Opale Campagnes

Archives => IdF - Yademael - Dark Age => Discussion démarrée par: Siome le août 26, 2011, 12:17:50 pm

Titre: [RP] Sur le bateau
Posté par: Siome le août 26, 2011, 12:17:50 pm
Je ne sais pas si vous avez envie d'en parler.
Mais moi je trouve ça chelou de devenir prince d'une ville le temps que le précédent fasse ses magouilles.
De plus il parle d'un test. Si certains veulent des postes précis au sein de la ville. Nous devrions déja en parler.

Personnelement j'aviserais uniquement si je peux avoir les informations qui m'interresse.
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Yademael le août 26, 2011, 13:01:04 pm
[MJ]Vous avez le temps de discuter sur le trajet, que ce soit avec Fésus, entre vous, discrètement ou publiquement.

Pendant les 3 jours que dureront le voyage, le temps va être à l'orage et la mer houleuse.
6 paysannes ont été mises à votre disposition pour tout ce qui est de vous nourrir et Fésus déclarera qu'elles proviennent du troupeau personnel du Prince.[/MJ]
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: manquedebol le août 26, 2011, 13:51:41 pm
Moi je trouve pas ça étrange, c'est un échange de bons procédés, non ?
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Siome le août 26, 2011, 14:40:16 pm
Sauf que l'echange n'est pas envers nous mais nos Sires (a priori). Nous sommes des pions de pions. En gros, on ne peux pas refuser l'offre et nous n'avons rien à redire. Cependant l'offre ne nous est pour le moment pas faite ! Le hasard de notre rencontre est tout simplement fâcheux. Aucun de nous n'est le destinataire prioritaire de cette demande.

C'est donc pour ça qu'il faudrait que l'on s'arrange déjà entre nous à savoir comment on peut prendre cette situation à notre avantage. La première des choses... Nos rôles. Si quelqu'un se sent mieux ou plus performant dans un domaines, il faut qu'en groupe nous en convenions. Attention ! Je n'ai pas parlé de confiance et ce vu qu'elle va être testée par le Prince lui même, nous pourrons en juger entre nous à ce moment.

Personnellement, je ne sais pas faire grand chose ! je propose donc rien.

[EDIT Yade : Orth+Grammaire]
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: manquedebol le août 26, 2011, 14:55:50 pm
Tu te fourvoies petite, l'échange n'est pas envers nos sires : c'est ton sire qui va hériter de la "gloire" et de la place stratégique de Prince/fléau/régent/autre (rayez la mention inutile) ?

Non, c'est toi.

L'offre est par ailleurs déjà faite, je ne comprends pas ton point de vue. A priori le Prince n'a plus qu'à choisir, et nous observer en conditions pour ça (ce qu'il appelle un test).

À mon avis la situation est DÉJÀ à notre avantage : on est des nouveaux-nés, on est weak, on nous propose un bon deal pour démarrer dans la vie. What else ?

Quant à savoir qui sait faire quoi... Si le Prince veut nous observer et nous tester ce n'est pas pour rien... Mais je ne sais rien faire non plus, sinon.
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Ajrarn le août 26, 2011, 16:21:16 pm
(http://photos3.fotosearch.com/bthumb/CSP/CSP453/k4533479.jpg)

(Arrive Iaro, qui rejoint le groupe dans la nuit sur le bateau)

Et bien Dame Isoline, je suis désolé mais je suis en désaccord avec vous sur plusieurs points.

Primo, je rejoins la petite Demoiselle Onielle : toute cette histoire me parait un joli conte de fée. Franchement, proposer à de jeunes vampires tels que nous de devenir Prince de Palerme, même par interim, vous y croyez ? Comme je l'ai dit à quelqu'un, même un marmot de 4 ans aurait des soupçons !

(Il sourit à la fois avec un peu de cynisme, mais aussi avec gentillesse)

Et pour le point de nous préparer un peu par avance, là aussi je rejoins notre petite Demoiselle : faire confiance au destin et suivre le cours des choses ? Je préfère personnellement anticiper, être préparé. Peut-être le Prince ne nous demandera-t-il pas notre avis, mais nous ne perdons rien à essayer de devancer ce qui nous arrivera !

Personnellement, même si vous le trouviez orgueilleux, je pensais sincèrement que ce noble vénitien avait toutes les qualités requises. Il est dommage qu'il nous ait quitté. Ce qui ne veut en aucun cas dire que je lui faisais confiance ! Même si mon air affable a pu vous faire croire le contraire.

Moi, je crois mon rôle est tout trouvé, je suis un conseiller et un homme de l'ombre, un diplomate ou une éminence grise. De plus, je ne puis être prince, ce qui simplifie les choses.

Alors dans ceux qui restent .......

(Se tournant vers Dame Isoline et cherchant Phoréys du regard)

A l'auberge, j'ai dit que je ne croyais guère aux chances de l'un de nos 2 amis gangrels en tant que Prince. Peut-être en avez-vous été vexés, mais il n'y avait pas d'intention blessante. J'ai une haute opinion de la force sauvage des gangrels.

Mais, j'en discutais récemment avec quelqu'un que j'apprécie, le château des Ombres, où nous nous rendons est un véritable ni de serpents, un foyer d'intrigues subtil et mortel. Vous n'avez Dame Isoline et messire Phoréys ni l'un ni l'autre à ma connaissances de pouvoirs de divination ou de séduction ? Du moins, je crois que ce n'est pas courant chez les infants de Gangrel. De plus, vous venez je crois des terres sauvages, des forêts et des montagnes ? Les intrigues, les machinations, vous n'y baignez pas forcément comme des poissons dans l'eau si ?

C'est uniquement pour cela que je doutais que vous soyez choisis en tant que Prince. Il n'y a pas d'offense. Je vous vois mieux dans un rôle de fléau, vous qui n'hésitez pas à sortir seuls dans la nuit et à aller dans un ancien lieu païen affronter un mystérieux ennemi. Mais peut-être que je fais erreur, c'est possible.

(Regardant la jeune Onielle)

Alors qui reste-t-il pour être prince ? Une jeune salubrienne, qui a peut-être d'étonnants pouvoirs ? Même si elle semble parfois excentrique ?

Ou peut-être ce mystérieux nosferatu que nous ne connaissons pas encore ? Ils manquent de prestance mais il parait qu'ils sont doués pour l'espionnage.

- Quoiqu'il en soit, je suis sûr d'une chose - et là encore je suis d'accord avec vous petite Onielle : il y a anguille sous roche ! Il est tout à fait anormal qu'on nous fasse une telle proposition. Et je ne vois qu'une seule explication : nous allons servir de chair à canon ou au minimum de pions, dans un jeu mortel. De ce que j'en sais, le Château des Ombres n'est pas exactement un jardin d'enfants, croyez-moi. C'est le château de mon clan, les lassombras, des caïnites qui cristallisent tous les pièges et les chausse-trappes imaginables ! Je vous invite non pas à être prudents, mais à devenir paranoïaques !
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Yademael le août 26, 2011, 16:46:54 pm
[HRP]
hop hop hop !
Petites précisions :

Vous n'allez pas au chateau des ombres (demeure de Lasombra lui-même) mais à Palerme ^^"
Pas pareil DU TOUT ^^"

Et ensuite, de ce que vous en savez, le nosfératu, il a raté son bateau. ce n'est plus votre problème et surement un concurrent de moins (ou un allié de moins, la vie est une question de points de vue). Fésus vous a à peine parlé de lui, il est pas là, tant mieux ou tant pis pour vous ^^

De plus, contrairement à ce que certains auraient pu dire ou croire : un prince Gangrel, il en existe un (bon j'avoue par contre ne plus savoir quelle ville), et il en a existé d'autres avant. Pareil pour les princes nosfé ou malkaviens.
Des princes Salubriens, il en existe une bonne 20aine. Des princes (ou des reines) avec des apparences enfantines, il en existe aussi une bonne 20aine. Des princes nouveaux-nés, plus d'une centaine le sont ! Si ce ne sont pas des milliers...

Après, vous avez peut-être une très haute opinion de vous-même, mais n'oubliez pas que vous n'êtes que des nouveaux-nés. Nombre de vampires plus vieux n'iront même pas chercher dans la finesse pour s'occuper de vous...
On domine, on présence, on asservit ou on diable, si on ne se contente pas de mettre des pains ou d'intimider, ça suffit contre vous. en tout cas nombreux seront ceux qui le penseront.
L'idée sera de les surprendre, plus que de vous préparer vraiment... Après tout, vous ignorez tout de la cité de Palerme (à part ce que je vous ai dit au début du scénario, c'est à dire pas grand chose) ^^
[/HRP]
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: manquedebol le août 26, 2011, 16:59:21 pm
Nous ne nous connaissons pas, sire Milo, vous ne pouvez effectivement pas saisir l'étendue de nos pouvoirs. Qu'entendez-vous par "pouvoirs de divination ou de séduction", d'ailleurs ?

Excusez-moi de vous corriger, en passant, mais sortir dans la nuit pour sauver quelqu'un car on pense qu'un homme est en danger, je ne pense pas que cela fasse de moi un fléau en devenir. Loin de là même. Vous n'avez a priori pas réfléchi à ce cri, à cette douleur, ni à nos motivations pour partir aussi précipitamment. Un homme d’Église, hein ?
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Balt le août 26, 2011, 23:25:16 pm
(Un rire franc éclate à quelques mètres de vous)

HAHAHA Isoline, ne t'énerve pas...

(vous tournez la tête et voyez Phoréys émerger derriere un amoncellement de caisses et de cordes, ou il s'était probablement allongé pour piquer une sieste ou admirer les étoiles. Phoréys se lève lentement en continuant a parler à Isoline)

Le sieur... Iaro n'est pas à blâmer... Il me paraît clair que contre cette étrange caïnite qui attaquait Fésus il n'aurait probablement pas réussi à user de ses talents de diplomate pour la liberté du messager. Et pour ce qui est des motivations... personnelement le voyage m'avait épuisé et je n'avais même pas percuté que c'était certainement Fésus qui était en danger, je ne suis sorti que pour te protéger, donc encore une fois, n'accusons pas ce monsieur de laxisme, peut-être n'avait-il, comme moi, pas conscience de l'importance de notre équipée, et l'eusse-t-il eue, il n'aurait rien gagné à aller y risquer sa vie...

(Le visage de Phoréys, intriguant par les fils cendrés des cheveux qui l'encadrent, se tourne vers Iaro, le sourire aux lèvres)

Héhé sire Iaro, je crois que j'aurais du prévoir avec vous une contrepartie si je venais à votre aide sur le plan diplomatique....

(Phoréys s'approche et s'intègre dans votre groupe, pour parler a tous)

Je suis le dernier a ne pas avoir donné mon point de vue, alors le voici... Je ne sais pas quoi penser de tout cela... A la fois cela me paraît incroyable, je veux dire, comme Isoline j'y vois une opportunité énorme de se faire des relations, d'en comprendre plus sur l'organisation caïnite, peut-être d'aquérir une influence... surtout pour un nouveau-né... Mais en meme temps j'ai confiance en Fésus et son histoire me parait tenir debout...

Après, savoir si je veux être prince... ou même un autre rôle je ne sais pas, je n'ai aucune idée de ce a quoi ressemble le quotidien d'un prince, alors allons voir. Au pire ce sera toujours une premiere expérience de ce monde d'intrigues que Iaro nous décrit comme si important. Et puis si ca ne m'intéresse pas, je connaitrais tout de même le nouveau prince de Palerme... non décidément cette aventure me plaît...

Et puis ca m'amuse... je veux dire, si le prince me choisit moi, je serais tellement surpris que je crois que j'en rigolerais pendant 2 bonnes années... Je n'y connais rien a la politique, rien aux détails des cultes pratiqués par les humains et les caïnites de la région, je ne différencie même pas tous les clans... Vous disiez ne rien savoir faire mesdames, moi je sais jongler, jouer du luth, et quelques tours de prestidigitation qui font rire les gamins gitans... j'ai pas l'impression d'être vraiment prédestiné à un rôle de prince mais qui sait... je pense que pour cette situation particuliere le prince doit avoir des attentes surprenantes... peut-être qu'un profil comme le mien, n'ayant pas assez de connaissances politiques pour s'imposer comme un légitime bon prince une fois qu'il sera revenu, tout en étant assez fort pour survivre à 20 années de tentatives d'assassinats pourrait lui plaire... ou alors il détesterait ca et sera soulagé que nous ne soyions pas tous aussi incultes que moi... Honnetement je crois que tant que nous n'y sommes pas allés nous ne pouvons savoir ce qu'il recherche et chacun de nous a ses chances, même le sieur du clan Lasombra, après tout un mensonge de plus ou de moins, sur ton clan d'origine, serait acceptable non?

Pour un rôle précis... J'ai déja oublié ceux dont Fésus nous avait parlé, si quelqu'un veut les rappeler, je suis tout ouïe, mais je pense que je me baserais surtout sur ce que je verrais sur place...

Ha et puis, même si c'est un piège... Bon déjà je n'y crois pas, nous n'avons aucun ennemi commun je pense. Et même si c'en était un... hé bien ça m'amuserait aussi de tenter de le déjouer, pas vous?

(sourire très large)
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: manquedebol le août 27, 2011, 06:05:24 am
Isoline a tour à tour l'air apaisée, intriguée, un large sourire se dessine sur son visage et elle lance à Phoréys un petit sifflement qui n'est pas sans rappeller les sons qu'émettent les serpents.
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Ajrarn le août 27, 2011, 11:49:18 am
(Iaro se tourne vers Phoréys avec un large sourire)

Hahaha ! Peut-être es-tu finalement le plus qualifié d'entre nous pour devenir prince, ami Phoréys !

Quant à moi, mon clan me reconnaîtra facilement dés que je passerai devant un miroir, ce que je ne pourrai éviter durant 20 longues années.

Héhé, il est exact que je n'avais pas pensé à toi pour me soutenir sur le plan diplomatique, mais nous avons tous des surprises !

(Il se tourne vers Isoline)

Dame Isoline, par "pouvoir de divination", j'entends l'art occulte de découvrir ce qui est inconnu, comme le passé, l'avenir, ou lire dans les pensée d'autrui par exemple. Et par "pouvoir de séduction", j'entends l'emploi d'un procédé social visant à susciter l'admiration, l'attirance ou l'amour d'une ou de plusieurs autres personnes pour soi, cela appuyé par un "magnétisme" surnaturel, afin d' obtenir moult avantages de la part de la personne séduite, par exemple des rapports sexuels, des cadeaux ou de l'argent , ou de manière générale de manipuler cette ou ces personnes.

Si vous le désirez, j'ai chez moi des ouvrages en parchemin définissant plus amplement le sens des mots en général appelés "dictionnaires".

(il sourit)

Sachez que ce genre de pouvoir est assez répandu parmi les caïnites, mmmm, "des villes", va-t-on dire, par opposition à, mmm, les caïnites, des mmm, "campagnes".

Mais soyons sérieux.

(En effet, son visage perd son expression souriante et devient grave)

Vous parlez de sensibilité à la douleur d'autrui ?  Vous entendez le cri de quelqu'un dans la nuit, alors qu'on est à l'auberge, et vous courez lui porter secours. Vous êtes bien comme Phoréys. Et ce n'est pas une critique. Vous vous sentez toujours humaine n'est-ce pas ? Et vous me parlez de Dieu ?

Nous n'avons pas le même avis sur ces choses.

Nous sommes des vampires !

Et que sont les vampires ? Que sommes-nous vraiment ?

Selon la Bible, nous sommes les descendants de Caïn ! L'homme qui tua son frère, et à qui Dieu dit : "Qu'as-tu fait de ton frère ? Je te maudis ! Je te condamne toi et les tiens à ne plus jamais marcher sous le soleil !"

Savez-vous quand j'ai entendu parler pour la première fois de notre race Dame Isoline ? C'était quand j'étais toujours un petit mortel, ma nourrice me racontait des contes pour faire peur aux enfants !

(Au fur et à mesure qu'il parle, il devient de plus en plus sombre, presque littéralement, son visage s'assombrit et les ombres semblent danser autour de l'assemblée. Il lève les bras au ciel dans une posture théâtrale et sa voix se fait stridente, solennelle et dure)

Voilà ce que nous sommes, des créatures de cauchemar qui font peur aux mortels ! La vérité, c'est que nous sommes des monstres ! Nous descendons du premier des meurtriers, celui qui a tué son frère !  Et nous portons le meurtre en nous !

Pour survivre dans notre "non-vie", nous "vampirisons". C'est à dire que nous buvons la vie de ceux qui furent nos frères et soeurs pour prolonger la nôtre !

DIEU NE VEUT PAS DE NOUS ! NOUS SOMMES DES ABOMINATIONS, VOILA LA VÉRITÉ !

Et c'est défier SA volonté, SA malédiction, que de prétendre être autre chose !

(Il s'interrompt un moment et baisse les yeux, regardant le pont du bateau, avec les poings fermés. Puis chuchotant presque : )

La vérité, c'est que nous sommes damnés.

(Il reste totalement silencieux)
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: manquedebol le août 27, 2011, 13:01:46 pm
Si je puis me permettre, sir Iaro, les pouvoirs de séduction et de divination dont vous parlez ne sont pas des pré-requis au statut de Prince, loin de là.
D'abord parce qu'utiliser ce genre de pouvoirs contre nos congénères est mal vu et apporte des ennuis, et des ennemis. Du coup, si on part dans l'optique d'être un Prince peu aimé, la force permet aussi de s'imposer, et nous-autre, gangrels, sommes forts.
D'ailleurs les façons de devenir et rester Prince sont multiples, se faire craindre, utiliser la force, se faire passer pour plus faible et manipulable qu'on ne l'ait (ou être faible et manipulable *petit rire*), ou encore user de machinations diplomatiques, mais ce n'est qu'une possibilité parmi d'autres.

Je ne relèverai plus vos insinuations concernant les caïnites des, mmh "campagnes". Votre vision est assez naïve, mais rafraichissante.

Quant à notre condition vampirique, sachez que pour ma part cette situation n'est pas une fatalité. J'ai ce que l'on appelle une conscience (peut-être que vos livres pourront vous éclairer à propos de ce mot) qui me dicte ma conduite envers l'humanité et les êtres vivants en général. Racheter les fautes que j'ai pu commettre, voire les fautes de Caïn, me permettra un jour d'atteindre Golconde.

Mais nous sommes au moins d'accord sur un point *rire cristallin et sourire franc*, Phoréys ferait un merveilleux Prince.
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Balt le août 28, 2011, 06:14:30 am
(passe la main dans ses cheveux l'air embarassé)

hum... arrêtez un peu de vous moquer de moi à vouloir me placer sur le trône alors que vous savez bien que je suis celui qui y comprendrait le moins... Je sens dans vos dires plus une affirmation que si j'y accédais ce serait moins parce que la cour princière aimerait que son dirigeant joue une douce mélopée au luth pendant les executions que parce qu'elle apprécierait un jeune prince "faible et manipulable"... ce que je suis moins qu'il ne peut y paraître, Isoline tu le sais et Iaro je ne te souhaite pas de le découvrir de si tôt... et de toute façon, si c'est la faiblesse et le fait d'être manipulable qui sont les prérogatives, je crois que je n'ai pas la moindre chance face à notre brillant camarade
(cligne d'un oeil et fait un signe de tête en direction de Leban)

Attendez j'essaye un truc
(s'approche de Leban, pose un genoux à terre, l'avant bras sur l'autre et baisse le visage au sol en signe de soumission)

Votre altesse... des nouvelles du duché de Marsala nous parviennent, indiquant une recrudescence des executions vampiriques par les serfs des environs.  Nous y avons envoyé le fléau et un détachement de.... nettoyeurs... (relève son visage en direction de celui du géant) Vous approuvez messires? (répondant au ton interrogatif de Phoréys, Leban pousse son grognement habituel). Hum oui nous pensions aussi que vous seriez d'accord. Il sera fait selon vos désirs messires, c'est un plaisir de servir sous votre commandement, vous faîtes définitivement un prince très clairovoyant... (ramène son menton vers le bas et quelque peu en arrière, comme ajoutant une phrase non-destinée à Leban) pour une goule bien sûr...

(éclate d'un rire tonitruant, très amusé par sa petite scène) et se relève

Ca sonne non? haha ce que je donnerais pour voir ce vaniteux Brujah de la taverne mettre genoux à terre face à notre prince des goules....
Mais un peu de sérieux... je ne pense pas que je serais un prince très apprécié par le reste de la cour... je suis plutôt tétu et je n'y connais pas assez sur la societé et les coutumes de là ou nous allons, je pense que j'essayerais d'être... le plus droit possible quelquesoit les critiques dont je serait la cible, ca ne devrait pas beaucoup plaire... Car oui, je pense que nous sommes maudits, que notre vie est terminée et que, si les joies comme cette petite "mascarade" (désigne l'endroit ou il s'est mis à genoux devant Leban du menton) nous sont encore permises, nous ne gouterons plus au vrai bonheur, véritable amour, soleil d'été, festin partagé autour d'une tablée, accompagné de liqueurs choisies... Mais, ce n'est pas une raison pour ignorer leur existence. Ma part d'humain est encore bien trop forte pour interdire aux mortels d'en profiter un maximum en les tyrannisant. Voilà donc la condition de vampire pour moi: savoir apprécier la qualité des bonheurs de la vie pour les avoir perdu, et lutter contre ceux qui se sentent le droit de les ôter aux mortels, parce qu'ils sont plus forts qu'eux. Si cela doit se faire par la force, j'attaquerais le premier. Et si cela doit se faire par les mots... j'attaquerais avant qu'ils n'aient fini leur première phrase. Et, si ce n'est un bonheur véritable, c'est du moins une satisfaction, un sentiment de se sentir utile, qui m'éloigne des animaux, que je chéris tant pourtant, mais dont je sais ne pas faire partie... dans mes bons moments.
Ne partagez-vous pas cette vision sir Iaro?
(prend un air suspicieux qu'il gardera jusqu'à la fin de son discours et même ensuite, attendant la réponse de Iaro).
Je veux dire... Quels sont vos buts, sir?
A vous entendre, nous sommes tous le Mal absolu... Soit, si cela est vrai, du moins pour vous, vous risqueriez de ne pas finir votre première phrase, une nuit, à Palerme.
A vous entendre nous mériterions tous de mourir, de nous suicider... Ce que j'ai hésité à faire après mon étreinte, mais j'ai ensuite adopté l'état d'esprit que je viens de vous décrire.
Bref, à vous entendre, nous appartenons à une race d'abominations damnées, sans but ni espoir, autre quel celui d'aspirer la vie de notre ancienne race. Bien triste vision de la non-vie. Et pourtant vous souriez toujours. Plaisantez parfois. Et semblez, très clairement, avoir des buts propres, autres que le baiser...
Alors quels sont-ils ces buts, et d'où vous vient cette joie qui semble si opposée à votre conception de notre état? J'apprécierais une réponse franche, si nous devons nous entraider, nous protéger, il serait bien que chacun de nous cerne les opinions des autres, et je pense avoir fait honnêtement état de la mienne...
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Ajrarn le août 29, 2011, 12:30:26 pm
(Iaro ne peut s'empêcher de sourire en observant la caricature du prince marionettisé de Phoréys. Puis, il écoute attentivement la suite de son discours avec un air grave et méditatif. Une fois que Phoréys a terminé, il reste silencieux un temps, puis lui répond)

Hmm, tu as admirablement exposé la situation, Phoréys.

Toutefois, pour un idéaliste, ta façon de défendre tes positions est un peu surprenante mais hélas très classique : tu défends de nobles idéaux et ton humanité, me demande mes buts, mais tu me menaces de mort et me préviens que je n'aurai peut-être pas le temps de finir ma phrase si ma réponse n'est pas à ta convenance !

(Il sourit en regardant Phoréys et Isoline)

Ainsi en va-t-il souvent des idéalistes : sous leur blanche armure, même inconsciemment, se cachent souvent des tyrans en puissance. Ils sont persuadés de détenir la vérité, la seule juste et moralement défendable, et de devoir l'imposer aux autres, sous peine de mort.

Ainsi, ami Phoréys, notre association aura-t-elle été de courte durée.

Tu me demandes quels sont mes buts, mais me préviens que tu vas me tuer avant que j'aie fini ma phrase si ma réponse est opposée à ce que tu défends, et tu ne croiras sans doute aucune autre réponse !

(Il éclate d'un grand rire)

Mais mon cher, je crois que je viens de l'exposer. Du moins, je viens de révéler une partie de qui je suis et mes buts découlent logiquement de ce que j'ai dit : en effet, je pense que nous sommes des monstres et des damnés, que c'est la volonté de Dieu, et qu'il nous faut l'accepter.

Dés lors, les choses sont simples : nous pouvons soit nous complaire dans notre rôle de monstre, soit profiter comme tu le dis de notre puissance, soit nous adonner à de sombre émotions ou le tout à la fois. Oui, je ris et je poursuis encore mon chemin, je ne me suicide pas. Mais je me vois comme un enfant de la Nuit, et ai pris mes distances des mortels. S'il reste encore de l'humain en moi, je ne suis pas un "humaniste".

Bien entendu, cela va totalement à l'encontre de tes valeurs.

Je te redirais bien comme lors de la conversation que nous avons eue récemment en privé que je suis un "serpent impitoyable" et un intriguant (quand je dis un "serpent", je ne veux pas parler d'un infant de Seth, c'est une figure de rhétorique), mais que je suis loyal à ceux qui me sont loyaux, et que même pour des idéalistes, peut-être vaut-il mieux avoir un serpent de son côté plutôt que d'avoir tous les serpents en face de soi.

Mais à la vérité, en t'écoutant, je réalise que même si j'ai de l'estime pour toi, je crains que nos 2 points de vue ne soient irréconciliables. Oui, j'utilise ma force pour acquérir le pouvoir. Oui, je considère les mortels comme inférieurs à nous. Et même si je suis ouvert à différents points de vue, tu dis clairement que toi, tu ne l'es pas et ne le tolérera pas.

Par ailleurs (il regarde Isoline), je crois que Dame Isoline doit avoir à peu près le même point de vue que toi. J'ignore la position de la demoiselle Onielle.

En tant que lassombra, je ne peux devenir Prince, l'émissaire l'a clairement indiqué, et il n'est pas dans mes intentions de tenter de m'opposer à un édit du fondateur de mon clan.

Du coup, puisque je ne peux présenter ma candidature seul, et que nous ne pouvons clairement plus collaborer, afin d'éviter un combat entre nous, il me semble qu'il ne me reste qu'à me retirer.

(Il fait demi tour et s'éloigne dans les ténèbres)
Titre: l
Posté par: Yademael le août 29, 2011, 13:20:12 pm
OK stoooop ! Je mets une pause parce que je ne comprends pas du tout ce qui se passe.

On va mettre en stand by pour le moment, mais je crois qu'il y a une jolie incompréhension entre les gens ici.
donc le RP est en pause, si vous voulez parler en HRP allez-y mais je ne crois pas qu'on aie ici parlé de tuer l'un ou l'autre oO

Si je n'ai pas le temps de tirer ça au clair, on verra mercredi.
Mais euh... je vois pour le moment pas à quel moment ça a dérapé au point qu'Ajrarn sente son perso menacé.
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Siome le août 29, 2011, 14:49:09 pm
[HRP]
Intéressant !

[RP]
Intéressant ! Je serais peut-être la seule candidate au final, dommage que cela ne m'intéresse pas.
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: manquedebol le août 29, 2011, 16:53:36 pm
[HRP]

Moi j'avais pas compris le RP de Balt comme ça :
- il a parlé d'attaquer "ceux qui se sentent le droit de les ôter aux mortels, parce qu'ils sont plus forts qu'eux". Iaro les considère comme inférieurs, mais du moment qu'il s'amuse pas à les tuer pour le plaisir, je vois pas le soucis avec Phoréys...
- il a dit que "A vous entendre, nous sommes tous le Mal absolu... Soit, si cela est vrai, du moins pour vous, vous risqueriez de ne pas finir votre première phrase, une nuit, à Palerme.", ce qui signifie simplement que : ton perso pense que les vampires sont le mal absolu, or à Palerme y'a des vampires, du coup tenir ce genre de discours va lui apporter des ennuis (ou alors il a raison et vu que les vampires sont mauvais ben il aura de toutes façons des ennuis).



[RP]

Princesse Isoline, Princesse Isoline ! *sautille et chantonne avec des étoiles dans les yeux*
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Yademael le août 29, 2011, 17:12:59 pm
Euh bon reprenez le RP alors XD.
Tant que c'est ok pour tout le monde, je voulais éviter un éventuel débordement ^^
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Balt le août 29, 2011, 17:52:09 pm
hrp: cool j'suis d'humeur littéraire :) J'espere que le fait que je l'arrete avant qu'il ne "s'éloigne dans les ténébres" n'est pas une entorse a la cohérence du rp...


rp:

(a écouté patiemment la réponse de Iaro, haussé les sourcils et souri 2 ou 3 fois et interpelle l'homme d'Eglise quand celui -ci tourne les talons)

Iaro, attends une seconde. Il va vraiment falloir que je travaille ça avec toi, on ne se retire pas d'une discussion avant que chaque interlocuteur n'ait conclu.
Je voulais d'abord m'excuser. J'ai tendance à parler plus vite que je ne pense et cela peut amener à des quiproquos ennuyants... Loin de moi l'idée de te menacer, je ne faisais que t'avertir de la possibilité que des actes atroces envers les mortels simplement pour le plaisir t'attireraient une inimitié de ma part... mais tu n'es pas coutumier du fait je pense, ai-je tort? Si j'ai bien compris tu n'as pas de scrupule à utiliser les humains, voire à t'en débarasser, mais avec un but qui est la conquête du pouvoir, et non une recherche de plaisir malsaine? Alors je ne peux te dire que... j'aime cette façon d'agir, mais elle ne mérite pas que tu goûtes à ma lame, rassure toi. Je voulais simplement tirer cela au clair, libre à toi de poursuivre ton chemin ou de te réintégrer à notre assemblée, peut-être je l'espere, en me disant que notre... alliance est remise en place jusqu'à ce qu'un de nous ait de réelles raisons de la dissoudre... Et rassure toi, je n'ai pas pour habitude d'assassiner avec fourberie quelqu'un qui a confiance, en moi, si tu me décois et que je souhaite rompre notre entente, tu en seras prévenu bien avant que je ne laisse libre court à une quelconque violence envers toi...

(se retourne vers le groupe de vampires sur le pont et laisse le temps a Iaro de choisir de revenir ou de poursuivre sa marche. Phoréys  interroge Catherine du regard)

Alors comme ça vous n'êtes pas intéressée? Puis je-vous demander pourquoi? Moi même je ne connais pas bien cette fonction et me dit qu'il y a bien des chances que la proposition ne soit pas faite pour moi, peut-être vos raisons m'éclaireraient... En tout cas, on a l'air de se diriger vers effectivement la mise en place d'une... (imite assez justement le timbre et l'engouement d'Isoline durant sa chanson enfantine) princesse Isoliiine ! Haha. Ca a l'air de la tenter en tout cas....
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Siome le août 29, 2011, 18:19:32 pm
Cela ne me tentes pas. Cela ne veut pas dire que je n'accepterais pas. Et puis la seule princess à bord, c'est moi. Je ne penses pas que la tache soit compliqué et il y a fort à parier que le prince lui même reste à donner des directive en son absence. Je le voit mal apprécier de revenir 20 ans plus tard et de constaté un éffondrement de sa cour voir pire une guerre ouvert avec les lassombras.

Non, sur le fond. Je penses qu'aucun de nous n'est qualifié ni même au fait d'en quoi consiste réellement cette tache. Pour ma part rester coincée à faire la princess ne sera pas déplaisant mais entravant. Si j'ai accepter d'aller à palerme c'est uniquement dans le but de retrouver Sir Leopold Lipsin. Et le prince le connait vu que la lettre demandant de venir lui était adréssée. Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais ce n'est pas une dette envers un autre vampire que j'éponge ici. Du moins ce n'est pas mon but. J'espère seulement, si je ne le retrouve pas, au moins en apprendre plus sur lui, voir même ou il se trouve. La seule chose que j'accepterais m'entraver dans cette quête serait Uriel, mon sir. Là encore c'est fort peu probable.

Je suis impaciente de voir comment le prince nous testera. En fait, plus qu'impatiente, j'aimerais beaucoup qu'il me doive un service. Si seulement.

Pour ce qui est de nous tous. Je penses que nous avons interet à agir à l'unissons. Personne ne connais Palerme. Personne ne connait la fonction de prince. Il y a fort à parrié que nous y avons un grand avantage à tirer et c'est de concert que cela sera possible. Nullement un "nouveau-né" ne se fera entendre seul.
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Ajrarn le août 29, 2011, 18:41:47 pm
(Pour le moment, Iaro reste silencieux dans l'ombre, mais il y a fort à parier qu'il a écouté la dernière intervention de Phoréys et de Onielle)
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: manquedebol le août 29, 2011, 20:00:56 pm
(arrêtant de sautiller)

Il a quoi de particulier ce Sir Leopold Lipsin ?
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: Siome le août 29, 2011, 20:05:11 pm
je prefères garder cela pour moi. Pour le moment, du moins.
Titre: Re : [RP] Sur le bateau
Posté par: manquedebol le août 29, 2011, 20:09:24 pm
(recommençant à sautiller d'un pied sur l'autre)

En tous cas c'est bien ce que je disais, on peut pas faire grand chose à part attendre de voir.