Opale Campagnes

Archives => IdF - Nishruu => Discussion démarrée par: Nishruu le novembre 12, 2009, 16:04:43 pm

Titre: Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Nishruu le novembre 12, 2009, 16:04:43 pm
Petit résumé :

L'aventure débute dans le village D'Ederglen, à environ 80 lieu (grosso modo 400km) à l'Ouest de la chaine des Kaladrunes, refuge millénaire des clans Nains (pour situer tout ça dans le monde, regardez la ptite carte (http://nishruu.com/map.jpg)). Le seigneur des tènèbres Jazhir, Roi de l'Eren (le royaume humain) et bras armé d'Izrador (le dieu maléfique, pour ceux qui n'auraient pas encore pigé) a récemment muté une partie des troupes d'occupation stationnées dans l'Est de l'Eren vers le front des Kaladrunes. Même si l'affaire risque d'être assez sanglante pour les Nains, la population vivant dans les zones peu à peu désemplies d'orcs ne peut que soupirer de ce répit dans une occupation devenue plus qu'étouffante.

C'est dans ce contexte que les personnages vont se rencontrer. Un frère et sa soeur, Jinko et Rowan, anciens combattants de la liberté, ont déposés les armes et arrêté de combattre dans l'ombre depuis 4 ans, obligés de recueillir et protéger le fils de l'ainé de la famille, tombé au combat.  Ils ont récupéré l'auberge "La Rosée" d'un vieil ami décédé ne laissant aucun héritier. Jinko est employé comme garde de la ville et autorisé par les orcs à porter une arme afin de défendre la ville de brigands, en échange des repas, du logement et du confort des patrouilles orcs qui passent souvent par le village.

Par un après-midi d'Automne, un homme dans une charrette couverte (http://1.bp.blogspot.com/_fQzXYVuBmQk/RjIRsqQ2pcI/AAAAAAAAAUQ/YLEfDetqx7k/s400/charette070.jpg) (powned) se présente devant l'auberge. Il s'agit d'un marchand, répondant à l'étrange pseudonyme de Chap O'Melon. Après diverses tractations marchandes incluant des chats (?), il vend entre autre un fut de 30L (volume Certifié Michaël Approved) de bière à la tavernière, qui le stocke dans la réserve de nourriture.

Pendant la nuit, le marchand va réveiller son camarade protecteur dworg "Botte de Cuir" : après avoir récupéré divers objets vendus aux paysans, ils entreprennent de récupérer le fut de bière pour mettre les voiles, comme dans chaque village où ils font halte. Or, cette fois, ce n'est pas une simple paysanne qu'ils ont volé, mais une maraudeuse, une de ces combattantes solitaires qui a mis une partie de sa vie à combattre l'Ombre, aux sens affutés et largement supérieurs à la moyenne du prolétaire de base. Pris la main dans le sac, ils déposent le fut et se lancent dans un duel d'intimidation qui mène à l'agression de Rowan par Botte de Cuir. Méchamment mouché, ce dernier se prépare à réitérer son attaque quand débarque un nain.

Petit flashback : ce nain, dénommé Grünk, vient d'une destination qui vous est pour l'instant inconnue. Toujours est-il qu'en chemin, lui et son acolyte, un autre nain visiblement plus vieux et plus costaud, se sont fait intercepter par une patrouille orc. Par un subterfuge qu'il se fera un plaisir d'imaginer pour le prochain scénar s'il veut vous l'expliquer, Grünk a réussi à se sortir du guêpier mais son acolyte s'est pris un méchant coup de masse sur le crâne et est actuellement plongé dans le coma. Il l'a trainé jusqu'au village le plus proche, qui se trouve être Ederglen.
Après avoir constaté la fermeture des portes, il a entrepris de creuser avec les moyens du bord, un passage sous la palissade de piètre qualité du village, à un endroit évalué comme plus pratiquable que le reste de la structure. Il s'est retrouvé dans l'enceinte du village.

Un peu plus tôt dans la nuit, un Halfelin du nom de Fredonne (Tinnininiiinninnin) s'était faufilé par dessus de la palissade à l'aide d'un sort de "Pattes d'araignée", et s'est mis à faire les maisons une par une par récupérer de la nourriture sous le couvert d'une sort d'invisibilité. Il avait faim le bougre, car quelques jours plus tôt, sa famille, un groupe de halfelin nomade, résistant à l'esclavage systématique de leurs congénères, s'était vu massacré par un contingent orc. Lui, ce n'est pas un combattant, mais il a plus d'un tour dans son sac. Il pratique les arcanes, ce qui, en plus d'être un halfelin, pourrait lui rapporter de se balancer au bout d'une corde un jour ou l'autre.
Ce halfelin donc, après avoir fouillé les maisons, décide de faire un tour dans un jardin. Manque de bol, Jinko pose souvent des pièges en avertissant les villageois de leur emplacement, mais pas les rôdeurs nocturnes ! Son sort interrompu par la mâchoire métallique qui se referme sur sa cheville, il est pris lui aussi la main dans le sac par Jinko.

Jinko le libère, mais Fredonne profite de bruits (Grünk trainant son compagnon jusqu'à l'auberge) attirant l'attention du guerrier pour relancer un sort d'invisibilité et s'enfuir...dans la direction du nain. Ce dernier ne comprend pas d'où vient le bruit de course mais continue vers l'auberge sans s'en préoccuper. Il y arrive, suivi par le halfelin (on se demande bien pourquoi), et par le guerrier qui l'a aperçu et qui se dit que ça commence à sentir grave le sapin.

Retour au début du flash-back : Botte de cuir allait attaquer de nouveau Rowan, quand Grünk fout un gros coup de pied dans la porte et se pointe dans l'auberge. Derrière lui, la porte de referme puis se rouvre presque instantanément mais sans raison apparente. On peut voir Jinko derrière, qui accourt et semble considérer avec incrédulité le côté "poltergeist" de la porte comme un effet secondaire de la force du nain. Les six individus sont donc, vers 3 heures du matin, au beau milieu de la salle principale de la Rosée à se regarder en chien de faïence.

Après quelques coups de pression, la situation se calme et Rowan décide qu'ils feraient tous mieux de prendre une bière et de discuter plutôt que de rester debout comme des gros bourrounds (Bourround n.m, stupide, ridicule, voir Bollos, Blaireau). Le nain demande à de multiples reprise de l'aide pour son camarade et finit par se faire entendre par O'Melon le marchand et Fredonne. Bien qu'incompétents à soigner le nain inconscient, ils le couche tout de même dans le lit de Rowan, au rez de chaussée.

Le nain demande s'il y a un médecin dans ce village, et Rowan va le chercher après avoir acquiescé. Le vieux est myope comme une taupe et un peu timbré, mais accepte finalement de venir lui porter assistance par cette heure plus matinale que tardive. On hâtife le nain dans des vêtements féminins (tin j'avais pas tilté sur le coup mais c'est quoi cette idée de merde ?) afin de lui faire croire qu'il s'agit d'une paysanne blessée. Le docteur se pointe et tombe nez à nez avec le dworg, qu'il prend pour un orc (erreur compréhensible, surtout vu son vieil âge) et tente de s'enfuir ventre à terre. Il est choppé par le dworg en deux temps trois mouvements et celui-ci mise sur l'erreur pour intimider le pauvre bougre. Complètement soumis, le médecin ne s'en révèlera pas moins incompétent pour soigner le comateux. Il est raccompagné par le dworg et assommé dans son lit ("quand il se réveillera, il pensera qu'il s'agissait d'un mauvais rêve". Pas mal celle-là).

Pendant ce temps, Rowan lutte âprement pour empêcher Fredonne de voler un jambon.

Botte de cuir revient au moment où le nain révèle à ses hôtes la présence d'un passage secret derrière l'âtre de la cheminée. Un panneau pivotant donne sur ce qui semble être une ancienne cache de la résistance, remplie de matériel, de nourriture et d'armes.
Au moment où Jinko allait sortir pour continuer sa ronde, on entend distinctement le cri d'un Orc à la porte Ouest du village, ordonnant de l'ouvrir. Les protagonistes remettent les frusques originales du nain comateux puis Fredonne, Botte de Cuir, Grünk et son ami s'enferment dans la cache secrète. Fredonne a toujours le jambon et utilise son sort de manipulation à distance pour continuer à le manger quand on essaye de lui enlever...

Rowan remet des bûches dans la cheminée, et Jinko va ouvrir aux orcs. Il se montre aussi obséquieux qu'un humain peut l'être et mène la patrouille de 9 orcs, dont un commandant des plus intimidant, à la Rosée. Après quelques questions auquel la tavernière répond habilement, ils s'installent. Ne trouvant pas assez de lits dans l'auberge, ils réquisitionnent la maison du voisin et en délogent les propriétaires.

Une nuit passe (je crois ?) et la nuit suivante, n'en tenant plus, Botte de cuir tente une sortie. Il se faufile habilement dans la pièce principale, occupée uniquement par deux orcs bourrés qui ne le remarquent miraculeusement pas. Rowan est juste en face de lui mais ne dit mot, attendant de voir ce que le dworg ténébreux va tenter. Il pénètre dans la chambre de droite où dort un orc, qui se réveille lorsque la porte grince en se refermant. S'en suit une lutte muette de combat au corps à corps entre les deux colosses.

Pendant ce temps, dans la pièce principale, Grünk et Chap ont suivi Botte de Cuir mais le marchand se montre peu discret et attire l'attention des orcs bourrés sur eux. Un combat débute par le hurlement d'AUX AAAARMMMESS d'un des deux orcs. Fredonne se rend invisible et se déplace vers le comptoir derrière lequel se trouve Rowan, toujours dans l'expectative.

L'orc étranglé par Botte de cuir s'effondre, inconscient, et c'est un de ses congénères qui déboule de la seconde chambre du rez de chaussée, vardatch tirée (épée longue dentée, spécialité orc). Le dworg a eu le temps de s'allonger pour simuler la mort, et subi sans broncher un coup de pied qui semble satisfaire l'orc. L'adversaire se désintéresse du corps pour se diriger vers la pièce principale, où des bruits de combat armé se font entendre. Erreur fatale, il est saisi aux cheville par Botte de cuir, qui le fait s'écrouler par terre et se jette sur son dos pour l'étrangler.

Dans la pièce principale, Grünk ne fait qu'une bouchée de l'orc qui les a chargé, aidé par Jinko qui vient de débouler dans l'auberge, prenant en tenaille l'adversaire. Le second orc bourré est ciblé par le don hypnotique de Chap, qui lui ordonne de dormir. Profitant de cet avantage, il l'abat par derrière de plusieurs coups de dague entre les vertèbres.
La première vague abattue, c'est une seconde qui émerge de la maison voisine : trois orcs entrent tour à tour dans l'auberge. Le premier se prend une flèche en plein visage de la part de Rowan, qui a profité du combat pour récupérer ses armes de guerre dans la cache secrète sous le comptoir. L'orc touché s'écroule, mort sur le coup. Son camarade de droite (non affilié politiquement) réagit en moulinant de sa vardatch vers le bras de Rowan, qui ne peut esquiver entièrement le coup et se fait bien charcuter le dos du bras.

Fredonne, qui s'était esquivé dehors entre les deux vagues d'assaillants, balance un sort de "flèche acide de melf" dans le crâne de l'orc qui vient d'attaquer Rowan. Cette attaque le déstabilise lorsqu'il tente de parer l'assaut de Jinko, qui rate tout de même. De son côté, Grûnk tranche littéralement en deux le dernier orc. Il n'en reste plus qu'un de ce côté...mais déjà vous entendez les bruits des orcs descendant des chambres à l'étage.

Voilà où la partie s'était terminée (pas trop sûr des orcs vraiment morts mais c'est pas très grave, il vous en restera assez à tuer). S'il manque des détails, que vous êtes pas contents de l'orthographe des persos, et pour tout ajout, faites le savoir.

Maintenant je vais vous demander de discuter sur ce que vous comptez faire, en supposant que vous vous débarrassiez des orcs restant. Ca vous permettra d'avoir un peu potassé la question et moi de préparer un peu la direction de la suite du scénar. Je répondrais à toutes les questions dans la mesure du possible.

Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Loulou le novembre 12, 2009, 18:08:50 pm
Hello, ici Chap ! Chap O'Melon :)

Une seine a été occultée :
En découvrant la réserve de la résistance, Chap émit un bruyant siflement d'avidité d'admiration. Armes, armures, matériels, cartes, tissus de camouflages ...
La résistance n'était pas qu'un mythe finalement ... peut être que cette désastreuse nuit pouvait se transformer en une gigantesque opportunité.
A peine Chap eu t il attrapé une arbalète légère (pour l'examiner, sisi), que le nain se jeta sur lui à la vitesse de l'éclaire et le frappa violemment derrière la tête du manche de sa hachette.
Sonné mais blessé sans gravité, il rassura le nain sur ses intentions.
Il tenta de se renseigner sur le réseau, essayant de calculer les opportunités de missions de contrebande auxquelles il allait pouvoir se livrer.
Le nain resta énigmatique, mais n'écarta pas pour autant l'éventualité ...


De la contrebande, Chap en avait déjà fait. Il savait comment traiter avec les orcs affamés. Il savait comment traiter avec des petits princes avides et jaloux les uns des autres. Et surtout, il savait manipuler les esprits faibles pour leur faire voir ce qui l'arrangeait.
Enfin, la carrure de son fidèle camarade Bottes de cuirs le rassurait. Lui savait s'occuper de ceux qui résistaient a la corruption et au bluff.

Mais vendre et rapiner de la bierre chez des blaireaux, ca commencait à l'ennuyer. Chap avait plus d'ambition que ca.

Wouai ... il allait trouver un moyen de transformer ce bordel en opportunité ...

ps : le chat, je vais en l'échanger contre une belle armure de cuire, en ville, vous verrez ! Et vous serrez tous jaloux !
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: BJ le novembre 12, 2009, 22:00:27 pm

"Pendant ce temps, Rowan lutte âprement pour empêcher Fredonne de voler un jambon."


... KAMOULOX!
 ;D

Bref. Après ce combat, il se pourrait bien que Fredonne soit rassuré sur la fiabilité de ses nouvelles connaissances, et voit en eux:

a) Une source de nourriture potentielle
b) Une garde rapprochée qui attire et repousse les orcs à la fois
c) Des gens à agacer

Donc de nouveaux amis qui pourraient lui éviter l'esclavage, l'enrôlement forcé, la mort et la torture; reste à voir jusqu'à quel point ira sa loyauté...
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Nishruu le novembre 12, 2009, 23:15:41 pm
Question subsidiaire : tout le monde voit bien sa section privée et pas celles des autres ?
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Nishruu le novembre 16, 2009, 19:46:32 pm
Allez on répond à la question subsidiaire les gens, que je puisse me mettre à faire vos contenus personnels.
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Loulou le novembre 16, 2009, 22:38:59 pm
Moi je ne vois que ma partie privée ...
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Sardine Bebek le novembre 17, 2009, 00:10:10 am
Pour la suite (bravo pour le résumé, ça jette vu comme ça...) je suppose qu'une fois les Orcs découpés en morceaux d'Orcs, il va falloir que l'on se barre.
Peut-être pas en urgence mais tout de même rapidement. Pour cela il va falloir que l'on sache où l'on veut aller car on est tous dans une belle merde. Moi je m'en tape c'était dejà le cas, mais vous les gars c'est moche pour vous. Je vous ai pourri vos plans de weekend peinards dans une auberge de campagne.


Il reste que nous ne sommes pas tous obligé de partir ensemble ni d'aller tout de suite chez les Elfes qui pourraient à coup sûr soigner mon pote.

Vous avez des destinations qui vous seraient utiles?
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Nishruu le novembre 17, 2009, 06:26:46 am
Avant que vous répondiez, il faut aussi prendre en compte une chose, surtout valable pour Jinko et Rowan, mais aussi pour tous ceux dont les personnages sont susceptibles d'avoir des cas de conscience, les habitants du village. Et oui... les itinéraires des patrouilles sont généralement prévus à l'avance, ça risque donc de se savoir qu'entre deux points les orcs ont disparus et que comme par hasard ce village est sur la route.

Alors vous pouvez toujours établir une version des faits différentes que les villageois serviront aux orcs quand ils viendront poser des questions, mais perso j'ai pas d'idées de version qui les dédouaneraient... une autre solution envisageable est d'évacuer le village, mais comment et vers où et surtout avec vous ou non ?

Vous pouvez aussi partir comme des voleurs mais comme je l'ai dis, ce n'est pas forcément cohérent avec votre personnalité et vos antécédents.
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Loulou le novembre 18, 2009, 17:58:48 pm
Citer
Vous pouvez aussi partir comme des voleurs
Ca m'va ! gogogo !!  :D
Titre: Re : Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Sardine Bebek le novembre 18, 2009, 20:07:06 pm
Citer
Vous pouvez aussi partir comme des voleurs
Ca m'va ! gogogo !!  :D

Ouais je ne suis pas contre non plus. Je suis conscient que je suis un peu la cause de la situation mais ce n'est pas moi qui ai décidé de sortir de la cachette et, de toute façon, il me semble plus important de trouver des soins pour mon compagnon de route.

En plus, si quelques villageois ne sont pas assez dégourdis pour se défendre, un massacre calmera peut-être les orcs... et puis cela fera diversion.

Bref,

On se tire?
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: BJ le novembre 19, 2009, 15:11:18 pm
Moi je m'en fous un peu des villageois, mais bien sûr ça va faire un tout un foin parce qu'ils sont innocents, blablabla...
A la base je voulais partir comme un voleur avant même de rentrer dans l'auberge.  ;D
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Nishruu le novembre 19, 2009, 17:09:38 pm
A savoir aussi qu'en vous comportant comme ça, les villageois auront aucun remord à donner un maximum d'informations sur vous aux orcs, qui n'auront alors plus qu'à se mettre en chasse, et ainsi donner un scénario palpitant. Moi ça me va :P...
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Sardine Bebek le novembre 19, 2009, 19:10:41 pm
Ils font un peu chier tes villageois humains là...

Qu'est ce qu'on peut faire? Ils veulent venir avec nous? On doit tous les massacrer pour être peinards? On organise la résistance dans le village jusqu'à ce que l'on se fasse tous massacrer?

De toute façon quelle info ils peuvent donner? Ils ne nous ont pas vus (sauf le médecin taré, m'enfin lui on peut s'en occuper) et on a qu'à se barrer la nuit ou foutre le feu à l'auberge et puis voilà.

De toute façon il vaut mieux foutre le feu à l'auberge comme ça on sera couverts et puis cela fera une belle diversion.

Bon... quelqu'un a de l'amadou? on se tire?vous attendez quoi là  (oui bon il faut finir les orcs d'abord, mais après on se tire???)
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Calzone le novembre 20, 2009, 11:19:50 am
Bah dis donc elle est belle la résistance...

On met les villageois au courant de ce qui s'est passé. Au début ils gueulent mais ils se rendent vite compte qu'ils n'ont pas le choix. Ils nous aident à transporter tous les cadavres à l'extérieur du village, sur un chemin de forêt, pour faire croire à une embuscade. On nettoie l'auberge, on se casse, et le jour où d'autres orcs arrivent au village et posent des questions, personne n'est au courant de rien. Les villageois sont saufs, personne ne révèle notre existence, et un nouveau foyer de résistance est né.
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Nishruu le novembre 20, 2009, 11:38:46 am
Il y a de l'idée... j'ai donc quelques pistes à explorer pour dérouler un scénar. Choisissez judicieusement vos actions les loulous :P.
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Loulou le novembre 20, 2009, 17:08:03 pm
Citer
un massacre calmera peut-être les orcs...
J'aime ce type :=)

Citer
les loulous
???

Bon sinon calzone a mal choisi sa voix héroïque, c'est plus un stratège qu'un bourin ^^ (enfin, plus que moi en tout cas :( )

Impliquer les villageois ca me parait risqué. Ils ont pas tous leur bac +2 les enfants. Quand bien même ca marcherait, y en aura forcément pour trahir histoire de se faire bien voir par les orcs. Et puis il va falloir expliquer la disparition de l'aubergiste & du responsable de la sécurité. Il va y avoir des rivalités et dans tout les cas on se ferra balancer ...

D'un autre coté, je doute que le massacre calmera les chefs orcs (les grunts sans doute), donc on les aura toujours sur le dos.

Je dis : ne cédons pas a la panique. Observons les faits : La seul information que les villageois (et donc les orcs) aurons :
> Un vendeur seul & sa carriole (bottes de cuirs est resté caché toute la journée/nuit dedans) sont arrivés l'avant-veille et sont (surement) partis dans la nuit. La carriole est totalement banale et sans signes distinctifs :). Quand a moi, j'ai pris soins de garder toujours ma capuche repliée sur ma tête, de sorte qu'on ne voyait qu'un type plutot jeune avec une courte barbe qui aime les chats.
> L'aubergiste et son frère ont disparus. J'imagine que les orcs vont penser qu'ils savent surement quelque chose / voir sont dans le coup.

> S'ils sont un peu futés (les chefs orcs), ils déduirons surement qu'il y a d'autres mecs, parce que faire disparaitre un escadron orc, c'est baleze.

Après ... on peu foutre le feu a l'auberge, ca brouillera les pistes sans doute ... mais ca révèlera aussi la planque de la résistance. Et surtout elle sera perdu (alors qu'elle est bien utile).
Emporter les cadavres ... de toute facon on va laisser des traces (vu comment on les a éventrés) ...

Moi je dis ils ont rien sur nous ! Il faut juste eviter de se faire remarquer en sortant de l'auberge. On file le plus vite possible dans ma cariole. Je me ferait un plaisir d'embarquer le nain et son pote dans le lieu sur le plus proche qu'il nous indiquera (j'espere qu'il en connait !!), contre la promesse de me fournir des contacts débouchant sur des contrats de contrebande avec la résistance  ;)
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Sardine Bebek le novembre 21, 2009, 16:01:46 pm
Je continue de penser que si les orcs massacrent tout le monde, ils n'iront pas chercher si il manque tel ou tel type arrivé la veille et je pense que la planque dans l'auberge sera inutile une fois que le village aura été rasé. Et puis si  l'auberge crame la planque sera scellée pour peu que nous la bouchions avant.

Nous sommes dans une époque ou les experts de Miami ou de je ne sais où ne sont pas très connus. Si tous les corps crament dans l'auberge bin ils auront cramés un soir de cuite et puis voilà. A la limite on a qu'à rapprocher les morceaux d'orcs tranchés  pour ne pas que cela se voit trop,  on dézingue deux humains nous même pour faire croire que les proprios ont cramé avec et roulez jeunesse. On sauvera peut-être des villageois comme ça.

Enfin, on fera comme vous voulez, mais il faut qu'on parte, vite, et avec la plus grande probabilité d'être peinards.

Titre: Re : Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: BJ le novembre 23, 2009, 00:52:09 am
Bah dis donc elle est belle la résistance...

On met les villageois au courant de ce qui s'est passé. Au début ils gueulent mais ils se rendent vite compte qu'ils n'ont pas le choix. Ils nous aident à transporter tous les cadavres à l'extérieur du village, sur un chemin de forêt, pour faire croire à une embuscade. On nettoie l'auberge, on se casse, et le jour où d'autres orcs arrivent au village et posent des questions, personne n'est au courant de rien. Les villageois sont saufs, personne ne révèle notre existence, et un nouveau foyer de résistance est né.



On met les orcs au courant de ce qui s'est passé. Au début ils gueulent mais se rendent vite compte que ce n'est pas bien grave vu leur croissance démographique. Ils nous aident à transporter tous les cadavres des villageois massacrés, dans une clairière en forêt, pour faire un barbecue. On nettoie l'auberge, on reste, et le jour où d'autres villageois arrivent et posent des questions, personne n'est au courant de rien. On est sauf, personne ne révèle notre collaboration, et un nouveau garde-manger pour patrouilles orques est né.
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Nishruu le novembre 23, 2009, 01:32:14 am
Je sens que le prochain scénario a un potentiel épique qui augmente au fur et à mesure des idées...
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Rowan La Plume le novembre 23, 2009, 21:01:26 pm
Bon
moi n'aime bien les idées de tout le monde, particulièrement celles où il est question de faire massacrer ce tas d'abrutis bouseux et de faire flamber l'auberge pour se casser a l'aventure (meme la perspective d'etre dans les emmerdes jusqu'au cou étant plus réjouissante que le fait de rester cloitrée dans ce village de nazes a attendre la fin de ma vie en me lamentant sur ma jeunesse héroique loin derrière)

sans plaisanter, l'idée de faire flamber l'auberge, je suis pour
de preference en laissant Chose dedans (eh oui, un accident domestique... et c'est le drame)
un bon feu de joie fait toujours une diversion interessante
ça évite d'avoir a trainer les cadavres de ces saletés d'orcs qui pèsent trois tonnes (completement impossible de passer inaperçu pour les planquer discretement...)
ça expolique de façon très convaincante la mort de la patrouille des dits-Orcs quand leurs potes debarqueront
et pour faire vraiment réaliste, pour les tatasses, on peut aller deterrer deux cadavres humains, un mal un femelle, histoire de faire croire a la mort tragique de Jinko et Rowan
les villageois auront eux aussi leurs pertes, ça pourrait eviter un massacre de la part des potes susnommés (mais j'avoue que le massacre potentiel de ces braves villageois, j'ai tendance a m'en battre... oui, je sais, faut pas, mais quand même)
triste fin, nouvelle vie et cassos
après... bah une fois sortis du village, on aura bien emmerdé le master, alors rien que pour ça, je trouve que ça vaut le coup^^
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Jinko le novembre 23, 2009, 22:05:17 pm
Je suis pas vraiment d'accord pour l'incendie. En effet, détruire la cache ce serait vraiment dommage, surtout au vu du contenu. Puis bon, ça reste des méthodes bourrines, on crame pas les bâtiments comme ça, on est pas des orcs, un peu de respect pour l'habitat des gens et la vie humaine.

Je propose plutôt que la bande d'intrus (halfelin, nain, et compagnie...) s'en aille pendant la nuit. Au levé du jour, j'irai parler aux villageois qu'un attentat anti-orcs a été réalisé pendant la nuit, et que je vais de ce pas prévenir les orcs pour décrire les fuyards ( avec une fausse description évidemment) afin de les dévier dans leurs rechercher et de gagner du temps pour le groupe. De retour au village, j'annoncerai  mon départ pour une sorte de tournée des villages alentours pour rechercher les fugitifs. En faite il s'agira de retrouver le groupe à un point de rendez vous défini. Le temps que les orcs s'aperçoivent que c'est un brin louche, on sera loin

Bon c'est foireux, mais c'est dans l'intérêt du village
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Loulou le novembre 24, 2009, 00:48:22 am
Citer
Je vais de ce pas prévenir les orcs

Muarf, tu souhaites si vite te débarasser de ton perso ?  :D
Titre: Re : Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Sardine Bebek le novembre 24, 2009, 23:14:11 pm


 Au levé du jour, j'irai parler aux villageois qu'un attentat anti-orcs a été réalisé pendant la nuit,

Bon c'est foireux, mais c'est dans l'intérêt du village

Oui c'est foireux, surtout pour toi, parce que que le garde vienne dire :

"Aaaaahhh bahhh  oui j'ai merdé un peu sur ce coup là, chui désolé les gars, y'a des mecs qui sont venus au milieu de la nuit et j'ai carrément pas pas capté l'délire,  ils avaient l'air comme vous et moi et donc je me suis pas inquiété sauf qu'ils étaient assez balaises pour pourrir une patrouille tout en étant vachement normaux en même temps. La preuve, ils ont trucidés tous les orcs dans l'auberge de ma sœur et j'ai rien vu pendant toute la nuit.  Ils en ont même profité pour se tirer à la screud ces enfoirés. Putain c'est dingue quand même quand on y pense y'a qu'à moi que ça arrive des plans pareils. Comment? Ouais, nan  je pouvais  pas vous alerter puisque j'ai rien entendu non plus mais bon, vous fâchez pas, je suis un pro j'ai leur description. Laissez moi faire, je vais arranger le coup : pour commencer je vous laisse ici, je me tire (posez cette fourche, laissez moi passer, merci beaucoup) et je vais prévenir de ce pas le village voisin", cela ressemble beaucoup à :
"j'en ai marre de la vie, tout d'un coup, personne pourrait me faire mourir dans d'atroces souffrances en crachant ensuite sur mon cadavre ?".

 ;D
Titre: Re : Première partie (Mardi 10 Novembre)
Posté par: Nishruu le novembre 27, 2009, 11:31:24 am
Pour ceux qui auraient besoin de clarifier leur connaissance générale du contexte de la campagne, j'ai trouvé un document court et pas trop mal fait : http://www.cerbere.org/telechargement/Midnight/aide/Midnight-Presentation.pdf