par des scarabées de feu jusqu’à entrevoir Thanatos, m’a bien soulagé de cet orgueil mal placé qui m’avait auparavant conduit à ne pas même pénétrer dans le cercle druidique de Shéryl la demi-elfe. Sur ce dernier point et à ma décharge, le fait d’avoir appris qu’elle avait souillé les nobles breuvages du Merry Riot Inn avec sa rouille violette, un sédatif mineur, m’avait je l’avoue assez mal disposé à son endroit.

Finalement équipés, nous rencontrâmes le Seigneur Duncan Merriweather - le maire - qui nous engagea à aller là où de toute façon nous étions naturellement portés à nous rendre du fait de notre nature profonde. Au-delà de l’or, du danger et de la gloire, nous sommes simplement de cette sorte d’hommes qui vont au-delà de la colline pour voir ce qu’il y a. Et toutes ces formalités, ces négociations sur les termes de l’engagement où chacun prétend tour à tour être dans le plus grand dénuement, m’apparaissent tel un rite ou une courtoisie charmante. J’avoue que voir Darius négocier ses émoluments pour sauver sa belle était assez truculent.

Bref, nous finîmes par arriver en vue de la fameuse caverne. Aux alentours de celle-ci nous vîmes un petit troupeau de mouton ainsi qu’un pâtre à l’air paisible se reposant sous un beau saule aux branches déployées. L’apparence contrefaite et musculeuse du pâtre le désigna clairement à la vindicte de notre groupe : il s’agissait d’un hobgobelin, une créature vicieuse et obéissant à ses instincts les plus vils… du moins est-ce ce que l’on nous enseigne dès le plus jeunes âge aux petits karmeikiens. Il était donc de notre devoir de neutraliser ce triste individu. J’entrepris d’accompagner Darius, pressé de tester sa flèche, afin de le protéger au cas où les choses tourneraient mal ce qui ne manqua pas d’arriver : le tir manqua sa cible éveillée par notre approche. Je m’interposai donc au prix d’un fameux coup d’estoc qui manqua de me faire défaillir. Aussi durement touché, j’appris à craindre mon opposant pourtant encore ensommeillé si bien que j’en oubliai ma prime intention de simplement l'assommer. Avec mes compagnons, nous l’avons finalement froidement assassiné alors que son troupeau s’égaillait dans ce pré autrefois si paisible, maintenant à jamais entaché par notre acte aussi peu chevaleresque qu’arbitraire.

Sans doute étais-je dans mon bon droit, pourtant les hauts cris des bêtes effrayées et la vision du sang de ma victime se mêlant en rouleaux épais aux racines du saule me hantent. Certes, ce hobgobelin, vraisemblablement par un tropisme atavique, s’était détourné de la voie de la vertu afin de profiter avec Blogh de la faiblesse des villageois de Riga. Pourtant....

Quand j’entrais dans sa demeure, impeccablement ordonnée, je vis qu’il avait fait pousser dans un petit coin une culture de champignons aromates entretenus avec le même soin talentueux que celui qui fait fleurir nos campagnes humaines. Sur la table était posé un livre de recette intitulé « 256 manières d'accomoder les champignons » : une écriture soignée, une classification savante des champignons, un art consommé de les accommoder… tout cela rédigé amoureusement de la main de celui que nous avions tué en réunion, sans vraiment savoir qui il était. Ceci ressemblait-il à l'antre d'un monstre ? Et ce livre pouvait-il avoir été écrit par un être dénué d'intelligence et de sentiment ?

Comment ne pas faire un parallèle avec la tragique histoire de mon défunt ordre: certains avaient alors cette tentation si commune parmi les gens de foi de se considérer comme plus purs, s’autorisant de ce fait les plus grandes cruautés et les plus viles trahisons au nom du bien. L’histoire n’est qu’un éternel recommencement et le tout pour moi est de savoir de quel côté du flux ou du reflux je me trouve. Maintenant que Ramat a éveillé mon esprit, il est clair que je ne puis faire comme si je ne voyais pas. Aujourd’hui, je sais que les voies de la compréhension, de la diplomatie et de la tolérance sont miennes: en me permettant par la prière et la foi de contraindre autrui jusqu’à l’immobiliser suffisamment longtemps pour proprement le ligoter, mon Dieu m’a clairement indiqué sa volonté (Note : sort immobilisation des personnes niv.2). Affermissant ainsi la mienne.

J’espère ardemment être digne non pas de cette nouvelle capacité miraculeuse octroyée par mon Dieu, mais de son enseignement qui en est le véritable fruit. Pour que la mort de ce modeste pâtre ne soit pas vaine il faut que son souvenir m'exhorte à tout faire pour tenter de sauver les êtres n’ayant pas été perverti au cœur par le mal. Car ils peuvent encore trouver le chemin de la résipiscence.

Après être passé devant le loup domestique du hobgobelin, suffisamment bien enchaîné pour être inoffensif, nous ne tardâmes pas à trouver le maître céans : Blogh. Je dois avouer que le stratagème de Shéryl fut efficace puisque l’ogre était rendu totalement groggy par le méprisable breuvage. Evidemment, face à une créature aussi dangereuse, nous ne pouvions renoncer à un quelconque avantage stratégique. C’est pour cela que nous chargeâmes tous d’un bloc, sans hésiter. Ce qui nous conduisit à prendre le dessus sur ce monstre de puissance qui commençait à émerger des abîmes oniriques. La victoire fut rapide mais pas si aisée et les choses auraient pu basculer en notre défaveur, toutefois je me demande ce que cette créature aurait pu nous dire, quelles informations a-t-elle scellé dans son tombeau ?

Bien que ne sachant actuellement faire parler les morts (Note : animation des morts niv.3), nous ne tardâmes pas à le découvrir en explorant plus avant. Outre la tombe d'un chef nain honni ("Tulouar notre méprisable chef") que nous n’avons osé profaner, nous trouvâmes un passage étroit, impossible à pratiquer par une créature atteinte de gigantisme telle que l'ogre… nous imaginâmes alors que ce dernier y avait peut être envoyé ses deux otages afin d’y trouver quelque chose qu’il ne pouvait aller chercher lui-même. Nous devions réaliser plus tard que la réalité était toute autre.

Quel ne fut pas notre étonnement lorsque, progressant dans le passage, nous débouchâmes sur un laboratoire souterrain précisément ordonné et dont les instruments délicats et cristallins étaient parfaitement impropres à être manipulés par le plus habile des ogres. Mes préjugés kermeikiens m’amenèrent à penser que peut être l’ordre régnant dans l’habitation du hobgobelin n’avait pas ce dernier pour origine et que nous étions dans les appartements du véritable maître des lieux. En découvrant ici le journal personnel de ce dernier la vérité nous apparut enfin, âpre et menaçante :

 Nous étions dans l’antre de Suto Lore, un puissant mage ayant soumis Blogh et d’autres créatures alentours à sa volonté afin de l’aider, en rançonnant les habitants de Riga et en ravissant quelques bras, à rassembler les ressources nécessaires à mettre en œuvre une puissante invocation.Il s’agissait pour Suto, en s’appropriant à grands frais un parchemin de « contrat » lié à Frogoth et en faisant réaliser d’autres babioles tel un immense pentacle d’argent massif, d’invoquer ledit Frogoth, un démon hezrou capable de révéler l’emplacement du codex Ilyum. Ce grimoire démoniaque  octroie un pouvoir impie ne devant pas être mis à la portée des hommes, surtout des hommes comme Suto : celui de convoquer de pures forces démoniaques sur terre et de les asservir… ou de les utiliser pour en détruire d’autres dans d’écœurantes luttes intestines. Une noble et juste cause peut-elle être servie par de vils moyens sans s'en trouver définitivement pervertie ?

Reprenant notre exploration, nous trouvâmes Janus et la délicieuse Daïla enchaînés mais saufs dans une petite cellule adjacente au laboratoire. Dans cette cellule, une autre créature subjuguée par Suto, un nain inquiet et fébrile, travaillait d’arrache-pied pour le mage sans guère nous prêter attention. L’état de conscience méphytique dans lequel nous avait plongé le danger rôdant mêlé à notre inexpérience amenèrent Duncan à abattre ce pauvre hère froidement, sans aucune justification apparente. Duncan me déçut profondément par cet acte et je pense qu'il me faudra rester auprès de lui afin de l'éclairer, par mon exemple, des saintes lumières de Ramat. Baldur lui aussi fut à ce point stupéfait que ce n’est que de nombreuses heures plus tard qu’il s’exclama « mais vous avez tué un des miens ?!! ».

Ce crime, car il n'est d'autre mot était bien le symptôme que nos consciences s'émoussaient et que cette équipée avait dérapé, nous faisant devenir ce que nous chassions. Cette idée me tétanisait.

Je sortis brusquement de ma torpeur quand Darius fit retentir l’alarme champignonnesque du magicien, alors que celui-ci était en train d’incanter ses maîtres sortilèges. Prenant ainsi l’initiative, ce qui arrive rarement car vous connaissez mon tempérament placide, je choisis de ne pas laisser le temps à ce seigneur des arcanes de déployer l’étendue de ses talents les plus mortels. Devançant mes compagnons, au mépris de tous les pièges qui auraient pu être placés sur mon chemin, je chargeai. Seulement, las de ces tueries je ne pus me résoudre à abattre ce triste individu malgré sa dangerosité. Je choisis donc de tenter de l’assommer. Ramat étant de mon côté, je parvins à mes fins. J’enfermai ensuite le mage dans la cellule qu’il avait réservée à Janus afin qu’il nous révèle ce qu’il savait. Envisageant en échange de lui proposer une possible intercession auprès des autorités auxquelles j’allais le livrer afin qu’il puisse bénéficier d’une remise de peine malgré son flagrant délit.

Mais le codex m’apparut comme un mal trop grand pour que je procède ainsi et décidai de sacrifier mon intégrité sur l'autel du bien commun en lui proposant de m’associer à lui : je feignis d’accepter qu'il me guide vers le codex simplement pour les objets précieux devant immanquablement se trouver à proximité de l’incunable. Mon but étant uniquement de détruire cet ouvrage, cette ruse me mettait en situation d’inconfort moral, ce qui me fit rougir de honte. Je décidai donc de laisser ma place à Darius, dont le jeu d’acteur m’inquiétait par la vraisemblance dont il faisait preuve.

Le mage pourtant ne fut pas dupe, ou peut-être fut-il poussé à agir du fait de l’insupportable pestilence du nain. En effet sa barbe, jadis objet de sa plus haute fierté, avait été maculée du musc nauséabond d’une mouflette sanguinaire (je vous passe cher cousin, les détails des regrettables circonstances de la mésaventure ayant conduit le nain à charger l’horrible animal dans sa tanière alors que le reste du groupe la jouait plus capon bien à raison)...

Après nous avoir clairement exprimé son ressentiment à notre égard ainsi que son intention de représailles, Suto utilisa donc sa magie profane afin de se soustraire à notre vue ainsi qu'à l'odeur du nain (sur ce dernier point je le comprends ô combien). C'est sous une forme gazeuse, qu'il s'évanouit par un des nombreux interstices parcourant son antre... lâchant un rire sardonique qui me fit frissonner. Peut-être était-ce le seul que nous aurions dut tuer, funeste ironie du sort.

Quelque chose me dit que nous n’avons pas fini de payer le prix de cette leçon-ci cher Karl.

En rentrant je mis un point d’honneur à aller remercier Shéryl, la druide demi-elfe, pour ses bienfaits. Elle me parla de sa religion qui n’en était pas une car il n’y avait pas de Dieu, juste de petites puissances naturelles qui n’écrasent rien et habitent discrètement le monde des hommes, attendant qu’on leur prête attention. Ramat aussi, mon petit Dieu, n’écrase rien. Contrairement à toutes ces grandes divinités qui prétendent légiférer de loin nos destinées intimes. Il se fait discret. Mais contrairement aux idoles de Shéril, il a une personnalité, une conscience qui me rend tellement proche de lui, m’amenant à me demander ce que je peux faire pour lui là où tant d’autres se demandent ce que leur Dieu peut faire pour eux.

Bien tendrement,

Votre dévoué cousin Sergueï.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Orlame le juin 24, 2013, 20:19:34 pm
salut !
je n'ai pas eu le temps de lire la lettre de Sergueï à son cousin et donc je l'imprime pour la parcourir à tête plus reposée (et oui, toujours pas d'internet chez moi... et là je suis à la bourre pour mon squash...)

en tout cas : SUPER partie, ça faisait longtemps que je ne mettais pas autant amusé lors d'une session de JdR !

je communiquerai un peu plus au sujet de Dunkann qui tient un journal... (avec 12 en INT il sait lire/écrire autant que ça serve pour du RP...)

A bientôt

ps: Fingolfin, pourras-tu me mettre en lien le site allemand pour les figurine et m'indiquer où je peux me procurer un Battle map ? Merci  :)
Titre: Re : Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le juin 24, 2013, 20:42:54 pm
Alors le scénar c'est "Legends are made, not born". (enfin bon, pour le Clerce ça a failli être "legends are dead")

Quand j'aurai fini le résumé de la session, je mettrai au clair les pistes (+celles du scénario Ramat), comme ça vous me direz ce qui vous intéresse pour la suite, et je rattacherai ça au prochain donjon  ;)

Je vais aussi vous filer quelques éléments de background de base sur Mystara.

F.
Super, au passage, pourrais-tu donner le nom d'un dieu de la mort? et le nom de l'aubergiste et/ou de l'auberge stp.

Sinon, tout pareil qu'Orlame, je m'amuse beaucoup.

En réécrivant l'aventure, ça m'aide bien à trouver quelle est la personnalité de mon PJ, je pense que je vais bientôt pouvoir rp (même si c'est pas mon point fort :))

Sinon, j'ai pas parlé du départ de frogrot qu'on a bien zappé, j'essaierai d'éditer (par contre j'ai paumé ma version sans coquilles du premier cr, bon, par contre demain faut que je taffe grave pour rattraper ma relative improductivité du jour :)...

EDIT: Sans vouloir surcharger le MJ, il me semble que la dernière fois les joueurs avaient élu le pj au meilleur rp et l'aventurier le plus utile/efficace/inspiré ds l'aventure... ça rapportait qques xp.

Si c'est ok pour le mj on peut voter chacun pour qqu'un d'autre que soi sur ces deux "titres", à titre indicatif j'ai déjà remporté un bonus de ce type au dernier scénar (grâce à un magistral renvoi des MV) :)
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le juin 24, 2013, 21:10:25 pm
Super résumé le Clerc ! Tu mérites bien un petit bonus d'XP ;)

Voici les infos supplémentaires que vous avez recueillies :

- Vous avez appris que le mage Suto continue le travail de son père (Erasmus) et qu'il comptait invoquer le démon Frogoth, ceci afin de parvenir à localiser le Codex Ilyum, un grimoire démoniaque de grande puissance qui se trouverait dans Riga.

- Grâce à l'or de l'ogre Blogg, Suto a acheté un parchemin d'invocation de démon à un certain Tsathzar Rho, un mage de grande puissance dont le repaire se situe à 3 jours de marche vers le nord, au cœur des Montagnes du Pic Noir.

- Suto Lore obéit à une entité nommée "La voix d'en dessous", qui selon son journal est un "démon quasit" (créature Niveau 3) qui s'est fait bannir sur terre et qui le "conseillait".  Le quasit est tombé sur le laboratoire abandonné de Suto. ll a ensuite localisé Suto Lore il y a 6 mois, alors que ce dernier ne connaissait rien de son père et n'était qu'un sorcier mineur habitant à Kelvin. Notez que l'aspect horrible de Suto, seulement âgé de 29 ans, est dû à une maladie attrapée lors de la visite des catacombes de Riga…
Léger problème : le quasit s'est enfui avec en sa possession le parchemin de Contrat qui devait permettre d'invoquer Frogoth… S'il retombe sur Suto, ou s'il retrouve un nouvel invocateur, il pourrait invoquer Frogoth dans peu de temps !


Le journal d'Erasmus Lore
Eramus est le père de Suto Lore, et les événements décrits se passèrent il y a 29 ans.

"Caché dans les catacombes de Riga se trouve un livre maléfique d'origine inconnue. Il se trouve qu'un démon hezrou (Niveau 10, pour info) dénommé Frogoth désire mettre la main sur cet artefact. Il y a 29 ans, le puissant conjurateur qu'était Erasmus Lore contacta Frogroth dans l'espoir d'apprendre les secrets interdits des entités démoniaques. Le démon accepta, car Erasmus lui promit en échange de l'aider à trouver le Codex Ilyum. Erasmus invoqua alors Frogroth dans son laboratoire, situé dans les catacombes sous Riga. Les deux formèrent une alliance tendue… Ils commencèrent à exercer leur pouvoir sur la ville, en éliminant les gêneurs, comme par exemple la guilde des voleurs locale. Dans le même temps, ils s'employaient à retrouver le grimoire."

"Le Codex Ilyum contient des sortilèges abyssaux et des connaissances jusqu'ici inconnues aux humains. Mais ce livre décrit aussi comment construire une arme puissante qui pourrait être utilisée afin de détruire le maître de Frogroth lui-même ! Le hezrou veut trahir son maître et prendre sa place en tant que seigneur démon. Bien entendu, Erasmus raconte qu'il n'a pas l'intention de remplir sa part du contrat. Il projetait d'employer les connaissances du codex afin de renvoyer Frogoth dans les abysses, après avoir recueilli les informations voulues sur les seigneurs démons."

Mais quelque chose se passa, qui tua Erasmus et renvoya le démon dans les Abysses. Quand au Codex Ilyum, il est toujours perdu au fond des catacombes de Riga…
Titre: Re : Re : Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le juin 24, 2013, 21:12:41 pm


EDIT: Sans vouloir surcharger le MJ, il me semble que la dernière fois les joueurs avaient élu le pj au meilleur rp et l'aventurier le plus utile/efficace/inspiré ds l'aventure... ça rapportait qques xp.

Si c'est ok pour le mj on peut voter chacun pour qqu'un d'autre que soi sur ces deux "titres", à titre indicatif j'ai déjà remporté un bonus de ce type au dernier scénar (grâce à un magistral renvoi des MV) :)

toutafé, j'avais oublié ! Je crée un thread à côté pour pas surcharger.

F.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le juin 24, 2013, 21:49:10 pm
Salut Suto !

(http://wiki.battlemaster.org/images/Arakil.jpg)
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le juin 24, 2013, 22:01:08 pm
J'adore, il a bien dégusté la vache...

En fait Riga c'est un peu le smallville local :)


Edit: Bon, même si je dis l'inverse dans mon rp, en tant que joueur je souhaite aider à créer cette arme qui peut détruire le supérieur de Frogoth...

L'affrontement aux démons pourrait aider mon personnage à révéler sa mystique, genre: c'est face à la bête, à ses propres démons intérieurs, que s'éveille l'homme. Doit-il choisir d'accepter, de chevaucher, d'apprivoiser, de dresser, de blesser, de mutiler ou de nier cette partie de son être?

En plus ça correspond à l'historique des anciens adorateurs de Ramat.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Orlame le septembre 16, 2013, 17:05:05 pm
Il paraît bien desséché  le père Suto ;D
belle illustration en tout cas !
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le novembre 26, 2013, 23:08:29 pm
Alors? Il y a eu de la casse?
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le décembre 03, 2013, 22:40:13 pm
Argh je viens juste de voir ton post.

Oui, on a eu un nain qui est mourru très vite à cause de quelques squelettes. Ah la la, ça tient pas la route ces petites choses barbues ;)

Tes compères te raconteront tout !

F.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le décembre 04, 2013, 10:27:02 am
Non. ;)
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le décembre 04, 2013, 23:58:26 pm
Auriez vous démérité à ce point? Allons, Darius, allégez votre fardeau et confier le poids de vos péchés à Ramat. Faute avouée...
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le décembre 05, 2013, 10:41:38 am
J'ai rien fait c'était pas moi.

J'ai été super prudent. Sauf sur la fin, où j'ai occis quasiment à moi seul un Gobelours.

Mais on n'a rien trouvé qui ait de la valeur pour le moment.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: captainkinas le décembre 05, 2013, 13:01:58 pm
Démérité ?? certes non... après d'âpres combats et cinq squelettes zigouillés à moi seul (oui l'elfe peut vanter cet exploit car il s'est acharné sur ces tas d'os pour venger la mort de son ami le nain) on a bien tenu le cap. Mais j'ai sacrément morflé en fin de partie (encore merci de m'avoir sauvé du cube gélatineux les gars !!).
L'elfe se repose bien et sera d'attaque très prochainement, soyez en sur !
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le décembre 06, 2013, 19:29:16 pm
Bon, vous avez bien déblayé le terrain, je peux maintenant venir avec mon magot (s' il y a déjà un clerc) et rafler la mise gniiiii!
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Orlame le décembre 11, 2013, 18:38:58 pm
Donc Maître-Nain est mort... snif

et pendant tout ce temps, Dunkann qu'a-t-il fait ? Peut-être était-il avec le guerrier du village...
Titre: Re : Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le décembre 12, 2013, 13:28:42 pm


Mais on n'a rien trouvé qui ait de la valeur pour le moment.

Méfiez-vous, le voleur vous a mis dans un plan foireux…  ;D
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le décembre 12, 2013, 14:33:11 pm
Quoi ? Mais non, pas du tout ! Une carte vol... achetée à prix d'or à un vieux fou qui la certifiait exacte en criant à qui voulait l'entendre qu'elle menait à un inestimable trésor très peu protégé je vous dis !

100% fiable !

Hein, l'encre sur ma manche ? Non, rien, quelqu'un qui a renversé son encrier sur moi...
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le décembre 13, 2013, 21:57:35 pm
Comment ça voleur? Vous parlez de notre éclaireur je suppose?
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Orlame le décembre 18, 2013, 21:07:05 pm
je ne comprends pas tout  ??? mais le clerc m'éclairera sûrement...
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le décembre 19, 2013, 00:59:56 am
Moi non plus je comprends pas tout Orlame, ne t'inquiète pas !  ;D

J'ai juste l'impression que depuis que le Clerc et le guerrier ne sont plus là, un Voleur a pris le contrôle du groupe…

F.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le décembre 19, 2013, 10:42:22 am
Ah oui ? Qui ça ? Non parce que je suis éclaireur, moi, hein.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le janvier 12, 2014, 21:06:25 pm
Merci à tous pour ce bon moment passé ensemble et 1 grd merci aux habitantES des lieux qui ont bien voulu tolérer la présence des qques trublions que ns sommes (j'espère que mes gros mots sont passés sous couvert sinon je ferai gaffe à la prochaine!).

Je suis un peu parti comme un voleur. C'est pas ma classe mais j'étais pressé (et sourd, c'est pour ça que je parle bcp, les prémices de la cour des miracles espérée par Darius?^^). Par contre pour moi c'était super.

Super aussi qu'on ait été un bon groupe pour mettre à jour ce qui sera surement notre futur chez nous, dommage q'il n'y ait que 4 clés, faudra faire des doubles!
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le janvier 12, 2014, 23:18:35 pm
Yep, bonne partie encore !

Pour la forteresse : Oui ça sera votre camp de base (elle est faite pour ça !), mais étant donné que vous n'avez accès qu'aux avantages des Forteresses qu'au Niveau 9, elle restera plus ou moins dans son état actuel jusqu'à ce que vous atteignez ce niveau (donc pas d'armée qui la protège, pas d'adorateurs de Ramat qui débarques par dizaines etc.)

Pour la suite, je pense que je vais essayer de mettre en place un Sandbox (bac à sable) : vous aurez toute la région autour à découvrir à votre rythme, avec pas mal de liberté.

F.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le janvier 13, 2014, 09:38:02 am
On a été super pro, et personne n'est mort. Par contre... Ca fait quoi une veste de dissimulation ? Et la nymphe, elle va revenir ? ;)
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le janvier 13, 2014, 21:35:38 pm
- La nymphe : on peut considérer qu'elle est retournée dans sa forêt, pas loin du fort. Vous pourrez aller lui rendre visite !

- En fait c'est un Cloak of Resistance +1 : ça ajoute +1 à tous vos jets de Sauvegarde.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le janvier 13, 2014, 23:02:52 pm
Super, ça nous fait un contact.

A la limite on peut aussi garder le djinn en vie ça donnera un peu de caractère au lieu si ça devient notre petit home... faudrait leur inventer une personnalité.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le janvier 13, 2014, 23:06:00 pm
Cool ! Le bonus de la veste est cumulable avec celui d'un anneau de protection ?
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Orlame le janvier 18, 2014, 20:54:15 pm
Salut
Bonne partie effectivement malgré moins de RP que lors de ma précédente session. On se rattrapera à la prochaine 8)
Sinon concernant le Djinn je suis d'avis de le garder en vie et lorsque nous aurons un mago avec les "épaules" suffisamment larges de le lier à notre "manoir" et à notre service par la même occasion :)
La nymphe/driade est un excellent contact et nous permettra assurément d'établir un lien de confiance avec les habitants (magiques ou non) de la forêt alentour; un bon "moyen" pour notre MD de nous donner de nombreuses quêtes, explorations et aventures...
Concrètement il faut garder le lieu secret : j'émets de sérieux doutes sur la fiabilité et l'honnêteté de certains membres du groupe mais Dunkann sait à qui va sa confiance et son dévouement...
A pluch' ;)
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le janvier 20, 2014, 21:18:27 pm
Je galère un peu à faire mon cr sur tablette, mais j'ai qques idées à vs proposer pour le sand box.

Sinon oui, on était un peu nombreux. Peut être instituer un tour de parole ou qque chose de ce genre peut aider si les joueurs ont envie et si ça casse pas trop la spontanéité du jeu et les interactions entre joueurs.

De mon côté, malgré une configuration un peu difficile, j'ai apprécié le côté "en immersion" de Fanfaril et Piotr, les saillies truculentes et les appels du pied pour développer des moments rp de Darius ainsi que l'atmosphère qui se dégage autour de Dunkann.

Après ds d&d, surtout si on joue souvent, on peut vite dériver vers le côté contre-immersif et défouloir... c'est un genre mais comme je joue peu c'est le côté immersif de la force qui m'attire le plus.

J'essaie de pas perdre ça de vue pour la prochaine. :)
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le janvier 20, 2014, 21:51:50 pm
En plus je suis super fort pour développer le chaos dans une équipe  8)
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le janvier 20, 2014, 22:09:40 pm
Roooh dire que Sergueï commence à faire confiance à Darius...c'est ça de ne pas se fier à sa première impression.

Edit: question à notre mj émérite:on peut lire red tide et an echo resounding? J'ai moi aussi fini le grd duché et m'informe un peu sur le known world.
Titre: Re : Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le janvier 22, 2014, 00:28:20 am
Roooh dire que Sergueï commence à faire confiance à Darius...c'est ça de ne pas se fier à sa première impression.

Edit: question à notre mj émérite:on peut lire red tide et an echo resounding? J'ai moi aussi fini le grd duché et m'informe un peu sur le known world.

Oui vous pouvez lire ça (c'est de la balle !), vu que vous ne jouez pas du tout dans cet univers.

Pour le nombre de joueurs, on était au max c'est clair, mais je ne pense que pas qu'il y aura forcément tout le monde tout le temps (dispos, etc), et puis ce sera à vous de vous discipliner  :P

Pour le sandbox, faudra voir comment on procède. A priori j'étais parti sur la base d'une carte de la région (encore à faire…), que vous irez explorer à votre guise.

Pour les intrigues persos (comme commence à le developper Orlame), OK, mais sans perdre de vue qu'on joue de façon espacée et que ça reste du PMT.

Donc on reste assez simple et basique, sans intrigues méga-tordues sur 12 générations comme on savait si bien le faire dans les années 90 et qui m'ont tant saoûlé jadis (le but = jouabilité immédiate, pas de background de 12 pages, je ne le lirai pas). J'essaierai d'intégrer vos intrigues persos si vous en avez (sinon ce n'est absolument pas grave), ou si j'ai pas d'idée je vous demanderai directement niark niark.

Pour lier le Djinn, vous attendrez d'être niveau 7  minimum hein  ;D (et accessoirement, d'avoir un mago)

La nymphe peut être intéressante en effet, tout en gardant à l'esprit qu'elle ne fera rien gratuitement.

Citer
Cool ! Le bonus de la veste est cumulable avec celui d'un anneau de protection ?

Oui ! (espèce de grosbill !)
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le janvier 22, 2014, 08:59:53 am
Petite info à notre hiératique prêtre d'Halav:
euuuh son obédience est décrite comme une frange marginale de bras cassés ayant un patriarche dont le tempéramment oscille entre celui d'un schizo qui entend des voix et d'une midinette en pâmoison devant son duc chéri ;D

De mon côté ça me dérange pas si les joueurs ou le mj modifient le bg de base. Parce qu'il me semble qu'il y a un écart entre la personnalité rationnelle et posée de Piotr et ses correligieux (peut être pour ça qu'ils l'ont envoyé voir ailleurs).... par contre si on laisse tel quel ça va générer du rp.

EDIT:
Sur les intrigues je suis complètement d'accord pour les voir en toile de fond. Puis les utiliser ponctuellement soit pour illustrer et étoffer un jalon de progression (le nominal essentiellement), soit pour créer une scène intéressante (de romance, de culpabilité, collaboration avec un ancien ennemi, sacrifice d'un ami qui paye les erreurs des pjs - ds d&d dés qu'on peut payer le resurrect la mort a moins d'impact sauf si les relations servent de soupape :)  etc).

Mais je suis ok pour faire condensé et simple. Y a une taille critique, on a ts fait ces grandes campagnes qui s' écroulent fatalement sous leur propre poids et où plus personne sait où on en est.

Ma proposition: éviter croiser les intrigues et les bâtir sur des ressorts non magiques.

Merci à Fingolfin d'oser la simplicité  :cheers:

Titre: Re : Re : Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le janvier 22, 2014, 09:34:07 am

La nymphe peut être intéressante en effet, tout en gardant à l'esprit qu'elle ne fera rien gratuitement
Je m'étonne que personne n'ait rebondi là dessus (jeu de mot pourri inside).

Qui plus est cher Mj elle a été enfermée avec un quasit des décennies. Peut être parlait-il ds son sommeil ou ont ils eu qques conversations.
Auquel cas on pourrait par son entremise avoir des infos sur frogot ou le codex.

D'aprés Pmt, Suto va mettre qques mois à reproduire son livre de sorts, mais après? On devrait aller voir tzatzar roh en l'absence d'autres éléments.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le janvier 22, 2014, 10:43:46 am
Tu devrais me connaître suffisamment pour savoir que je n'ai rien d'un optimisateur (au contraire, même). Mais s'il y a de l'argent à se faire avec du trafic d'objets magiques, hein...

Pour les intrigues, pourquoi pas. Après tout, Darius n'a que le background que n'improvise au fur et à mesure ! Old Scholl à fond non ? ;)
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le janvier 22, 2014, 10:55:17 am
Tu devrais me connaître suffisamment pour savoir que je n'ai rien d'un optimisateur (au contraire, même). Mais s'il y a de l'argent à se faire avec du trafic d'objets magiques, hein...

Pour les intrigues, pourquoi pas. Après tout, Darius n'a que le background que n'improvise au fur et à mesure ! Old Scholl à fond non ? ;)
Je comprends pas. Tu nous expliques ton projet de faire de l'argent avec ça: http://www.sarenza.com/scholl-volute-s149-p0000030453 ?
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le janvier 22, 2014, 16:03:22 pm
On peut faire de l'argent avec TOUT.

Même des Scholl magiques. C'est un truc de vol... d'éclaireur, tu peux pas comprendre ;)
Titre: Re : Re : Re : Re : Résumé des parties
Posté par: Fingolfin le janvier 22, 2014, 19:57:55 pm
Citer
Qui plus est cher Mj elle a été enfermée avec un quasit des décennies. Peut être parlait-il ds son sommeil ou ont ils eu qques conversations.
Auquel cas on pourrait par son entremise avoir des infos sur frogot ou le codex.


Tout à fait, elle peut avoir des infos très intéressantes, je le note ;)

Citer
D'aprés Pmt, Suto va mettre qques mois à reproduire son livre de sorts, mais après? On devrait aller voir tzatzar roh en l'absence d'autres éléments.

D'ailleurs, quel meilleur endroit pour Suto que… votre tour afin de retrouver du pouvoir magique ?  ;D

Un dernier truc : j'oublie toujours que l'Elfe est un magicien !!! Il ne l'a pas trop fait sentir en jeu, hum… donc les parchemins divers et autres savoirs devraient lui servir rapidement.

F.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le janvier 26, 2014, 00:02:38 am
Lettre Sergueï Aloisha Ivanovich à son cousin Karl (c'est un CR lointain mais ça pose qques jalons pour la suite en sandbox):

                        Seuil, le 8 neimont 999

Mon bien cher cousin,

Je vous félicite pour l'achèvement de votre cursus, vous avez amplement mérité cette réussite. Qui plus est, vous voici diplômé de l'université de Specularum. Vous faites la fierté de notre famille et si vous continuez sur cette lancée vous ferez celle de tous ceux de notre bonne Sulescu.

Pour faire votre entrée dans le monde, je ne saurai malheureusement trop vous conseiller Valdo Tisza. Bien qu'en sa qualité de ministre il fasse partie des gens qui comptent à Specularum et bien qu'il ait évidemment l'entregent suffisant pour vous recommander à la guilde des mages, il est trop proche des Radu qui ne sont que des intrigants affairistes.

En suivant ces gens, j'ai peur que vous ne vous perdiez en mondanités et en distractions vaines.

Certes ces petites guerres d'influence sont fascinantes. Et nos frères traladariens, qui n'ont pas été protégés comme nous avons pu l'être, ont tant perdu que les défendre aujourd'hui ne manquera pas d'exciter votre sens de la justice. Mais à quoi bon mettre ce qui est en bas en haut et ce qui est en haut en bas ? Duc, Roi, Empereur, ce ne sont là que des titres et les hommes dérogent à la dignité de ces charges avec la plus grande régularité.

En prenant cette voie, votre vision se raccourcira et vous serez de moins en moins capable de considérer autre choses que votre intérêt immédiat et l'affaire la plus pressante.

Vous n'aurez alors aucune chance de réaliser quels dangers se sont tapis, là, au point aveugle du champ de vision de l'homme du commun si occupé à jalouser et nuire à son voisin. Dangers qui menacent pourtant l'humanité dans son ensemble. Lorsque vous consentirez, ainsi que je le fais, à fouailler les entrailles mêmes de la terre, y perçant ses secrets les plus infames, vous étancherez la soif de connaissance qui vous taraude et, plus encore, vous serez conscient de la responsabilité qui est vôtre. Mais j'arrête là avant de vous ennuyer.

Je préfère vous faire le récit de ces quelques derniers jours qui ont été plutôt instructifs.

En ces froides journées de neimont il est parfois difficile de savoir comment occuper une journée pourtant si courte. De mon côté, j'avais pris l'habitude de rejoindre quotidiennement Sheryl dans  son cercle de pierres levées afin d'étudier plus avant ses pratiques rituelles. C'est ainsi que j'ai appris à interpréter les signes de mon Dieu me permettant de révéler des pièges, à aveugler les créatures par une utilisation judicieuse de la lumière de Ramat ou grâce au sort de silence qui désoriente tout autant les animaux utilisant le son pour voir, comme les chauve-souris.

Lors de ma dernière visite à mon alliée, j'eus de vives frayeurs en voyant dans la neige immaculée ces immenses traces de pattes de loup tachetées de sang. Je vous assure que c'est avec hâte que je déballais ma masse d'arme de son drap de lin alors que, fébrilement, je suivais les traces menant comme je le redoutais aux dolmens. J'arrivais. Mais la scène n'était pas du tout celle que j'escomptais :

Sheryl m'avait attentivement écouté lorsque je lui ai narré nos dernières aventures et notamment lors du passage sur le worg domestiqués que nous avions du laissé dans le repaire du crâne. Il était trop fidèle à son maître pour se laisser apprivoiser et nous n'avions eu le courage de l'achever, le laissant honteusement dépérir accroché à son piquet.

Sheryl était allée le récupérer et le soignait. Elle avait tout simplement apprivoisé l'immense loup et lui avait même donné un sobriquet plutôt ridicule ("wolfynou"). Elle lui lançait maternellement des bébés musaraignes encore vifs et l'animal les croquait avec la joie cruelle mais innocente des prédateurs naturels. La druide semblait partager la gaieté de l'animal et était entrée presque en communion avec lui, croquant parfois, elle aussi, quelques bébés musaraignes tout vifs avec des soupirs d'aise.

Si j'étais moi aussi plutôt heureux de voir cette créature échapper à une mort inutile, j'étais troublé de voir à quel point Sheryl était capable de comprendre de façon profonde l'instinct de mort et la sauvagerie dénuée de toute considération morale du worg. Un être doué de raison n'a t-il pas précisément pour destination suprême de substituer l'ordre naturel à un ordre moral ? J'avoue ne pas comprendre pourquoi Sheryl contrefait ainsi sa nature humaine, mais cela lui octroie un charisme et un magnétisme rares.

Sans doute est-il plus raisonnable que désormais j'évite sa compagnie ô combien captivante...mais  une question me taraude et j'ai l'impudeur de vous la confier mon cousin : lui manquerai-je ?

Quoiqu'il en soit cette petite entrevue me permit de comprendre avec quels mots je pouvais prier mon Dieu afin qu'il me permette de communiquer avec les animaux à mon tour... avec la pratique je me suis même découvert une affinité particulière avec un animal représentant la sagesse et aimé des guérisseurs : le serpent.

La saison hivernale ne se prête pas à des expériences de ce type, mais sitôt que le printemps sera revenu et que mes amis serpents sortiront de leur hibernation, je les enverrai explorer pour moi les égouts de Riga afin d'y trouver la trace du codex Ilium avant que Suto ou cet horrible quasit qui se faisait appeler la « voix d'en-dessous » ne mettent la main dessus.

En attendant, je décidais de suivre Duncann vers la ville de Seuil où il a des relations que nous pourrions embaucher afin de mener à bien nos prochaines explorations.

Lui aussi avait, semble t-il, mis a profit, ces jours passés dans le calme de Riga. Il était resté auprès de Tarik le vieux bûcheron, l'aidant dans toutes les tâches que la vieillesse ou l'infirmité de son ami rendaient plus ardues. De voir Duncann se comporter ainsi avec dévouement et désintéressement me troubla. Mais je compris quand un soir à la taverne, alors que je devisais de façon théorique avec un pèlerin sur les différentes voies de résipiscence s'offrant au pénitent, je vis en lui le signe du plus vif intérêt. Je crois qu'il pense parfois au nain et à cet « accident »... peut être s'efforce t-il de suivre la voie des âmes sans tâches de l'Eglise de Karameikos, ce qui, je pense est très louable car il semble le faire avec sincérité et humilité.

Quoiqu'il en soit, une fois arrivé à Seuil nous n'eûmes pas le loisir d'embaucher ses quelques compagnons d'armes car nous fûmes presque immédiatement enrôlés par Darius qui avait lui aussi monté une équipe pour chercher un étrange trésor.

Une histoire douteuse prenant les accents de la plus grande vraisemblance sous le talent outré de l'ami Darius. Mais j'avoue qu'il m'a autant assommé que convaincu car je ne saurai même plus expliquer ce que nous cherchions, pourquoi et comment nous en étions venus à le chercher.

Une histoire de mage ayant payé le prix fort d'une expérimentation ratée l'ayant contraint de rester prisonnier de sa tour, un endroit bien agréable pour un mage... mais même le paradis revêt les atours de l'enfer quand il prend des accents d'éternité.

Bref, Dunkann et moi, nous décidâmes de nous associer de nouveau à Darius et à sa nouvelle équipe composée de :
- Piotr, un clerc à l'attitude et à la mise fort humbles mais qui semblait aussi posé que résolu. Quelle chose étrange qu'il fasse partie du culte d'Halav que vous devez connaître mon cousin : des originaux qui vouent au duc de karameikos un espèce de culte de la personnalité voyant même en lui la réincarnation de notre ancien Dieu tutélaire Halav, détournant de la sphère traladarienne quelques naïfs pour les mettre sous l'influence du duc,
- Fanfaril : un elfe ressemblant énormément à Elrohir, lorsque nous le vîmes la première fois il était couturé de blessures sans que cela ne lui arrache un cri... mais avait-il encore la force de crier après avoir été brinquebalé en brancard depuis des lieues. En le soignant je vis qu'il s'était entiché d'une épée de bois très puissante, création d'un Dieu de l'humilité, Melkh, dont le culte a été oublié,
- Olivia, une hobbit guerrière aussi cruelle qu'un hobgobelin, utilisant les dépouilles des morts pour créer des espèces d'épouvantails démembrés et précipitant la lutte même lorsqu'elle est inégale et inutile... apparemment il s'agissait pour elle de pondérer la pondération même de notre groupe. J'avoue avoir un peu de mal à la suivre. J'observe du coin de l'oeil l'attitude de mon homologue, Piotr, pour voir quelle attitude je peux moi-même prendre.

Une chose a retenu ma plus haute attention : cette histoire de Dieu oublié, comme Ramat. L'ultime témoignage de son culte subsiste dans cette épée de bois et quelle ne fut pas ma surprise d'y surprendre un idéogramme en forme « Y » représentant assurément la langue bifide des serpents. Il se trouve que ce symbole, je l'avais aussi remarqué sur la lance sacrée de Ramat. Je l'ai eue assez peu de temps entre les mains mais je m'en souviens très nettement.

La fierté du culte de Ramat était sa lance. C'est à cause et par elle que l'ancien culte de Ramat ainsi que la civilisation entière que ma religion portait a sombré dans le néant. Depuis, plus aucun défenseur de Ramat ne pourra jamais plus utiliser d'arme tranchante tant le souvenir de cet épisode nous est brûlant.

Mais peut être cette transition ne fut pas immédiate. Et peut être mon Dieu, après avoir tout perdu est-il devenu le Dieu de l'humilité, Melkh. Alors, il a élaboré une arme aux antipodes de l'orgueilleuse et provocante lance, fossoyeuse de notre plus belle espérance.

Si c'est le cas, alors peut être mon Dieu a t-il encore pris un nouveau visage aujourd'hui, de sorte que je ne serai pas le seul à honorer cet immortel ? J'aurai des frères de foi ? L'idée m'enchante et peut être m'illusionne.

Nous sommes entrés dans cette tour triomphant d'énigmes et de pièges où Darius illustra plus qu'à son tour tout son talent et son art consommé d'éclaireur. Nous y trouvâmes des protections à foison, une incroyable bibliothèque, un niveau de confort correspondant aux plus hauts standards, un djinn gardien d'un trésor et accessoirement fin cuisinier et hôte prévenant, un lieu d'expérimentation sécurisant...

Il y avait même quelques créatures correspondant je crois aux goûts libidineux du vieux mage, l'une était une nymphe que nous avons libérée et l'autre un infâme démon quasit. Notre groupe choisit d'exterminer le démon, j'eus le sentiment que cela fut fait sans grand cas de conscience même s'il eut été plus cruel encore de le garder ainsi captif éternellement. Mais à l'heure de la curée, je n'eus pas le cœur assez ferme pour me mêler au groupe dans un combat si inégal. Qui plus est j'aurai aimé interrogé ce quasit sur Frogot ou le codex Ilyum... mais peut être la nymphe, sa compagne d'infortune pendant tant de longues années, aura reçu quelques confidences plus exploitables que tous les mensonges qu'il nous aurait délivré si nous avions tenté de l'interroger ou de marchander quoi que ce soit avec lui.

Le lendemain de sa libération, la nymphe nous fit dons de capes qu'elle devait garder dans son repaire. Elle ne doit donc pas résider à plus d'une demi journée de la tour... bien évidemment dans un bosquet. Je la crois retrouvable.

Et maintenant ? Je me demande si Darius ne pourrait pas, d'une manière ou d'une autre, attirer Suto dans ce lieu idéal pour les mages... en faisant passer un message de son invention par un de ses contacts que nous avons identifié, j'ai nommé Tzatzar Roh.

Marchander avec Suto est-il envisageable? J'ai peur que non, mais j'aimerai réellement m'en assurer. Peut être ne cherche t-il qu'à être fidèle à la quête de feu son père ou peut être nous trompons nous complètement?

En tant que natif de Sulescu,je sais qu'il est bien souvent préférable de suspendre son jugement avant d'avoir tous les éléments. Car les apparences....

Bien à vous mon cher cousin, gardez-vous bien en attendant que nous puissions nous retrouver.

Votre Sergueï.
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Marchiavel le janvier 26, 2014, 00:33:49 am
Excellent !  :D
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le janvier 26, 2014, 00:50:06 am
Merci c'est gentil, y'a des coquilles mais c'est l'idée :)

A priori, j'ai listé les pistes qui s'offrent à nous pour l'instant:

Retrouver Suto/le codex Ilyum/la nymphe/Tzatzar Roh?

Remonter la piste du Dieu Ramat devenu Melkh? Puis? (avec approbation du mj, ça permettra de trouver la trace d'autres Dieux en donnant un effet de convergence aux aventures).

Améliorer/déplacer notre repaire?

Libérer le djinn? Lui piquer son trésor sans lui faire de mal (avec une protection contre le bien?)?

Explorer les égouts de Riga?

Autre piste?
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Orlame le février 12, 2014, 16:42:19 pm
Super !
 :)
je pars au ski fin de semaine pour 1 semaine et ensuite : "AVENTI !" 8)

tout plein de bonnes choses en perspective dans ce Duché...
Titre: Re : Résumé des parties
Posté par: Hibernatus le février 13, 2014, 21:17:26 pm
Bonnes vacances :)

Ps: plus dispo le 15 mars  :-X